background preloader

Hacker / geek / nerd

Facebook Twitter

Hacker. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hacker

Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : Hacker (sécurité informatique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hacker (sécurité informatique)

Cet article concerne le hacker en sécurité informatique. Pour les autres usages, voir Hacker. En sécurité informatique, un hacker est un spécialiste dans la maîtrise de la sécurité informatique et donc des moyens de déjouer cette sécurité. Certains d'entre eux utilisent ce savoir-faire dans un cadre légal et d'autres l'utilisent hors-la-loi. Dans ce dernier cas, on parle de pirates informatiques[2]. Hacker, dans sa signification relayée par les médias de masse, se réfère aux chapeaux noirs (pirate informatique).

Le jargon informatique classe les hackers en plusieurs catégories en fonction de leurs objectifs, de leur compétence et de la légalité de leurs actes. Les principaux groupes de hackers sont : Chaos Computer Club (groupe allemand, le plus grand groupe de hackers européen[réf. nécessaire], créé en 1981). Depuis la fin des années 1980, certains groupes organisent des « manifestations » régulières, comme : Sur les autres projets Wikimedia : Geek. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Geek

Un Geek (/gik/), francisé en allumé, est un terme d'argot américain, qui désigne une personne extrêmement pointue dans un domaine précis, plus souvent utilisé pour les domaines liés aux « cultures de l'imaginaire ». Du fait de ses connaissances pointues, le geek est parfois perçu comme trop cérébral[1]. Le mot a été peu à peu utilisé au niveau international sur Internet de manière revendicative par les personnes s'identifiant comme tel. Le terme a alors acquis une connotation méliorative et communautaire. Histoire[modifier | modifier le code] Origines du terme[modifier | modifier le code] Selon l’Oxford American Dictionary (en), l’origine du mot se trouve dans le moyen bas-allemand geck, qui désigne un fou, un espiègle, et du néerlandais gek qui désigne quelque chose de fou (ik ben gek, littéralement « je suis fou »)[4].

Geek Code. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Geek Code

Le Geek Code est une suite de lettres et de symboles que les geeks utilisent pour renseigner les autres geeks sur leur personnalité, leur apparence, leurs domaines d'intérêt et leurs opinions. L'idée est qu'un geek peut écrire (encoder) tout ce qui le rend unique, différent des autres geeks, dans un format très compact : le Geek Code. Après quoi, d'autres geeks peuvent lire le Geek Code et le déchiffrer, pour en déduire à quoi ressemble l'auteur, ce qu'il aime, etc. Ce code est considéré très geek : difficile à lire, il évoque bien l'archétype du message informatique incompréhensible. Le Geek Code a été inventé en 1993 par Robert Hayden. À une époque, parmi certains utilisateurs de l'internet, il était courant d'ajouter son Geek Code dans sa signature, mais cette époque est aujourd'hui largement révolue.

Hacker Key Guide. The Code of the Geeks v3.12. BDG : les blagues pour geek. Manifeste du hacker. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Influence[modifier | modifier le code] À ce jour, le Manifeste est une ligne de conduite pour les hackers à travers le monde, particulièrement pour ceux qui sont nouveaux dans ce domaine. Il sert de fondation éthique pour le hacking, et affirme qu'il y a là un objectif qui supplante le désir égoïste d'exploiter ou de causer du tort aux autres (ce que font les hackers black hats), et que la technologie devrait être utilisée pour étendre nos horizons et essayer de maintenir la connaissance libre dans le monde. The Mentor a donné une lecture de son Manifeste du Hacker et a fait des développements supplémentaires à la conférence H2K2. Notes[modifier | modifier le code] (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Hacker Manifesto » (voir la liste des auteurs)

Phrack Magazine. Eric S. Raymond's Home Page. Welcome to my piece of the Web. I maintain quite a lot of open-source software, FAQs, and HTML documents, so this site is rather complex. It's mostly validated HTML and light on the graphics, though. You won't have to wait an eon for any of the pages to load. If the software and FAQs I maintain are valuable to you (and especially if my software makes you money) please leave me a tip. If you want to link to, copy, mirror, or translate portions of this site, please read my copying policy. If the HTML or images on this site seem to be confusing your browser, see the site design notes. The glider: an Appropriate Hacker Emblem. The Linux folks have their penguin and the BSDers their daemon.

The glider: an Appropriate Hacker Emblem

Perl's got a camel, FSF fans have their gnu and OSI's got an open-source logo. What we haven't had, historically, is an emblem that represents the entire hacker community of which all these groups are parts. This is a proposal that we adopt one — the glider pattern from the Game of Life. About half the hackers this idea was alpha-tested on instantaneously said "Wow! Cool! " I first proposed this emblem in October 2003. The Jargon File. The Jargon File (version 4.4.7) Table of Contents.

The Jargon File