background preloader

Margaret Hamilton (scientifique)

Margaret Hamilton (scientifique)
Margaret Hamilton en 1995 Margaret Heafield Hamilton, née Margaret Heafield le 17 août 1936[1], est une informaticienne, ingénieure système et cheffe d'entreprise américaine. Elle était directrice du département génie logiciel (« software engineering », terme de son invention[2]) au sein du MIT Instrumentation Laboratory qui conçut le système embarqué du programme spatial Apollo[3]. En 1986, elle fonde la société Hamilton Technologies, Inc. à partir de ses travaux entrepris au MIT. Elle déménage dans l'État du Massachusetts avec l'intention de poursuivre des études de Mathématiques pures à l'Université Brandeis mais finalement choisit d'intégrer le MIT en 1960 pour développer des programmes informatiques de prévision météorologique[9]sur des ordinateurs LGP-30 (en) et PDP-1[10],[1] pour le professeur Edward Lorenz. Margaret Hamilton se tenant auprès du code du logiciel de navigation qu'elle et son équipe du MIT Draper Lab ont produit pour le programme Apollo (en 1969). M.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Margaret_Hamilton_(scientifique)

Related:  MathématiciennesPortraits de femmes pour l'égalité fille-garçonsHéroïnesH

Ada Lovelace plaque commémorative Ada Lovelace, de son nom complet Augusta Ada King, comtesse de Lovelace, née Ada Byron le 10 décembre 1815 à Londres et morte le 27 novembre 1852 à Marylebone dans la même ville, est une pionnière de la science informatique. Elle est principalement connue pour avoir réalisé le premier véritable programme informatique, lors de son travail sur un ancêtre de l'ordinateur : la machine analytique de Charles Babbage. Grace Hopper Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse[modifier | modifier le code] Grace Brewster Murray est née le 9 décembre 1906 à New York. Elle étudie les mathématiques, la physique et l'économie au Vassar College, et en sort diplômée en 1928. En 1934, elle obtient un doctorat en mathématiques de l'université Yale[1],[2].

Madeleine Brès Sa natte est enroulée tout autour de sa tête, « par pure commodité, afin de pouvoir ausculter les malades avec plus de facilité »[1]. Madeleine Brès, née Magdeleine Alexandrine Gebelin le 26 novembre 1842 à Bouillargues, dans le Gard, et morte le 30 novembre 1921 à Montrouge[2], est la première femme de nationalité française à accéder aux études de médecine en 1868, mais sans avoir le droit d'accéder aux concours. Elle obtient son doctorat en médecine, en 1875.

Théorème d'Hermite-Lindemann Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le théorème d’Hermite-Lindemann affirme que pour tout nombre algébrique a non nul, le nombre ea est transcendant. Il fut démontré en 1882 par Ferdinand von Lindemann[1]. Biographie de Maryam Mirzakhani Maryam Mirzakhani est une mathématicienne iranienne, la première lauréate de la médaille Fields, la plus prestigieuse distinction mathématique. Elle est née et a grandi à Téhéran dans une famille de 4 enfants. Enfant, elle se rêve écrivaine avant que son frère ne lui fasse découvrir, alors qu'elle est au collège, l'histoire de Friedrich Gauss et de sa méthode pour additionner facilement les nombres de 1 à 100.

Claudie Haigneré Pour les articles homonymes, voir Haigneré. Claudie André-Deshays, épouse Haigneré, née le au Creusot (Saône-et-Loire), est une scientifique, spationaute et femme politique française, présidente d'Universcience[1] à Paris entre 2010 et 2015, actuellement ambassadrice et conseillère auprès du directeur général de l'ESA. Elle a été la première femme française dans l'espace. Elle est l'épouse du spationaute Jean-Pierre Haigneré. Carrière[modifier | modifier le code] Cursus[modifier | modifier le code] Valérie André Médecin général inspecteur Valérie André. Première femme à devenir Officier général en France, elle termine sa carrière militaire avec le grade de médecin général inspecteur du Service de santé des armées et les trois étoiles de général de division. Elle est également la troisième femme à être élevée à la dignité de grand-croix de l'ordre national de la Légion d'honneur et la première à être élevée à celle de grand-croix de l'ordre national du Mérite.

William George Horner Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Horner est connu pour sa méthode (déjà publiée par Zhu Shijie vers 1300, mais aussi utilisée (en Angleterre) par Isaac Newton 150 ans avant Horner), qui permet d'évaluer rapidement un polynôme en un point et pour son invention en 1834 du zootrope, un appareil optique donnant l'illusion du mouvement. (en) John J. O'Connor et Edmund F. Robertson, « William George Horner », dans MacTutor History of Mathematics archive, université de St Andrews (lire en ligne [archive]).

Related: