background preloader

Design theories

Facebook Twitter

Embrace Criticism To Take Design Thinking To The Next Level. It sometimes seems an equal amount of people are mindlessly jumping on the Design Thinking bandwagon as there are people writing obituaries on Design Thinking. Design Thinking is either The Holy Grail or The Latest Fad. A couple of years ago Harvard Business Review (HBR) put Design Thinking on the cover. Now it publishes a harsh beheading of Design Thinking. Both are helpful in the spread of Design Thinking. Evangelizing helps Design Thinking as much as bashing. Let me explain what I mean… When HBR puts Design Thinking on the cover, it helps to put it in the minds of executives.

When the first experiments with Design Thinking are done, questions start to arise. How people see Design Thinking,what the current mental models are,and what the questions people ask themselves are. This is where the bashing articles come in. No, Design Thinking is not about data In her article Natasha writes: “that the case for its use relies more on anecdotes than data;” No, Design Thinking is not a linear process.

Beyond controversy: demystifying Design Thinking. Design for all vs. Design for me: the limits of Inclusive Design. Jean-Louis Fréchin : « On ne peut pas normaliser les processus d’invention ou d’innovation » Jean-Louis Frechin se définit comme un designer numérique. Issu du design industriel classique, il a réalisé plusieurs cédéroms culturels pour l’éditeur Montparnasse Multimedia. Aujourd’hui, il enseigne à l’Ensci (Ecole nationale supérieure de création industrielle) et, avec sa société Nodesign, continue d’expérimenter sur les produits et services numériques, cherchant, dit-il, « à rendre la technologie compréhensible ».

InternetActu.net : Votre passage par Montparnasse Multimedia a-t-il constitué une expérience importante dans l’élaboration de votre conception du design numérique ? Jean-Louis Frechin : Le cédérom culturel a été le premier outil informatique non utilitaire avec les jeux. Un objet pour des gens qui ne s’intéressaient pas à l’informatique. On a expérimenté, poussé les limites de l’acceptable et de l’inacceptable. InternetActu.net : Vous dites qu’on ne peut pas décréter la simplicité, qu’on ne peut pas s’opposer à la complexité, mais qu’on doit l’accompagner. UX Design Articles and Books | Interaction Design Foundation Literature. The Encyclopedia of Human-Computer Interaction, 2nd Ed. by Jonas Lowgren, John M. Carroll, Marc Hassenzahl, Thomas Erickson, Alan Blackwell, Kees Overbeeke, Caroline Hummels, Robert Spence, Mark Apperley, Karen Holtzblatt, Hugh R.

Beyer, Jesper Kjeldskov, Margaret M. Burnett, Christopher Scaffidi, Dag Svanaes, Kristina Hook, Alistair G. Sutcliffe, Albrecht Schmidt, Gilbert Cockton, Victor Kaptelinin, Clayton M. Christensen, Eric von Hippel, Noam Tractinsky, Ben Challis, Richard Shusterman, William Hudson, Steve Mann, Brian Whitworth, Adnan Ahmad, Clarisse Sieckenius de Souza, Paul A. Fishwick, Jonathan Grudin, Steven Poltrock, Shaun Gallagher, Alan J. Models and Theories in Human-Computer Interaction. Goal[edit] We will develop content for a new wikibook where we critically assess models and theories relevant to the field of Human Computer Interaction. Foreword[edit] Being that the nature of the field of Human Computer Interaction is that it is interdisciplinary, theories and models proceed and are adapted from many other disciplines.

There are but a few of which we could call "genuinely native" HCI theories and models. To complicate matters, computerized systems change at a vertiginous pace and changes are often surreptitious. Looking through the Association of Computer Machinery Special Interest Group on Computer Human Interaction's (SIGCHI) repository, this researcher has not been able to zero in on a book that addresses the needs of a course in models and theories for our discipline. Dr. Table of Contents[edit] Introduction[edit] HCI Fragmentation Chapter 1: What’s a Model[edit] Chapter 3: Computer Systems Innovation[edit] Chapter 4: Theories of systems[edit] Participatory Design. Looking Beyond User-Centered Design · An A List Apart Column. User-centered design has served the digital community well. So well, in fact, that I’m worried its dominance may actually be limiting our field.

