background preloader

Chiffres clefs

Facebook Twitter

Les 10 chiffres clefs de l’e-tourisme en 2012. L’e-tourisme continue sa progression. Chiffre d’affaires… Parts de marché… mobile… acteurs… FrenchWeb revient sur les 10 principaux chiffres du secteur en 2012. Le e-tourisme est au premier rang des achats en ligne en France en 2012.Son chiffre d’affaire en France en 2012 s’élève à 17,7 milliards €.Le secteur profite d’une croissance de 7% en 2012. C’est cependant deux fois moins qu’en 2011 (14%).L’e-tourisme représente 33 % des PDM du e-commerce, devant le sexe et les sites de rencontres (27 %), suivis par les jeux et site paris en ligne (20%).84% des français étant partis en vacances en 2012 sont passés par internet pour préparer ou réserver leur voyage.

Mobile Ils sont également 35% des internautes a avoir préparé leurs vacances depuis leurs mobiles.En revanche, seulement 10% des mobinautes ont acheté des biens et des services touristiques depuis leur smartphone. Réseaux sociaux Acteurs Chiffres: Fevad, PhoCusWright. E-tourisme : les tendances à l'horizon 2016. En France, la croissance de l'e-tourisme est-elle vraiment brisée ? Les agences traditionnelles vont-elles continuer à perdre des parts de marché ?

Les réponses de PhoCusWright. L’e-tourisme français n’est pas en panne sèche de croissance. C’est en tout cas la tendance de fond qui ressort de la 10e édition de l'étude "European Online Travel Overview" réalisée par le cabinet américain d'analyses digitales. De 42% en 2012, le taux de pénétration du online devrait grimper à 45% en 2016, d’après ce rapport de 168 pages, auquel PhoCusWright nous a donné accès. En 2014, les ventes globales de voyages sur Internet ont atteint environ 18,3 milliards d’euros. Une manne que se répartissent les fournisseurs en direct (58% à 59%) et les agences de voyages en ligne (OTAs). Un rythme de +4% Plus de tonus ailleurs en Europe A l’échelle européenne, les performances sont toutefois meilleures qu'en France, selon le rapport américain.

Comment réaliser 30 % de ventes en plus grâce aux comparateurs de prix. Google Shopping, LeGuide.com, Twenga, Kelkoo, ShopMania, Acheter-Moins-Cher, Cherchons.com… voilà quelques-uns des noms qui viennent à l'esprit lorsque l’on évoque le terme “comparateur de prix”. Voici les clés pour réussir sur les comparateurs de prix et profiter d’un bel apport de trafic ! Les comparateurs de prix permettent aux e-acheteurs de comparer le prix d’un produit donné sur différents sites. Mais évidemment ces sites sont avant tout des entreprises commerciales; les comparateurs comptent sur vous, e-commerçant, pour vivre. Vous payez ainsi pour les clics ou les conversions que cela vous apporte. Le CPC (Coût par clic) ou le CPA (Coût par acquisition) sont donc les deux principaux modèles que l’on retrouve aujourd’hui.

C’est donc un moyen détourné pour vous de bénéficier de cette visibilité Combien ça coûte ? Sur quels comparateurs être présent ? Devant une offre très étendue, il ne faut pas forcément chercher à être présent sur tous. Quels produits mettre en avant ? Des vacances bien méritées pour le e-commerce ! E-commerce - Tonicité. XEnvoyer cet article par e-mail e-commerce - Tonicité XEnvoyer cet article par e-maile-commerce - Tonicité Les records annuels en vueLes Fleurs du Net, par Pierre Kosciusko-Morizet Les chiffres du e-commerce français du premier semestre sont excellents : la FEVAD vient de diffuser le bilan de santé qui souligne une croissance du chiffre d'affaires des sites de ventes en ligne de 20% par rapport au premier semestre de 2010. Cela correspond à un montant total de dépenses en ligne des Français de 17,5 milliards d'euros, selon les estimations de l'étude qui calcule les résultats à partir des données recueillies auprès des 40 sites marchands leaders participant au panel iCE, et des informations communiquées par les principales plateformes de paiement électronique, correspondant à l'activité marchande en ligne de près de 90 000 sites.

Quels secteurs enregistrent les plus belles performances. ROI de la publicité sur les réseaux sociaux [Etude] Marketo, l’éditeur de solution de Marketing Automation a publié sur son blog une analyse comparée de son retour sur investissement en matière de publicité sur les médias sociaux. Ce qui est bien avec les éditeurs américains qui ont beaucoup d’argent, c’est qu’ils dépensent beaucoup et qu’ils peuvent donc conduire des études de ROI (retour sur investissement) qui commence à avoir une valeur statistique. Ainsi, Marketo a investi plus de 200000$ en publicité sur les différents réseaux sociaux et nous livre les résultats en terme de nombre de prospects et de chiffre d’affaires générés par ces campagnes. Les résultats en terme de génération de prospects par la publicité sur les réseaux sociaux sont assez hétérogènes pour Marketo: Et vous que pensez-vous de ses résultats?

Est ce que cela vous incite à faire de la publicité sur les médias sociaux? Allez vous vous passer à Slideshare Pro ou faire des campagnes de promoted Tweet? Posté par Gabriel Dabi-Schwebel. [Infographie] Chiffres clés 2013 de l'e-tourisme en France. Saviez-vous que le tourisme est le 1er secteur de l’e-commerce devant les services, les produits culturels, l’habillement, les produits techniques, la beauté, l’électroménager, etc. Les ventes en ligne sont en progression constante depuis plusieurs années et les comportements évoluent presque plus vite que les technologies et les services mis à disposition. Quels sont les chiffres clés et les tendances du e-tourisme qui ont marqué l’année 2013 en France ? De nombreuses études ont été publiées sur Internet, peu d’entre elles sont localisées sur le marché français.

À la suite de cet article, je vous propose une infographie inspirée d’une sélection de chiffres clés qui illustrent les tendances de l’année passée et des principaux enseignements que l’on peut en tirer. Avec une croissance de 3% seulement en 2013, les ventes en ligne sur les principaux sites de voyage continuent de progresser mais marquent le pas. Les agences de voyage en ligne ont fait beaucoup parler d’elles en 2013 ! 1ère page de Google : Lastminute caracole devant Opodo et Look Voyages. Actualités Publié le novembre 20th, 2013 | Par Aurore BARTHE Observateur et acteur de la guerre des positions que mènent les acteurs du tourisme dans le cadre de la conquête de nouveaux prospects sur le web, l’agence web VRDCI, spécialiste du référencement naturel, a effectué un état des lieux des places fortes et des stratégies payantes sur Google.

Elle revient dans cet article sur le positionnement spécifique de six acteurs majeurs : le Club Med, Fram, Look Voyages, Marmara, Opodo et Promovacances. Si des moteurs de recherche comme Bing ou Yahoo ne sont pas à négliger, c’est Google, en occupant plus de 90% de parts de marché, qui se positionne comme l’acteur hégémonique en France. C’est sur ce terrain que se mènent les campagnes les plus concurrentielles. Les acteurs du tourisme s’y livrent une guerre des positions acharnée par campagnes Adwords et stratégies de référencement naturel interposées.

Google, ce terrain ô combien stratégique Les places fortes de nos six acteurs sur Google. Surprise : les ventes en ligne des TO repartent à la hausse selon le Seto. TripAdvisor dévoile les tendances de voyages en France. Un client Airbnb n’est plus un client de l’hôtellerie traditionnelle. Le marché de la location de résidences privées n’a pas échappé à la vague déferlante du Web, et on y trouve aujourd’hui une offre diversifiée sur des sites spécialisés. Selon PhoCusWright, aux États-Unis, le taux de pénétration de ces réservations en ligne est passé de 12% en 2008 à 24% en 2012. L’arrivée de start-ups issues de l’économie collaborative comme Airbnb et l’amélioration des sites déjà bien installés sur ce marché, à l’instar de HomeAway, ont contribué à l’accélération de cette évolution. Ainsi, de cette tendance est née une «nouvelle génération de loueurs», dont le comportement de voyage se dissocie de ceux qui utilisent d’autres modes d’hébergement.

Cette comparaison a été effectuée dans le cadre d’une première analyse portant sur le profil de ces voyageurs, tirée d’une étude de PhoCusWright. La firme s’est aussi penchée sur leurs habitudes de planification et de réservation en ligne; voici les résultats. Quels contenus recherchent-ils en ligne? E-tourisme : Quels sont les résultats des start-up du Web français. Les chiffres-clés de l'e-tourisme français. Poids du voyage en ligne, part du mobile, montée en puissance de Booking : une nouvelle étude de PhoCusWright donne les clés pour comprendre l'e-tourisme en France. L’e-tourisme français montre des signes de maturité. De 42% en 2012, le taux de pénétration du online devrait passer à 45% en 2013, et à 48% en 2015.

