background preloader

Développement durable, Tourisme responsable, RSE

Facebook Twitter

Tourisme Durable : Quels bénéfices pour les professionnels du secteur ? Toute démarche pour un tourisme “durable” doit être guidée par une certaine passion pour sa destination (versus la seule motivation de pur opportunisme, cherchant à gagner toujours plus d’argent, le plus rapidement possible).

Tourisme Durable : Quels bénéfices pour les professionnels du secteur ?

Les valeurs de respect et de partage doivent être à la base de chacune des décisions que l’on prend au quotidien. Bien entendu toute entreprise a besoin de trouver un équilibre financier pour être pérenne. Mais c’est le faire en cherchant aussi à générer un impact positif, à long terme, pour l’environnement naturel et les populations locales. Concrètement, quels sont alors les bénéfices qui découlent naturellement de cette démarche pour les professionnels du tourisme? Randonnée autour du lac de Quilotoa en Équateur – © Photo : Florie Thielin Assurer un futur pour les générations à venir sur la planète La “Terre” est une hôte bien généreuse qui nous reçoit “chez elle”, durant quelques années, le temps de notre vie.

Offrir aux voyageurs une meilleure expérience. 2017 : année internationale du tourisme durable – les acteurs français s’engagent ! En 2016, plus de 1,2 milliard de personnes ont voyagé à travers la planète à des fins de tourisme et 6 milliards d’autres ont fait des voyages internes.

2017 : année internationale du tourisme durable – les acteurs français s’engagent !

Fort de cette croissance qui engage les professionnels du secteur et influe sur l’ensemble des régions du monde, l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) a décrété l’année 2017 : « Année internationale du tourisme durable pour le développement. » Dans ce contexte, et suite au lancement officiel de la semaine dernière à Madrid, siège de l’OMT, le réseau des Acteurs du Tourisme Durable (ATD) tenait lundi matin à l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris une conférence de presse afin de faire le point sur l’engagement des acteurs français. Cap sur le durable en 2017 ! Ils s’engagent ! ATD avait donc convié de nombreux acteurs (transporteurs, voyagistes, associations, hébergeurs, etc.) à présenter sur un temps court quelques-unes des actions engagées dans le cadre de cette année « durable ».

Et du côté du réseau ATD… Choisir des conditionnements respectueux de l'environnement en restauration rapide. Fiche pratique : limiter le gaspillage d'eau à l'hôtel. Gaspillage alimentaire : la chasse est ouverte. Vaincre le gaspillage : Guide des bonnes pratiques hôtelières par l'UMIH. Diverses lectures : Les 3 piliers de la restauration durable neorestauration.com. Alors que la loi Grenelle 1 a été votée le 21 octobre dernier en première lecture à l'Assemblée nationale à la quasi-unanimité, et qu'elle engage notamment la restauration en matière de repas bio, tous les signaux semblent s'allumer en direction du développement durable.

Les 3 piliers de la restauration durable neorestauration.com

Cette loi d'orientation pose des objectifs à long terme, tels que la division par quatre des émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050, ainsi que des objectifs à moyen terme pour les secteurs-clés que sont l'énergie, les transports et le logement. On y trouve également le doublement du crédit d'impôt en faveur de l'agriculture biologique dès 2009 et son cumul avec les aides existantes. Elle stipule aussi de nouvelles règles, comme l'interdiction des phosphates dans les produits lessiviels d'ici 2012, et la hausse du recyclage des déchets organiques, de 24% aujourd'hui à 35% en 2012, et 45% en 2015. Sans compter les nombreuses mesures qui impliquent étroitement les collectivités territoriales. S'approvisionner en circuit court : un choix économique. Guide UICN : "Biodiversité : mon hôtel agit" Rapport du Comité de la filière du tourisme au Grenelle de l'Environnement.

Le développement durable : économie ou charge pour les hôteliers ? Enquêtes Alors que le climat économique ne joue actuellement pas en faveur des investissements hôteliers, le développement durable peut être perçu comme un bon moyen de réaliser des économies dans l’exploitation des établissements, ou au contraire comme de nouveaux travaux lourds à entreprendre dans un contexte morose.

Le développement durable : économie ou charge pour les hôteliers ?

Le Solar hôtel, établissement écologique et militant. L’hôtel le plus écologique de France. Ça pousse sur les toits des hôtels et des restaurants. Depuis quelques années, la question environnementale centrée autour du développement durable anime nombre de débats.

