background preloader

Gentriville

Gentriville
Related:  Géographie

Les webdocs en géographie Réfugiés (Arte série de reportages – 2014) Un webdocumentaire sous forme de jeu qui invite à créer son reportage sur l’un des 4 camps de réfugiés, à la fois de manière guidée et en temps limité (camp au Népal, Tchad, Irak, Liban) Aucune inscription n’est demandée. Nécessite un très bon débit. Programmes : 4e / 2de / 1ere Se prête très bien à une mise en activité des élèves pour construire un reportage : à partir d’une carte, on se déplace d’un point à un autre après avoir rempli la mission d’un reporter.

32 mégacités de 10 à 80 millions d'habitants dans le monde (voyez la carte) : leurs défis 54 % de la population mondiale vit dans les zones urbaines, une proportion qui devrait passer à 66 % en 2050, selon des chiffres de l’ONU. Les mégacités, les villes de plus de 10 millions d’habitants, sont aujourd’hui plus de 30. Vers 2050, il devrait y en avoir 50, indique un article du Journal du CNRS. Alors que Paris et Londres avoisinent les 12 millions d’habitants, Shanghai (photo) en comptait 80 millions en 2010, ce qui en fait selon des chercheurs en géographie, la ville la plus peuplée du monde, loin devant Tokyo réputée être la plus grande ville (38 millions, selon l'ONU 2014). Parmi les 10 plus grandes villes du monde se trouvent Guangzhou (Canton) en Chine, Tokyo, Dehli et Mumbai (Bombay) en Inde, New York avec ses 25 millions d’habitants ou encore Rio et São Paulo au Brésil. « L’urbanisation est si intense qu’elle a brouillé les cartes, explique Michel Lussault, géographe au Conseil national français de la recherche scientifique (CNRS). Photo : Shanghai.

« L’Afrique en villes », notre série d’été en 28 épisodes, 15 reporters et 10 000 km Retenez bien ce chiffre : 2035. C’est l’année où, en Afrique, il y aura autant de citadins que de gens vivant dans les zones rurales. Une étape symbolique que le continent franchira quatre-vingt-cinq ans après la France, mais avec des paramètres bien différents. Et d’abord celui-ci : l’Afrique s’urbanise à grands pas, du fait de sa croissance démographique et d’un certain exode rural, mais sans que les campagnes ne se vident : elles vont, elles aussi, augmenter en population. Une vitesse inconnue dans l’Histoire Bien sûr, les pays les plus développés du continent – Afrique du Sud, Maroc ou Côte d’Ivoire – ont déjà franchi ce seuil, et le Nigeria est sur le point de le faire. Sont-elles prêtes pour ce boom ? Ce grand voyage sera ponctué de 28 étapes dans onze pays pour raconter la vie en villes sous toutes ses facettes : santé, environnement, transports – ou plutôt embouteillages –, éducation, alimentation, planification, énergie, etc. Mais les villes, ce sont aussi des gens. Le Monde

Réfugiés Pour les vacances : un jeu de sept familles sur les villes imaginaires Le site pop-up urbain propose, en pdf imprimable, les cartes d'un jeu de sept familles inspirées des villes imaginaires de la littérature, de la bande dessinée et du cinéma. Le fichier PDF contient en pénultième page les conditions d'utilisation et en dernière page les références des œuvres citées. >>> Télécharger le PDF Ville volante, fertile, flottante, mobile, souterraine, engloutie, et verticale, permettront de réfléchir à un projet transdisciplinaire en géographie, arts, littérature, et cinéma pour la prochaine année scolaire, ou même d'envisager une future participation au concours de cartographie imaginaire organisé chaque année par l'association Cartographier au collège. Mais pour l'instant, nous souhaitons à nos lectrices et lecteurs un repos bien mérité. Bonnes vacances ! Crédits (source) : Chloé Rotrou : conception et réalisation ; Margot Baldassi : rédaction.

