background preloader

Matin brun

Facebook Twitter

Sélection réalisée par les 3F du collège Charle Doche en 2016

Franck PAVLOFF. L’auteur du livre Matin Brun, Franck Pavloff, est venu au lycée pour nous parler de son livre.

Franck PAVLOFF

Il n’a pas voulu développer plus sa nouvelle car il voulait rester subjectif, pour que nous, lecteurs, nous puissions imaginer la suite (…) Monsieur Pavloff a traduit toute la misère du monde dans ses livres, tirés de son expérience personnelle. C’est un livre facile à lire, dans un langage courant et au thème captivant (…) La rencontre avec Franck Pavloff s’est déroulée dans une grande convivialité, ce qui a permis un dialogue constructif et instructif entre l’auteur et les élèves (…) Il eut beaucoup de difficultés pour faire éditer ce livre de seulement 10 pages, qu’il a écrit en une nuit pour montrer sa colère et nous délivrer ainsi son propre message (…) Avant son départ, F. Pavloff dédicaça nos livres avec la plus grande gentillesse (…) En écrivant cette nouvelle, il nous montre qu’en partant d’un décret anodin on arrive rapidement à un Etat totalitaire.

Matin brun - Collège Georges Brassens - PERSAN. Biographie de Franck Pavloff Franck Pavloff est un romancier français né à Nîmes en France le 24 avril 1940, découvert par le grand public avec le petit ouvrage Matin brun aux éditions Cheyne, publié en 1998, qui a désormais dépassé le million d’exemplaires vendus.Il a été chargé de missions par le Ministère de la Coopération pendant plusieurs années en Afrique et en Asie, avant de travailler pour le tribunal de grande instance de Grenoble.Éducateur de rue, il s’est fait une spécialité de la psychologie et des droits des enfants.Il est responsable d’une association de prévention de la toxicomanie et de la délinquance.Il est directeur de la collection Souris Noire chez Syros de 1996 à 1998.Il a reçu le Prix France-Télévisions pour son roman Le Pont de Ran-Mositar.

Matin brun - Collège Georges Brassens - PERSAN

Analyse de la première de couverture de la nouvelle « Matin brun » L’illustration très simple représente une croix sur fond brun. Le titre Matin Brun est antithétique et pessimiste : un jour sombre qui se lève....un mauvais jour. Franck Pavloff. Spécialiste de la psychologie et du droit des enfants, Franck Pavloff a travaillé de nombreuses années en Afrique et en Asie en tant que chargé de mission auprès du ministère de la Coopération, avant de travailler pour le tribunal de grande instance de Grenoble.

Franck Pavloff

Educateur de rue et responsable d'une association de prévention de la toxicomanie et de la délinquance, il partage ses activités entre l'écriture et la justice. Auteur d'une quinzaine de romans adultes et jeunesse, de nouvelles et de poésie, il est devenu directeur de la mythique collection Souris Noire chez Syros avant de créer le personnage récurrent du Furet chez Albin Michel. Il se fait connaître du grand public avec la nouvelle Matin Brun (1999), véritable antidote à l'intolérance qui s'écoule à 1 million 900 000 exemplaire.

Il publie par la suite La Chapelle des apparences (2007) et Le grand exil (2009). Fiche HIDA Matin brun. SA. Les sections d'assaut (Sturmabteilung : SA) — nommées également « Chemises brunes », de la couleur de la chemise d'uniforme — étaient une formation paramilitaire du Parti national-socialiste.

SA

Créée par Hitler en 1921, la SA est d'abord commandée par Hermann Göring et compte, en 1922, 6 000 hommes implantés en Bavière. En 1930, le capitaine Röhm, revenu de Bolivie, prend la tête de la SA, la réorganise puis l'implante dans toute l'Allemagne. En deux ans, il en fait une puissante milice disciplinée de 400 000 hommes qui forment l'« armée brune » du Parti, dont la force brutale va peser lourdement sur la vie politique allemande. En juillet 1933, la SA absorbe l'organisation des Casques d'acier. Au début de 1934, elle groupe près de trois millions d'hommes. André BRISSAUD. Matin brun - Franck Pavloff. Franck Pavloff. Franck Pavloff. SA abréviation de l'allemand Sturmabteilung section d'assaut. Formation paramilitaire du parti nazi (les « chemises brunes ») qui, en dominant la rue, a joué un rôle essentiel dans la marche de Hitler vers la conquête « légale » du pouvoir.

SA abréviation de l'allemand Sturmabteilung section d'assaut

L'« armée brune » du parti nazi Fondée en 1921 en Bavière par Hitler, la SA est d'abord placée sous le commandement de Göring et compte 6 000 hommes. Interdite après la tentative de putsch lancé par Hitler contre le gouvernement bavarois (8 novembre 1923), elle est recréée par Hitler à sa sortie de prison en 1924. À l'automne 1930, Hitler rappelle l'ex-capitaine Ernst Röhm – ce dernier, en désaccord avec Hitler sur les méthodes de conquête du pouvoir, s'était exilé en Bolivie en 1925 – et lui confie le commandement de la SA. Une puissance menaçante Servant de police auxiliaire, les SA commettent nombre d'excès, projettent de mener une « seconde révolution » pour anéantir les cadres traditionnels de l'Allemagne.

Pour en savoir plus, voir les articles national-socialisme, Seconde Guerre mondiale.