background preloader

SEGPA

Facebook Twitter

Une démarche pour résoudre des problèmes au cycle 2. Entretien avec Muriel, Nathalie, Roselyne et Cécile Un livret qui propose une démarche complète pour enseigner la résolution de problèmes au cycle 2, d’où vous est venue cette idée ? Roselyne : C'est lié à nos accompagnements en tant que formatrices RMC. Nos collègues enseignants avaient une demande, notamment en résolution de problèmes et sur la construction d'outils communs qu'on pourrait réutiliser d'année en année. Nathalie : Les enseignants nous posaient beaucoup de questions : Quelle progression mettre en place dans une classe, au sein d'un cycle ou dans l'école ?

Comment faire pour mettre en place un problème référent ? À quel moment ? À qui s’adresse cet outil ? Muriel : Au départ, il est vraiment conçu pour les enseignants, pour qu'ils puissent s'appuyer sur quelque chose de « clef en main ». Vous-même comment vous vous en servez en formation ? Muriel : C'est vrai que pour nous c'est un support de formation.

Et du côté des élèves, vous avez pu observer des effets ? Porte-clé mémo et aide en maths et français. Depuis plusieurs années, je tâtonne afin de proposer à mes élèves un outil d’aide efficace et pratique. J‘ai testé le sous-main mais le principal inconvénient était que l’on pose les cahiers dessus et que sa consultation n’est pas pratique. De plus le fait que tout soit regroupé sur un même document complexifiait la recherche d’infos. J‘ai testé cette année la pochette d’aide : une pochette A5 contenant des outils et des aides en français et en maths et cela a plutôt mieux fonctionné. Cependant, lors des nombreux ateliers, les élèves les oubliaient fréquemment dans les bureaux et devaient se déplacer et déranger leurs camarades pour les récupérer. De plus, cet outil était très vorace en photocopies… C‘est pourquoi, je vais tester l’année prochaine le porte-clé mémo et aide.

Cet outil contient des mémos : conjugaison horizontale, liste des classes grammaticales étudiées, astuces pour trouver la fonction d’un groupe de mots dans la phrase, rappel des principales notions géométriques… Nathalie Sayac : Des albums jeunesse pour vivre les mathématiques. « Les maths ça ne s’apprend pas, ça se vit ». Voilà pourquoi Nathalie Sayak, maitre de conférence en didactique des maths, écrit depuis plusieurs années des albums jeunesse permettant aux enfants d’apprendre les mathématiques au travers des situations qui leur sont familières. La place de cette discipline en maternelle a toujours été au centre de ses préoccupations. Elle nous explique pourquoi. « Un petit problème de rien du tout » vient de paraître aux éditions Circonflexe. Cet album est le cinquième que j’écris avec Caroline Modeste, illustratrice. Depuis plus de vingt ans, je participe à la formation des enseignants du premier degré et pour beaucoup dès qu’on parle de mathématiques en maternelle, ça bloque.

Ce n’est donc pas une méthode, c’est le principe de la petite graine. Comment un enseignant peut-il utiliser ces albums ? Comme pour tout album, il doit être lu aux enfants. Et de quoi parle donc « un petit problème de rien du tout » ? Propos recueillis par Lilia Ben Hamouda.