background preloader

Courant pédagogique

Facebook Twitter

Site de Philippe MEIRIEU : L'EDUCATION EN QUESTIONS. 26 films de 13 minutes chacun...

Site de Philippe MEIRIEU : L'EDUCATION EN QUESTIONS

Les Courants Pedagogiques mind map. Les grandes théories pédagogiques revisitées par les Nouvelles technologies. Skinner et le behaviorisme : des souris et des hommes Disciple de Pavlov, Skinner va modifier le conditionnement classique mis en évidence par Pavlov pour définir un conditionnement opérant en expérimentant d’abord ses principes sur des souris.

Les grandes théories pédagogiques revisitées par les Nouvelles technologies

Le réflexe ne tient plus alors à une réaction de l’organisme mais à des facteurs extérieurs au sujet. Les pensées et les motivations internes n’entraînent pas l’apprentissage d’un comportement. Or pour Skinner, enseigner revient à susciter chez l’élève une nouvelle forme de comportement. Seules les causes externes du comportement doivent être prises en compte. Et c’est ainsi qu’apparaît le processus d’apprentissage linéaire « stimuli-réponse-renforcement (ou punition) », dans lequel chaque notion doit être maîtrisée avant de passer à la suivante, schématisé ici : En 6 minutes (en anglais), Skinner explique le principe de sa machine à apprendre et de l’enseignement programmé :

De l'intérêt des objectifs pédagogiques. L’objectif pédagogique, c’est « ce que l’apprenant sera capable de faire à l’issue de la formation ».

De l'intérêt des objectifs pédagogiques

Il concerne donc les apprentissages, tandis que l’objectif opérationnel a pour objet les transferts visés en situation professionnelle. L’objectif pédagogique est un incontournable de la formation de formateurs, un élément essentiel du « contrat » entre le formateur et ses apprenants. Et pourtant, il reste souvent mal utilisé, plus « figure de style » que véritable outil pour la conception pédagogique. Une vision « néo taylorienne » ? Les objectifs pédagogiques font leur apparition avec l’enseignement programmé, de Skinner. [Dossier] Sciences cognitives et apprentissage – 1/5 - le blog de Solerni – plateforme de MOOCs. S’appuyant sur les avancées scientifiques, un certain nombre de théories se sont succédées autour de nos façons d’apprendre, bousculant les rôles de l’apprenant (actif ou passif) et du pédagogue, et intégrant les évolutions de nos environnements (outils, culture…).

[Dossier] Sciences cognitives et apprentissage – 1/5 - le blog de Solerni – plateforme de MOOCs

Behaviorisme La théorie behavioriste est la première méthodologie d’apprentissage proposée, au XXème siècle, par le psychologue américain John Broadus Watson. En fondant ses travaux sur la théorie de l’évolution de Darwin, celui-ci considère le cerveau comme une boite noire qui permet à l’individu de s’adapter à son environnement en réagissant de manière conditionnée aux différents stimuli. Il propose ainsi, comme son contemporain russe Ivan Pavlov, une approche de type stimulus-réponse. Pour que l’homme apprenne, il faut conditionner son esprit à fournir une réponse donnée à un stimulus donné via des systèmes de récompenses et/ou de punitions.

Cognitivisme Constructivisme Socio-constructivisme Connectivisme Bonne lecture ! Fichier:MapPiagetV2.3.png. De la transmission à la pollinisation des savoirs. La loi de 1971 a imposé une représentation de la formation fondée sur la transmission.

De la transmission à la pollinisation des savoirs

Cette représentation est aujourd’hui caduque et détourne les énergies des pédagogues. Il est urgent de changer de paradigme en passant de la transmission à la pollinisation des savoirs. Les recherches sur les apprentissages informels nous l’ont démontré depuis longtemps : les personnes apprennent de multiple façons en tout lieu et en tout temps. La formation n’est qu’une modalité d’apprentissage parmi d’autres. Le sachant transmettant ses connaissances à des apprenants dans un cadre formel (salle de formation, tutorat, e-learning, etc.) est peut-être le modèle pédagogique dominant, mais il n’est pas le seul. Quelques repères sur la pédagogie de projet.

Qu'est-ce que la pédagogie de projet?

Quelques repères sur la pédagogie de projet

Le mot "projet" est beaucoup utilisé en pédagogie, souvent avec des significations plus ou moins variables. Pour certains enseignants, travailler à partir d'un centre d'intérêt est un projet. Pour Meirieu, la mise en projet est une approche pédagogique qui donne une finalité, un but aux apprentissages rencontrés, mais touche aussi de manière plus vaste au projet personnel que peuvent construire les élèves. Par ailleurs, le "project based learning" ou apprentissage par projet se définit comme tourné vers un produit final à créer avant une certaine échéance et qui se destine à un public. Selon cette approche, la responsabilité du thème, du pilotage et de l'accomplissement du projet est laissée aux élèves qui avancent par tâtonnements, essaient, se trompent et apprennent.

La pédagogie par objectifs. La pédagogie par objectifs Emergence de la notion La Pédagogie par objectifs trouve son origine aux Etats – Unis dans un contexte socio économique de rationalisation des processus de production industrielle (Taylor) notamment dans l’industrie automobile.

La pédagogie par objectifs

Cette méthode de travail consiste à spécialiser une tâche à l'extrême. La mise en œuvre consiste à faire des actions répétitives simples dans un processus de production. Ce système est bien mis en évidence dans les procédés de travail à la chaîne (production automobile Ford, 1920). La pédagogie par objectifs trouve également son origine dans le contexte théorique du béhaviourisme. Learning Theory - What are the established learning theories?

Learning Theory - What are the established learning theories? Csconnectivismelarge.jpg (1580×470) Socio-constructivisme, base théorique des pédagogies actives et collaboratives. Ce mouvement pédagogique est à la base des principes du social learning.

Socio-constructivisme, base théorique des pédagogies actives et collaboratives

Mais de quoi s’agit il ? En réalité, il font suite aux travaux de Piaget, et démontrent que le processus d’assimilation/accommodation est en réalité assuré par une médiation sociale dans laquelle l’apprenant est co-auteur dans l’acquisition de la connaissance. Ainsi, l’environnement social, affectif, émotionnel joue un rôle primordial dans le développement cognitif de l’enfant et de l’adulte. L'évolution de l'apprentissage à travers le temps. Les grandes pédagogies et les pédagogues qui les sous-tendent. : si on parlait pédagogie. Pédagogie : Science de l'éducation des enfants et plus particulièrement, science de l'enseignement.

Les grandes pédagogies et les pédagogues qui les sous-tendent. : si on parlait pédagogie

Toute activité déployée par une personne pour développer des apprentissages précis chez autrui. Ainsi, la pédagogie est une action et cette action vise à provoquer des effets précis d'apprentissage. Courants Pédagogiques - pierrebenech.