background preloader

Son système solaire

Facebook Twitter

The helical model - our solar system is a vortex. The helical model - our Galaxy is a vortex. BIOGEOTECH. Il s'agit de radiations électromagnétiques naturelles très pénétrantes.

BIOGEOTECH

Il a été démontré qu'elles traversaient plus de 37 mètres d'eau, épaisseur équivalente à 1,80 mètre de plomb, du point de vue absorption. Les ondes cosmiques proviennent tout d'abord du soleil, qui déverse son énergie sous forme de particules électrisées ( électrons et protons ), d'ondes électromagnétiques ( rayons X, gamma, ultraviolets ) et enfin, sous forme de rayons infrarouges et de rayons de lumières visibles. Mais le rayonnement cosmique ne comprend pas uniquement les rayonnements solaires, car il existe un rayonnement de micro-ondes qui a son origine hors de notre système galactique. L'intensité du rayonnement cosmique varie avec la latitude et l'altitude, ainsi qu'en fonction du temps, en raison de l'activité solaire. Les phases de la lune sont fondamentales si nous voulons connaître leurs influences sur notre vie quotidienne.

La lunaison comprend 8 phases. "Mondes en collision" : Velikovsky le hérétique. Mondes en collision : les théories controversées d'Immanuel Velikovsky se révéleront-elles exactes ?

"Mondes en collision" : Velikovsky le hérétique

2 mars 2012 Par Laird Scranton.

Vénus

Mythologie et cosmologie. Gal_hubble-1.jpg (Image JPEG, 575x383 pixels) Jupiter. Scope.swf (Objet application/x-shockwave-flash) Image004.jpg (Image JPEG, 562x428 pixels) NASA/JPL Solar System Simulator. Découverte d’une nouvelle petite Lune orbitant autour de Pluton. Des astronomes, utilisant le télescope spatial Hubble, ont découvert une quatrième lune en orbite autour de la glaciale planète naine Pluton.

Découverte d’une nouvelle petite Lune orbitant autour de Pluton

Le nouveau satellite minuscule, provisoirement désigné P4, a été découvert dans une étude de Hubble sur la recherche des anneaux autour de la planète naine. La nouvelle lune est la plus petite découverte autour de Pluton. Elle a un diamètre estimé de 13 à 34 km. Solar System Exploration: Home Page. Solar System Scope. IMCCE - Accueil. Un colloque international en l’honneur de Hans Rickman se tiendra à l’Observatoire de Paris sur le site de Meudon les 17, 18 et 19 Mai 2016.

IMCCE - Accueil

Il sera consacré aux comètes et les trois axes principaux concerneront la physique des comètes, leur dynamique et la mission Rosetta. Les inscriptions sont ouvertes sur le site web suivant : Réalisé avec la participation du personnel de l'Institut de Mécanique Céleste et de Calcul des Éphémérides, ce projet d'un an se saisit de la question des individus au sein d'un institut de recherche, du sens donné à ce que l'on fait, de ce qui nous met en mouvement. Par un travail sur le geste, il se fonde ainsi sur les ressentis et motivations des membres du laboratoire participant à la création. Après un projet pilote mené à l'ESPCI ParisTech en 2013, Maïlys Chassagne approfondit sa démarche au travers de ce projet d'un an à l'IMCCE. Credit Photo : Mailys Chassagne Où et quand ? Russian Scientists say planets are changing.

Saturne

Mj0vvcqnZx1qdlh1io1_400.gif (Image GIF, 400x354 pixels) Son coin de cosmos ;) Plasmatiquement vÔtre. Plasma effects within the solar system. The Solar Plasma The space surrounding the Sun, its corona and beyond, is a plasma.

Plasma effects within the solar system

Indeed, much of all space is occupied by plasma - mostly in the dark current mode. The planets and their moons each carry an electric charge as they travel through this plasma.The plasma sea in which the solar system floats extends out to what is called the heliopause - where there is probably a double layer that separates our Sun's plasma from the lower voltage plasma that fills our arm of the Milky Way galaxy.In solar flares and coronal mass ejections (CME's), charged particles are thrown outward from the Sun.

These flows constitute electrical currents. Planetary Magnetotails Each planet has a 'plasma sheath' - a well known electrical phenomenon - the size and shape of which is determined by the difference between the electrical potential (voltage) of the planet and that of the nearby solar plasma. Interactions of Magnetotails. Cosmos éléctromagnétique. A, B, C, D, Electric Solar System. Le nez vers le ciel. Le Magnétisme dans le système solaire. English Comprendre > Approfondir > Planètes IV Introduction En astrophysique, on appelle "improprement" champ magnétique la densité de flux magnétique ou induction magnétique,notée B (Vecteur) et exprimée en Teslas.

Le Magnétisme dans le système solaire

Un champ magnétique dipolaire peut être assimilé au champ créé par un aimant. Son intensité varie en fonction de la distance r à son centre, suivant la loi : Aux frontières du système solaire, les sondes Voyagers s’enfoncent dans une mousse de bulles magnétiques. (vidéo) Les deux sondes de la NASA, du programme Voyager, qui s’enfoncent dans l’univers à 17,5 milliards de Km de la Terre, ont fait une découverte surprenante, notre système solaire est entouré de bulles magnétiques.

Aux frontières du système solaire, les sondes Voyagers s’enfoncent dans une mousse de bulles magnétiques. (vidéo)

Voyager 1 et 2, qui ont été lancés il y a 34 ans, sont les objets humains, les plus lointains de notre planète. Ils sont actuellement en voyage à 60 000 km/h, à travers l’Héliogaine, la frontière entre notre système et l’espace interstellaire. Image d’entête : interprétation artistique représentant la nouvelle vision de l’héliosphère. L’héliogaine est rempli de «bulles magnétiques" (indiqué dans la mire rouge) qui complètent la région avant, de l’héliopause. Earth sounds from space! Uranus sounds NASA-Voyager recording[天王星の"音"] Points de Lagrange - Dictionnaire de l'astronomie. Crédit : L.

Points de Lagrange - Dictionnaire de l'astronomie

Laveder, Ciel des Hommes. Ce schéma présente les 5 points de Lagrange d'une planète en orbite autour du So [...] L'observatoire spatial SOHO décrit une orbite, dite de halo, autour du point de [...] Astronomie en général. Alignement des planètes en 2012 ? Un hoax ! APERCU  SUR  LES  PANDEMIES. Depuis tant d’années, et même bien des décennies, je traîne des dossiers en suspens qui témoignent d’une plongée dans telle et telle recherches, en saisie d’un quelque chose qui gagne à être poursuivi, état justifiant la publication malgré un non aboutissement de résultat.

APERCU  SUR  LES  PANDEMIES

Mais, ne vaut-il pas mieux, plutôt que rien, déjà une approche de connaissance, tel un acquis provisoire ? Depuis longtemps déjà, en marge du milieu astrologique, le sujet a d’ailleurs été traité par quelques astronomes et astrophysiciens qui se sont risqués à comparer certaines perturbations de la santé publique avec les courbes de l’activité solaire, comme en témoignent divers textes de la revue « Cosmobiologie » précédant la Seconde guerre mondiale (voir « 75 ans d’astrologie »). De même que, depuis celle-ci, d’autres savants du monde médical. Dans la « Revue de Pathologie » de novembre 1958, le Professeur L. La Terre n’orbiterait pas autour du Soleil. Elle tournerait en spirale. Aspects. "Géo-Astro-Climat météo"...