Ça pousse sur les toits des hôtels et des restaurants

Cette notion de durabilité est entrée de plein fouet dans les grandes villes et métropoles du monde. Tandis que près de 50% de la population mondiale vit dans les villes (et ce chiffre continue de progresser), le statut de la nature en ville a changé et plus particulièrement le rapport à la nature de la part des citadins.

De la nature comme décor ou esthétisme dans les villes, elle est redevenue nourricière. Dès lors comment faire le lien entre la ville et cette nature nourricière, et plus largement comment créer des villes et des métropoles durables ? Bordeaux abrite le plus grand restaurant bio de France. Philippe Barre est l'homme clé de Darwin, un projet éco-citoyen lancé en 2008 pour reconvertir l'ancienne caserne militaire Niel, à Bordeaux, sur la rive droite de la Garonne.

Bordeaux abrite le plus grand restaurant bio de France

Sur le site de près de 3 ha cohabitent aujourd'hui 120 PME et start-ups de l'économie verte et créative employant 400 personnes, une vingtaine d'associations, un immense skate Park intérieur, et une centaine d'opérations s'y déroulent par an (festivals, concerts…). Philippe Barre n'imaginait pas cette reconversion sans la création d'un restaurant. Ouvert 7 jours sur 7, le Magasin général propose 950 m2 dédiés au bio. Exemples d'initiatives en développement durable et RSE en hôtellerie : Worldwide Hospitality Awards 2015 - HospitalityON. L'engagement éco-responsable selon NOMAD Hotels. Les initiatives au niveau technique D'un point de vue technique, l'établissement se démarque par les réductions des consommations en eau potable, la récupération d'eaux pluviales pour alimenter, une fois filtrées, les chasses d'eau, la centrale de traitement d'air à récupérateur d'énergie ou encore l'utilisation de panneaux solaires pour chauffer l'eau chaude sanitaire.

L'engagement éco-responsable selon NOMAD Hotels

L'hôtel dispose également d'une isolation thermique et acoustique optimisée pour un confort hors normes, les ascenseurs également à récupération d'énergie n'ont pas été oubliés. Rien n'a été laissé au hasard lors de la construction. L’Hôtel Fouquet’s Barrière propose le luxe éco-responsable. L’Hôtel Fouquet’s Barrière vient d’initier le concept de Luxe Respectable©.

L’Hôtel Fouquet’s Barrière propose le luxe éco-responsable

Par cette nouvelle mesure, il confirme sa volonté de proposer des solutions éco-responsables tout au long de votre séjour. Ce superbe établissement construit au 21 siècle, est naturellement positionné sur les enjeux du développement durable. Aujourd’hui, il compte proposer le luxe respectable©. L’établissement explique une volonté d’équilibre, de bien-être, de vivre un luxe d’expérience en harmonie avec notre environnement. A cet effet, il propose de multiples solutions, à savoir : Madame Mirabelle _ Faire partie de la chaîne du Développement Durable_Alteractive. L’hôtellerie de demain versus ACCOR. Le hasard du calendrier faisant parfois bien les choses, en ce mercredi 22 février, le Directeur Général d’ACCOR Hotels, Sven Boinet, était invité à faire une conférence aux étudiants de l’IREST (Sorbonne) le lendemain de l’annonce de l’entrée de Nicolas Sarkozy au conseil d’administration d’ACCOR et le jour même de la publication des résultats du groupe.

L’hôtellerie de demain versus ACCOR

Quant au thème de l’allocution, l’hôtellerie de demain, il a largement permis de s’arrêter sur l’actualité du moment, puisque l’hôtellerie de demain englobe forcément les nouvelles du jour, surtout quand elles sont largement commentées… IbisStyle de Troyes@DR Comprendre le passé pour mieux investir l’avenir Attentats, désertion des clientèles asiatiques, météo chahutée, brexit, l’année 2016 aurait pu se solder par un bilan catastrophique pour ACCOR mais Sven Boinet l’assure devant le parterre d’étudiants puisqu’il l’a annoncé à la presse et aux analystes financiers le matin même, les résultats sont bons. Hospitality ON - Vers une hôtellerie 100% durable.

RSE : L'impact socio-économique d'Accorhotels dans le monde. La minute RSE. Accor - hôtellerie durable : ready to check in ? Du bien-être pour les salariés avec le Programme Santé Sodexo - neorestauration.