background preloader

Egalité femmes hommes

Facebook Twitter

La longue marche des femmes : 9 voix du féminisme à redécouvrir. Simone Veil et Simone de Beauvoir, ou encore Elisabeth Badinter, Christiane Taubira et Michelle Obama… Dans le cadre d'une journée spéciale le 20 janvier sur « La Longue marche des femmes », l'antenne de France Culture avait été rythmée par des voix du féminisme, grandes ou anonymes, qui parlent de la condition des femmes dans le monde. En ce 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, redécouvrez-ici tous ces extraits. La longue marche des femmes : retrouvez le programme complet ! Simone Veil Écouter Discours de Simone Veil sur la loi IVG. Réécoutons Simone Veil, alors ministre de la Santé, dans son discours historique du 26 novembre 1974 à l’Assemblée Nationale lors des débats sur la loi IVG. Simone de Beauvoir « Etre une femme, ça se construit », Simone de Beauvoir En 1975, Simone de Beauvoir est interrogée par Jean-Louis Servan-Schreiber dans l’émission Questionnaire sur le thème "être une femme, ça se construit".

Delphine Seyrig Benoîte Groult Benoîte Groult en 1994 Michelle Obama. Droits des femmes : qui propose quoi parmi les candidats ? Droits des femmes : qui propose quoi parmi les candidats ? Clqz sr l nm d'n cnddt pr ccdr drctmnt ss prpstns. Snn, vs pvz tt lr... mmnl Mcrn : l y d l'd, ms....Frnçs Flln : d nf vc d vxBnît Hmn : ps très nvntf ms vlntrst t chrntJn-Lc Mlnchn : l pls mbtx t trnsvrslMrn L Pn : ls drts ds fmms ? Kzk ? Mmnl Mcrn : l y d l’d, ms… l l’ clrnn d nmbrss rprss : l’glt ntr ls hmms t ls fmms sr cœr d sn prjt prsdntl. Ms s l ldr d’n mrch, q ppl ls fmms s prtr cnddts x lgsltvs, drss n cnstt jst («jrd’h, l cmbt st cltrl. l cncrn ts ls dmns d l’xstnc (l v l msn, dns l r t trvl), ts ls mlx t tts ls gnrtns.»), n pn n trvr l trdctn rll (t rlst) dns n crtn nmbr d ss prpstns. mmnl Mcrn, l Dfns, l 31 jnvr.

Pht lbrt Fclly pr Lbrtn Ss ds ntrssnts : mmnl Mcrn sht fr n srt q st pplq l prt pr ls psts d drctn ds nstttns cltrlls : «Ls fmms rprsntnt pls d l mt ds tdnts n spctcl vvnt, ms slmnt 12 % ds drctrs d thâtrs ntnx. Ces femmes entrepreneurs qui font face aux préjugés - Les Echos. Une nouvelle façon d'écrire pour en finir avec les inégalités femmes · hommes ? L'écriture inclusive : c'est le nom de cette orthographe défendue par une agence de communication, qui veut la diffuser en entreprise.

Et si changer sa façon d'écrire permettait de lutter contre les inégalités femmes-hommes ? C'est le point de départ de la réflexion autour de l'écriture dite "inclusive". Cette écriture inclusive fait partie de la grande famille des langages dits "non sexistes" défendus notamment par les mouvements féministes, mais plus globalement aussi par tous ceux·elles qui prônent l'égalité des femmes et des hommes. Depuis quelques semaines, elle possède aussi son propre manuel de règles, conçu par l'agence de communication "Mots-Clés", qui a organisé mi-janvier sa première dictée, à Paris.

Faut-il féminiser, par exemple, les noms de métiers ? Pour l'Académie française, pas question de parler d'une "auteure" ou d'une "professeure" : la Langue française, selon les Immortels, "ne dispose pas d’un suffixe unique permettant de féminiser automatiquement les substantifs". Une culture d'entreprise collaborative fait principalement émerger des leaders féminins - WoMen'Up. Alors que l’on se désespère de voir qu’en France, il faut légiférer pour faire monter les femmes à des postes de direction et que, plus encore, cela ne suffit pas (seulement 14% de femmes font partie du Top Management )… une étude, réalisée cet été par la Buffalo’s School of Management, vient nous remonter un peu le moral ! L’expérience s’est articulée autour de 1000 participants, divisés en petits groupe de travail (étudiants et jeunes actifs).

