background preloader

Les origines de Daesh

Facebook Twitter

Le salafisme, un terme qui regroupe plusieurs courants religieux. Depuis 2001, la mouvance salafiste est régulièrement citée lorsqu'il est question de projets terroristes.

Le salafisme, un terme qui regroupe plusieurs courants religieux

Derrière cette pratique rigoriste de la religion se cachent pourtant différentes idéologies. À quoi correspond le salafisme? Le terme salafisme est issu du mot arabe «salaf», qui signifie «ancêtre», «pieux prédécesseur», et fait référence aux premiers musulmans. Le salafisme prône ainsi un retour à la pratique ancestrale de l'islam, correspondant à l'époque du prophète et dont les musulmans se seraient éloignés. Pour ce faire, les salafistes, qui appartiennent à la branche sunnite de l'islam, défendent un mode de vie qui exclurait tous les éléments à l'origine de la perversion du culte musulman. Trois courants différents Le salafisme est un terme global pour caractériser les courants les plus stricts au sein de l'islam même si la réalité qu'il recouvre a évolué. Les salafistes quiétistes, également qualifiés de «piétistes», constituent la très large majorité du mouvement. Le salafisme, origines et enjeux actuels.

Le salafisme désigne un mouvement, principalement sunnite, qui prône un retour à l’Islam comme il était pratiqué à l’époque du Prophète Mahomet, et aux origines du Coran et de la Sunna.

Le salafisme, origines et enjeux actuels

Cela conduit ainsi la plupart du temps à l’intégration de pratiques conservatrices ou extrémistes, au niveau religieux mais aussi social. Le mouvement reste cependant majoritairement apolitique et non violent. Pour comprendre les différents mouvements qui composent le salafisme, ainsi que ses origines, nous commenceront par définir le salafisme, puis nous présenterons son histoire. Ensuite, il conviendra de s’intéresser au mouvement salafiste en France. Nous verrons enfin un exemple de salafisme politique à travers le cas de La prédication salafiste en Egypte. "Des conflits géopolitiques sous couvert de religion" Moyen-Orient Et si les conflits du Moyen-Orient contemporain n’étaient pas de nature religieuse ?

"Des conflits géopolitiques sous couvert de religion"

Pour l’historien et économiste libanais Georges Corm, cette approche réductrice de la géopolitique ne sert qu’à légitimer la thèse du « choc des civilisations ». Dans son livre Pour une lecture profane des conflits*, l’universitaire démontre les nombreux mécanismes qui ont permis de légitimer des guerres injustes depuis la fin de la Guerre froide. Daesh et l’Iran : un ennemi chasse l’autre. Daesh : une menace non existentielle Daesh [1] est idéologiquement hostile au chiisme, et par voie de conséquence à la République islamique : dans son interprétation profondément sectaire et extrémiste de l’islam, le groupe dénie en effet aux chiites comme aux alaouites – dont est issu Bachar el-Assad, ses partisans étant désignés par l’appellation péjorative de « nusayri » – la qualité de musulmans, ce qui en fait, ipso facto, des apostats passibles de mort.

Daesh et l’Iran : un ennemi chasse l’autre

Problem loading page. De quoi l'Etat islamique est-il le nom ?

Problem loading page

Entité monstrueuse qui est née sur les décombres du conflit syrien (180.000 morts), cette organisation terroriste est le symptôme de la maladie qui ronge le Moyen-Orient. Nihiliste et millénariste, elle est le résultat terrifiant de la vacuité politique dans cette région, où les mouvements qui ont suscité un espoir, du panarabisme aux révoltes arabes de 2011, se sont jusqu'ici soldés par un échec. Elle dit aussi l'abandon de l'Occident, qui a préféré détourner les yeux pendant que le monstre grossissait. Les décapitations des otages, terribles mises en scène de la barbarie, qui se sont succédé, ont laissé l'Occident hébété au point que Barack Obama a d'abord confessé qu'il n'avait "pas de stratégie face à l'Etat islamique".

