background preloader

Evolution et avenir de la bibliothèque

Facebook Twitter

Voulons-nous vraiment des bibliothèques sous surveillance en France. [Mise à jour du 2 juin 2018] : Après plusieurs jours d’atermoiements, l’Association des Bibliothécaires de France a publié, comme nous le demandions, une déclaration officielle sur son site qui clarifie sa position sur la surveillance en bibliothèque en rappelant sa fidélité à ses engagements passés.

Extrait : L’ABF s’est toujours engagée sur l’accès libre à l’information. Sur ces dernières années, cela a mené à la Charte bib’lib, à une prise de position, à une journée d’étude, et à la présence au congrès 2018 d’Alison Macrina, fondatrice et directrice du library freedom project.Pour l’ABF, les contributions de tous ont vocation à nous faire avancer collectivement dans le respect des opinions de chacun, dans le respect des droits de l’homme et du citoyen, et bien sûr dans le respect de la loi. A cet égard, les bibliothèques ne sont pas auxiliaires de police et doivent s’inscrire dans la stricte application des décisions du conseil constitutionnel. WordPress: J'aime chargement… Le numérique ne nuit pas à la fréquentation des bibliothèques. Au contraire … | Laboratoire d'Analyse et de Décryptage du Numérique. Le ministère de la Culture vient de publier une enquête consacrée aux usages des bibliothèques municipales en 2016.

La dernière enquête de ce type remontait à 2005. L’enquête 2016 met en lumière une modification en profondeur et sur le long terme du rapport qu’entretiennent les Français avec leurs bibliothèques. 40 % des Français de 15 ans et plus a fréquenté une bibliothèque municipale au moins une fois lors des 12 derniers mois (35 % en 2005, 25,7 % en 1997). Ce taux de fréquentation ne tient pas compte du public des moins de 15 ans, qui représente 40 % du public inscrit.Le nombre d’usagers des bibliothèques municipales a augmenté de 23 % depuis 2005, soit une hausse de plus de 4 millions d’usagers, alors que dans le même temps la population française ne s’est accrue que de 4 %.Simultanément à la hausse de la fréquentation des bibliothèques, le taux d’inscrits a connu un net recul, passant de 21 % en 2005 à 16 % en 2016. Ce sont les jeunes qui fréquentent le plus les bibliothèques.

Le code en bibliothèque

Bibliothèques : le troisième lieu “consiste à privilégier la relation humaine” La bibliothèque DOK de Delft, aux Pays-Bas, qui met en oeuvre le concept de « troisième lieu » (MarekThi, CC BY-NC-SA 2.0) ActuaLitté : Qu'est-ce que le troisième lieu et quelle est la différence avec le tiers-lieu ? Amandine Jacquet : Le tiers-lieu et le troisième lieu sont deux traductions de la même notion de « third place » et désigne donc le même concept.

Suite au mémoire de Mathilde Servet, l'expression « troisième lieu » a été adoptée en France pour les bibliothèques, mais au Québec par exemple, on utilise plus facilement « tiers-lieu ». Le troisième lieu est une notion difficile à embrasser, mais si on voulait la résumer à sa plus simple expression, on pourrait dire qu'elle consiste à privilégier la relation humaine. Pourquoi appliquer ce concept à la bibliothèque ? Amandine Jacquet : Parce que, naturellement, la bibliothèque peut être un troisième lieu.

Le troisième lieu fait penser à une bibliothèque très technologique : c'est un peu biaisé ? C'est-à-dire ? La mue des bibliothèques. Avez-vous remarqué combien les bibliothèques municipales changent ? On y trouve toujours des livres, mais aussi des espaces de détente, de musique, de visionnage de film, des salles d'exposition ou de spectacle, des cafés, du co-working et même des jeux vidéos ! Visite de ces troisièmes lieux. Mais d'abord qu'est-ce qu'un troisième lieu ? C'est un concept sociologique développée par Ray Oldenburg, au début des années 80 aux États-Unis. Selon lui la société est envahie par l'individualisme, que symbolisent le recours aux transports individuels (les voitures) et les moyens de communication dématérialisés.

Les lieux de rencontres et de collectifs qu'étaient auparavant les cafés, les associations sportives ou les églises sont moins prisés mais ils manquent à la société. Le Puzzle de Thionville Dans le milieu des bibliothèques françaises, ce concept a été popularisé par le mémoire d’études du diplôme de conservateur des bibliothèques de Mathilde Servet en janvier 2009. Un concept à la mode ? La future bibliothèque Lagny Davout, pleine de promesses pour Paris. (ActuaLitté, CC BY SA 2.0) En 2010 était inaugurée la bibliothèque de Bagnolet, Marguerite Duras, qui avec celle de la rue des Haies, Louise Michel, offrait au XXe arrondissement près de 7000 m2 d’établissement de prêt, médiathèques et bibliothèques.

