background preloader

4G5 Mers et océans : un monde maritimisé

Facebook Twitter

Limitesmaritimes.gouv.fr. Les données de délimitations maritimes sont disponibles sous licence ouverte (licence Étalab 2017). Ces données numériques sont les seules opposables à l'ensemble des usagers de la mer au sens de l'article 16 de l'ordonnance n° 2016-1687 du 8 décembre 2016 relative aux espaces maritimes relevant de la souveraineté ou de la juridiction de la République française. Le portail data.shom.fr est la plate-forme de l’information géographique maritime et littorale de référence conforme aux exigences de la directive INSPIRE. Sont ici présentées les délimitations maritimes, mais le portail permet également de rechercher, de consulter (visualiser) et d’accéder aux données géolocalisées du Shom. ► Accéder directement à la carte interactive ► Télécharger l’ensemble des données au format numérique (SHP/GML) Poids : 1,53 Mo Date : 02-2020 ► Utiliser les géoservices standardisés.

Les enjeux politiques autour des frontières maritimes. Alexandra Bellayer Roille, "Les enjeux politiques autour des frontières maritimes", , 2011, [en ligne], consulté le 28/09/2020, URL : Les enjeux politico-économiques Le passage Nord-Est ramènerait, en théorie, la distance entre Rotterdam et Yokohama de 11 200 à 6 500 mn, soit un voyage 42% moins long que le trajet actuel par le canal de Suez.

Les enjeux politiques autour des frontières maritimes

Le passage du Nord-Ouest réduirait, quant à lui, le chemin de Rotterdam à Seattle de 2 000 mn, soit 25% de moins que par le canal de Panama. en août et septembre 2008 une mission conjointe de collecte de données afin de délimiter l’extension de leur plateau continental. en cas de différends. Annuaire français de relations internationales, 2009, pp. 740-741). Comment les Etats se partagent l’océan et ses ressources. Transport, frontières, pêche, sous-sol… A qui appartient la mer ?

Comment les Etats se partagent l’océan et ses ressources

La question est aussi simple que les réponses sont complexes. Comment est régi le droit de la mer ? Le droit de naviguer et commercer librement à travers le monde a été théorisé en 1609 par le Hollandais Hugo Grotius. Il s’agissait alors d’empêcher les Portugais de bloquer la route des Indes. En 1958, les Nations unies font une première tentative de codification du droit maritime, aussitôt remise en cause par les pays en développement. Elle n’entrera en vigueur qu’en 1994. Lumni Le commerce maritime. Enseigner la mer : des espaces maritimes aux territoires de la mondialisation.

Lumni Le commerce maritime

Ce cours sur l’étude des espaces maritimes s’inscrit dans le thème de géographie de terminale « Les territoires dans la mondialisation ». Il aborde la valorisation des espaces maritimes dans le fonctionnement de la mondialisation, met en avant la manière dont ces espaces reflètent la hiérarchie des puissances et analyse les tensions et les convoitises suscitées par les espaces maritimes. Dans le cadre d’une « territorialisation » de ces espaces maritimes et d’une projection des enjeux, des acteurs et des conflits sur les mers et les océans. Téléchargez en PDF : « Qui tient la mer tient le commerce du monde ; qui tient le commerce tient la richesse ; qui tient la richesse du monde tient le monde lui-même. » Walter Raleigh, officier et explorateur anglais qui vécut dans la 2e partie du XVIe et au début du XVIIe siècle.

I. A/ Des espaces essentiels pour l’économie mondiale 1. Voyage à bord d’un porte-conteneurs - S1E1. Mers et océans, un monde maritimisé (5 mai) - Vidéo Géographie. Le dessous des cartes. Le commerce à la conquête des océans. Dont le point Nemo et l'isthme de Kra - Vidéo Dailymotion. 2016 01 30 Arte Le dessous des cartes Le transport maritime, coeur de la mondialisation. TRANSPORT : Routes maritimes internationales. Océans menacés, humanité en danger. Océans au bord de l’épuisement Deux tiers de l’oxygène que nous respirons sont produits grâce aux phytoplanctons des océans.

Océans menacés, humanité en danger

Ils absorbent aussi environ 30 % du CO2 produit par les humains, atténuant les impacts terrestres du réchauffement climatique. Mais « on ne sait pas jusqu’à quand [l’océan] va pouvoir stocker toujours plus de CO2, car cela provoque une acidification de l’écosystème, avec des conséquences fortes sur la biodiversité » : comme l’explique Françoise Gaill, chercheuse au CNRS, cet effet-tampon se paye cher. Interview L’augmentation de la température des eaux océaniques est en effet de plus en plus préoccupante car ses conséquences sont loin d’être anodines. Quant à la pollution des eaux, prenons l’exemple des plastiques, qui a récemment fait la une des médias et ne fait qu’aggraver la situation des écosystèmes : en 2014, 269 000 tonnes de plastiques flottaient sur les eaux du globe. Préserver les océans : une ambition internationale Tribune.

Une mer à préserver. Publié le 31-08-2015 - Mis à jour le 02-09-2015 Lors du troisième congrès des aires marines protégées en 2013 à Ajaccio, une vingtaine d’États ont réitéré leurs engagements pour classer et protéger 10 % des mers du globe d’ici 2020.

Une mer à préserver

Ainsi, la France et les États-Unis ont créé en 2014 dans l’océan Pacifique, deux grandes aires marines de 1,3 million de km2 ! Quand on sait que 41 % des surfaces océaniques sont fortement affectées par les activités humaines, il était plus que temps que des mesures importantes soient prises pour protéger cet espace qui représente les trois quarts de notre planète. Protéger la mer c’est miser sur l’avenir ! Plastic Ocean. Océan et climat - Dossier #3 - L'Esprit Sorcier.