background preloader

Femmes artistes ; généralités

Facebook Twitter

Defiant Muses by Museo Reina Sofía. National Gallery Shakes off Tired, Lazy View of Artemisia Gentileschi as “Victim” LONDON — Artemisia, now finally open at the National Gallery after having been postponed from April by COVID-19, could not be a more timely or important exhibition. On a purely economic level, this blockbuster represents a shot in the arm for London tourism, yet the compelling and brutal story of this female artist’s survival and success, twinned with the practical and political difficulties that the museum must have overcome to actually get the delayed show open, chimes with a zeitgeist of struggle and endurance that is so particular to now. Daughter of the successful Baroque painter Orazio Gentileschi, Artemisia was raped by his friend Agostino Tassi in 1611 and endured torture during the subsequent trial to prove she was not lying (the extraordinary transcript for which is included in the show).

There are several indications that Gentileschi was focused on being ruthlessly efficient in her production and self-promotion. A Witty and Refreshingly Feminist Look at Artemisia Gentileschi. Mary Garrard’s compelling new book Artemisia Gentileschi and Feminism in Early Modern Europe was supposed to publish on May 1 in the United States, but (like so many things) it was delayed for months due to COVID-19, so arrived instead in mid-September.

It’s more than worth waiting for, and, as it turns out, the timing is good. A major exhibition of Artemisia’s work at the National Gallery in London had been due to open this past spring, but was put on hold on account of the pandemic and is now opening in early October. There’s not a little irony in reading Garrard’s lively account of a 17th-century artist’s life wherein plague is plentiful — Artemisia likely died of it — when a plague (or at least pandemic) is back on the table. How strange that a book about the late Renaissance and Baroque would now prove so very much of our time. It’s timely in the sense of the aforementioned deadly and contagious illness, but also features tyranny, religious persecution and reaction.

Femmes d’Art – Le média des femmes qui font le monde de l'art. Les femmes artistes sortent de leur réserve. Les femmes restent sous-représentées dans les musées. Temps de lecture: 4 min «Pourquoi n'y a-t-il pas de grande artiste femme?» En 2015, le magazine américain Artnews se posait la même question qu'en 1971. En 2020, il pourrait se la poser différemment. Pourquoi les femmes artistes ne sont-elles pas plus visibles dans les musées? Lorsque le directeur du musée Christopher Bedford a annoncé cette décision l'été dernier, il l'a présentée comme «un acte inhabituel et radical». Il n'en est pas à son coup d'essai. Dans les mois qui ont suivi, le musée a fait entrer onze nouvelles œuvres dans ses collections dont cinq signées par des femmes. Moins de 10% de femmes exposées Si l'initiative du Musée de Baltimore a attiré l'attention, elle n'est pas isolée. Une étude publiée dans la revue en ligne PLOS One en mars 2019 souligne que les hommes représentent 87% des artistes dans dix-huit grands musées des États-Unis.

Le Louvre ne compte qu'une trentaine de peintures de femmes artistes dans ses collections. Jo effacée par Hopper Temps de lecture: 4 min. Sans titre. Guest post by Kathleen G. Arthur, Professor Emerita, James Madison University Caterina Vigri (1413–1463) is the best-known Italian convent artist among a half-dozen fifteenth-century examples. On her saint’s day, March 9, we remember her accomplishments as a charismatic teacher, devoted nun, and dedicated artist. Caterina Vigri’s Background Because she became a saint, Vigri’s manuscripts and personal breviary are preserved as religious relics in Corpus Domini, Bologna. Although she lived most of her life in Ferrara, Vigri is known as Catherine of Bologna, after the convent she founded there. Caterina grew up at the court of Niccolo III d’Este as lady-in-waiting to Niccolo’s young wife Parisina Malatesta d’Este.

Caterina Becomes a Nun She entered a house of pinzochere, which evolved into an Observant Poor Clare convent. The miniature portrait by Taddeo Crivelli in the Gualenghi d’Este Hours (Image 1) conveys Sister Caterina’s high status as a holy woman. Caterina Vigri as Artist Dr. Sans titre. L'histoire des autoportraits féminins permet de retracer en filigrane l'histoire des femmes artistes, leur absence de formation officielle pendant des siècles, et les contraintes patriarcales qu'elles ont dû contourner pour arriver à se représenter, avec beaucoup d'intelligence et de créativité. C'est un domaine de l'histoire de l'art injustement méconnu mais très important, car il est indissociable de l'histoire des femmes et du féminisme en occident.

