background preloader

Biodiversité, écocide, économie "verte"

Facebook Twitter

 Un appel pour une Justice Internationale pour la Terre et les générations futures. La nature est un bien commun, pas une marchandise. Non à leur économie verte ! La route de Rio+20.

La nature est un bien commun, pas une marchandise. Non à leur économie verte !

La planète, les puissants et les peuples Quarante ans après la Conférence internationale de Stockholm sur l'environnement en 1972, vingt ans après le Sommet de Rio sur l'environnement et le développement en 1992, l'Assemblée générale des Nations unies a convoqué une nouvelle Conférence internationale sur le développement durable, qui se tiendra à Rio de Janeiro, au Brésil, du 20 au 22 juin 2012.

EndEcocideInEurope. Tribunal-nature.org. - Enquête internationale - Tribunal International Nature.

End Ecocide

Requiem pour l'espèce humaine - Faire face à la réalité du changement climatique, de Clive Hamilton. Il était une fois l'espèce humaine… Vers une 6e extinction ? En 1739, Charles Le Moyne, Baron de Longueuil, un militaire de la Nouvelle France, descend la rivière Ohio dans l’actuel Canada avec ses soldats.

Il était une fois l'espèce humaine… Vers une 6e extinction ?

Il reviendra de cette campagne chargé d’un butin insolite. En effet, en traversant des marais, ses pisteurs Iroquois découvrent des centaines et peut-être même des milliers d’ossements gigantesques. Quelques échantillons sont rapportés, notamment une dent de plusieurs dizaines de kilos. Du jamais vu. A quel animal peut bien appartenir une dent aussi énorme ? A partir de là, les hypothèses vont bon train sur leurs origines. Soudaine ou graduelle ? L’arrivée sur les planches du concept d’extinction est assez fracassante. Est-ce que vous êtes folle ? (Are you crazy ?) « Est-ce que vous êtes folle ?

Est-ce que vous êtes folle ? (Are you crazy ?)

» La question m’a été posée des centaines de fois. Je peux parfaitement le comprendre. Malheureusement, elle m’a trop souvent été posée de manière agressive ou méprisante. Et dans ce cas-là, ça m’énerve. Voici ma réponse aux malpoli(e)s.« Are you crazy ? La fonte des glaces a fait émerger un virus géant vieux de 30 000 ans toujours actif. Il n’y a jamais eu autant de CO2 dans l’atmosphère depuis 800 000 ans.There has never been so much C02 in the atmosphere for 800.000 years. La demande mondiale d’énergie menace les ressources en eau.Water resources are endangered by world’s energy needs.

On est de moins en moins intelligent à force d’être exposés à des toxines.Toxins made us less and less intelligent. No comment. La semaine dernière, un tiers de la France a été polluée aux particules fines pendant une semaine. La carte des conflits environnementaux dans le monde. La biodiversité va mal : si l'on veut un futur soutenable, il faut agir avec force. Delphine Batho, ministre de l'Environnement, lors d'une conférence environnementale, le 15 septembre 2012 (WITT/SIPA).

La biodiversité va mal : si l'on veut un futur soutenable, il faut agir avec force

Enjeux d’une éthique de l’environnement - Sciences. Jacques Blondel Claire Poinsignon © Comme nous le savons tous, la diversité biologique n’est pas une donnée figée et immuable. Elle est le fruit de durées qui nous paraissent comme incommensurables. C’est un ensemble éphémère d’êtres qui apparaissent, vivent et s’éteignent. Cette dynamique du vivant est animée par les énergies de la nature, génératrices de l’évolution et régulatrices de cette diversité sur le temps écologique. Cette biodiversité est à l’origine de ce l’on peut appeler des « services écosystémiques ». Une seule espèce, la nôtre, par son abondance et sa puissance, exerce une domestication des écosystèmes dont les excès conduisent à une crise totale. Avec le biologiste Jacques Blondel . Biodiversité : la bonne affaire du capitalisme sauvage. Peut-on gérer la biodiversité par le marché sans que le marché ne finisse par contrôler totalement les ressources naturelles ?

Biodiversité : la bonne affaire du capitalisme sauvage

Le World Resources Institute (WRI) est une organisation qui se présente de la manière suivante : Le WRI est un think tank environnemental qui va au delà de la recherche pour trouver des moyens pratiques pour protéger la planète et améliorer la vie des peuples. C’est très noble. Mais une autre manière de voir, s’y l’on croit les journalistes Agnès Bertrand et Françoise Degert, est celle qui va suivre. Après avoir écouté leur entretien dans l’émission Terre à terre du 16 Octobre, voici à la fois ce que j’en ai compris et comment je l’interprète. Portail:Conservation de la nature. Portail:Conservation de la nature Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Portail:Conservation de la nature

Aller à : navigation, rechercher. Biodiversité : 127 entreprises passées au crible. La biodiversité fait partie intégrante du discours commun des entreprises. Mais au-delà des déclarations de principe, que font-elles concrètement pour limiter leurs pressions sur le vivant et pour prévenir les risques de dégradation des écosystèmes ? C’est dans le cadre de leur partenariat d’échange d’informations, de compétences et d’expertises sur les enjeux liés à la biodiversité, que Vigeo et Humanité et Biodiversité ont collaboré à la rédaction de l’étude intitulée : protéger la Biodiversité : les entreprises sont-elles responsables ?