Et déjà, à cette époque, on avait retenu la création d’un autre établissement, dans le quartier Plaigne-Lagny. C’est que l’on était encore loin des 14.000 m2 que le ministère de la Culture avait définis comme norme pour les arrondissements parisiens. Située à l’intersection de la rue de Lagny et du boulevard Davout, la nouvelle bibliothèque propose d’ores et déjà, et sans même être achevée, des événements Hors les murs. En effet, elle se trouvera non loin du périphérique, sur la ligne de tram, alors que les deux autres sont plus proches du 11e et du 19e. On peut d’ailleurs consulter les programmes des bibliothèques de Paris, Hors les murs, pour tout l’été. Jacques Baudrier, conseille de Paris, architecture et grands projets. La bibliothèque : de l’institution à l’espace démocratique.

Au départ, il y a l’après Charlie. Des réactions vives des professionnels des bibliothèques et de la documentation, pas toujours univoques et parfois même contraires, mais qui toutes avaient à voir avec l’articulation d’une posture professionnelle et d’une réaction citoyenne. . ► Entrée libre sur inscription : formulaire en ligne. Utile, utilisable, désirable. Les auteurs et les traducteursNotice Avant-propos : Dessine-moi une bibliothèque 1. Introduction à l'UX (expérience utilisateur) en bibliothèque 1.1 Qu'est-ce que le design de l'expérience utilisateur (User Experience Design) ? 1.2 Pourquoi utiliser la notion d'UX en bibliothèque ? 1.3 Les trois piliers d'une bonne « expérience utilisateur » 1.4 Les huit commandements de l'UX 1.5 Comment utiliser ce livre ?

1.6 Remarques sur la terminologie et l'adaptation en français 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. Annexes Table des illustrations Index Notes de lecture. De vie, de jeux et de silences. « Chhhhuuuut ! Vous êtes dans une bibliothèque ! » Le silence qui était requis et cajolé dans les bibliothèques n’y est plus imposé. Certains coins lecture sont réservés encore au calme, mais les bibliothèques invitent désormais aussi à jouer, débattre, apprendre le macramé (si, si !) Ou la peinture, rencontrer des auteurs, écouter des contes en pyjama, découvrir les meilleures manières d’utiliser les liseuses et tablettes. Bienvenue dans les biblios du XXIe siècle. Les bibliothèques s’émancipent. Cette notion de « bibliothèque troisième lieu », très forte aux États-Unis, essaime de plus en plus, ici, et jusqu’en France. . « On parle maintenant des séjourneurs en bibliothèque, de ces gens qui viennent pour y passer la journée », précise Marie D.

. « À Philadelphie, une bibliothèque a commencé à faire du prêt de cravates, illustre Mme Martel. Le but ? Liberté, égalité, fraternité Toutes les bibliothèques ne sont pas architecturalement égales. Nvi113 magazine. Gros plan sur la bibliothèque du XXIe siècle - Avenues. Alors que le rôle de la bibliothèque évolue, son allure change aussi. Adieu, espace monastique! La bibliothèque d’aujourd’hui est ouverte, lumineuse et moderne. C’est un carrefour plein de vie qui se prête aux découvertes. La firme néerlandaise MVRDV a récemment dévoilé les plans de la bibliothèque Tianjin Binhai, qui devrait ouvrir ses portes dans la quatrième plus grande ville de Chine l’an prochain.

Sa particularité? Les architectes ont misé sur la transparence et le résultat est très lumineux. Le lieu deviendra, du moins on l’espère, un point de rencontre pour la communauté. Montréal n’est pas en reste Les exemples de temples de la littérature bien de leur temps ne manquent pas au Québec depuis quelques années. Gilles Prud’homme, l’architecte responsable du projet, a d’ailleurs visité quelques bibliothèques ailleurs dans le monde pour faire le plein d’idées avant d’amorcer sa conception.

L’édifice a reçu le prix Architecture 2015 de bibliothèques et centres d’archives du Québec. Quel futur pour nos bibliothèques. Le ministère de l’Education a demandé à l’Inspection générale des bibliothèques (IGB) d’étudier le stockage des collections imprimées à l’heure du numérique, la documentation et la formation, les bibliothèques municipales et intercommunales dans les communes de 12000–15000 habitants et l’action territoriale de la Bibliothèque nationale de France. Le rapport analyse les réussites, mais aussi les défaillances et les manques que peuvent connaître les bibliothèques en France sur ces grandes thématiques.

Le stockage des collections imprimées à l’heure du numérique Le rythme de production imprimée n’a pas fléchi. La numérisation des collections documentaires ne résout en rien la question du stockage des documents originaux. Selon le rapport, la "saturation concerne aujourd’hui un nombre important de bibliothèques". L’IGB préconise la mise en chantier rapide de quatre grandes réserves documentaires dans le cadre de la réforme territoriale en Rhône-Alpes, en Alsace, en Aquitaine et en Bretagne. Du livre au lieu. On allait traditionnellement à la bibliothèque pour emprunter des livres. Maintenant, on y va de plus en plus… pour le lieu lui-même ! Alors que la fréquentation des 45 bibliothèques montréalaises a connu une augmentation marquée de près de 17 %, entre 2012-2015, les prêts de livres suivent bien derrière avec une légère hausse d’environ 4 %, comme le révèlent des données colligées par Le Devoir.