Pour en parler, je reçois la très géniale Frances Borzello, autrice de Femmes au miroir (Thames & Hudson, 2019). Écriture, réalisation et narration : Julie Beauzac Doublage : Corinne Guédet Prise de son du doublage : Fanny Cohen-Moreau Mixage : Laureline Dabbadie Musique : Kumbia Queers, Chica de calendario, 2007, © 2015 Horario Invertido © Josh Woodward, Sugar on My Tongue (Instrumental), 2009 Illustration : Anna Wanda Gogusey, 2019 © Tous droits réservés Les oeuvres sont à retrouver sur Instagram Références 43’50 Judy Chicago, Red flag, 1971. Sans titre. Pourtant très occupé à disserter sur un énième ready-made bananier, le monde de l’art n’oublie désormais plus de célébrer ses derniers progrès en matière de parité.

Si 2019 a effectivement marqué une accélération dans la prise en compte des inégalités femmes-hommes, les femmes artistes demeurent les premières exposées à un système en précarisation, et de nombreuses problématiques afférentes au féminisme peinent encore à troubler la bienséance des vernissages. Un an après notre première enquête sur le sujet, comment la lutte pour la parité se poursuit-elle en 2020 ? La situation s’est-elle améliorée depuis un an ? Des avancées « remarquables ». C’est ainsi qu’Agnès Saal se félicitait, le 9 novembre dernier à Paris Photo, de l’évolution de la condition des femmes photographes et plasticiennes depuis sa dernière intervention, l’année précédente. La féminisation des collections des musées et autres Fonds régionaux d’art contemporain (FRAC) fut l’un des sujets majeurs de l’année passée. 10 Female Performance Artists You Should Know, from Ana Mendieta to Carolee Schneemann. Sans titre. Within the years of 1973 to 1980, artist Ana Mendieta created a collection of works entitled Silueta.

They were created on a number of trips Mendieta made, traveling between Mexico and her hometown in Iowa. All of the pieces in this series are created in a very similar matter, using the silhouette of Mendieta's body. Often times the silhouette of the body was filled with organic elements of the earth including rocks, sand, flowers, and twigs. The piece I found the most interesting from her Sileta series is entitled Alma Silueta en Fuego. Alma Silueta en Fuego translates to mean "Soul Silhouette on Fire," which is what the piece appears to be.

Ana Mendieta's pieces shared many common themes. Along with this personal theme of displacement, Mendieta also seems to be inspired by the earth. "For the past five years I have been working out in nature, exploring the relationship between myself, the earth, and art. " - Ana Mendieta Works Cited. PARIS PHOTO 2019 - GENRE ET PHOTOGRAPHIE - VF.

Pilar Albarracín. Femmes, art et pouvoir. The Female Gaze Behind Life Magazine. From the depths of the Depression to the height of the Vietnam War, the photo essays in Life magazine told Americans how to see themselves. But in the 36 years that the magazine was published as a weekly, only six of its full-time photographers were women. A mix of published and unpublished shots and the contact sheets from exactly one photo essay by each of these six make up “Life: Six Women Photographers” at the New-York Historical Society’s Center for Women’s History. On the face of it, it’s a slender, though worthy enough, premise for an exhibition: half an excuse to air some historically accomplished and gorgeous silver gelatin prints from the Life archives, many never before published, and half a broad hint about how much talent we’ve lost to discrimination over the years.

(It’s worth mentioning, too, that all six, though otherwise a fairly disparate group, were white.) LIFE: Six Women Photographers. La fabrique du genre - Histoire de l’art et féminisme : la fin d’un oxymore ? Les pratiques et théories féministes des années soixante-dix comme héritage. 2 John Berger, Ways of Seeing, Londres, Harmondsworth, BBC, Penguin, 1972, p. 46. 1Les arts visuels semblent avoir très tôt connu une répartition des rôles joués par leurs protagonistes en fonction du genre et de la différence sexuelle. à l’homme la position créatrice et subjective dans laquelle, œil et main travaillant de concert, il se fait regardeur, quand ce n’est pas voyeur. à la femme la position inspiratrice et objective, la pose tout simplement, son corps offert au regard.

En outre, on sait avec Michel Foucault et l’exemple du panoptique emprunté à Jeremy Bentham, que regarder, c’est contrôler. Cette répartition sexuelle entre regardeur et regardée n’est d’ailleurs pas qu’artistique ; elle régit, peut-être encore aujourd’hui, les rapports sociaux entre les deux sexes. 3 Ibid., p. 47. Men look at women. Women watch themselves being looked at. This determines not only most relations between men and women but also the relation of women to themselves. 4 Ibid., p. 54. In Lorna Simpson’s Latest Work, Racism Is Like the Weather.

Clouds gather and thicken on monumental panels in ‘Darkening’, Lorna Simpson’s first solo exhibition at Hauser & Wirth’s 22nd Street gallery. The artist’s immersive, imaginary landscapes of stormy skies, mountains, glaciers and seas convey a sense of planetary turbulence. Thin strips of fragmented text drip down their surfaces like liquid.

Volcanic eruptions are veiled by an inky cobalt-blue fog. These new paintings are a map, albeit one that does not follow existing borders or cartographic rules. Nebulous, murky, hallucinatory and oneiric, Simpson offers us a geography of displacements and a topology of the racialized and gendered body. ‘Anti-blackness is [as] pervasive as climate’, writes literary scholar Christina Sharpe in her trenchant book In the Wake: On Blackness and Being (2016). Throughout her illustrious multi-disciplinary practice spanning four decades, Simpson has poetically excavated the dialectics of power and representation. 'Lorna Simpson. Main image: ‘Lorna Simpson. Femmes artistes, la revanche. Ancien Régime.

Les femmes au chevalet ! Tentatives d'émancipations à l'aube du XIXe siècle Origines A partir du milieu du XVIIe siècle, la reconnaissance de l’exercice du métier d’artiste passe, en France, par l’agrément à l’Académie royale de peinture et de sculpture, qui permet d’exposer au Salon, passage obligé de la reconnaissance publique. Jusqu'en 1793, en un siècle et demi, quinze femmes seulement seront élues académiciennes. Académiciennes Alors que, pendant quanrante ans, il n'y aura plus de femme élue, c’est la Vénitienne Rosalba Carriera (1675- 1757) qui entre à l'Académie en 1720, demeurant la seule académicienne pendant trente-sept ans. En 1757, Marie-Thérèse Reboul (1728-1805), plus connue comme Mme Vien, épouse du directeur de l’Académie, reprend le titre. Emancipation L'année 1791 est capitale pour l’émancipation des femmes peintres : un décret du mois d'août leur permet d’exposer librement au Salon, qui va connaître un essor stupéfiant avec un afflux d'œuvres considérable.

Réalité. Les femmes artistes sortent de leur réserve. Autour du livre "Artistes femmes. La Parenthèse enchantée" – Genre et production des beaux-arts (1750-1850) Femme artiste. Une femme artiste — une artiste — est une expression qui renvoie à un fait sociologique relativement récent. La place des femmes dans l'histoire de l'art, leur autorité, doit bien entendu être relativisée en fonction des systèmes culturels, d'un point de vue ethnologique et anthropologique.

L'étude de l'évolution du statut de femme artiste permet un éclairage sur le monde contemporain, mais également une relecture du passé. Les femmes artistes dans l'histoire de l'art[modifier | modifier le code] Qui veut tracer les contours d'une histoire des femmes dans l'art se heurte à plusieurs problèmes : l'absence de données biographiques ;l'anonymat des créatrices ;la dégradation de certaines productions ;l'abandon du nom de jeune-fille ;la réappropriation du travail féminin par les hommes.

Un vide biographique[modifier | modifier le code] L'anonymat[modifier | modifier le code] Dégradations[modifier | modifier le code] L'identité du nom : vers une individuation[modifier | modifier le code] Dissolution dans l'eau — lea lublin. Hilma af Klint : la mère de l’abstraction — AWARE Artistes femmes. Peintes et sculptées mais toujours dédaignées : mais où sont les femmes artistes ? Le Moyen Âge européen, loin de l’époque barbare et sombre que l’on se plaît à nous peindre à l’école et dans la culture populaire, a laissé une importante place aux femmes dans les arts et artisanats confondus, mais toujours de manière anonyme. Leurs œuvres ornent encore les portails des cathédrales, les vitraux, les enluminures et la broderie, et quelques noms nous sont malgré tout parvenus, tels que Ende, Guda, Claricia et Hildegarde de Bingen, ainsi que Herrade de Landsberg, autrice de la plus grande encyclopédie illustrée du Moyen Âge, Le Jardin des délices.

Autoportrait d’Herrade de Landsberg tenant un parchemin où est écrit un de ses poèmes, vers 1180. Ces dernières sont soit des moniales enlumineuses, et dépendent donc des ordres catholiques ; soit des laïques « ymagières » dépendant d’ateliers familiaux. Elles illustrent, calligraphient et se sont fait une spécialité de l’ornementation de manuscrits laïques et/ou religieux. L'art, c'est pas un truc de gonzesses ? Dans la sixième salle de notre exposition consacrée à l'actualité de 2018, nous revenons sur la place des femmes dans l'art, avec les œuvres d'un collectif qui s'est engagé pour faire entrer les femmes au musée.