À la fin de l’expérience, chaque membre devait désigner un leader naturel. Les résultats de cette expérience dévoilent que les environnements de travail collaboratifs et à dominance masculine sont plus susceptibles de faire émerger des leaders féminins. Selon Jim Lemoine, auteur de l’étude, deux raisons principales expliquent ces résultats : Communiquer pour dépasser les stéréotypes De nouvelles valeurs portées par de nouvelles formes de management Groups choose a leader based on who best exemplifies their shared values. Lire l’étude complète. La lente féminisation des écoles d’ingénieurs. Les écoles d’ingénieurs multiplient les actions de sensibilisation pour inciter les jeunes filles à s’orienter vers des cursus scientifiques.

Entre autocensure et sexisme ordinaire, témoignages. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Agathe Charnet Une fois n’est pas coutume, les jeunes femmes ont envahi les bancs de l’Ecole polytechnique. En cette matinée de décembre, 165 lycéennes venues de Normandie assistent à une présentation de « l’X », le surnom de l’Ecole.

Depuis quelques années, les écoles d’ingénieurs – à l’instar du pôle diversité et réussite de l’X – multiplient les actions sur le terrain pour inciter les futures étudiantes à rejoindre leurs rangs. Lire aussi : Ecoles d’ingénieurs : étudier dans un monde (presque) sans femmes « Les filles renvoyées à des stéréotypes » Alice Bachy, diplômée d’une école d’agronomie, a directement observé cette féminisation à deux vitesses. Lire aussi : Le double diplôme ingénieur-manageur : un pari gagnant ? Autocensure et sexisme ordinaire.

Voyage au pays des sexistes et homophobes – Guillaume Champeau – Medium. Voyage au pays des sexistes et homophobes Avec ma femme, nous ne sommes pas des militants conscients et actifs de l’égalité entre les genres. A la maison, c’est moi qui bricole et qui m’occupe des travaux extérieurs, et c’est elle qui fait à manger et qui fait la lessive. Mais c’est aussi moi qui fait le ménage, et elle qui s’occupe d’aller regonfler les pneus ou d’aller discuter avec le garagiste. On ne s’est pas reparti les tâches en fonction de nos genres, mais en fonction de ce qu’on aimait ou détestait faire. Et pour être honnête, elle en fait plus que moi., comme dans la plupart des foyers. Quand nous avons eu notre fils, on ne s’est pas posé la question de qui devait s’occuper de quoi. Pour son éducation, on a appliqué le même principe, sans même se le dire.

Cette année, il a 4 ans, c’est la première fois qu’il a vraiment fait sa liste de Noël, avec les catalogues. J’ai reçu des centaines de messages de ce genre depuis ce matin : (PS : oublié de préciser. Mixité, parité, égalité : un résumé pour mieux comprendre. L’égalité, dont l’égalité entre les femmes et les hommes, c’est notre objectif et celui de nombreux acteurs sur le terrain. Pour l’atteindre, les collectivités, les institutions et les entreprises peuvent s’appuyer sur la loi et sur des outils tels que la mixité et la parité. Dans les médias, dans les associations ou sur les bancs de l’école, on parle et on entend parler de mixité, de parité et d’égalité.

Dans les grandes lignes, chacun est à peu près capable de dire ce qui se cache derrière ces mots essentiels pour le sujet qui nous concerne. Révisons nos basiques pour aller plus loin et pour ne pas confondre les outils que sont la parité et la mixité avec la finalité, l’égalité femmes-hommes. L’égalité, le principe fondamental Inscrit dans la devise républicaine et dans l’article 1 de notre constitution, le principe politique d’égalité énonce que tous les êtres humains ont les mêmes droits et les mêmes obligations, sans discrimination.

La mixité… ou les mixités. Égalité professionnelle : les PME désarmées. La loi sur l’égalité professionnelle est-elle adaptée aux PME ? Non, estime la CGPME (Confédération générale des petites et moyennes entreprises). Seules 34% des PME sont aujourd’hui couvertes par un plan d’action sur l’égalité professionnelle, alors même que la loi les y oblige. "L’arsenal législatif est trop lourd", dénonce Phillippe Chognard, conseiller aux affaires sociales du syndicat patronnal. Depuis 2013, les entreprises de plus de 50 salarié.e.s doivent déposer auprès des services de l’État (DIRRECTE) un plan d’action sur l’égalité professionnelle. Un accord sur la rémunération y est obligatoire. En cas de non-respect de la loi, une mise en demeure de l’entreprise est prévue.