Un constat qui traduit le nouveau rôle des bibliothèques, devenues des lieux de rencontre plutôt que des endroits de conservation et de prêts de documents. De plus en plus de gens y vont donc sans repartir avec un livre sous le bras. Il faut dire que les bibliothèques elles-mêmes aspirent à devenir ce « troisième lieu » (voir encadré), qui offre aussi des services et des espaces. « Ce n’est pas juste la vision qui se transforme, mais aussi l’utilisation que les citoyens font de leurs bibliothèques », précise Ivan Filion, directeur des Bibliothèques de Montréal au Service de la culture.

Développer des services innovants en bibliothèque.

Le modèle de co-construction de savoirs : un enjeu d'innovations

Université de Haute-Alsace: bientôt la bibliothèque du futur - France 3 Alsace. FRANCE 3 ALSACE  Ce sera la bibliothèque universitaire du futur. Les travaux du Learning center à Mulhouse ont officiellement été lancé sur le Campus. Un bâtiment très moderne pour la bagatelle de 15 millions d'euros.

Il vise à apporter aux étudiants une autre manière d'apprendre. Par Marie HeidmannPublié le , mis à jour le © France 3 Alsace Bientôt terminés les rangées de livres et les espaces sans cloison où l'on peut à peine chuchoter. Ainsi le bâtiment en forme de vaisseau spatial, imaginé par le cabinet Hugues Klein Architects, comprendra non seulement une bibliothèque, mais aussi un service de langues étrangères, d'innovation pédagogique et d'usage numérique, afin de favoriser le travail collaboratif.

Les travaux ont débuté hier sur le campus mulhousien pour une ouverture prévue à la rentrée 2018. Le futur learning center. Viens chez moi, je suis à la bibliothèque. Tricot, yoga, cuisine, jeux vidéo... et même lecture. Les médiathèques municipales ont remplacé le bistrot comme “troisième lieu”, après la maison et le travail. Une mutation qui attire le public, mais déplaît parfois aux puristes de la culture. De derrière la baie vitrée de la bibliothèque Mériadeck, au quatrième étage, la vue est à couper le souffle : Bordeaux, la « ville des 3 M » (Montaigne, Montesquieu, Mauriac), se déploie jusqu'à l'horizon.

Assis sur des chaises longues mises à leur disposition, des usagers en profitent, comme au bord de la mer. D'autres bienheureux n'ont pas résisté, en ce début d'après-midi, à l'appel de Morphée : ils font la sieste. Loin de s'en offusquer, Olivier Caudron, le directeur des bibliothèques municipales de Bordeaux, y voit un excellent signe. « C'est la preuve que nous avons réussi notre pari : faire en sorte que les gens se sentent ici chez eux. Notre ambition est de les rendre heureux. » Pour certains bibliothécaires, la coupe est pleine.

Bibliothèques de demain. Actualité En juin dernier, les participants ont présenté de nombreux projets riches et variés pour les bibliothèques de demain. Depuis la Ville de Nantes a étudié ces propositions. La Ville a annoncé les chantiers sur lesquelles elle souhaite s'engager le 12 décembre 2016 lors d'un temps ouvert à tous.

Une présentation réalisée par Aymeric Seassau, Adjoint à la lecture publique et aux médiathèques, avec les équipes des bibliothèques municipales. >> Pour en savoir plus : la présentation Retour sur la démarche Cliquez sur l'image Pourquoi cette démarche ? A Nantes et dans ses quartiers, les bibliothèques et médiathèques municipales proposent aux Nantais une diversité d’offre : lire un livre, feuilleter des journaux, écouter de la musique et emprunter des DVD, se connecter à Internet ou encore faire des recherches. Les questions du débat Demain, que trouvera-t-on, que fera-t-on dans les bibliothèques nantaises ? Consulter les travaux Secteur Ouest - Lisa Bresner Secteur Est - Floresca Guépin.

L'impératif renouveau des bibliothèques. Fondées sur le projet de conserver la mémoire de l’intelligence écrite du monde sur un support, les bibliothèques ont su évoluer vers une vision plus en phase avec les usagers qu’elles desservaient en ouvrant leurs fonctions vers la diffusion du savoir. Sous la pression des scientifiques, dès la fin du XIXe siècle les bibliothèques universitaires ont mis en place des outils de recherche bibliographique visant à faciliter l’accumulation des connaissances. Et pour la population dans son ensemble, le mouvement de la « lecture publique » a soutenu l’idée de mettre à disposition au plus près des citoyens des collections vivantes, en libre accès et de manière confortable. Jusqu’au début des années 2000, cette conception des bibliothèques a pu correspondre à l’état de la population étant donné les modes de diffusion de l’information.

C’est surtout vrai étant donné qu’elles avaient pris le virage de l’audiovisuel en se transformant en médiathèques. La concurrence des tuyaux C’est mon choix ! « Bibliothèque et numérique : vers des espaces de création et de participation » Bibliothèque du futur. Quel avenir pour les collections ? Le développement d’Internet a-t-il rendu les bibliothèques obsolètes ? N’en soyez pas si sûrs. Des bibliothécaires parisiens veulent un espace sans technologie pour l'enfant.