Article Continues Below The terms “user experience design” (UX) and “user-centered design” (UCD) are often used interchangeably. But there’s an important distinction. UX design is the discipline: what we do. User-centered design is a process: how we do it. Research. Other design processes#section1 UCD is the dominant design approach within UX, so pervasive that some UX designers behold it as the Platonic ideal of design. But other design processes are available. Self design, aka “scratching your own itch.” It seems arbitrary to regard these alternative design processes as inferior substitutes. Weaknesses of UCD#section2 UCD’s ascendancy deserves historical context. Heaviness#section3 UCD simply takes longer than genius or self design. In these circumstances UCD is unparalleled, enabling breakthroughs other modes can’t. Negation of style#section4.

Why digital design culture is more important than methods. As much as software is eating the world, according to Mark Andreessen famous quote, it’s now become obvious in the last few years that UX is eating the world. However, UX has become a normative science that limits the creative share that digital design could claim. In Europe and in France, digital designers are deeply influenced and fascinated by the practice of UX, as devised by Donald Norman. The good news is that large companies are all about hiring designers. But most of them have rebranded themselves as UX designers to be sure not to be left on the side of the road (they used to call themselves Digital Art Director, web designers, interactive designers).

Design is developing as an evolutionary profession. Fortunately, French design ecosystem doesn’t shrink itself to UX practice, the same way design cannot be reduced to methodology and buzzwords. Jean-Louis Frechin defines digital design (design numérique in French) as Coloop, by NoDesign (Jean-Louis Frechin) Design is imagination. Le métissage de l’anthropologie et du design au service de l’innovation pour et par l’usage. 10 lieux communs, mythes ou légendes sur le design numérique. La perception du design n’a cessé de s’améliorer en France depuis le début des années 2010, grâce aux efforts de sensibilisation menés par la profession et à la visibilité de ses nouveaux territoires : interfaces, services, objets connectés, espaces. Le design numérique est en pointe autant dans le faire — avec un écosystème d’acteurs remarquables — que dans sa capacité à se penser. Ses figures sont Jean-Louis Frechin, Giuseppe Attoma, Virginia Cruz et Nicolas Gaudron, Dominique Sciamma, Saran Diakité Kaba ou encore Etienne Mineur.

Leurs idées soutiennent une vision du design “systémique et humaniste”, pour reprendre les termes de l’agence NoDesign. Confronté à plusieurs révolutions simultanées, sur le plan des usages, des technologies, des méthodologies et des outils, ce contexte rend complexe l’assimilation des idées et prête à des raccourcis. 1. “Le design est une méthode de résolution de problèmes” 2. 3. 4. 5. 6. 7. Will Robots Replace Designers? No. 8. 9. 10. Design Thinking VS Lean UX VS Agile - Les principales différences - Arquen.

Ces termes, simples pour les professionnels qui les utilisent tous les jours, ne sont pas forcément clairs pour tout le monde ! Quelles sont les différences entre le design thinking, le lean startup et le mode agile ? Quels sont les objectifs de ces différentes méthodologies ? Peut-on les combiner ? Avant de faire un tour d’horizon, définissons tout d’abord ces 3 notions : Design thinking : C’est la somme de stratégies créatives utilisées par les designers pour identifier des solutions de design à des problématiques business. Il est pertinent en amont des projets, comme un générateurs d’idées collaboratives.Lean UX : Il est utilisé pour transformer des idées en business models. Ces définitions peut être confuses pour le novice, c’est pour cela que nous allons expliciter ces méthodes de manière plus pragmatique.

