background preloader

Exposé plastique

Facebook Twitter

Thermodurcissable. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Thermodurcissable

Abus de langage[modifier | modifier le code] Mécanisme[modifier | modifier le code] La polymérisation peut se produire : à température ambiante, après mélangeage (ex. : système bicomposant : la résine et les réactifs sont mélangés au moment de l'emploi) ;par chauffage (cuisson, généralement à partir de 200 °C) sous pression, ce qui augmente les cadences de production ;en présence de l'humidité de l'atmosphère ambiante (colles à prise très rapide type Super Glue, certaines peintures et certains silicones) ;par irradiation UV, électronique, etc.

La réaction chimique transforme la résine en « plastique » rigide, élastomère, par formation de nœuds (tri- et tétravalents) de réticulation et de pontages de chaînes. Propriétés[modifier | modifier le code] Un matériau thermodurcissable ne peut être mis en œuvre qu'une seule fois et devient infusible et insoluble après polymérisation. Thermoplastique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Thermoplastique

L'état de ramollissement permet leur déformation sous l'action de contraintes mécaniques, cette déformation étant figée par le refroidissement. Polymères thermoplastiques[modifier | modifier le code] Généralités[modifier | modifier le code] Le degré de polymérisation (DP ou n, directement proportionnel à la masse molaire du polymère) conditionne d'une part l'aptitude à la mise en œuvre sur machines (qui dépend de la viscosité), et d'autre part les propriétés mécaniques et thermiques du produit fini[1]. La structure moléculaire des polymères thermoplastiques solides est soit amorphe (non organisée) (ex. : PS, PMMA et PC), soit cristalline (organisée, dans laquelle les chaînes sont alignées). Certains plastiques thermoplastiques peuvent présenter partiellement des structures tridimensionnelles (ex. : PS faiblement réticulé) ; le polymère semi-thermoplaste est alors dur, moins soluble, plus résistant au fluage, mais plus fragile.

Élastomère. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Élastomère

Le caoutchouc naturel est resté longtemps le seul élastomère connu. En 1860, le chimiste anglais Charles Hanson Greville Williams montre que ce matériau est un polyisoprénoïde. En toute rigueur, les élastomères ne font pas partie des matières plastiques. Présentation[modifier | modifier le code] Représentation schématique d'un polymère au repos, A. La plupart des élastomères sont des polymères organiques.

Un élastomère est une matière amorphe et présentant une température de transition vitreuse (Tv) faible (souvent inférieure à −40 °C)[1]. Differents plastiques. Matière plastique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Matière plastique

Les matières plastiques font désormais partie de notre quotidien. Certains polymères ont été découverts fortuitement. Une matière plastique ou en langage courant un plastique, est un mélange contenant une matière de base (un polymère) qui est susceptible d'être moulé, façonné, en général à chaud et sous pression, afin de conduire à un semi-produit ou à un objet. Le mot « plastique » dérive du latin plasticus, lui-même issu du grec ancien πλαστικός (plastikós, « relatif au modelage »), dérivé du verbe πλάσσειν (plássein, « mouler, former ») dont dérive aussi le mot plasma. Les textiles (fils et fibres) ainsi que les élastomères ne sont pas des matières plastiques proprement dites. Généralement, les polymères industriels ne sont pas utilisés à l'état « pur », mais mélangés à des substances miscibles ou non dans la matrice polymère.

Historique[modifier | modifier le code] L'histoire des matières plastiques remonte à l'Égypte antique : On distingue : Fabrication du plastique - Onglet Pédagogique 7e ContinentOnglet Pédagogique 7e Continent. Plus de 250 millions de tonnes de plastiques sont produits chaque année, essentiellement à partir de pétrole*.

Fabrication du plastique - Onglet Pédagogique 7e ContinentOnglet Pédagogique 7e Continent

Du pétrole au plastique Après avoir été extrait du sous-sol, le pétrole brut est envoyé dans une raffinerie pour séparer les différents constituants (raffinage). On obtient du fioul (utilisé pour le chauffage), du gazole, du kérosène et de l’essence (utilisés pour les transports) et du naphta. Le naphta subit une importante étape de transformation (le craquage) permettant d’obtenir de petites molécules, les monomères (éthylène, propylène, styrène, butadiène, benzène, éthanol, acétone, …) qui seront la matière de base des matériaux plastiques. Avec une réaction chimique de polymérisation**, ces monomères s’assemblent et forment de longues molécules, les polymères (polyéthylène, polypropylène, polystyrène,…) qui sortiront de la raffinerie sous forme de granulés, de liquides ou de poudres.

Source : Fabrication de plastiques aux propriétés variées Lien pour accéder à l’animation flash. Recyclage des plastiques : L'extraction des matières premières pour la fabrication du plastique. Avec 4,6 millions de tonnes utilisées en 2012 (dont 44% d’emballages, loin devant le BTP et l’industrie automobile), la France est le troisième consommateur européen de matières plastiques, derrière l’Allemagne et l’Italie.

Recyclage des plastiques : L'extraction des matières premières pour la fabrication du plastique

La majeure partie des déchets plastiques engendrés (un peu plus de trois millions de tonnes) ont été mis en décharge (1,4 millions) ou redirigés vers la valorisation énergétique (1,1 millions), tandis que les 17% restants étaient recyclés, c'est-à-dire retransformés en matières plastiques. Mais avant de passer entre les mains des transformateurs, des utilisateurs ou d’une entreprise de recyclage comme Paprec group, ces plastiques sont eux-mêmes fabriqués avec un certain nombre de matières premières, qu’il nous faut passer en revue pour mieux connaitre les cycles de fabrication, et comprendre comment se recycle le plastique. 1/ Extraction L’exploitation pétrolière s’accomplit en deux temps. 2/ Le raffinage du pétrole 3/ Craquage.