Ces actes barbares ont fini par fournir - enfin - un prétexte aux Etats-Unis et à leurs alliés, soutenus par les opinions publiques, pour réagir et intervenir. Daesh, les racines du mal - Le monde en face. Grand reporter américain et correspondant en Irak, Martin Smith revient sur la création de Daech.

Daesh, les racines du mal - Le monde en face

Images d’archives, témoignages d’hommes politiques ou de spécialistes permettent de mieux comprendre l’émergence et la montée en puissance du groupe terroriste. Tout savoir sur Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de Daesh. Le monde a découvert Abou Bakr al-Baghdadi le 29 juin 2014, lorsqu'il a proclamé le califat de l'Etat Islamique en Syrie et en Irak, lors d'une de ses rares apparitions publiques, à la mosquée de Mossoul (Irak).

Tout savoir sur Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de Daesh

Contrairement à l'ancien chef d'al-Qaïda, Oussama Ben Laden, le leader de Daesh entretient un épais mystère autour de sa personne. Son intervention d'une demi-heure à la mosquée de Mossoul avait ainsi fait l'objet d'un dispositif drastique, comme l' a raconté un témoin à Newsweek : "à la minute ou al-Baghdadi est arrivé, le réseau mobile a été coupé. Des gardes armés ont bouclé la zone. Il a été fermement démandé au public de ne prendre aucune photo ou vidéo, et de ne pas quitter la mosquée une demi-heure après son départ". Selon certains témoignages, Abou Bakr al-Baghdadi irait jusqu'à porter un masque lorsqu'il s'adresse aux commandants de Daesh, ce qui lui a valu le surnom de "cheikh invisible". Capturé par les troupes américaines en Irak Des débuts au sein d'al-Qaïda.

Guerre, état d'urgence....démocratie, liberté droits de l'homme, ces mots ont ils un sens ? Guerre, état d'urgence....démocratie, liberté droits de l'homme, ces mots ont ils un sens ?

Guerre, état d'urgence....démocratie, liberté droits de l'homme, ces mots ont ils un sens ?

François Hollande a déclaré que "nous sommes en guerre". Au fait contre qui? Contre quel pays sommes nous en guerre? François Hollande a t il déclaré la guerre et? Les origines de Daesh et du salafisme djihadiste. D'une manière générale, le salafisme se base sur une interprétation revivaliste de l'islam et a eu son nombre d'adhérents différents à travers l'histoire.

Les origines de Daesh et du salafisme djihadiste

Le postulat du salafisme repose sur le retour des communautés islamiques à la forme originale, immaculée et pure de leur religion pour trouver une solution à leurs problèmes. La plupart des figures éminentes classiques salafistes du 19e siècle étaient des intellectuels qui évoluaient dans un contexte culturel ottomano-arabe. Arte remonte aux origines de Daesh. Le journaliste Jérôme Fritel livre une enquête fascinante sur Daesh, cet État hors-la-loi qui occupe aujourd’hui un territoire grand comme la moitié de la France.

Arte remonte aux origines de Daesh

L’État islamique en Irak et au Levant, a pour acronyme "Daesh" en arabe. À la tête d’un territoire grand comme la moitié de la France, cette organisation Irak est passée du statut de «start-up du terrorisme» à celui de multinationale de la terreur. Comment en est-elle arrivée là ? Quels sont ses moyens de financement ? Qui est Daesh ? Par Sadegh HAMZEH L’Etat islamique en Irak et au Levant, abrégé en « Daesh » en arabe, également connu sous ses acronymes français EIIL ou anglais ISIL, a fait connaître son existence en avril 2013 et proclamé l’instauration du califat islamique sur les territoires qu’elle contrôle en juin 2014 Carte tirée de zerohedge.com Ce texte est tiré de L'œil de l'exilé : Dès le début de ses activités en octobre 2006, ce groupe terroriste a annoncé son attachement à Al-Qaeda et eu pour but essentiel le contrôle de tout le territoire irakien.

Origine, puissance, financement : les clefs pour comprendre l’Etat islamique. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Mathilde Damgé L’organisation, qui a revendiqué les attentats du 13 novembre, est une nébuleuse dont les contours sont difficiles à cerner. Voici 5 points essentiels pour l’appréhender. 1. Son origine.