Voici tout d’abord un schéma synthétique représentant ces 3 méthodes regroupées et fonctionnant ensemble : Source: Gartner 1- Le Design Thinking 1.1 – Définir le problème 3- Agile. The poetics of invention: what if design was humanities in action? Pour un design de l'offre. Le design, force de proposition plutôt qu’activité de résolution de problèmes. Présenter le design comme une activité tournée vers la résolution de problème est un lieu commun. Cette idée trouve sa source dans un texte de Paul Rand, “The Politics of Design” (1985). Elle est incarnée par cette citation célèbre : Design is a problem-solving activity. It provides a means of clarifying, synthesizing, and dramatizing a word, a picture, a product, or an event. Paul Rand souhait y distancier le design avec la fonction ornementale qu’on lui prête souvent à tort. Le design n’est bien sûr pas qu’une question de style. La conception centrée sur l’utilisateur et le design thinking ont réduit le design à une activité de résolution de problèmes.

La recette popularisée par Donald Norman est connue : à partir de la formulation d’une problématique et du contexte, on s’appuie sur l’observation des utilisateurs pour explorer des solutions potentielles. Le dispositif Design-Projet : vers une temporalité par l’usage. 1Le design contemporain est de plus en plus appelé à repenser l’incertain et le variable pour redessiner un mode de vie approprié à un contexte social en perpétuelle mutation. Désormais, il est tenu d’apporter un regard critique sur un monde pensé en tant qu’objet et non pas contexte de vie.

Il réfléchit sur un devenir, déplace les limites des usages et propose de nouvelles stratégies de résolution de problème de notre quotidien. Pour ce faire, il s’inscrit dans un projet. 2Nous souhaitons quitter cette espèce de lieu commun où design et projet sont hantés par la vitesse et l’actualité pour essayer de redéfinir le rapport design-projet à partir de notions telles que l’usage et la temporalité. L’interrelation design-projet est pensée généralement en tant qu’ordonnancement dans le temps. 5Ceci semble s’écarter de la définition étymologique que Stéphane Vial donne du design qui est selon lui la faculté de « former des signes ou signer des formes » (Vial, 2010 : 18). 2 Youtube. Qu’appelle-t-on « design numérique » ? Texte intégral Le design numérique n’a jamais été autant d’actualité. Le sujet enflamme les designers, qui ne s’entendent pas sur la manière de le définir, autant qu’il secoue les écoles et les universités, qui rivalisent de nouveaux diplômes dans le domaine et autres laboratoires de recherche expérimentale.

Même si certains parlent encore de « conception multimédia », la plupart se retrouvent autour des termes « design numérique », « design d’interaction », « design interactif », « design d’interactivité » ou encore « multimédia interactif ». Sensibilités historiques, préférences culturelles et enjeux stratégiques expliquent cette relative diversité du vocabulaire, pour désigner ce qui, pourtant, pourrait bien constituer une seule et même discipline. Y a‐t‐il vraiment une différence de nature radicale entre un « design interactif » et un « design d’interactivité » ? La philosophie n’en a pas encore pris la mesure : le design est un concept.

Note de bas de page 1 : Note de bas de page 2 : UP Conferences : Quand la fiction libère l'innovation. Connexion à votre compte FUN. Le design thinking est-il partout, sauf en design ? | Idées en vrac, produits/services innovants et gestion des connaissances. [English will follow] Vous êtes convié mardi 3 avril de 15h15 à 17h15 à une table ronde sur le thème Le design thinking est-il partout, sauf en design ?

Dans le cadre des journées de l’innovation de l’Abbé Grégoire, organisée au conservatoire des arts et métiers à Paris. Vous pouvez vous inscrire en envoyant un courriel à l’adresse suivante: designthinkingeverywhere@gmail.com Avant toute chose, nous souhaitons faire discuter et se rencontrer chercheurs et praticiens en gestion et en design. Participeront: Organisateurs: Frédérique PainDirectrice de la Recherche, Strate Ecole de DesignGuillaume BlumProfesseur à l’école de design de l’Université Laval Groupe design, innovation et humanismes Arguments Depuis quelques années, l’intérêt pour le design thinking ou la pensée design s’est grandement accru.

