background preloader

Origine du sport

Facebook Twitter

Nelson Mandela. Les Jeux Olympiques de Berlin, 1936. INTRODUCTION Pendant deux semaines en août 1936, la dictature nazie d'Adolf Hitler dissimula son caractère raciste et militariste pendant qu'elle accueillait les Jeux olympiques d'été. Mettant entre parenthèses son programme antisémite et ses plans d'expansion territoriale, le régime utilisa les Jeux olympiques pour fournir aux spectateurs et aux journalistes étrangers une fausse image d'une Allemagne pacifique et tolérante. En rejetant la proposition de boycott des Jeux olympiques de 1936, les Etats-Unis et d'autres démocraties occidentales manquèrent l'occasion d'adopter une position qui (certains observateurs l'ont affirmé à l'époque) aurait pu faire réfléchir Hitler et renforcer la résistance internationale à la tyrannie nazie.

Après les Jeux, la politique expansionniste de l'Allemagne ainsi que la persécution des Juifs et autres "ennemis de l'Etat" s'accélérèrent, aboutissant à la Seconde Guerre mondiale et à la Shoah. Le 1er août 1936, Hitler ouvrit la XIe Olympiade. Valeurs%20Olympiques%2013%2008%2007. VALEURS%20DU%20SPORTS%20SITE%20WEB. Le comité olympique national italien et « l’athlétisme politique » pendant le fascisme. Pp. 22-39 Angela Teja Université de Rome Résumé En assimilant et remodelant les pratiques sportives du XIXe siècle, le fascisme développa en Italie une idéologie que John Hoberman appelle «athlétisme politique», avec une définition originale de l'usage du sport, fait par le fascisme dans un but politique. Le fascisme, en effet, a conçu le sport comme un instrument des plus utile pour créer une nouvelle culture qui puisse normaliser la vie nouvelle de la nouvelle Italie. Mots-clef : sport e fascisme, CONI, organisations juvéniles fascistes, système sportif Absrtact By assimilating and remodelling the sports practices of the XIXth century, the fascism developed in Italy an ideology which John Hoberman calls «political athletics», with an original definition of the use made by the fascism of sport for a political purpose.The fascism, indeed, percieved in the sport an instrument of the most usefulness for created a new culture which would have of to standardize the new life de new Italy.

France vs Afrique du Sud – ½ Finale coupe du monde de rugby 1995. Avant de commencer à parler de cette demi-finale, un petit mot de remerciement au champion Claude, qui m’a envoyé les images de cet album Panini de la coupe du monde 1995. Alors si c’est vrai qu’ici on parle football, en cette période de demi-finale face au Pays de Galles, Old School Panini va se mettre à l’heure du rugby. Coupe du monde de rugby 1995 en Afrique du Sud, le pays sort de l’apartheid, Clint Eastwood plus tard sortira un nouveau film sur le sujet et les springboks eux sortaient les français en demi-finale.

Tout est beau ouais sauf que ce match et la suite de la compétition, c’est tout simplement la plus grosse mascarade sportive jamais vu pour habiller un événement politique. Bon pas aussi fort que les jeux de Berlin en 36 mais devant ceux de Moscou en 1980 ça c’est sûr. Avant le mondial, côté français, on est confiant. Les hommes de Berbizier ont fait une tournée historique l’été précédent avec deux succès en Nouvelle-Zélande, excusez du peu (victoires 22-8 et 23-20). Pierre de Coubertin - Coubertin, rénovateur des Jeux Olympiques. Hommage de J.

Rogge, président du CIO Comme beaucoup d’entre vous, je considère le premier de l’An comme le moment idéal pour réfléchir au passé et regarder vers l’avenir.Cela est d’autant plus vrai aujourd’hui qu’en ce 1er janvier 2013, nous fêtons le 150e anniversaire de la naissance du fondateur des Jeux olympiques modernes, le baron Pierre de Coubertin. La devise personnelle de Coubertin était : « Voir loin, parler franc, agir ferme », mais même lui n’aurait pu prédire à quel point sa vision des Jeux allait transformer cette manifestation en l’un des événements culturels les plus importants de notre histoire, touchant des milliards de personnes sur terre et s’invitant dans presque chaque foyer de la planète. Certes, Pierre de Coubertin aurait été ravi de savoir que 118 ans après la création du Comité international olympique (CIO), le Mouvement olympique est plus fort que jamais. C’est en effet le texte qui nous distingue de toutes les autres organisations sportives.

Jacques Rogge.