background preloader

Temporaire

Facebook Twitter

Le romantisme retrouvé des échecs - La Presse+ On les croyait à moitié rangés parmi les antiquités.

Le romantisme retrouvé des échecs - La Presse+

Dépassés depuis que l’ordinateur domine le jeu sans partage. Mais au moment même où Le jeu de la dame fait un triomphe sur Netflix, les échecs font un retour en force inattendu. Et personne au Québec n’incarne mieux les hauts et les bas du jeu d’échecs qu’Alexandre Lesiège, sacré « prodige » à la fin des années 1980, meilleur joueur canadien pendant plusieurs années, disparu des écrans radars pendant plus de 15 ans… et de retour sans trop faire de bruit récemment. Hilo : trop beau pour les clients d'Hydro - La Presse+ - La Presse+ L’application Radio-Canada OHdio célèbre son premier anniversaire.

- La Presse+

Offrant une diversité de contenus audio à une diversité de publics, elle s’impose déjà comme la plus importante destination d’écoute francophone au Canada. Votre dossier de crédit peut tripler votre prime d’assurance. Je suis tombée à la renverse quand l’agent de La Capitale qui m’appelait à l’improviste m’a fourni sa soumission d’assurance automobile.

Votre dossier de crédit peut tripler votre prime d’assurance

Publié le 20 septembre 2020 à 6h30 ✓ Lien copié Stéphanie Grammond La Presse Quoi ? Les nouvelles du jour - La Presse+ Québec — Le gouvernement Legault mène des enquêtes pénales et administratives concernant des allégations « sérieuses qui mettent en cause l’intégrité des actions » de certains organismes qui participaient jusqu’à cette année à un programme de parrainage de réfugiés.

Les nouvelles du jour - La Presse+

- La Presse+ Tout lui sourit, mais elle a longtemps serré les dents.

- La Presse+

À 44 ans, Reese Witherspoon est l’incarnation de l’actrice puissante. Pas seulement grâce à son talent, ses vingt-neuf ans de carrière, un Oscar décroché en 2006 pour son rôle dans « Walk the Line » et l’énorme succès de la série « Big Little Lies » qu’elle coproduit et dans laquelle elle joue. - La Presse+ Un des programmes d’aide les plus populaires et coûteux du gouvernement Trudeau, la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC), dont ont profité quelque 285 000 employeurs, ne se terminera pas le 19 décembre prochain comme prévu.

- La Presse+

Annonçant vouloir créer plus de 1 million d’emplois, et estimant que « la tâche n’est pas terminée » pour renouer avec les taux d’emploi d’avant la COVID-19, Ottawa prolongera la SSUC « jusqu’à l’été prochain ». La mesure a été applaudie par plusieurs organismes représentant les entreprises, au premier chef la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI). « Le gouvernement pose des gestes concrets qui feront une différence pour plusieurs entreprises.

La crise n’est pas encore terminée et les PME feront face à de nombreux défis dans les prochains mois. » eBird Québec. Les belles découvertes de l'ornithologie confinée - La Presse+ Que faire pendant un printemps de confinement où l’on doit rester chez soi le plus possible ?

Les belles découvertes de l'ornithologie confinée - La Presse+

Le Regroupement QuébecOiseaux a incité les Québécois à sortir dans leur cour ou à regarder par la fenêtre pour observer les oiseaux. Un exercice qui a mené à quelques surprises. Le courrier des lecteurs - La Presse+ Questions : « En 2019, nous avons réservé un voyage organisé au Maroc.

Le courrier des lecteurs - La Presse+

Le paiement de 7160 $ pour deux personnes a été fait en janvier 2020. Le voyage prévu du 3 au 18 avril 2020 a été annulé. L’agence nous a indiqué que ce n’était pas remboursable et nous a dit de demander un remboursement au FICAV, ce que nous avons fait le 1er avril. Dois-je garder espoir de recevoir ce remboursement ? La Ligue des vérificateurs - Coronavirus. Cet article fait partie de la rubrique du Détecteur de rumeurs, cliquez ici pour accéder aux autres textes.

La Ligue des vérificateurs - Coronavirus

Rumeurs, allégations douteuses et fausses nouvelles Les antiviraux contre le coronavirus: 4 choses à savoir (Détecteur de rumeurs - Agence Science-Presse, 28 avril) Non, un Prix Nobel japonais n’a pas dit que le coronavirus a été inventé en laboratoire (Les Décrypteurs - Radio-Canada, 28 avril) Non, manger des aliments alcalins ne vous protégera pas de la COVID-19 (Les Décrypteurs - Radio-Canada, 27 avril) Quand un proche est happé par les théories du complot (Les Décrypteurs - Radio-Canada, 25 avril)

Désinformation

La survie en six conseils. La survie d’un individu dépend de trois facteurs : sa volonté de vivre, ses connaissances et le matériel qu’il possède.

La survie en six conseils

Si l’on ne choisit pas le moment où l’on se retrouve en pareille situation, au moins peut-on s’y préparer pour mettre toutes les chances de son côté. Voici comment. « Quoi que vous fassiez comme activité extérieure, il faut toujours remplir la feuille de l’ange gardien », indique Alexandre Coser, guide de survie au Centre d’activité nature Kanatha-Aki. La feuille de l’ange gardien consiste en un formulaire sur lequel on inscrit son nom, ce qu’on porte, ce qu’on possède dans son sac, son itinéraire prévu, son heure de retour approximative, etc. On donne cette feuille ou on l’envoie par courriel à un proche, qui pourra transmettre ces informations aux autorités en cas de disparition. « Si c’est bien rempli, normalement, on vous retrouve en moins de 24 heures », témoigne l’expert. Le « true crime », pour de vrai.

« Nous sommes des centaines, au Québec, à rêver de faire le prochain Serial », confie Manuelle Légaré. Serial, c’est la baladoémission qui a captivé des millions de personnes depuis le lancement de sa première saison, en 2014. Et qui a été suivie par une multitude de docu-crime-réalités. Dont Making a Murderer et The Keepers, qui ont cartonné sur Netflix.

Le racisme expliqué par la science. Souriez ! Smiley vous tue. L’écriture de James Lee Burke est comme un braqueur de banque en furie. Elle surgit, littéralement, dans notre esprit et bang ! Bang ! Bang ! Elle tire de partout, causant maints dommages et laissant à peine le temps de respirer. Pour un nouveau venu, c’est notre cas, dans l’univers de James Lee Burke, ça peut être déroutant. Le cri du cœur d'une jeune infirmière qui s'est enlevé la vie se répand comme une traînée de poudre. Émilie Houle, 23 ans, s’est enlevé la vie à la fin du mois de mars. Dimanche, le cousin de la jeune femme, Jimmy, a publié sur Facebook le message laissé par celle-ci avant qu’elle ne passe à l’acte. Le vibrant cri du cœur au sujet des problèmes de santé mentale s’est propagé très rapidement sur le web.

En moins de 24 heures, il avait été partagé plus de 66 000 fois sur la plateforme et plus de 10 000 commentaires y ont été rédigés, la majorité étant des témoignages de sympathies à l’endroit de la famille d’Émilie Houle. 16 films pour l’été (deuxième partie) Enfin, du « true crime » québécois !