background preloader

Mathématiciennes

Facebook Twitter

Margaret Hamilton (scientifique) Ada Lovelace. Biographie de Maryam Mirzakhani. Maryam Mirzakhani est une mathématicienne iranienne, la première lauréate de la médaille Fields, la plus prestigieuse distinction mathématique.

Biographie de Maryam Mirzakhani

Elle est née et a grandi à Téhéran dans une famille de 4 enfants. Enfant, elle se rêve écrivaine avant que son frère ne lui fasse découvrir, alors qu'elle est au collège, l'histoire de Friedrich Gauss et de sa méthode pour additionner facilement les nombres de 1 à 100. Fields Medal: Maryam Mirzakhani. Colette Guillopé, mathématicienne. Émilie du Châtelet, mère des sciences françaises. Biographie de Hypathie d'Alexandrie. Hypathie d'Alexandrie est la première femme à avoir écrit sur les mathématiques dont le nom soit parvenu jusqu'à nous.

Biographie de Hypathie d'Alexandrie

Comme on sait très peu de choses sur sa vie, si ce n'est qu'elle est sans doute morte en martyr, de nombreux mythes sont apparus autour de son personnage et il est souvent bien difficile de démêler le vrai du faux. Biographie de Maryam Mirzakhani. Kovalevskaia. Sophie Germain. Jusqu’au XXe siècle, très peu de femmes ont pu contribuer au développement des mathématiques et des sciences, car elles ne pouvaient faire des études avancées.

Sophie Germain

Celles qui ont laissé leur marque dans l’histoire des mathématiques et des sciences ont dû vaincre la désapprobation de la société de leur époque. Codebreaker Elizebeth Friedman Never Got Her Due—Until Now. Arithm'Antique n°32 - La véritable histoire d'Hypatie. Michele Vergne. Devenir Mathématicienne (Michèle Vergne) Jacqueline Ferrand. ChronoMath, une chronologie des MATHÉMATIQUES à l'usage des professeurs de mathématiques, des étudiants et des élèves des lycées & collèges Source éléments biographiques : Agnès Scott College / Pierre Pansu (Paris-Sud) / Marie-Thérèse Pourprix (Univ.

Jacqueline Ferrand

Lille). Source portrait : extrait de photographies de Paulette Libermann, sur le site deMichèle Audin, IRMA, Strasbourg, avec son aimable autorisation.. Charlotte Angas Scott. Enfance et formation[modifier | modifier le code] Charlotte Scott est la seconde des sept enfants de Caleb Scott, un ministre de l'Église congrégationaliste, et d'Eliza Exely Scott[1].

Charlotte Angas Scott

Scolarisée au Girton College de Cambridge de 1876 à 1880, elle y est Resident Lecturer en mathématiques jusqu'en 1884. En 1885 elle devient la première britannique à recevoir un doctorat[2]. Abigail Thompson. Linda Keen. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Linda Keen

Linda Keen en 1971 Linda Jo Goldway Keen[1], née le 9 août 1940 à New York, est une mathématicienne américaine. Biographie[modifier | modifier le code] Collégienne à la Bronx High School of Science, elle a obtenu un B.A. du City College of New York, puis a étudié au Courant Institute et a soutenu en 1964 un Ph.D. en mathématiques à l'université de New York sur les surfaces de Riemann, sous la direction de Lipman Bers (de)[1]. Keen a aussi travaillé sur la géométrie hyperbolique (elle est connue dans ce domaine pour son « lemme du col »[2],[3]), les groupes kleiniens (en) et fuchsiens (en), l'analyse complexe et la dynamique hyperbolique.

Ada Lovelace, l’histoire d’une pionnière de l’informatique – Biblio B.U.S. Alfred Edward Chalon [Public domain] | Source : Wikimedia Commons Parmi les livres récemment achetés par la BU Sciences, vous trouverez ce mois-ci la première biographie rédigée en français consacrée à Augusta Ada King, comtesse de Lovelace, plus connue sous le nom d’Ada Lovelace.

Ada Lovelace, l’histoire d’une pionnière de l’informatique – Biblio B.U.S.

Née en 1815 à Londres, seule fille légitime du célèbre poète anglais Lord Byron, Ada Lovelace fait partie de ces figures féminines trop longtemps oubliées par l’histoire des sciences alors même que son apport aux mathématiques et surtout à l’informatique fut réellement considérable. En travaillant sur la machine analytique du mathématicien Charles Babbage, elle en vint à écrire ce qui est peut-être le premier programme informatique, ce qui lui vaut d’être aujourd’hui considérée comme une pionnière de la science informatique. C’est ainsi en son honneur que fût baptisé le langage de programmation ADA au début des années 1980.

Page personnelle d'Anne-Laure Dalibard. Femmes & mathématiques. Nalini Anantharaman. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nalini Anantharaman

Nalini Anantharaman (née à Paris le 26 février 1976) est une mathématicienne française, professeur à l'université Paris-Sud. Stella Baruk. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Stella Baruk

Stella Baruk, née à Yazd en Iran en 1932, est une professeur de mathématiques et chercheuse en pédagogie française. Elle a consacré de nombreux livres à la pédagogie de cette matière. Dans certains d’entre eux (L'Âge du capitaine, Si 7=0[1], etc.), elle dénonce l’excès d’évaluation dans l’enseignement et les malentendus liés à des confusions entre langage mathématique et langage courant. Laura Bassi. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Laura Bassi

Pour les articles homonymes, voir Bassi. Laura Maria Catarina Bassi, née à Bologne le et morte à Bologne le , est une mathématicienne et physicienne italienne. Émilie du Châtelet. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Châtelet. Émilie du Châtelet Gabrielle Émilie Le Tonnelier de Breteuil. Biographie[modifier | modifier le code] Yvonne Choquet-Bruhat. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Yvonne Choquet-Bruhat, née le à Lille, est une mathématicienne et physicienne française. Ses travaux se situent à la frontière des mathématiques et de la physique, et porte notamment sur les mathématiques de la théorie de la relativité générale d'Albert Einstein.

Elle est d'ailleurs connue pour avoir apporté la première preuve mathématique de l'existence de solutions aux équations d'Einstein. Sophie Denève - École des Neurosciences Paris Île de France. Page Web d’Isabelle Gallagher Université Paris-Diderot Institut de mathématiques de Jussieu-Paris Rive Gauche. Sophie GERMAIN : une polytechnicienne avant l'heure. Margaret Hamilton (scientifique) Grace Hopper, la femme qui a fait parler les ordinateurs. Hypatie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Aurélie Jean. Aurélie Jean a suivi un cursus mathématiques-physique à l’Université avant de rejoindre l’ENS Cachan. Anne-Marie Kermarrec : Prix de l'innovation Inria – Académie des sciences - Dassault systèmes. Sofia Kovalevskaïa. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Rançon de la gloire—Sophie Kovalevsky (Arvède Barine) Ada Lovelace, the World’s First Computer Programmer, on Science and Religion. Maryanthe Malliaris. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Claire Mathieu. Maryam Mirzakhani. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Emmy Noether. Rózsa Péter. Constance Reid. Julia Robinson. Laure Saint-Raymond. Laure Saint-Raymond - "Décrire mathématiquement les gaz : le défi de Boltzmann" La médaille d'or 2016 du CNRS est attribuée à Claire Voisin, mathématicienne. Sofia Yanovskaïa. ISFP Gallery of Russian Thinkers: Sophia Yanovskaya.