background preloader

Reportages

Facebook Twitter

Profession : agriculteur. Chaîne Agricole. "Ceux qui sèment" : le film complet sur l’agriculture familiale à travers le monde. Une quarantaine d’étudiants en agronomie partent aux quatre coins du monde pour nous faire découvrir les différentes facettes de l’agriculture familiale et ses enjeux face au monde de demain.

"Ceux qui sèment" : le film complet sur l’agriculture familiale à travers le monde

L’agriculture familiale constitue l’ensemble des exploitations gérées par les membres d’une même famille. Dans ces exploitations, les liens sont d’ordres domestiques et non pas salariaux. En cela, l’agriculture familiale s’oppose nettement au modèle d’agriculture capitaliste dans lequel une exploitation est détenue par un propriétaire qui emploie une main d’œuvre salariale. Aujourd’hui près de 80% de l’alimentation mondiale est produite par cette agriculture alors qu’un grand nombre d’agriculteurs vivent encore sous le seuil de pauvreté. Afin de comprendre les réalités et les enjeux de l’agriculture familiale actuelle, une quarantaine d’étudiants issus de l’école Sup’Agro ont décidé de parcourir le monde à la recherche de ces agriculteurs qui nourrissent notre planète.

Les nouveaux guerriers des champs - ARTE.

Comment se débarrasser des parasites mangeurs de cultures ? En faisant appel à leurs prédateurs naturels. Des guerriers d'une redoutable efficacité, qu'il faut savoir contrôler. Une coccinelle qui mange les pucerons du pommier, une guêpe qui détruit les chenilles dévoreuses du maïs, un virus qui neutralise le papillon de la vigne... : partout, des agriculteurs recourent aux prédateurs naturels des parasites, stimulés par une recherche scientifique offrant de nouvelles perspectives. Ils représentent en effet, selon certains chercheurs, des alliés de choix pour débarrasser l'agriculture des pesticides, dont les méfaits sont avérés. Révolution ? Si certains refusent encore de changer leurs pratiques, en Europe, au Brésil ou en Inde, des millions de cultivateurs ont déjà sauté le pas et adopté les bioprotecteurs. La recherche publique fut la première à s'y intéresser, mais l'industrie agrochimique investit aujourd'hui lourdement dans le secteur. La technique, prometteuse, est toutefois loin d'être infaillible. Une minutieuse revue de détail des avancées biologiques en matière de petites bêtes. – cdrcarcassonne

OGM - Mensonges et vérités - ARTE.

La controverse entre pro-OGM (organismes génétiquement modifiés) et anti-OGM rend le débat passionnel et parfois incompréhensible. Ce tour d'horizon mondial démêle le vrai du faux, preuves scientifiques à l'appui. Depuis vingt ans, les OGM (organismes génétiquement modifiés), en particulier les plantes, ne cessent de s'étendre sur la planète dans le but d'améliorer les rendements de soja, maïs, coton, colza, riz, etc. Dix pays, sur les vingt-huit qui en cultivent, représentent, à eux seuls, 98 % de la superficie mondiale des cultures transgéniques - soit 11 % des terres cultivées - essentiellement sur le continent américain, le sous-continent indien et en Chine. Aux États-Unis, où les premières plantations de soja transgénique ont été introduites en 1996, les OGM représentent environ 90 % des cultures de soja, de maïs et de coton. Selon leurs défenseurs, ils sont indispensables pour répondre aux besoins d'une population en forte croissance. C'est l'argument du géant du secteur, le semencier américain Monsanto, qui produit aussi le célèbre Roundup, un herbicide total dont la substance active, le glyphosate, épargne les plantes OGM. Thriller politico-scientifique Depuis leur introduction, les OGM sont aussi l'objet d'une très forte contestation. En Europe notamment, l'opinion publique, dans sa grande majorité, en refuse l'exploitation. Partout dans le monde, des citoyens s'inquiètent des risques qu'ils entraînent, non seulement pour l'environnement mais aussi pour la santé, avec notamment, et contre toute attente, l'utilisation massive de pesticides, résultant de l'émergence de "super insectes" et de "super mauvaises herbes" ultrarésistants. Ils dénoncent aussi l'emprise des géants des semences et des pesticides, comme Monsanto, dont l'Afrique est devenue le laboratoire à ciel ouvert. Pollué par des arguments mensongers, qui ne relèvent de la science qu'en apparence, le débat passionnel entre pro et anti-OGM empêche de démêler le vrai du faux. Tourné dans onze pays et sur quatre continents, ce documentaire s'emploie ainsi avec succès à explorer l'ensemble des enjeux liés aux plantes et animaux transgéniques, tant dans le champ de la santé que dans celui de l'environnement et de la biodiversité. Véritable thriller politico-scientifique, captivant de bout en bout, il rencontre les acteurs et les témoins de l'avancée des cultures génétiquement modifiées, interrogeant ceux qui en étudient les effets dans les laboratoires, ainsi que les fabricants d'OGM, dont les portes restent le plus souvent closes. – cdrcarcassonne

LA GUERRE DES GRAINES [officiel] AGRICULTURE par Claude et Lydia Bourguignon. Créer de nouvelles plantes… Pourquoi ? Comment ? La ruée vers les terres agricoles - ARTE Documentaire 2015. Marie-Monique Robin - Le monde selon Monsanto. Ceux qui Sèment - Documentaire. Les agriculteurs court-circuitent la crise rurale - La France qui Réussit.