Après l’affaire Weinstein, le monde du cinéma a été remué ces derniers mois : au-delà de la question du harcèlement sexuel, celle de la place des femmes dans l’industrie cinématographique s’est posée. Et dans l’art ? Quelle est la place des femmes artistes dans la création, dans les musées, dans le marché de l’art ? Nous abordons cette question aux côtés d'une journaliste experte des questions liées au féminisme, Lauren Bastide. L'oeuvre principale : les affiches des Guerrilla Girls En 1985, le MoMA de New-York organise une exposition sur l’état actuel de l’art. Les autres oeuvres présentées dans cette salle "MesuRAGEs", par ORLAN : L'artiste ORLAN a beaucoup travaillé sur la place des femmes dans le monde de l'art. L'invitée surprise : "Maman", de Louise Bourgeois Le générique. Faces of Frida. Cycle « Des femmes dans l’art : trajectoires croisées » - Archives of Women Artists, Research and Exhibitions.

Le féminin l’emporte, en six expos parisiennes. 1. La maison, une prison pour femmes ? Très marquée par l’esthétique et la vivacité féministe des années 1970, l’exposition « Women House » s’intéresse à l’obsession des artistes femmes pour le thème de la maison. Première visite dans la cour de la Monnaie de Paris, au sein de l’intérieur bleuté d’une Nana de Niki de Saint Phalle, offerte en cabane ouverte : le ton est donné ; ici, le corps de la femme se confond avec les murs de l’habitat.

De mises en scène satyriques – hilarante Birgit Jürgenssen portant un tablier-four – en performances glaçantes – Lydia Schouten enfermée dans une cage –, cette balade domestique témoigne du rapport politique des artistes femmes à la maison et se termine en apothéose avec l’araignée maternelle de Louise Bourgeois, dont les pattes nous protègent et nous enferment.

Women House. Du 20 octobre 2017 au 28 janvier 2018 Monnaie de Paris • 11 Quai de Conti • 75006 Pariswww.monnaiedeparis.fr 2. Du 19 octobre 2017 au 2 décembre 2017 3. 4. 5. 6. On aime — Atoubaa. Plus de 7 000 femmes signent une lettre pour dénoncer le harcèlement sexuel dans le milieu de l'art. Instant pleasure : un long déplaisir | Atlantes & Cariatides. Art et féminisme - Féministes en tous genres. Femmes, artistes….. l’ardoise magique, histoires d’effacements | Textes et propositions sur les arts plastiques. Féminisme | Aux arts, citoyens! Artistes - AWARE : Archives of Women Artists, Research and Exhibitions. Arts & Féminismes. Artemisia Gentileschi (1593-1652) | Cieljyoti's Blog. Quelle place pour les femmes dans les métiers de la création ? – Chère Simone de Beauvoir… Natacha LESUEUR - Documents d'artistes PACA.

Les 40 ans de La Centrale, Programmation spéciale | La Centrale Galerie Powerhouse. Outils documentaires - Critiques d'art - Fabienne Dumont - Bibliographie. Art et genre - Féministes en tous genres. LA SOUS REMUNERATION DES FEMMES PARMI LES ARTISTES-AUTEURS AFFILIES EST GENERALE ET ENCORE PIRE QUE CELLE OBSERVEE CHEZ LES SALARIES - CAAP. Carole Boulbès. Découvertes excitantes. Découvertes excitantes. L art est il macho 708 7rpv. #WomenDoBD - Recherche sur Twitter. Annette Messager:Ma collection de proverbes. Polychrome POLYCHROME. Catherine Gonnard, Élisabeth Lebovici, Femmes/artistes, artistes femmes. Paris, de 1880 à nos jours.

Pourquoi nous n’avons pas de musée des femmes en France? Troisième édition de la brochure "Où sont les femmes ?" Judith Leyster (1609-1660) Les femmes artistes à l'Académie royale de peinture et de sculpture : Octave Fidière. Femme artiste. L'Histoire par l'image - Hors-série Femmes. Collection Highlights | National Museum of Women in the Arts. Peinture et couleur dans le monde grec antique. Feminist art movement in the United States. CLARA. Index illustré des peintres femmes. A List of Women Artists from History. Nathalie Heinich / Pourquoi y eut-il si peu de femmes artistes ? | elles@centrepompidou. Le bêtisier de la sociologue. SIEFAR - Accueil. Femmes artistes, une longue et difficile émancipation. Femmes peintres à l'aube du XXe siècle. Les Éditions Sisyphe. Les femmes peintres.