background preloader

Des émissions radio

Facebook Twitter

La paranoïa (1/4) : La théorie du complot. Par Adèle Van Reeth Réalisation : Olivier Guérin Lectures : Georges Claisse Quelle différence entre un détective et un paranoïaque ?

La paranoïa (1/4) : La théorie du complot

Entre celui qui ausculte les apparences, à la recherche de fissures d’où jaillirait la vérité, et celui qui, parce qu’il est persuadé qu’on le trompe, soupçonne dans ce qu’il voit tout ce qui n’y est pas, et donc pense que la vérité est toujours cachée ? Le paranoïaque ne doute pas : il est persuadé. Ambivalence shakespearienne, tourments rousseauistes, si la paranoïa est la condition de l’homme moderne face à l’effondrement des grands récits, une chose est sûre : elle n’est pas incompatible avec le génie.

Mais avant de passer à l’acte, tentons de définir et de comprendre, et c’est le sociologue Luc Boltanski qui nous emmène aujourd’hui dans l’univers bien réel des théories du complot. Références musicales: BOF Les 39 marches d'HitchkockBruno Coullais , Le complot (BOF Vidocq )Jacques Dutronc , On nous cache tout, on nous dit rien. Pourquoi les théories du complot séduisent-elles nos enfants. Surinformés ou désinformés ? Les ados à l'heure du complot. Quand le site « Spicee » démonte les théories du complot.

La fabrique des Illuminati. A qui profitent les théories du complot ? Le 11 Septembre serait un coup de la CIA, les attentats de Charlie Hebdo, de la DCRI.

A qui profitent les théories du complot ?

A moins d’ailleurs qu’ils n’aient jamais eu lieu. 2015 aura été une année à succès pour les théories du complot. Quand survient un évènement, leurs adeptes refusent de croire les medias ou ce qu’ils nomment les « versions officielles ». Des théories qui ont certain succès chez les jeunes. Quelles conséquences de cette défiance généralisée sur le reste de la société ? A qui profite la crise de la dette en Grèce ? On a coutume des les appeler les théories du complot. Suivez-nous aussi sur: Intervenants Aurélie Ledoux : maître de conférences au département des Arts du spectacle de l'Université de Paris Ouest - Nanterre Raphaël Josset : chercheur au Centre d’études sur l’actuel et le quotidien Samuel Laurent : journaliste au Monde, responsable de la rubrique "Les Décodeurs"

L’art du mensonge (4/4) - Théories du complot : la fabrique de la méfiance. "Théories du complot" et esprit critique. Les « théories du complot » ne sont pas un danger parmi d’autres.

"Théories du complot" et esprit critique

Au nom de l’esprit critique et de la parole démocratique, elles soupçonnent tout - sauf ceux qui soupçonnent tout -, justifient des menaces réelles en inventant des menaces fictives. Comment les détecter ? Comment les déconstruire ? Comment l'esprit critique se distingue-t-il fondamentalement des théories du complot ? Et comment la parole démocratique peut-elle résister et retrouver une légitimité face à une idéologie qui sape ses fondements ? Frédéric Worms reçoit Sophie Mazet pour discuter librement de son diagnostic et du remède qu'elle propose : un manuel d'auto-défense intellectuel à l'usage des classes, en cette rentrée, et bien au-delà.

Conspi-hunter ou Les traqueurs de complot du 05 février 2016 - France Inter. C’est à une expérience de "laboratoire" que se sont livrés de jeunes journalistes, passionnés d’enquêtes de terrain.

Conspi-hunter ou Les traqueurs de complot du 05 février 2016 - France Inter

Leur objectif : démontrer que des sites Internet très fréquentés - plusieurs millions de visiteurs mensuels - qui se prétendent spécialistes de la "ré-information", diffusent bel et bien n’importe quoi, des fausses nouvelles, des informations malveillantes, purement inventées, de vraies légendes.

Pour chasser, c'est bien connu, il faut d'abord appâter. C’est bien qui a germé dans la tête de petite équipe de journalistes trentenaires du media digital Spicee.com : organiser la traque de ceux qui répandent des informations toxiques fondées sur des théories complotistes, afin de comprendre comment ils sont organisés et surtout comment ils font circuler les histoires aberrantes qu’ils publient…Ils ont donc mis au point un "appât", en utilisant une méthode radicale, un véritable subterfuge, que nous révèle le journaliste Thomas Huchon , qui a conduit cette enquête :