Évolution du nombre d’articles scientifique sur le thème de la pensée design.Source: Web of science. La pensée design est l’objet de nombreux débats contradictoires. Design thinking is everywhere. Abduction (épistémologie) L'article doit être débarrassé d'une partie de son jargon(janvier 2011). Sur les autres projets Wikimedia : abduction, sur le Wiktionnaire L'abduction (du latin « abductio » : emmener) ou inférence de la meilleure explication[1] est un mode de raisonnement. Elle consiste, lorsque l'on observe un fait dont on connaît une cause possible, à conclure à titre d'hypothèse que le fait est probablement dû à cette cause-ci. L'abduction est communément admise, avec la déduction et l’induction, comme l’un des trois types majeurs d’inférence[2]. C'est une forme de raisonnement utilisée dans le processus de découverte par sérendipité[3]. Ce type de raisonnement a d’abord été mis en évidence indirectement par Aristote comme un syllogisme dont la prémisse majeure est certaine et dont la mineure est seulement probable ; la conclusion n'a alors qu'une probabilité égale à celle de la mineure[4].

Le sémioticien italien Umberto Eco a appelé ce procédé la « méthode du détective[5],[n 1] ». Et si on sait que . The State of UX in 2018. A fundamental critique of seamless design – Gauthier Roussilhe. I would like to thank Christina Xu for her help improving this paper and her amazing insights on the topic. I’m deeply thankful. It seems that today the design community has agreed on key principles when it comes to interaction and experience. The interaction must aim at the maximum of flow, the user must not be momentarily stopped in his experiment by false tracks, errors or dead ends. To take advice from a company specializing in interface creation software, the interface must be: clear, flexible, familiar, efficient, consistent and structured.

The principles of the user experience share the same goals: “Do not put any obstacles to overcome, just pave the road for an easy ride. Your designs should have intentional and obvious paths, and should allow people to complete tasks quickly and freely”. We must not confront the user with a troubling, strange or even complex situation. It is legitimate to ask the following question: should all experiences be simple and fluid? Friction roads.

The UX in marketing. L'usager, cet autre concepteur - Il paraîtrait que nous sommes entrés dans une nouvelle ère : celle de l’usager concepteur. Que l’on entreprenne de réaliser un nouveau musée, une place publique, un site internet ou un téléphone portable, il semblerait qu’on ne puisse plus parler de conception sans s’assurer de la participation active de l’usager à son processus. Architecture participative, urbanisme démocratique, « Je check le usability de mon website avec de l’eye-tracking », « Est-ce que t’as co-designé ton projet avec des users ? » Partout les mêmes recommandations : il faut trouver ou retrouver une place pour l’usager dans le processus de conception. Ces recommandations, reprises en cœur, ont au moins le mérite de nous faire réfléchir aux notions qu’elles viennent articuler, et nous permettent de questionner les termes usage, concepteur, utilisateur que nous manipulons peut-être trop par habitude.

Car finalement qui est-il, cet usager ? L’usager consommateur, prescripteur, bidouilleur… concepteur ? Programme – La place de l'usager en design. DISEÑA 12 (2018) RE-APRENDIENDO A DISEÑAR: EXPERIMENTOS PEDAGÓGICOS CON STS EN TALLERES DE DISEÑO | RE-LEARNING DESIGN: PEDAGOGICAL EXPERIMENTS WITH STS IN DESIGN STUDIO COURSES – Tomás Sánchez Criado. Disrupting democracy: Nynke Tromp at TEDxDelft. N. Tromp - Research output › TU Delft Research Information System.

