background preloader

Le transport maritime et les rivages de la mer - Jean-Marie Miossec

Le transport maritime et les rivages de la mer - Jean-Marie Miossec
Mer invisible, mer nourricière L’événement est passé inaperçu, comme souvent en France lorsqu’il s’agit des « choses de la mer ». Le 4 juin 2013, la compagnie internationale CMA-CGM (troisième opérateur mondial de transport maritime par conteneurs, environ 10 % du marché) inaugurait son porte-conteneurs « Jules Verne », à ce jour le plus grand du monde, et en profitait pour fêter son trente-cinquième anniversaire. François Hollande, en chemin pour l’inauguration de « Marseille, capitale de la culture 2013 », avait même fait une rapide escale pour prononcer un discours (très) rapide et (fort) convenu. Cet événement n’a guère été couvert par les médias nationaux. Seule la revue Esprit a livré un cahier sur « la mondialisation par la mer » ; Emmanuel Desclèves y explique : « Quand on regarde la télévision en Grande Bretagne, en Norvège ou au Portugal, les thèmes liés à la mer y sont omniprésents. » Gigantisme et standardisation Mettre le globe en boîte Ce coût modique se répartit ainsi :

https://visionscarto.net/transport-maritime-rivages-de-la-mer

Related:  Mers et Océans : un monde maritimesEspaces maritimes espaces géostratégiquesEtude de cas CMA CGM + Asia line

L'Arctique, carrefour des routes maritimes "pleines d'avenir" - le Temps Igor Godzish, géant russe à la moustache soigneusement entretenue, ne passe pas inaperçu dans les rues de Tromsø. Flanqué de son interprète, le maire d’Arkhangelsk s’est rendu dans cette ville norvégienne, la plus au nord du continent européen, pour écouter les élus, scientifiques et chefs d’entreprise qui se sont réunis toute cette semaine au sein d’un forum intitulé Arctic Frontiers. Contrairement à Tromsø, fief de l’explorateur Roald Amundsen, Arkhangelsk n’a rien d’un lieu de villégiature. La sécurisation du transport de pétrole dans le golfe d’Oman : un enjeu pour l’Union européenne - Le Grand Continent Mascate. Si la politique étrangère américaine dans le Golfe a privé les entreprises européennes d’opportunités commerciales avec l’Iran, la stratégie de « pression maximale » exercée par le gouvernement de Donald Trump a pour objectif premier de contraindre l’Iran à changer sa propre politique étrangère. A ce jour, l’Iran a néanmoins rejeté toute proposition de négociation avec les Etats-Unis, insistant sur la perte de confiance mutuelle et son absence d’intérêt à répondre aux tentatives de sollicitations. Cette lutte diplomatique n’a porté ses fruits pour personne, mais a au contraire contribué à amplifier les tensions bilatérales, dont les incidents dans le détroit d’Ormuz constituent la dernière péripétie.

Le conteneur, une histoire de la mondialisation Le 26 avril 1956, dans le port de Newark, New-Jersey, une grue chargeait 58 remorques de camion dans un vieux cargo rouillé, datant de la seconde guerre mondiale. 5 jours plus tard, l'Ideal-X - le nom du bateau - débarquait à Houston, attendu par 58 camions prêts à accrocher les remorques et transporter leur chargement à destination. Cette époque était bien différente de la notre. L'Asie ne jouait pas son rôle actuel d'atelier du monde. L'Arctique se réchauffe deux fois plus vite que la moyenne mondiale En 2017, l’Arctique a continué de se réchauffer à un rythme deux fois plus élevé que la température mondiale, révèle l’ONU. Ce réchauffement rapide a provoqué des températures de l’air à des niveaux parmi les plus élevés de l’histoire et des températures océaniques supérieures à la moyenne et a eu des impacts divers sur les humains, les océans et les écosystèmes. Les mois entre janvier à novembre indiquent que 2017 sera la troisième année la plus chaude jamais enregistrée, derrière 2016 et 2015, et devrait être la plus chaude en l’absence du phénomène El Niño, prédit l’Organisation météorologique mondiale (OMM).

Le canal de Kra, symbole des ambitions expansionnistes chinoises : les Nouvelles routes de la Soie (1/2) Depuis le XVIIe siècle, le projet de construction d’un canal au Sud de la Thaïlande, reliant la Mer d’Andaman et le Golfe de Thaïlande, revient régulièrement sur la scène politique thaïlandaise. Pourtant, il est constamment repoussé dans le temps - faute de moyens financiers - par les gouvernements successifs. Si la viabilité économique du projet reste contestée, ce dernier a néanmoins trouvé un soutien de poids avec l’entrée en scène de Pékin qui se propose d’intégrer le canal dans son projet de nouvelle Route de la Soie. Les câbles sous-marins, enjeu majeur de la mondialisation de l'information Qui a dit qu'Internet reposait sur des flux immatériels d'information ? Il semble bien au contraire exister une matérialité des réseaux numériques qui n'ont rien de "virtuel". La société de l'information exige ses infrastructures, ses serveurs, ses ordinateurs, ses téléphones portables, ses satellites... et surtout ses câbles qui en sont les artères principales. Le centre de recherche américain Telegeography publie chaque année une nouvelle carte des câbles sous-marins dans le monde (voir les cartes 2014, 2015, 2016 et 2017). En 2018, le site recense 428 câbles sous-marins, soit une longueur totale atteignant plus d'1,1 million de kilomètres.

Mondialisation - La GéothèqueLa Géothèque Le commerce maritime mondial : « En janvier 2011, la flotte marchande mondiale avait presque atteint 1,4 milliard de tonnes de port en lourd (tpl), ce qui représente une augmentation de 120 millions de tpl par rapport à 2010. » En 2010, la capacité des ports mondiaux atteint 530 millions d’équivalents 20 pieds (EVP). Océans, conteneurisation, mondialisation Café géographique de Saint-Brieuc, le Vendredi 13 Octobre 2017 Antoine Frémont est agrégé de géographie et directeur de recherche à l’IFSTTAR (Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux). Il est l’auteur de l’ouvrage « Le monde en boîtes. Conteneurisation et mondialisation » Presses de l’INRETS, 2007.

Related: