background preloader

Nécessaire mais pas suffisant

Facebook Twitter

John T. Lyle Center for Regenerative Studies. 4105 West University Drive, Pomona CA 91768. phone: 909.869-5155. fax: 909.869.5188 The mission of the Lyle Center is to advance the principles of environmentally sustainable living through education, research, demonstration and community outreach.

John T. Lyle Center for Regenerative Studies

Located on 16 acres (6.5 ha) within the Cal Poly Pomona University campus, the Center promotes the integration of people and natural processes with systems vital for community living, including food, water, energy, the built environment, and waste processes. Learn more about Regeneration. The Center is administered by the College of Environmental Design, and offers a Master of Science in regenerative studies as well as a minor program at the undergraduate level. Welcome. Blog de Paul Jorion. Naomi Klein. Naomi delivered this speech on December 18 at The Opera House in Toronto, at a special production of the Basement Revue to honour Murdered and Missing Indigenous Women.

Naomi Klein

Listen to an audio recording of Naomi’s reading here, with live musical accompaniment from Cris Derksen. On July 20, 2013, Bella Laboucan-McLean fell 31 stories off the balcony of a condo tower in downtown Toronto. She had been at a small gathering inside one of the building’s many glass boxes. There were five other people in the condo that night. Jacques Ellul / Page d accueil / Home Page. The Story of Stuff. Accueil. Colibris - Mouvement pour la Terre et l'Humanisme. Tous Candidats 2012. Le blog de Pierre Rabhi. Un arbre unique et solitaire fait offrande de ses ramures au ciel incandescent.

Le blog de Pierre Rabhi

Nul ne sait par quel stratagème il a, dès son enfance, échappé à la main prédatrice de l’homme armé de fer, à la dent avide de l’animal famélique, à la rareté de l’eau et au dard du soleil plus que nulle part au sommet de son ardeur. Alentour est le désert infini submergé de silence séculaire parfois troublé par la rumeur lointaine de troupeaux évanescents allant sur les dunes et les immenses plateaux ensemencés de rocailles. Ici, l’espace et le temps sont confondus l’un par l’autre tenus, et n’ont d’autre mesure que la démesure de l’éternité. Dans cette vastitude lunaire librement parcourue de bise en février ou de vent en ouragan de sable, rugissant d’une fureur dont on ne sait la raison, l’arbre demeure en patience témoin superbe et pathétique d’un temps révolu. En m’approchant de la colline où il se tient en vigile de silence, il grandit à mes yeux. Solutions Locales pour un Désordre Global. Cradle-to-cradle design.

Cradle to Cradle design (also referred to as Cradle to Cradle, C2C, cradle 2 cradle, or regenerative design) is a biomimetic approach to the design of products and systems.

Cradle-to-cradle design

It models human industry on nature's processes viewing materials as nutrients circulating in healthy, safe metabolisms. It suggests that industry must protect and enrich ecosystems and nature's biological metabolism while also maintaining a safe, productive technical metabolism for the high-quality use and circulation of organic and technical nutrients.[1] Put simply, it is a holistic economic, industrial and social framework that seeks to create systems that are not only efficient but also essentially waste free.[2] The model in its broadest sense is not limited to industrial design and manufacturing; it can be applied to many aspects of human civilization such as urban environments, buildings, economics and social systems.

Introduction[edit] Biological and Technical Cycles Biological and technical cycle Health[edit] Serge Latouche. La Stratégie du Choc. Prêt à jeter - Obsolescence Programmée. Consommer à en mourir. History Commons. Jacques Ellul. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jacques Ellul

Jacques Ellul (né le 6 janvier 1912 à Bordeaux et mort le 19 mai 1994 à Pessac), d'ascendance italo-serbe par son père et franco-portugaise par sa mère, est un professeur d'histoire du droit, sociologue, théologien protestant et libertaire[1] français. Surtout connu comme penseur de la technique et de l'aliénation au XXe siècle, il est l’auteur d’une soixantaine de livres (la plupart traduits à l’étranger, notamment aux États-Unis et en Corée du Sud) et de plusieurs centaines d’articles. S'étant converti au protestantisme à l'âge de 18 ans, il s'est livré à une critique sévère du catholicisme, dont il considérait qu'à partir du IVe siècle, celui-ci avait totalement subverti le message évangélique en raison de sa collusion avec l'État. Il s'inscrit donc dans la mouvance de l'anarchisme chrétien.

Ayant adopté comme devise « exister, c’est résister »[2], il disait lui-même de son œuvre qu'elle est entièrement centrée sur la notion de liberté[3]. Bernard Charbonneau. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bernard Charbonneau

Toute son œuvre est marquée par l'idée que « le lien qui attache l'individu à la société est tellement puissant que, même dans la soi-disant “société des individus”, ces derniers sont si peu capables de prendre leurs distances avec les entraînements collectifs que, spontanément, ils consentent à l'anéantissement de ce à quoi ils tiennent le plus : la liberté. »[1] Durant les années 1930, il dénonce la dictature de l'économie et du développement[2] et s'impose comme pionnier de l'écologie politique [3].

Se méfiant toutefois de l'écologie partidaire, il propose de concevoir une forme d'organisation de la société, radicalement différente des idéologies du XXe siècle, solidement ancrée sur l'expérience personnelle. En cela, il affirme sa dette intellectuelle envers le personnalisme. De même, il voit dans le progrès technique la source de toujours plus d'organisation, donc de plus de conformisme, donc de moins de liberté. Publications posthumes : Aliénation. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aliénation

La notion d'aliénation (du latin : alienus, qui signifie « autre », « étranger ») est généralement comprise, en philosophie, comme la dépossession de l'individu, c'est-à-dire sa perte de maîtrise, de ses forces propres au profit d'un autre (individu, groupe ou société en général). Il renvoie ainsi fréquemment à l'idée d'une inauthenticité de l'existence vécue par l'individu aliéné. Ce terme est à l'origine un terme juridique, se rapportant à un transfert de propriété. Présentation générale[modifier | modifier le code] Le terme d'aliénation est particulièrement polysémique, tant et si bien qu'il est régulièrement considéré comme un concept vague car trop englobant. Au-delà de l'usage juridique ou psychiatrique du terme, la notion d'aliénation se rattache aussi à d'autres concepts, comme la réification ou l'hétéronomie – termes qui visent généralement à donner un sens plus précis à cette notion d'aliénation. Médecine[modifier | modifier le code]

31_fr_John%20Thackara. John Thackara welcome. To do things differently, we need to see things differently.

John Thackara welcome

That’s what Doors of Perception is about. Doors of Perception weblog. Decroissance.info. Leading the transition to a resilient world. Pour une société de décroissance, par Serge Latouche. « Car ce sera une satisfaction parfaitement positive que de manger des aliments sains, d’avoir moins de bruit, d’être dans un environnement équilibré, de ne plus subir de contraintes de circulation, etc. » Jacques Ellul (1) Le 14 février 2002, à Silver Spring, devant les responsables américains de la météorologie, M.

Pour une société de décroissance, par Serge Latouche

George W. Bush déclarait : « Parce qu’elle est la clef du progrès environnemental, parce qu’elle fournit les ressources permettant d’investir dans les technologies propres, la croissance est la solution, non le problème. (2) » Dans le fond, cette position est largement partagée par la gauche, y compris par de nombreux altermondialistes qui considèrent que la croissance est aussi la solution du problème social en créant des emplois et en favorisant une répartition plus équitable. Après quelques décennies de gaspillage frénétique, il semble que nous soyons entrés dans la zone des tempêtes au propre et au figuré...