background preloader

Diffuser ses résultats

Facebook Twitter

5 étapes pour une diffusion efficace de sa veille. Comparatif de 12 solutions de curation. Dans le cadre du dossier sur la curation que jai eu le plaisir de coordonner pour la revue Documentaliste et Sciences de linformation de mars 2012 ( ), jai eu loccasion de réaliser un comparatif de 12 solutions dont je vous propose ci-dessous quelques éléments complémentaires.

Comparatif de 12 solutions de curation

Vous pouvez aussi télécharger cet article au format PDF sur Slideshare Plutôt que de nous concentrer sur les services dont le positionnement marketing est explicitement celui de la curation, nous avons donc choisi de « brasser large » en choisissant des services qui, à minima et sauf exception répondent à la définition proposée par la Wikipedia : « La curation de contenu () est une pratique qui consiste à sélectionner, éditorialiser et partager les contenus les plus pertinents du Web pour une requête ou un sujet donné ». Toutefois, cette définition oublie selon nous un élément essentiel. Les douze solutions sélectionnées Les services retenus et le positionnement quils revendiquent sont les suivants : Images Vidéos.

Comment les infographies sont partagées sur les réseaux sociaux. Avouons-le : l’infographie est très à la mode depuis quelques mois.

Comment les infographies sont partagées sur les réseaux sociaux

Dans une journée typique de veille sur Internet, vous allez nécessairement tomber sur des infographies couvrant une multitude de sujets. Qu’il s’agisse de Facebook en passant par le Football, la mode, etc … tous les sujets sont abordés dans ce nouveau mode de publication. Mais, il semblerait que ce soit un phénomène planétaire seulement parce que les internautes aiment vraiment un contenu en image. Ce que je veux dire par là, c’est qu’on dirait qu’ils sont prêts, disposés et capables de les partager avec tous leurs « amis » sur les réseaux sociaux, et ce bien plus que les traditionnels articles. AllTwitter a relayé une infographie de BitRebels dans laquelle le groupe a fait une étude sur leurs 500 derniers « articles infographies » et leurs 500 derniers « articles traditionnels », et comparé la façon dont ils ont été partagés sur les réseaux sociaux tels que Twitter, Facebook, Google+. Choisir ses outils de curation web.

Diigo, Netvibes, Pearltrees, etc.

Choisir ses outils de curation web

Ces plates-formes de favoris existent depuis plusieurs années, mais font leur grand retour avec la curation web (lire notre article « La curation… Kezako ? » du 12 avril 2011). Elles ont été rejointes par des petits nouveaux comme Scoop.it, Storify ou Paper.li. Créer un Scoop.it pour partager une veille. Diffuser ses résultats de veille « veillestrat. La diffusion des résultats d’une veille est, contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, l’un des exercices les plus complexes du processus de veille.

Diffuser ses résultats de veille « veillestrat

Il existe effectivement de nombreuses manières de diffuser l’information et le choix parmi ces manières dépendra des compétences du veilleur (un consultant et un analyste se chargeront d’analyser l’information pour en tirer des recommandations stratégiques, un documentaliste la collectera et éventuellement la triera), mais également des exigences de son/ses client(s) interne(s)/externe(s). Si ces derniers n’ont aucune connaissance sur les manières de diffuser l’information récoltée, il est important de pouvoir leur présenter un éventail des solutions potentielles: Via ce schéma, j’ai essayé de synthétiser les différentes méthodes de diffusion des résultats d’une veille.

Je ne prétends bien évidemment pas être exhaustif donc si vous avez des suggestions ou différentes méthodes à proposer n’hésitez pas à me contacter. La curation: pourquoi et comment l'utiliser? La diffusion plus importante que la collecte. La veille est souvent présentée en un cycle en 4 étapes : définition des objectifs, collecte, analyse et diffusion.

La diffusion plus importante que la collecte

La collecte fait l’objet de nombreux articles (surtout au niveau outil), mais il arrive parfois de ne pas assez mettre l’accent sur la diffusion (enfin, au-delà de l’outil encore une fois). Allons plus loin en partant de ce postulat : et si la collecte d’informations, et encore plus d’opinions, devait être pensée en fonction de la diffusion et non des capacités de collecte et de traitement ?!... Tout d’abord, concentrons nous sur la veille en e-réputation (et/ou d’opinions) qui, comme le souligne Christophe, diffère souvent en terme de fonctionnement et d’objectifs de la veille dite stratégique (concurrentielle, brevets, juridique, etc.).

De plus, et il est toujours intéressant de le rappeler, l’information devient stratégique par son utilisation (elle ne l’est pas par nature) et une veille doit servir d’appui à une prise de décision. La diffusion : une étape indissociable du processus de veille. Le processus de veille au sein d’une entreprise est primordial afin de prévenir et d’anticiper les risques et opportunités du marché.

La diffusion : une étape indissociable du processus de veille

Il passe par quatre grandes étapes que sont la définition des besoins, la collecte, l’analyse puis la diffusion de l’information. Mais parfois, cette dernière phase est mal appréhendée, soit à cause de la confusion qui s’opère face à l’ensemble des outils de diffusion existants, soit tout simplement parce que certains acteurs n’ont pas encore intégré son importance. Or, quel intérêt de collecter l’information si elle n’est lue par personne ? Guide d'autoformation - XMind. Tutoriel Scoop-it, votre outil de veille et curation.

Tutoriel Présentation Xmind - YouTube.

Tableau de bord