background preloader

Évaluation professeurs

Facebook Twitter

Décret n° 2012-702 du 7 mai 2012 portant dispositions statutaires relatives à l'appréciation et à la reconnaissance de la valeur professionnelle de certains personnels enseignants, d'éducation et d'orientation relevant du ministre chargé de l'éducation na. Chapitre IX : Dispositions modifiant le décret n° 90-680 du 1er aout 1990 relatif au statut particulier des professeurs des écoles L'intitulé du chapitre III du décret du 1er août 1990 susvisé est remplacé par l'intitulé suivant : « Chapitre III. ― Dispositions relatives au classement, à l'appréciation de la valeur professionnelle et à l'avancement ».

Décret n° 2012-702 du 7 mai 2012 portant dispositions statutaires relatives à l'appréciation et à la reconnaissance de la valeur professionnelle de certains personnels enseignants, d'éducation et d'orientation relevant du ministre chargé de l'éducation na

L'article 23 du même décret est remplacé par les dispositions suivantes : « Art. 23. -La valeur professionnelle des professeurs des écoles titulaires affectés dans un service ou un établissement d'enseignement relevant du ministre chargé de l'éducation nationale et placé sous l'autorité ou la tutelle d'un recteur d'académie ou dans un établissement relevant du ministre chargé de l'enseignement supérieur est appréciée dans le cadre d'un entretien professionnel qui intervient tous les trois ans et est conduit dans les conditions prévues aux articles 23-1 à 23-7. « Art. 23-1. Projet de réforme de l'évaluation des enseignant-e-s. Le 31 mai 2016, Najat Valaud Belkacem déclarait : « Je souhaite passer d’une gestion administrative à une gestion des ressources humaines ».

Projet de réforme de l'évaluation des enseignant-e-s

C’est à l’occasion des annonces sur les « augmentations de salaires » dont les visées électoralistes n’ont trompé personne [1] que le ministère a dévoilé les principes d’une modification en profondeur de l’évaluation des enseignant‑e-s. Plusieurs réunions avec les organisations syndicales qui siègent au Comité technique ministériel de l’éducation nationale se sont tenues à la fin juin et en juillet, d’autres sont prévues les 15 et 16 septembre. SUD éducation se bat pour la suppression du système actuel d’évaluation basé sur l’inspection-notation, qui est par ailleurs totalement décrédibilisé aux yeux des collègues.

Mais celui que projette le ministère pour le remplacer, basé sur l’instrumentalisation managériale de l’autoévaluation et l’entretien professionnel, est encore pire. Inspections et entretiens… d’évaluation. Réforme de l'évaluation des personnels. Le ministère a décidé de mettre en chantier une refonte des modalités d’évaluation des personnels d’enseignement, d’éducation et d’orientation.

Réforme de l'évaluation des personnels

Il indique vouloir changer la nature de l’évaluation en l’orientant d’avantage vers le conseil et l’accompagnement. Le ministère veut aussi tenir compte des modifications apporté au déroulement et la structure de la carrière des personnels par la mise en place d’un avancement de carrière commun à tous qui serait ponctué par 4 rendez-vous. PPCR et nouvelles modalités d’évaluation : « les enseignants doivent être consultés » (SNUipp)

Pour le SNUipp, les modalités d'évaluation des enseignants sont "trop importantes" pour "avancer en dehors" d'eux.

PPCR et nouvelles modalités d’évaluation : « les enseignants doivent être consultés » (SNUipp)

Une consultation des profs est ainsi "indispensable". Dans le cadre du protocole Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations (PPCR) dans la fonction publique, le ministère de l’Éducation nationale a annoncé, le 31 mai, des mesures de modernisation et de revalorisation des carrières, concernant notamment les enseignants du premier et du second degré. Parmi ces mesures, une revalorisation salariale, le déroulement de la carrière, mais aussi la “rénovation de l’évaluation”. Repensée, mettant fin aux 3 rythmes d’avancement (grand choix, choix, ancienneté), elle s’organisera autour de 4 “rendez-vous” – qui permettront de bénéficier à chaque fois d’une “accélération” de carrière. Arrêt des APC : le SNUipp-FSU lance la consigne. Les enseignants des écoles sont déjà 35 000 à s’être engagés à ne plus faire l’APC afin de redonner ce temps aux équipes et compenser une partie du travail invisible.

Arrêt des APC : le SNUipp-FSU lance la consigne

Un premier objectif atteint pour le SNUipp qui s’adresse à la ministre et lance sa consigne d’arrêt des APC. Pour vous engager, cliquez sur l’image Soyons de plus en plus nombreux ! Le cap des 35 000 engagements est dépassé. Pour le SNUipp-FSU, il s’agit d’une première victoire. Evaluation des enseignants : Les IEN Fsu contre l'entretien administratif. " Quels seront donc les critères qui permettront de distinguer une valeur professionnelle spécifique, à défaut de pouvoir l’établir sur ce qui constitue l’essentiel du métier, c’est à dire permettre la réussite des apprentissages ?

