background preloader

Les stéréotypes

Facebook Twitter

La répartition des tâches entre les femmes et les hommes dans le travail de la conversation (Première partie) Contrairement à l’impression première que l’on a, la conversation n’est pas une activité à laquelle on se livre spontanément ou inconsciemment.

La répartition des tâches entre les femmes et les hommes dans le travail de la conversation (Première partie)

Il s’agit d’une activité structurée, ne serait-ce que par son ouverture, ses séquences et sa fermeture, et elle a besoin d’être gérée par les participant-e-s. Nous parlerons indifféremment de conversations, de dialogues ou de discussions pour faire référence à tout échange oral. Nous les caractériserons par le fait qu’aucun scénario n’en a été fixé à l’avance et que ces conversations sont en principe égalitaires, à la différence des entretiens dirigés, des cérémonies ou des débats. Nous allons donc nous intéresser à la gestion du dialogue mixte au regard du genre des personnes impliquées. Ainsi, nous verrons que les pratiques conversationnelles sont dépendantes du genre et nous en chercherons les conséquences sur le déroulement de la conversation.

Les personnages féminins forts : bagarre mais pas seulement. Pour aller plus loin : - Mon article sur Musclor et Barbie que je mentionne dans cette note. - Deux articles sur Sansa (pré saison 5...

Les personnages féminins forts : bagarre mais pas seulement.

HUMPF) : un en français et un en anglais ! - Un article du très bon blog lecinemaestpolitique sur les méchants effeminés de Disney. - Les deux articles d'Anne-Charlotte Husson sur son blog à propos de Compagnon, toute seule et avec Denis Colombi. Je me permets de vous conseiller de parcourir tout le blog car c'est un des meilleurs sur le sujet de genre ! - Les deux interviews d'Antoine Compagnon : sur le Figaro et sur les Inrocks. - Le documentaire La Domination Masculine de Patric Jean (ceci dit, attention, Patric Jean fait partie du groupe gênant et abolitionniste Zéro Macho). - La page wikipédia du concept du "care" - Le livre de Germaine Tillion dont je parle est Le Harem et les Cousins ; cependant je ne l'ai pas lu mais j'ai lu le livre très intéressant de Claudine Cohen, La femme des origines, où elle parle de ce livre.

VOILA ! Inspire Her Mind - Extended. Always #CommeUneFille. Le Mouton Noble : le logo sexiste des barquettes trois chatons de LU. Genre, le désaccord. Dans la grammaire, le masculin l'emporte sur le féminin.

Genre, le désaccord

Cette règle qui régit l'accord de l'adjectif exaspère les féministes. L'Académie française acceptera-t-elle de la réformer ? LE MONDE CULTURE ET IDEES | • Mis à jour le | Par Anne Chemin La France est sans doute l'un des seuls pays au monde où les esprits s'échauffent sitôt que l'on évoque une réforme, même prudente, de la grammaire ou de l'orthographe. En 1990, la disparition de certains accents circonflexes - voute ou paraitre - et la soudure de quelques mots composés - portemonnaie ou pingpong - avaient fait frémir les puristes : l'aval de la prestigieuse Académie et du Conseil supérieur de la langue française n'avait pas suffi à apaiser la sainte colère des défenseurs de l'orthodoxie.

En France, on ne plaisante pas avec la langue. Aujourd'hui, certaines féministes rêvent pourtant de bousculer ce bel ordonnancement linguistique régi par une institution vieille de bientôt quatre siècles. Noël : vos filles sont plus que des princesses. « Vous aimez nous acheter de roses jouets.

Noël : vos filles sont plus que des princesses

Et tout le reste est pour les garçons. Vous pouvez toujours nous acheter des poupées. Et nous deviendrons comme elles… artificielles. »* C’est avec ces paroles posées sur la musique de Girls des Beastie Boys, qu’une vidéo buzze et propose aux fillettes des jouets qui donnent envie de devenir ingénieurs. C’est bientôt Noël. Et vous allez certainement chercher des cadeaux à offrir. Pendant 100 ans, les jouets ont inspiré les garçons à devenir des penseurs, des constructeurs et des inventeurs.

Debbie Sterling, la fondatrice de Goldie Blox, a appris ce qu’était le métier d’ingénieur au lycée quand un prof de math lui a suggéré de poursuivre ses études dans cette voie. Pantène part en guerre contre les idées reçues ! Pondu par Virginie le 10 décembre 2013 Pantène part en guerre contre les idées reçues et dévoile un spot criant de vérité sur la façon dont hommes et femmes sont perçu-e-s (et jugé-e-s) différemment.

Pantène part en guerre contre les idées reçues !

La marque de produits capillaires Pantène a décidé de se battre contre les étiquettes qu’on colle injustement aux femmes qui en veulent et a sorti un petit film de sensibilisation pour balayer les clichés. Dans le spot, les clichés les plus courants sont exposés : lorsqu’un homme se bat pour imposer ses convictions, il est persuasif. Quand une femme fait la même chose, elle est autoritaire. Quand un homme travaille tard au lieu de s’occuper de sa famille, il est dévoué. Lorsqu’un homme prend soin de lui, il est soigné. Le but de cette campagne est d’encourager les femmes à se mettre en avant, à sortir de la foule, malgré les réactions négatives que cela peut entraîner autour d’elles. Ça vous a plu ? Ne ratez aucun article de madmoiZelle.com !