En 2012, les ventes globales de voyages sur Internet ont atteint 18,5 milliards d’euros. Une manne que se répartissent les fournisseurs en direct (57%) et les agences de voyages en ligne (OTAs) (43%). En raison de l’appétence des consommateurs pour les forfaits composés sur la Toile, la part des OTAs progressera au cours des prochaines années, estime le cabinet d’études américain PhoCusWright. En 2015, l’e-tourisme français devrait grimper à 23 milliards d’euros, ce qui portera sa part de marché européenne à 18%. Booking dépasse Odigeo Booking.com a enregistré un bond de 50% de ses ventes en France en 2012. Le mobile, c’est 10% de l’e-tourisme. Les chiffres clés du Etourisme et du numérique. Les chiffres témoignent parfois bien mieux que les mots… Ils pointent les évolutions significatives de nos usages numériques, permettent de mieux les comprendre et donc d’agir en conséquence… En voici quelques-uns, issus directement des grandes marques et des cabinets d’étude.

Ils vous permettront de justifier vos stratégies, de les illustrer, de les revoir partiellement… ou totalement ! De quoi méditer en attendant VEM6 qui se déroulera les 5 et 6 février 2015 Usages numériques : 24,9 millions d’abonnés internet au haut débit fin 2013, dont 2 millions très haut débit (supérieur ou égal à 30 Mbit/s) (ARCEP)43,2 millions d’internautes en 2013 (Médiamétrie)Le navigateur internet Chrome rafle la mise avec 29.5% des visites (Médiamétrie mars 2014) 6,5 écrans par foyers français en 2013 (Médiamétrie)72.1% de l’accès aux sites internet le sont via ordinateurs (eStat de Médiamétrie mars 2014)27.9% via les mobiles ou les tablettes (eStat de Médiamétrie mars 2014) Mobile Achat online Multimédia.

L'E-tourisme pour les nuls. 0 Flares Email -- Email to a friend Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Pin It Share 0 0 Flares × Aventuriers du clique, surfeurs de la toile, explorateurs du web, touristes en pause café, bonjour ! Aujourd’hui, nous allons essayer de conquérir le monde apprendre un mot : e-tourisme et ses conséquences pour nous, vadrouilleurs à la recherche des bonnes affaires.Car c’est de cela qu’il s’agit en fait, trouver les bons plans ! Je précise que je n’ai aucune action dans les sociétés que je vais citer (enfin, un jour, si j’ai les moyens ou un p’tit don de votre part, j’dis pas non !).

[ad code=2 align=center] E-tourisme et tourisme : c’quoi la différence ! Vous connaissez peut-être les inconnus et leur définition du bon chasseur ? Le mauvais chasseur, c’est l’gars il a un fusil, il voit un truc qui bouge, il tire !!!! Pour la déconne (leur sketch): Bref, un peu de sérieux, je disais donc, vous remplacez par touriste et e-touriste et c’est presque pareil. comment comparer ? Chiffres clés du Etourisme et du numérique. Ces quelques chiffres pointent les tendances significatives de nos usages numériques. Ils permettent de mieux les comprendre pour agir en conséquence… Ils sont issus directement des grandes marques et des cabinets d’étude. Ils vous permettront de justifier et d’illustrer vos stratégies.

De quoi méditer en attendant #VEM6 qui se déroulera les 5 et 6 février 2015 Les usages numériques De l’infobésité, de plus en plus de connectés et même à du très haut débit… Et toujours plus du visuels.. Plus d’1 milliard de site internet dans le monde ( milliards d’internautes ( Millions d’abonnement internet très haut débit en France (Médiamétrie)1 milliard 340 millions d’usagers actifs sur Facebook dans le monde (Facebook)1 562 photos Instagram téléchargées chaque seconde ( (Harris interactive) Les réseaux sociaux se nourrissent du multimédia et assurent aussi le rôle de conseil Le tourisme Le E-tourisme. WiFi territorial à Saint-Raphaël.