background preloader

Taxinomie

Facebook Twitter

Espèce. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Espèce

L'espèce est l'unité de base de la classification du vivant. Concept[modifier | modifier le code] Avec le temps, les conditions et indications à réunir pour définir une espèce sont devenues plus nombreuses et strictes. Même si les citoyens et les pouvoirs publics n'en sont pas toujours conscients, la formation des spécialistes en classification (taxonomie) est essentielle pour la précision et la rigueur des travaux scientifiques concernant la biodiversité (mais aussi la minéralogie, la géologie et la paléontologie). Concept biologique[modifier | modifier le code] La définition la plus communément citée est celle du concept biologique de l'espèce énoncé par Ernst Mayr (1942)[5] : « Les espèces sont des groupes de populations naturelles, effectivement ou potentiellement interfécondes, qui sont génétiquement isolées d’autres groupes similaires »[6].

Néanmoins, le concept biologique de l'espèce possède certaines limites. Espèce, sur le Wiktionnaire. Taxinomie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Taxinomie

La classification hiérarchique du vivant regroupe les êtres vivants dans des groupes de plus en plus vastes. La taxinomie (ou taxonomie)[1] est une science, branche de la biologie, qui a pour objet de décrire les organismes vivants et de les regrouper en entités appelées taxons afin de les identifier puis les nommer et enfin les classer. Elle complète la systématique qui est la science qui organise le classement des taxons et leurs relations. Parmi ces méthodes, les plus récentes incluent une nouvelle approche conceptuelle de la classification mais aussi des méthodes d'analyse d'éléments empiriques restés longtemps ignorés de la science avant l'arrivée, au cours de la seconde moitié du XXe siècle, des découvertes de la biologie moléculaire.

La taxinomie s'étend maintenant à d'autres sciences, entre autres les sciences humaines et sociales, les sciences de l'information ou l'informatique[2]. Avant Linné[modifier | modifier le code] Race. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Race

On parle ainsi de races bovines, canines ou caprines. Les taxons au rang de race n'ont pas de noms scientifiques internationaux[1], leur circonscription taxinomique repose généralement sur des critères subjectifs et pratiques (notamment utilisés pour la désignation commerciale)[2]. Ces variations sont généralement très faibles pour les races sélectionnées afin de veiller à un certain standard, dont on exige par exemple des prestations particulières pour satisfaire de façon optimale à un but d'utilisation. Par contre, la variabilité peut être très importante entre races géographiques. Il reste cependant possible d'utiliser le mot de « variété animale »[4] domestique pour désigner une population animale sélectionnée constituée d'une fraction des animaux d'une espèce que des traitements particuliers de sélection ont eu pour effet de distinguer des autres animaux de l'espèce par un petit nombre de caractères dont l'énumération définit le modèle.

Race humaine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Race humaine

La notion de race humaine fut employée pour établir des classifications internes à l'espèce humaine selon des critères morphologiques ou culturels[1],[2],[3]. Le concept de « race » n'est plus utilisé pour la taxinomie du vivant. Il a été appliqué à partir du XIXe siècle pour distinguer des groupes humains selon des critères arbitraires[4] (religion, nationalité, couleur de la peau, origine géographique…).

Aujourd'hui, il est employé par des idéologues racialistes[4] ou des acteurs politiques promouvant une idéologie raciste. Les études scientifiques, fondées depuis le milieu du XXe siècle sur la génétique, ont montré que le concept de « race » n'est pas pertinent pour caractériser les différents sous-groupes géographiques de l'espèce humaine car la variabilité génétique entre individus d'un même sous-groupe est plus importante que la variabilité génétique moyenne entre sous-groupes géographiques[5],[6] . « 1.

Études de genre. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Études de genre

Les études de genre sont un champ d'études et de recherche interdisciplinaire consacré aux constructions sociales des identités, représentations et différences entre les femmes et les hommes dans ce qu'elles ont de culturel, social, politique, anthropologique, historique, psychique, philosophique ou artistique ainsi qu'à la sexualité et à sa normalisation[1]. Historique[modifier | modifier le code] Dès le XIXe siècle, la question des personnes transgenre, sans que le mot soit ainsi formulé, trouble les conceptions sur le sexe et la sexualité : Karl Heinrich Ulrichs parle en 1860 d'« âme de femme dans un corps d’homme ».

Toutefois, la question du genre se confond alors avec l'orientation sexuelle, les hommes homosexuels étant perçus comme efféminés[2]. Ce sont les travaux de Margaret Mead qui jouent un rôle précurseur dès 1935[3]. À partir des années 1970, les féministes reprennent le concept de genre dans une perspective critique. Animaux.