Les habitants des bidonvilles en première ligne face à l’urbanisation du monde Ils sont venus dire que l’urbanisation du monde ne se ferait pas sans eux. Les habitants de bidonvilles, regroupés en associations, ont occupé une place inédite au Forum urbain mondial, organisé à Kuala Lumpur (Malaisie) par le programme des Nations unies pour les établissements humains, ONU-Habitat, du 7 au 13 février. Tee-shirts revendicatifs, youyous dans la salle et voix fortes au micro, ces militants issus des taudis d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine étaient invités à de nombreuses tables rondes, aux côtés des ministres, des maires et des institutions internationales. Et ils ont tenu, pour la première fois dans ces forums urbains, une très officielle assemblée des communautés locales, parallèle à l’assemblée mondiale des maires et à la réunion des ministres. « Il faut inclure les gens ordinaires, les femmes et les hommes des communautés marginalisées, pour mettre en œuvre nos politiques de façon efficace.

Les projets de villes du futur les plus fous Avec une population mondiale qui ne cesse de croître, et des villes qui vont devenir de plus en plus denses, il faut trouver de la place pour des humains qui se préoccupent de plus en plus de leur environnement. Au point qu'ils rêvent de vivre en pleine nature, sans rien perdre des bienfaits de la technologie... Une gageure que relèvent pourtant nombre d'architectes avec des projets plus ou moins utopistes. LIRE AUSSI >> À la découverte des villes du futur Neom, un désert qui veut devenir le centre du monde Du haut débit partout, plus de robots que d'humains, mais une technologie en harmonie avec l'environnement. Offre limitée. 2 mois pour 1€ sans engagement Ecoutez Béatrice Mathieu parler des villes du futur, connectées, enterrées, en altitude, ces "smart cities" que nous rêvent les nouveaux architectes et urbanistes (sur SoundCloud). Neom, que l'on parcourra à vélo ou en véhicule autonome électrique, aura le soleil et le vent pour seules sources d'énergie. Cap sur le grand large !

la forêt amazonienne En Amérique du Sud, le bassin amazonien s’étend sur 7,3 millions de km². La forêt elle-même compte environ 6 millions de km2 et s’étend sur neuf pays, essentiellement le Brésil (avec 60 % de la forêt), mais aussi l’Équateur, la Colombie, le Venezuela, la France (via le département de la Guyane), le Surinam, le Guyana, la Bolivie et le Pérou. Située sous l’Équateur, l’Amazonie a un climat chaud et humide qui en fait le domaine d’une forêt tropicale dense. Cette forêt est l’une des principales sources d’oxygène de la planète. Premier fleuve du monde par son débit (de 70.000 à 280.000 m3/seconde lors des crues), l’Amazone (7 025 km de sa source de l’Apurimac dans les Andes à l’Atlantique, plus de 10 km de large dans son cours intérieur) est navigable jusqu’à Manaus. En dix ans, la forêt amazonienne s’est rétrécie de 500.000 km² (soit approximativement la superficie totale de la France), la majeure partie perdue devenant des pâturages pour le bétail ou des plantations de soja.

Est-ce la planète qui est surpeuplée... ou nos modes de vie qui sont inadaptés à la planète ? La population mondiale ne cesse de croître... Pour autant, les ressources de la planète ne sont pas illimitées - et on consomme déjà plus que de raison. Quelles sont nos options ? Selon les récents calculs de l'ONU, la Terre gagne chaque année 83 millions d'habitants. Si la population mondiale continue de se multiplier ainsi, nous serons trop nombreux pour vivre avec les ressources de la planète (déjà qu’il nous faut aujourd'hui plusieurs planètes par an pour subvenir à nos besoins) Doit-on souhaiter pour autant qu’une vague d’épidémies mortelles s’abatte sur la planète ou que l’humanité instaure un régime des _Chasseurs de vieux_ comme celui imaginé par Dino Buzzati ? Pourquoi l’humanité est-elle destinée à faire moins d’enfants ? En Europe particulièrement, depuis plusieurs années déjà le taux de natalité est en dessous du seuil de reproduction, à 1,6 enfants par femme. Et ailleurs ? Elle ajoute : "La fécondité a chuté beaucoup plus rapidement en Asie qu'en Europe. Aller plus loin