Vigeo a ainsi analysé les stratégies d’intégration de la biodiversité dans 127 entreprises cotées européennes appartenant à neuf secteurs. Humanité et Biodiversité a commenté l’étude par des éclairages liés à son expérience en tant qu’ONG environnementale spécialisée sur les enjeux de biodiversité. L’étude révèle entre autres, que : Etude_vigeo_biodiversite_fr_2012-2. The Watchers - Watching the world evolve and transform - Daily News. La biodiversité (docs exposé) Bienvenue sur le radeau des cimes. Jusqu'où exploiter les forêts. Francis Hallé - Arbres. Déforestations. Quel est l'état de la biodiversité ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric.

Quel est l'état de la biodiversité ?

Déforestation : vers la disparition des forêts naturelles ? Un gigantesque "continent" de déchets se forme dans le Pacifique Nord. 844 752 lectures / 268 commentaires14 décembre 2007 ; révision : 30 mai 2014, 16 h 44 Déchets micro-plastiques sur une plage des Landes, en 2015 (France)© Christophe Magdelaine / www.notre-planete.info - Licence : Tous droits réservés Dans le Nord-est du pacifique, entre la Californie et Hawaï, les déchets produits par les activités humaines et déversés dans les océans sont acheminés par les courants marins vers un nouveau "continent"[1] boulimique dont la taille atteint près de 3,5 millions de km² !

Un gigantesque "continent" de déchets se forme dans le Pacifique Nord

Historique et explications sur ce phénomène qui touche désormais tous les océans du globe. En 1997, le capitaine Charles Moore a été le premier à découvrir cette zone improbable de l'océan Pacifique où les déchets plastiques flottants s'accumulent. L'humanité est-elle en train de modifier rapidement la planète ? Les restes de BIODIVERSITÉ. Les Extinctions massives de la biodiversité. Farmlandgrab.org. Ressources audio-visuelles. Nos activités. Le Rapport Le rapport CyclOpe plonge le lecteur dans les arcanes de l’ensemble des marchés de matières premières, de l’ananas au zirconium en passant par les textiles, le soja, l’automobile ou même l’art.

Nos activités

Au fil de ses éditions, il est devenu l’ouvrage de référence incontournable sur cet univers particulièrement chahuté. Il offre également de précieuses analyses de fond, comme par exemple sur le poids et la responsabilité de la Chine, sur les négociations du cycle de Doha de l’OMC, sur le développement des marchés du recyclage, etc. CyclOpe offre aussi au lecteur une vision des tensions et des conflits de l’économie internationale et de la mondialisation. Le rapport CyclOpe est réalisé par une équipe internationale d’économistes, de journalistes et de professionnels sous la direction de Philippe Chalmin (lien LinkedIn) et bénéficie du soutien d’une trentaine d’entreprises françaises. > Acheter le Rapport Cyclope 2013 actualités. Cultiver son jardin pourrait devenir un acte criminel. Commission européenne : simplifier et renforcer la filière agroalimentaire en Europe. Commission européenne Bruxelles, le 6 mai 2013.

Commission européenne : simplifier et renforcer la filière agroalimentaire en Europe

Convention sur la Diversité Biologique : le grand plan pour la nature nécessite une grande action immédiate. Les gouvernements doivent passer à l’action et investir dans la nature afin de sauvegarder la diversité de la vie sur la terre et affronter les défis actuels du développement, a déclaré l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) devant la 11ème Conférence des parties à la Convention sur la biodiversité biologique (CDB COP11), qui s’ouvre aujourd’hui à Hyderabad, en Inde. Les représentants gouvernementaux réunis à Hyderabad discuteront de la mise en œuvre des décisions prises au sommet de la biodiversité de Nagoya en 2010, et en particulier des suites qui ont été données au Plan stratégique pour la biodiversité et aux Objectifs d’Aichi 2020 établis à l’occasion de ce sommet en matière de sauvegarde et de restauration de la nature. « À Nagoya, nous avons convenu d’un Plan de grande envergure assorti d’objectifs ambitieux mais réalistes pour protéger la biodiversité de notre planète », déclare Julia Marton-Lefèvre, Directrice générale de l’UICN.

À méditer pour les faire chier !! := Préservation et respect des écosystèmes.