Deuxième étape : une pénalité financière d’un montant maximum de 1% de la masse salariale. Manque de ressources humaines Les grandes entreprises s’en sortent bien. Selon le ministère, une méconnaissance de la loi est d’abord en cause : "les plus petites entreprises ignorent cette obligation". L’emploi, la mutation numérique… et la parité en bref, dans « Le Monde Campus » « Le Monde Campus », dessin de Jacques Floret. « Grandes et petites portes vers l’emploi » et « Les opportunités de la mutation numérique » sont les deux dossiers au sommaire du supplément semestriel « Le Monde Campus. Formation-Recrutement-Carrière » paru le 28 novembre.

Il est disponible en pdf avec les six précédentes parutions en cliquant sur le lien La revue de 60 pages propose des sujets divers sur le management, la formation professionnelle, la discrimination ou les nouvelles formes de travail comme le coworking ou le « coliving ». Nathalie Quéruel s’intéresse particulièrement au « recrutement prédictif » aux vertus anti-discrimination grâce aux algorithmes, s’interroge-t-elle.

‘Fini, stéréotypes et préjugés! En retenant d’autres critères plus pertinents, les algorithmes peuvent optimiser la recherche de talents ou… de profils formatés ». Halte au sexisme Etats-Unis : la disparité, ça se soigne Suède : la disparité, ça coûte. Comment passer à l’action contre le sexisme ordinaire au travail ? Le sexisme, un «phénomène généralisé» en entreprise. En 2016 encore, «le sexisme pourrit la vie des femmes». Et c’est Laurence Rossignol, la ministre des Familles, de l’Enfance, et des Droits des femmes, qui le dit. Les résultats de l’enquête remise jeudi matin à la ministre, ainsi qu’à son homologue du Travail, Myriam El Khomri, par le Conseil supérieur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes (CSEP), constituent, pour Laurence Rossignol, «une nouvelle preuve tangible et incontestable que les agissements sexistes sont, tout simplement, dégradants et humiliants tant pour les femmes que pour notre République qui porte l’égalité en son cœur».

«Délégitimer et inférioriser les femmes» Mais de quoi parle-t-on ? Ce sont des propos malveillants telles que «elle est trop rigide, ou agressive» ou «elle est pire qu’un homme». «T’as une poitrine de fou, c’est de l’incitation au viol ça» A lire aussi Comment faire la peau du sexisme au boulot «Conduite d’évitement» «Un combat loin d’être achevé» Amandine Cailhol. Marine marchande : Les femmes officiers à l'honneur. «Les femmes doivent oser entreprendre!» Au Québec comme dans la région d’Auvergne-Rhône-Alpes, il n’y a pas assez d’entrepreneures dans les instances. Malgré certaines améliorations, l’équilibre entre la vie personnelle et la réussite professionnelle reste difficile à atteindre, et de nombreuses femmes n’osent pas se lancer dans l’entrepreneuriat.

Pour toutes ces raisons, les Entretiens Jacques Cartier, en collaboration avec les Réseaux féminins isérois, proposent un échange sur les « femmes d’affaires au quotidien, réseautage, présence dans les instances et développement des entreprises », le 21 novembre à l’Institut polytechnique de Grenoble. Un événement lors duquel onze personnalités québécoises et françaises seront présentes pour échanger et s’enrichir des bonnes pratiques de chacune. « Ce que la majorité des gens ne savent pas, c’est que, mondialement, les femmes entrepreneures représentent seulement 1 % du marché », lance Ruth Vachon, présidente-directrice générale du Réseau des femmes d’affaires du Québec (RFAQ).

"Les filles qui font du code, ça change" : 26 collégiennes à la découverte du secteur du numérique. Paris, Palais des Congrès. A 10 heures, des chefs d’entreprises, des entrepreneurs, des consultants ou encore des développeurs se faufilent dans l’immense bâtiment. Des adolescentes, baskets aux pieds et un t-shirt rose floqué « DigiGirlz » dans le dos, leurs emboîtent le pas. La raison ? Ces vingt-six jeunes filles, âgées de 13 à 16 ans, issues pour la plupart du collège Colette Besson du XXe arrondissement de Paris, viennent y passer la journée à l’occasion de l’événement Microsoft experiences’16.