En 50 ans, la croissance exponentielle de Lagos, au Nigeria Le 27 mai 1967, le Nigeria devient un État fédéral et crée l’État de Lagos. À cette époque, la « ville des lacs » est une capitale tranquille, au bord d’une grande lagune verdoyante, où vivent un petit million d’habitants. Depuis la ville n’a cessé de s’agrandir jusqu’à devenir la dixième plus grande ville du monde avec une population estimée entre 17 et 22 millions d’habitants. La capitale économique d’Afrique de l’Ouest s’étend tandis que la croissance démographique du pays explose. « Chaque année, c’est l’équivalent de deux fois la métropole de Toulouse qui arrive à Lagos », explique Guillaume Josse, géographe pour le Groupe Huit, cabinet de recherche spécialisé sur les villes en développement. Les Lagosiens doivent alors faire preuve d’ingéniosité pour trouver de l’espace et palier les défaillances d’un État souvent absent, notamment pendant deux décennies de dictatures militaires (1975-1999). « Lagos est une caricature » Des dizaines de milliers d’expulsions Chômage

Habiter, demeurer, se loger - France Culture Avec nos partenaires, nous traitons vos données pour les finalités suivantes : le fonctionnement du site, la mesure d'audience et web analyse, la personnalisation, la publicité et le ciblage, les publicités et contenus personnalisés, la mesure de performance des publicités et du contenu, le développement de produit, l'activation des fonctionnalités des réseaux sociaux. Vos préférences seront conservées pendant une durée de 6 mois.

Océan Arctique : des frontières maritimes à l'épreuve d'une nouvelle donne climatique Cinq pays sont riverains de l'océan Arctique : les États-Unis (via l'Alaska), le Canada (dont le territoire inuit du Nunavut), le Danemark (via le Groenland [1]), la Norvège, dont l'archipel du Svalbard (ou Spitzberg) et la Russie. Compte tenu des conditions climatiques et océanologiques générales, l'espace arctique n'a longtemps intéressé qu'à travers les expéditions à caractère sportif et/ou scientifique dont il était le théâtre, ou par ses enjeux géostratégiques, principalement dans le contexte de la guerre froide. Mais, les effets des changements climatiques sur ces espaces extrêmement sensibles d'une part, les ressources naturelles, potentielles ou prouvées, qu'ils pourraient receler d'autre part, ont changé la donne au début du XXIe siècle. Évolutions récentes des températures et de la banquise de l'océan Arctique Courants dominants, routes maritimes et ressources en hydrocarbures Aux postes-avancés des nouvelles frontières de l'Arctique : le port de Churchill, Canada Notes

File:2014 Victoria Island Lagos Nigeria 15006436297.jpg Le retour des tours dans les villes européennes La Potsdamer Platz à Berlin © Manuel Appert ▼ Voir le sommaire du dossier ▼ En région parisienne, tant qu’ils étaient cantonnés à la Défense, les projets de tours ne suscitaient pas de polémiques, jusqu’à ce que la proposition de tour Triangle aux confins du 15e arrondissement ne vienne rappeler la sensibilité des Parisiens aux immeubles de grande hauteur (IGH). Ce projet, tout comme celui du nouveau palais de justice aux Batignolles, dans le 17e arrondissement, est devenu l’épicentre d’une saga dont les rebondissements médiatiques révèlent une nouvelle politisation du débat sur les tours dans la capitale. Cette fois, cependant, ce sont plusieurs dizaines de projets qui ont vu le jour non seulement à Paris, mais aussi dans d’autres villes françaises depuis les années 2000. Une verticalisation des villes européennes sans précédent Figure 1. © Manuel Appert, 2014. Figure 2. © Manuel Appert, 2015. La structuration des débats autour de trois tensions Figure 3. Figure 4. Réguler les tours

Related: