background preloader

Les espaces maritimes : approche géostratégique

Facebook Twitter

Carte. Le détroit de Béring : un point de rencontre oublié entre les « Deux Grands » « Ô vous, Colombs russes, qui des périls du destin vous riez ; Entre les monts d’Ida, un nouveau chemin vers l’est ouvrirez ; Et sur les rivages d’Amérique, notre Etat nous implanterons… » Mikhaïl Lomonossov, Les Colombs russes, 1747 C’est l’introduction du livre d’Owen Matthews, Nicolaï Rezanov - Le rêve d’une Amérique russe. Elle marque le début de l’intérêt du détroit de Béring et de la relation Russie/Etats-Unis. Quel est l’importance de ce détroit ? Dans l’imaginaire collectif, la confrontation Etats-Unis/Russie se visualise en Europe par le Rideau de fer (1947-1989), cristallisant l’unique ligne de front directe. Or, le détroit de Béring est le point le plus rapproché entre les « Deux Grands », incarnant le « Rideau de Glace » méconnu. Pourquoi n’est-il pas plus connu ?

Véritable accès à l’« autre terre » entre Eurasie et Amérique, c’est aussi la ligne internationale du changement de date. Ce qui nous amène à la dimension économique. Au final, le rôle de Béring est en évolution. Carte de l'océan Indien, nouveau centre du monde ? Par Florent AMAT, Thomas MARRIER D’UNIENVILLE, le 6 mars 2019. Florent Amat, diplômé d’un Master 2 Géopolitique : Territoires et enjeux de pouvoir à l’Institut Français de Géopolitique (IFG, Université Paris VIII Vincennes Saint-Denis). Thomas Marrier d’Unienville, diplômé d’un Master 1 Géopolitique et Relations Internationales - Institut Catholique de Paris. Cette carte inédite de l’Océan indien a été conçue par T. Marrier d’Unienville et réalisée par Florent Amat.

Elle présente un espace maritime hautement stratégique... convoité par des puissances rivales. Cette carte inédite de l’Océan indien a été conçue par T. Cette carte de l’océan Indien présente un espace maritime hautement stratégique... convoité par des puissances rivales, dont la Chine, l’Inde, les Etats-Unis et la France. Cette carte inédite de l’Océan indien a été conçue par T.

Dans l'Arctique russe, les ours polaires menacés par une présence humaine accrue. Des ours polaires dans une décharge, sur l'archipel russe de Nouvelle-Zemble, le 31 octobre 2018 / AFP Des ours polaires dans les cages d'escaliers: la scène, observée récemment dans l'Arctique russe, risque de se reproduire avec la fonte des glaces et le renforcement de la présence humaine dans une région au développement stratégique pour Moscou, selon des scientifiques.

Les images de l'incident ont fait le tour du monde: des dizaines d'ours polaires à la recherche de nourriture ont approché en février Belouchia Gouba, ville principale de l'archipel arctique de la Nouvelle-Zemble, certains entrant dans les immeubles et se montrant agressifs. Débordées, les autorités locales ont décrété l'état d'urgence le temps que les ours repartent plus loin une dizaine de jours plus tard. Sur les réseaux sociaux, les critiques ont fusé contre les autorités, accusées d'avoir laissé s'accumuler des piles de déchets en périphérie des zones habitées de l'archipel où se trouve une garnison militaire. afp. Les océans, eldorado économique de demain ? Le pétrole, ce rêve qui pourrait attiser les tensions entre les Comores et la France. Vidéo de la conférence: L'Arctique est-il -vraiment- stratégique ? Cette vidéo peut facilement être diffusée en classe ou en amphi pour illustrer un cours ou un débat.

Résumé par Joséphine Boucher pour Diploweb.com En 1969, les Américains plantent la bannière étoilée sur la Lune. En août 2007, la Russie fait de même, mais à la verticale du pôle Nord. Cet acte symbolise les prétentions de la Russie de 2007 en Arctique, elle qui se veut la gagnante de la course aux pôles. . « Il y a deux types de problèmes en Arctique : l’imaginaire et le réel. L’Arctique est-il -vraiment- stratégique ? De gauche à droite, par ordre d’intervention : Thomas Merle, Michel Foucher, Laurent Mayet. Une idée semble par conséquent être acquise pour tous : la superpuissance arctique, c’est la Russie, ne serait-ce qu’en termes de superficie, de ressources naturelles, d’activités et de présence historique dans l’Arctique.

Finalement, peut-on parler de « région » arctique ? Copyright pour le résumé 0ctobre 2018-Boucher/Diploweb.com. La CIJ donne tort à la Bolivie sur un conflit de plus d’un siècle avec le Chili. La Cour internationale de justice de La Haye a estimé que Santiago n’était « pas tenu de négocier » un accès à l’océan Pacifique réclamé par La Paz.

C’est un conflit qui mine les relations entre le Chili et la Bolivie depuis plus de cent trente ans et qui risque de durer encore longtemps. La Cour internationale de justice (CIJ), établie à La Haye, a estimé, lundi 1er octobre, que Santiago n’était pas obligé de négocier avec son voisin bolivien, qui cherche à retrouver un accès à l’océan Pacifique dont il a été privé en 1883. L’arrêt, rendu par douze voix contre trois et pour lequel il n’existe pas de possibilité d’appel, était très attendu dans les deux pays, le président bolivien, Evo Morales, ayant même fait le déplacement aux Pays-Bas pour être présent à l’audience. Le juge de la CIJ Abdulqawi Ahmed Yusuf a cependant déclaré avoir l’espoir qu’« avec la volonté des deux parties, des négociations sérieuses pourraient être engagées ». « La Bolivie ne renoncera jamais », a déclaré M.

Coquille Saint-Jacques: échec des négociations entre Français et Britanniques. Coquilles Saint-Jacques ; tensions entre pêcheurs / AFP Les pêcheurs français ont annoncé mercredi la "fin de partie" et l'échec des négociations avec leurs homologues britanniques au sujet de la pêche de la coquille Saint-Jacques en baie de Seine, à l'origine d'affrontements en mer.

"C'est la fin de partie, on leur a fait une proposition hier soir qui nous semblait déjà plus plus qu'honnête, c'était la proposition qu'on leur avait faite vendredi. On leur avait dit +jusqu'à midi, on veut une réponse+", a déclaré à l'AFP Hubert Carré, responsable du comité national des pêches. "C'est une position unanime de tous les représentants de professionnels.

Maintenant c'est terminé, on ne se rassoit pas à une table des négociations", a ajouté M. Carré, selon qui les Britanniques n'ont pas répondu "parce qu'ils ont considéré que c'était un coup de bluff". Cette rupture des négociations rend caduc l'accord qui avait été trouvé à Londres pour les bateaux de plus de quinze mètres, a précisé M. Afp. Y a-t-il vraiment 5 continents de plastique dans les océans ? Question posée par human+ le 05/09/2018 Bonjour, Il existe cinq zones d’accumulation massive de plastique.

Les scientifiques les appellent des «gyres». Ils sont dus aux courants de surface des océans qui poussent les plastiques à s’accumuler dans ces zones. Le plus grand, situé dans le Pacifique nord, comporterait 1,8 billion de morceaux de plastiques sur une surface grande comme trois fois la France environ. Attention, si on parle souvent de «continent de plastique», n’allez pas imaginer une vaste étendue d’eau en pleine mer jonchée de détritus sur lesquels vous pourriez presque marcher. 94 % des morceaux mesurent de 1 à 5 mm. Les images de mers polluées par les plastiques sont souvent des images de zones côtières utilisées pour illustrer ce sujet dans la presse (comme ici où une photo des côtes libanaises illustre un article sur le gyre pacifique). Cette pollution aux plastiques pose deux problèmes. Existe-t-il des solutions ? Cordialement. Olivier Monod. Servist 2.0 - OCÉANOGÉO. Aide À l'occasion du 20ème Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges (01/10 - 04/10/2009) sur le thème : L'INIST et PRODIG vous proposent OCÉANOGÉO : Un serveur d'exploitation de corpus bibliographique (issu de la Bibliographie Géographique Internationale) et iconographique (diapositives et photographies numériques de la photothèque et de chercheurs de PRODIG ou de géographes partenaires).

Remarques : Cette version est optimisée pour Mozilla Firefox et présente quelques restrictions sous Internet Explorer ou d'autres navigateurs. La résolution d'écran conseillée est de 1280 x 1024 pixels. Pour plus d'informations, visitez la page Aide. Copyright : toutes les images de ce site sont protégées par le Code de la Propriété Intellectuelle et les lois internationales sur le copyright.

La carte de l''Océan Indien: quels flux, risques et menaces ? Un enjeu stratégique majeur à découvrir. Le commerce maritime se porte bien mais risque de faire les frais des guerres commerciales, alerte la CNUCED. Dans son dernier rapport sur le commerce maritime, la CNUCED juge « saine » la croissance du secteur. L’agence onusienne souligne que cette croissance est la plus rapide qu’ait connu le secteur ces cinq dernières années et qu’elle devrait se maintenir à ce rythme en 2018. Les volumes dans tous les segments du commerce maritime devraient augmenter en 2018, les marchandises conteneurisées et en vrac sec devant enregistrer la croissance la plus rapide au détriment des volumes de navires citernes. « Les perspectives du commerce maritime sont certes positives, mais elles sont menacées par le déclenchement des guerres commerciales et par le renforcement de politiques du repli sur soi », a alerté le Secrétaire général de la CNUCED, Mukhisa Kituyi. « L'escalade du protectionnisme et des batailles tarifaires incessantes pourraient potentiellement perturber le système commercial mondial qui sous-tend la demande de transport maritime », a prévenu M.

Kituyi. Les enjeux de la sécurité maritime. Dans le domaine de la construction navale, les superlatifs ne manquent pas. Alors que les paquebots de croisière deviennent de véritables villes flottantes, les cargos et porte-conteneurs ne cessent de grossir. Les capitaines de navire et leurs officiers voient ainsi leur responsabilité s’accroître et doivent apprendre à maîtriser une multitude d’instruments high-tech.

L'augmentation des contrôles et des mesures de sécurité n’empêche pas la survenue d'accidents dramatiques, comme le naufrage du Costa Concordia en 2012, qui coûta la vie à trente-deux personnes. Comme 80 à 90 % des accidents en mer, cette catastrophe fut causée par des erreurs humaines, que les normes fixées par l’Organisation maritime internationale peuvent difficilement éradiquer. Le Saint Exupéry, le plus grand porte-conteneurs français. Carte en temps réel des navires - AIS - trafic maritime et positions. Jean-Marie Miossec, Le conteneur et la nouvelle géographie des océans et des rivages de la mer. Dans le sillage de la CMA CGM.

1Avec Le conteneur et la nouvelle géographie des océans et des rivages de la mer. Dans le sillage de la CMA CGM, Jean-Marie Miossec trace sa route au long cours sur près de 650 pages de texte et de plus de 700 pages si l’on inclut les 20 pages de bibliographies, les 20 pages d’un excellent glossaire du transport maritime et les 15 pages d’index qui permettent de retrouver avec aisance les lieux ou encore les armements. Les 145 cartes et schémas de synthèse, souvent inédits, permettent de comprendre les dynamiques complexes ou de saisir l’ampleur des aménagements portuaires. Il s’agit là d’un ouvrage remarquable par la qualité des analyses, la richesse des exemples et des études de cas, la profondeur de l’approche géographique. Cette entrée centrée autour du conteneur est dynamique et permet à la fois de suivre les flux mondiaux qui accompagnent la Mondialisation et de comprendre les évolutions spatiotemporelles sur le temps long des territoires. J. 13J. Rotterdam, géant des mers.

Le transport maritime et les rivages de la mer - Jean-Marie Miossec. Mer invisible, mer nourricière L’événement est passé inaperçu, comme souvent en France lorsqu’il s’agit des « choses de la mer ». Le 4 juin 2013, la compagnie internationale CMA-CGM (troisième opérateur mondial de transport maritime par conteneurs, environ 10 % du marché) inaugurait son porte-conteneurs « Jules Verne », à ce jour le plus grand du monde, et en profitait pour fêter son trente-cinquième anniversaire. François Hollande, en chemin pour l’inauguration de « Marseille, capitale de la culture 2013 », avait même fait une rapide escale pour prononcer un discours (très) rapide et (fort) convenu.

Cet événement n’a guère été couvert par les médias nationaux. En France, selon le mot d’Eric Tabarly, « la mer est ce que l’on trouve derrière soi lorsqu’on regarde la plage ». L’économie maritime irrigue le monde depuis la plus haute Antiquité avec les premières thalassocraties, phéniciennes, carthaginoises, étrusques, grecques (dont Phocée) et extrêmes orientales. Mettre le globe en boîte. La puissance navale : modèles d’hier et problèmes d’aujourd’hui. Vladimir Poutine propose un traité de paix historique au Japon. Les ports, « perles » stratégiques de l’expansion chinoise. Pékin forme à travers le monde son « collier de perles » portuaire, un étau militaire redouté par les Indiens et les Japonais, mais qui, pour l’heure, se matérialise sous forme de projets commerciaux. Quel est le lien entre les ports de Chittagong, au Bangladesh, Kyaukpyu en Birmanie, Hambantota, au Sri Lanka, et Gwadar, au Pakistan ? Tous font l’objet de projets de développement ou d’extension portuaires et industriels confiés à des sociétés chinoises, qui ont obtenu la concession de ces infrastructures pour plusieurs décennies.

Hambantota est aux mains de la China Merchants Port Holdings pour quatre-vingt-dix-neuf ans, Gwadar dans celles de la China Overseas Port Holding pour quarante ans. Tous présentent un intérêt stratégique pour Pékin dans l’océan Indien. Ils incarnent le « collier de perles », cet étau militaire chinois redouté par les Indiens et les Japonais depuis plus de dix ans, mais qui, pour l’heure, se matérialise sous forme de projets commerciaux. En mer de Chine, l'armée chinoise ne connaît pas la crise.

En mer de Chine, l'armée chinoise ne connaît pas la crise L crs nrd-crnn n’r ps rrêt ls btnnss chnss. L’nn drnèr, lrs q ls brts d btts t d’hlcs s mltplnt tr d l pnnsl crnn, Pkn prsv sn grnd chntr d cnstrctn d frtrsss mrns dns l mr d Chn mrdnl. Ls phts pbls c lnd pr l st phlppn Th nqrr snt lqnts. lls cnfrmnt q l rgm chns st n pss d’chvr sn clssl prjt d clnstn mltr d’îlts t d rcfs ds rchpls ds Sprtlys t ds Prcls. n s’ssynt sr ls rbtrgs ntrntnx t n s rnnt sr ss grnds dclrtns pcfsts t cvls q prsntnt cs nfrstrctrs cmm ds psts d scrs t d’bsrvtn clmtq l y ncr n pgn d’nns.

Mer de Chine, la guerre des archipels. Bateaux coulés, marins emprisonnés, courses-poursuites en mer, débarquements illégaux... : les incidents se multiplient depuis des années en mer de Chine, considérée comme l'une des zones les plus sensibles de la planète. Alors que Pékin entend s'accaparer la quasi-totalité de cet espace riche en gisements d'hydrocarbures, les pays voisins, notamment le Japon, le Viêtnam et les Philippines, défendent avec vigueur leurs frontières maritimes.

Les tensions, parfois mortelles, sont fréquentes, et entretiennent de puissants nationalismes, nourris par les conflits mémoriels de la région. Le tout sous l'oeil attentif des États-Unis. Vers un affrontement sino-américain ? Le documentaire de Marc Petitjean analyse et résume clairement les enjeux géopolitiques qui découlent de cet espace maritime, donnant la parole à de nombreux protagonistes et experts de cette zone. Une centaine de bateaux chinois pénètrent dans les eaux malaisiennes.

Comment la Chine développe-t-elle sa marine ? Stratégie. Câbles sous-marins : une guerre invisible... aux effets volcaniques.