C’est l’association Zup de Co et Microsoft qui sont à l’initiative de cette sortie extra-scolaire. L’objectif ? Un apriori qui reste encore confirmé dans les faits : le taux de féminisation du secteur s’élève à seulement 33%, contre 53% en moyenne toutes filières confondues. « Il est important de bien orienter les jeunes filles dès maintenant. . « Coder c’est tester, échouer, réessayer » « Coder, c’est tester, échouer, réessayer. Sur les tablettes, le jeu Minecraft apparaît sur l’écran. INFOGRAPHIE. À quelle date les femmes commencent-elles à «travailler bénévolement» en Europe? Les Islandaises ont frappé les esprits en arrêtant soudainement de travailler ce lundi 26 octobre à 14h38 précisément.

Pourquoi 14h38? Parce qu'en Islande, les femmes sont en moyenne rémunérées 14% de moins que leurs collègues hommes, selon les chiffres de l'OCDE, et qu'en prenant une journée de travail de huit heures, si les hommes continuent d'être payés jusqu'à 17 heures, leur rémunération à elles, s'arrête à 14h38. De notre côté (en utilisant d'autres données, celles d'Eurostat pour l'année 2014), nous avons essayé de savoir quand, en moyenne, en Europe, les femmes commenceraient à «travailler bénévolement». En attendant d'atteindre (un jour) l'égalité salariale, les femmes s'en sortent actuellement mieux en Roumanie, au Luxembourg et en Italie, où elles pourront attendre décembre pour travailler pour rien, alors qu'en Estonie, cette date est atteinte dès le 20 septembre.

Vous pouvez consulter la feuille de calculs utilisée pour obtenir ces résultats ici. L'égalité professionnelle hommes-femmes? "Pas avant 2186" selon le Forum économique mondial. DISCRIMINATIONS - Il va falloir attendre 170 ans. Selon le Forum économique mondial, si les choses continuent d'évoluer à ce rythme, l'égalité professionnelle véritable entre les hommes et les femmes n'est pas pour tout de suite. Dans son rapport mondial publié mercredi 26 octobre, l'organisme table sur l'année 2186, comme l'explique Franceinfo. Pour expliquer cet horizon lointain, les analystes démontrent le "recul dramatique des progrès" dans quatre domaines: le niveau d'instruction, les opportunités économiques, l'émancipation politique et la santé. Dans les secteurs clés de l'économie "Le fossé entre les sexes, désormais de 59%, est plus élevé qu'il n'a jamais été depuis 2008 (...)

Les progrès se sont inversés, après avoir atteint leur pic en 2013", cingle notamment le rapport. Des inégalités partout Concrètement, ce fossé se manifeste de plusieurs manières relève Sud Ouest. Autre constat, les femmes sont toujours moins nombreuse à avoir accès au travail. Envoyer une correction. Peut-on encore laisser les discriminations plomber l'économie française? #viedemère: une campagne de la CGT cadres pour l'égalité professionnelle. Intitulée #viedemère, avoir une carrière, c'est toute une histoire", cette campagne illustrée par des affiches et des tracts invite les femmes, mais aussi les hommes, à partager sur les réseaux sociaux les petites phrases entendues au quotidien et les situations vécues au travail.

"Grâce à l'élévation du niveau de qualification des femmes, l'encadrement se féminise", souligne le syndicat. Pourtant, "les inégalités entre femmes et hommes au travail sont tenaces (...). Le +plafond de verre+ joue à plein". Marie-José Kotlicki, secrétaire générale, et Sophie Binet, secrétaire générale adjointe, voient dans l'origine de ces "discriminations" la maternité, "réelle et supposée": le "plafond de mère".

Estimant que les lois traitant de l'égalité hommes-femmes présentent des "résultats insuffisants", le syndicat demande "des dispositions légales plus astreignantes". Paj/jg/DS. Quelle égalité femmes-hommes dans l'Enseignement supérieur ? Parité : un objectif encore lointain à l’Assemblée nationale.

"Grâce à elles", l'hommage d'une artiste aux femmes oubliées. Egalité femmes-hommes : des progrès, mais la route est encore longue... Revue de presse / Veille - Egalité femmes hommes.