Evaluation des enseignants : Les IEN Fsu contre l'entretien administratif

" Dans une lettre adressée à la ministre le 13 juin, Paul Devin, secrétaire général du Snpi Fsu, un syndicat d'inspecteurs du primaire, manifeste ses doutes sur la réforme de l'évaluation des enseignants. Si la réforme de la carrière des enseignants mise en place par la PPCR prévoit un avancement régulier dans une carrière meilleure, elle maintient 4 rendez vous de carrière susceptibles d'accélérer le déroulé de la carrière.

C'est sur les critères concernant cette accélération que le Snpi Fsu exprime " plusieurs points d’inquiétude et de désaccord". D'abord sur le taux des promus, fixé à 30%. Le syndicat refuse une évaluation sur un entretien qui reprendrait les activités et les missions prises par l'enseignant. L'évaluation des enseignants. L'évaluation des enseignants : tensions et enjeux. Titre du document / Document title L'évaluation des enseignants : tensions et enjeux Auteur(s) / Author(s) Résumé / Abstract L'objectif de cet ouvrage est de faire le point sur les pratiques actuelles d'évaluation des enseignants dans des pays industrialisés et de fournir des outils d'analyse qui permettent d'en dégager les logiques et les enjeux.

L'évaluation des enseignants : tensions et enjeux

Evaluation des enseignants. Accord symbolique sur le statut des enseignants du secondaire. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Emma Paoli Les enseignants qui acceptent des responsabilités comme la coordination d'activités culturelles, le rôle de professeur principal ou celui de référent pour les élèves décrocheurs percevront dorénavant, selon nos informations, une indemnité d'environ 1 200 euros par an, dont les modalités seront clairement établies.

Accord symbolique sur le statut des enseignants du secondaire

Une enveloppe d'une trentaine de millions d'euros est prévue à cet effet. Cette mesure est l'un des acquis de la négociation entamée en novembre 2013 pour redéfinir le métier d'enseignant. Peut-on un jour imaginer en France les élèves évaluant leurs enseignants? Le métier d’enseignant est complexe et demande à la fois une certaine dose de flexibilité pour travailler avec des classes de plus en plus hétérogènes et une adaptation permanente aux évolutions rapides de la société.

Peut-on un jour imaginer en France les élèves évaluant leurs enseignants?

Avoir des enseignants de qualité est ainsi primordial pour la réussite d’un système éducatif, c’est d’ailleurs pourquoi la plupart des pays de l’OCDE ont axé leurs réformes récentes sur la redéfinition du métier d’enseignant avec cinq grand objectifs : attirer les meilleurs étudiants vers ce métier, bien les former, accompagner les jeunes enseignants en début de carrière, développer leurs compétences tout au long de la vie et, enfin, inciter les meilleurs d’entre eux à continuer à exercer ( Pour un établissement, avoir de bons enseignants est important mais mettre en place des évaluations internes les aidant à mesurer leur progression dans l’enseignement qu’ils dispensent l’est tout autant. Comment les évaluations internes sont-elles réalisées? Oui, il faut évaluer les profs (et ce sera un progrès pour eux) ! Atlantico : Le projet de réforme de l'évaluation des enseignants soulève la bronca de la quasi-totalité des syndicats de l'Éducation nationale qui appellent ce mardi à une journée de grève et de manifestations.

Oui, il faut évaluer les profs (et ce sera un progrès pour eux) !

Le projet de décret propose de confier aux chefs d'établissements l'évaluation des professeurs de l'enseignement secondaire à l'occasion d'un entretien mené tous les trois ans. Le supérieur hiérarchique devrait évaluer la capacité de l'enseignant à faire progresser chaque élève, les compétences dans sa discipline et l'implication dans le projet d'établissement. Etes-vous favorable à cette réforme qui donne un rôle accru au proviseur dans l’évaluation? Philippe Tournier : Je ne suis pas nécessairement favorable à cette réforme car elle présente des aspects en terme de rémunération, de lien entre l’évaluation et l’avancement, qui ne sont pas pleinement satisfaisants. Xavier Albanel, sociologue : «Evaluer les enseignants n’est pas une priorité. Ils ont besoin d’un accompagnement pédagogique» Propos recueillis par Isabelle Maradan | Publié le , mis à jour le Vous avez suivi les inspecteurs dans leur travail d’évaluation des enseignants dans le cadre de votre thèse de doctorat.

Diriez-vous que l’inspection est aujourd’hui satisfaisante ? Le double rôle de l’inspecteur biaise tout. Ce qui pose actuellement problème, c’est qu’il est à la fois évaluateur, c’est-à-dire juge, et conseil. Evaluation des enseignants : pourquoi ce n'est pas si simple. Propos recueillis par Sophie de Tarlé | Publié le , mis à jour le Que pensez-vous d’un projet où l’avancement des enseignants se ferait en partie en fonction des progrès des élèves ?

Ce serait une catastrophe. [education et devenir] C’est la guerre ! Réaction martiale d’un syndicat à la divulgation de deux textes ministériels sur l’évaluation des personnels. Et la réflexion sur ladite évaluation de se trouver polluée par une controverse où les positions se radicalisent : Parti pris idéologique du ministre qui laisse « fuiter » un projet d’arrêté et un projet de décret ficelés à la virgule près mais dont il dit qu’ils sont ouverts à la concertation. Dossier : Evaluer les enseignants.