background preloader

Desperados

Facebook Twitter

Brain-storming- la méthode-post-it. 15 techniques de brainstorming pour une rentrée créative. En cette rentrée vous cherchez de nouvelles idées, vous souhaitez faire votre métier de façon différente mais il n’est pas toujours facile de se mettre devant une feuille blanche ou une diapositive vierge et d’être créatif.

15 techniques de brainstorming pour une rentrée créative

Pour sortir du cadre, je vous propose quinze techniques originales de brainstorming (pour mémoire technique inventée par Alex Osborn en 1935) pour une reprise stimulante. N’hésitez pas à me faire vos commentaires et ajouts. brainstorming, shutterstock 1) A la manière de Proposer à son auditoire d’incarner quelques instants d’illustres personnages et de penser comme eux. 2) Retour vers le futur Vous transportez la question posée dans 500 ans et permettez ainsi au groupe d’imaginer des solutions qui n’existent pas encore. 3) La pensée inverse Souvent nous cherchons des solutions à un problème, exemple « comment être plus proche de nos clients ?

5) Les mots tremplins 6) Les cinq sens 7) Les mutants 8 ) Changements imposés. Animer un Brainstorming. Dossier - utiliser le brainstorming. Le brainstorming est un outil très utilisé dans les organisations pour trouver de nouvelles idées ou pour résoudre des problèmes.

Dossier - utiliser le brainstorming

Il convient néanmoins, comme n'importe quel outil, de bien en maîtriser la méthodologie et certaines règles de base. Les publications sélectionnées reviennent sur ce qu'il faut faire pour transformer ces séances de remue-méninges en succès. Articles Brainwriting 635 : Vous avez 30 minutes ? Présentation d'une technique créative fort intéressante à posséder dans sa boite à outils. QualitystreetLe brainstorming comme outil décisionnel : décryptage et pièges à éviter Petite mise au point sur ce que n'est pas cette méthode : un moyen de légitimer une décision déjà prise ! Laurent BoghossianQuelques bonnes pratiques et erreurs à éviter pour réussir un brainstorming Pour réussir sa séance de remue-méninge, il faut respecter quelques règles de base. Les étapes clés pour savoir comment faire un bon brainstorming. Comment faire un brainstorming ?

Les étapes clés pour savoir comment faire un bon brainstorming

(partie 2/2) novembre 2013 Posted By Christophe Peiffer Nous avons vu la semaine dernière quelles étaient les conditions préalables pour savoir comment faire un brainstorming. Quelques règles de bases sont à respecter ( suspendre le jugement, obtenir un grand nombre d’idées, faire des associations d’idées) et un minimum de préparation est requis. Voyons cette semaine le cœur du sujet, à savoir comment animer une séance de brainstorming et en faire un suivi. 2ème étape. L’animation est l’un des facteurs clés pour répondre à la question de comment faire un brainstorming. Préparer les conditions matérielles Une salle bien éclairée, spacieuse pour favoriser le mouvement, équipée de paperboards est un minimum. Au niveau du petit matériel, pensez aux feuilles de papier, feutres de couleurs, scotch, Post-it, bref tout ce qui peut servir à inscrire les idées qui vont fuser pendant la séance.

Une séance de brainstorming dure généralement entre 1h30 et 2h00. Brainstorming : la créativité de groupe en question. Nous avons fréquemment mentionné Jonah Lehrer dans nos colonnes.

Brainstorming : la créativité de groupe en question

Ce jeune neuroscientifique, blogueur et écrivain, a le don pour éclairer les sujets souvent complexes de la cognition de manière claire et originale. Dans un récent article pour le New-Yorker, il s'est penché sur le phénomène de l'intelligence collective, et notamment sa forme la plus ancienne et la plus commune, le "brainstorming". Le brainstorming en question Le brainstorming, nous explique-t-il, est né peu après la fin de la Deuxième Guerre mondiale, à l'instigation d'Alex Osborn, publicitaire en vue de l'époque. Son principe est le suivant : dans une même pièce, les participants exposent toutes les idées créatives susceptibles de leur passer par la tête. Problème, explique Lehrer, cette technique est loin d'être aussi efficace qu'on veut bien le dire.

Image : Vaut-il mieux brainstormer avec soi-même qu'avec les autres ? Les bienfaits de la critique Les lois de la composition Lehrer a été chercher la réponse du côté de... Brainstorming : comment le pratiquer ? Le brainstorming : comment le pratiquer ?

Brainstorming : comment le pratiquer ?

Qu’on l’appelle « brainstorming« , « remue-méninges » ou encore « tempête de cerveau » il s’agit bien de la même technique de créativité. Consistant à émettre des idées, cette technique a été créé sur un principe très simple : dans une activité heuristique, plus un groupe produit de pensées différentes, plus on a de chances d’y trouver de bonnes idées. Le brainstorming exploite le « cheminement intuitif » et la spontanéité de la pensée : une idée en amène une autre, dans le cerveau de celui qui l’émet, ou dans celui d’un autre membre du groupe, puis une autre, etc. Cette activité repose sur quelques règles simples que l’animateur doit absolument faire respecter : Règle n° 1 – Favoriser la désinhibition Chacun doit pouvoir émettre ses idées en toute sécurité, sans aucune censure (dans le respect toutefois de l’éthique, de la légalité et des règles de vie en communauté).

Règle n° 2 – Le partage et le rebond Règle n° 3 – Le rythme. Bonjour de France - jeu de l'oie conditionnel pr sent.