background preloader

Villes

Facebook Twitter

Gentrification, étalement urbain, périurbanisation, smart cities and global cities, aménagements et politiques de la ville. Toues les évolutions des espaces urbains.

Ceux qui partent, ceux qui restent. Les mobilités résidentielles dans les villes en décroissance. La littérature internationale sur les shrinking cities, qui s’est considérablement étoffée, permet désormais de comprendre finement les causes du déclin des villes : la globalisation (et l’accélération des flux de personnes et d’investissements qu’elle a entraînée), la désindustrialisation, et la suburbanisation (Oswalt 2006).

Ceux qui partent, ceux qui restent. Les mobilités résidentielles dans les villes en décroissance

En revanche, les conséquences, autres que la seule perte de population, restent largement absentes de l’analyse. En s’intéressant aux mobilités résidentielles dans les villes en déclin, il s’agit ici de décomposer un des processus de la décroissance urbaine en identifiant les individus qui restent ou qui partent de ces villes. Dans un contexte économique et politique de valorisation de la mobilité, qui suppose pourtant un accès à des ressources financières et culturelles inégalement réparties selon la position sociale des individus (Remy 2000), c’est plus précisément sur l’étude des mobilités résidentielles et de leur sélectivité que cet article se penche.

Le périurbain, France du repli. Il y a aujourd’hui une question périurbaine.

Le périurbain, France du repli

Elle est en grande partie liée au succès que rencontre le Front national dans les territoires périurbains. Christophe Guilluy et Jacques Lévy, tous deux géographes [1], ont largement contribué à attirer l’attention sur cette question. Dans cet article, nous ne contesterons évidemment pas la réalité du vote en faveur du Front national, mais plutôt la réduction du vote périurbain au vote frontiste : s’il y a bien un vote plus marqué en faveur du Front national dans certaines communes périurbaines, ce constat ne peut pas être généralisé à l’ensemble des populations de ces communes et encore moins à l’ensemble du périurbain. Gentrifications. Compte-rendu du Café du 28 mars 2017 au Flore La soirée commence par un hommage à Matthieu Giroud assassiné au Bataclan le 13 novembre 2015, à 38 ans.

Gentrifications

Ce jeune géographe avait consacré son travail de chercheur aux mobilités urbaines, notamment aux formes de résistance ordinaire à la gentrification. Dans son ouvrage Villes contestées. Pour une géographie critique de l’urbain, publié avec Cécile Gintrac en 2014, il se montrait soucieux d’une géographie engagée. Notion à la une : shrinking city. La shrinking city fait partie de ces notions au nom trompeur, dont la traduction stricte en ville rétrécissante ne colle souvent pas à la réalité observée.

Notion à la une : shrinking city

Si une shrinking city connaît une contraction, celle-ci est rarement spatiale : une shrinking city peut continuer à s’étaler. La ville de Leipzig, dans le Land de Saxe en Allemagne de l'Est, en donne un exemple saisissant : sa population actuelle est la même que celle de 1918, mais elle s’étend sur quatre fois la surface antérieure. La ville de Leipzig 1918-2016 : le même nombre d’habitants, un fort étalement. La France en villes. La France en ville.

Dynamiques urbaines. Carlo Ratti : « Pour une smart city au service de la participation citoyenne »