What Design Can Do 2016 - Nynke Tromp. UI-Patterns.com. Schedule - Interaction Design Education Summit 2018 – 3-4 February 2018 • Lyon, France. Hackacon : ces innovations stupides dont personne n'a besoin. V. 23, n. 1 (2018) John Benjamins e-Platform: Information Design Journal. Porosités poïétiques fictionnelles : partage du sensible et perspectives anthropocentrées singulières. JED en design n°4 : studio de design. L'effondrement qui vient. Design & stratégie pour activer le changement : introduction / Fabienne Denoual - Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail) Ead.yasar.edu. Le Design 3.0, c'est quoi ? - DESIGN 3.0. Qu’est-ce que l’Inclusive Design ? Liens - Chapitres de livres gratuits. MEI | Médiation Et Information. Intention [2013] | #Cinedesign. Documentons le #design sur Wikipédia : Session N°1 – Crea Coffee. Circuit des parties prenantes. Circuit des parties prenantes. Metabolisme - home. Amazon. An Evolving Map of Design Practice and Design Research.

Make a Wish | Designing Across Language Barriers. Atelier Design Probes - FLUPA UX-Day 2015. « Recherche-action » Quid ? 1 (2017) - Cahiers COSTECH. Anticipatory Design : vous n’aurez plus l’embarras du choix // FABERNOVEL. Addiction à la technologie : la faute aux designers ? | Usbek & Rica. Mooc Digital Media. Atelier-persuasive-design (GIF Image)

Ethics by design

L'acupuncture du territoire - Congreso Internacional de Investigación en Diseño. Facultad de Artes, Universidad Nacional de Colombia. Living Design | Le Site de Dominique Sciamma. [leçon] Qu'est-ce-que le design thinking ? - Les cahiers de l'innovation. L'Observatoire de l'EcoDesign » Eco Innovation Booster. Ecoconception numérique : mode d’emploi - Green IT. Pour innover, modéliser l'imaginaire - Pierre MUSSO, Stéphanie COIFFIER, Jean-François LUCAS. Les affordances socionumériques d'un environnement d'apprentissage hybride en soutien à des stagiaires en enseignement secondaire. De l'analyse réflexive à la coélaboration de connaissances. Jean Louis Frechin – l'objet est l'interface. Résumé du Design of Every Day things de Donald Norman. Pierre-Damien Huyghe Publications À quoi tient le design. Le blog de l’Ancrage Mémoriel® : de quoi s’agit-il ? - Ancrage Mémoriel®

Le Lieu du Design Paris Île-de-France. Objets bavards. Olats.org > LES BASIQUES : QUELLES SONT LES PRINCIPALES THEORIES ? Ethics by design. Back Office | Une revue annuelle entre design graphique et pratiques numériques. La recherche-projet en design | PROJEKT. L’innovation sociale par le design | PROJEKT. Publications. 46 | 2014 Design & projet. [leçon] Qu'est-ce-que le design thinking ? - Les cahiers de l'innovation. Les séries et documentaires sur le design à voir. Towards Relational Design: Design Observer. Vers un design relationnel | La Revue du Design. Expérience utilisateur : Gestes et émotions dans l'interface | UVDE - Un verre derrière l'écran. Designing Pleasurable Products and Interfaces | 2013 Conference. Nodesign.net. Concevoir l’expérience utilisateur en bibliothèque : pour quoi faire ? | DLIS.

Le web à l’heure des interfaces persuasives – Kryzalid. Design des interfaces persuasives – Amiqual4Home. Le design d’interaction en France – *designers interactifs* FUTURS NON CONFORMES #2 | Espace Virtuel. Programme – 01Design.10. Intelligence du design. Créativité. David Lynch explique comment avoir des idées. La pensée associative du «memex» | Thèse Anthony Masure. Sciences du Design | La revue - 01. Six Myths about Data-Driven Design. Machines analogiques vs Machines numériques : Deux visions de l'altérité | La Gaîté lyrique. The Real Benefit of Design Thinking. Amazon.