background preloader

Hommage à Samuel Paty

Facebook Twitter

1jour1question : C'est quoi, la liberté d'expression ? 1jour1question : C'est quoi, la laïcité ? CLEMI : Ça veut dire quoi le blasphème ? Le Pape vient à Troupaumé !

CLEMI : Ça veut dire quoi le blasphème ?

Il vient se recueillir dans le sanctuaire dans la forêt près de la ville où la vierge serait apparue à un fidèle au 19ème siècle. Babu publie une caricature. C’est le pape face à une jolie fille toute nue : « Le pape va enfin voir la vierge ! ». Fama est choquée, Romain rigole. Pour aller plus loin : CLEMI : La liberté d'expression et ses limites. Chaque année, le théâtre de la ville organise une soirée amusante. Une dizaine d’habitants monte sur scène pour faire tour à tour le portrait d’un voisin. La soirée s’appelle « En toute liberté » et le journal local reprend chaque année les meilleurs portraits. On a le droit de parler des défauts de ses voisins, de les exagérer et d’en rigoler. 1jour1actu : Un professeur tué par un terroriste.

1jour1actu : L’adieu à Monsieur le Professeur. Partager La mort de Samuel Paty a profondément ému le pays.

1jour1actu : L’adieu à Monsieur le Professeur

Numéro spécial 1jour1actu sur la liberté d'expression. Le Monde des Ados : Assassinat de Samuel Paty : que s'est-il passé ? Quels sont les faits ?

Le Monde des Ados : Assassinat de Samuel Paty : que s'est-il passé ?

Vendredi 16 octobre, Samuel Paty, 47 ans, professeur d’histoire-géo au collège du Bois-d’Aulne de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), a été décapité à quelques mètres du collège. Il avait dispensé le 6 octobre un cours à des élèves de 4e sur la liberté d’expression, lors duquel il avait montré deux caricatures de Mahomet publiées par Charlie Hebdo. Des élèves affirment qu’il aurait donné aux élèves musulmans susceptibles d’être choqués la possibilité de sortir de cours. Lui, avait déclaré avoir seulement proposé à ses élèves de détourner le regard. Qui est l’assassin ? C’est un islamiste de 18 ans, russe d’origine tchétchène, arrivé en France à l’âge de 6 ans. Comment l’assassin a-t-il entendu parler de M. Par les réseaux sociaux. Comment l’a-t-il reconnu ? En arrivant au collège le 16 octobre, le terroriste a sollicité des élèves contre une somme d’environ 300 euros pour qu’ils l’aident à identifier Samuel Paty.

Quelles ont été les réactions ? Okapi : Je suis prof. Ce crime affreux, qui bouleverse le pays, repose la question de la liberté d'expression.

Okapi : Je suis prof

Un sujet que nous abordons souvent dans les pages d'Okapi pour vous, les collégiens qui nous lisent. Mais aussi vos enseignants dont nous sommes solidaires ! Vendredi 16 octobre, vers 17 heures, des policiers municipaux de Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, ont découvert le corps sans vie d'un homme mutilé, près du collège du Bois d'Aulne. À ses côtés se trouvait l'auteur du meurtre, pris en chasse par une patrouille de la brigade anti-criminalité. Avant de tomber sous les tirs des forces de l'ordre, l'individu les aurait menacées en lançant le cri de "Allahou Akbar" ("Dieu est grand " en arabe). Samuel Paty, 47 ans, enseignait l'histoire-géographie au collège du Bois d'Aulne. À la suite de ce cours, de nombreux troubles se sont produits dans le collège. L'auteur de l'attentat avait 18 ans ! Géo Ado : Assassinat de Samuel Paty : la liberté d'expression frappée au cœur. Des proches et des collègues de Samuel Paty brandissent sa photo lors d'une marche pour lui rendre hommage, à Conflans-Sainte-Honorine, le 20 octobre 2020 (©Bertrand Guay/AFP).

Géo Ado : Assassinat de Samuel Paty : la liberté d'expression frappée au cœur

L'enseignant avait présenté en cours à ses élèves des caricatures de Mahomet publiées par le journal Charlie Hebdo. Le 16 octobre dernier, Samuel Paty, prof d’histoire-géographie à Conflans-Sainte-Honorine, est assassiné non loin de son collège. Le tueur, un jeune homme qu’il n’avait jamais vu auparavant, est abattu peu après par la police. La cause de son acte : au début du mois, dans le cadre d’un cours sur la liberté d’expression, l’enseignant avait montré 2 caricatures de Mahomet, suscitant la colère d’un parent d’élève de confession musulmane.

Ce dernier, ainsi qu’un militant islamiste radical, avait alors publié sur les réseaux sociaux plusieurs vidéos contre le professeur, avant de divulguer son nom et l’adresse de son établissement. L’attentat a provoqué une vive émotion en France et à l’étranger. OKAPI : Qu'est-ce que la liberté d'expression ? Vos préférences s’appliqueront aux sites de Bayard Jeunesse et à la Boutique Bayard Jeunesse.

OKAPI : Qu'est-ce que la liberté d'expression ?

Avec nos partenaires, nous traitons les données suivantes en nous basant sur votre consentement et/ou notre intérêt légitime: Pour l'Editeur du site, Publicités et contenu personnalisés, mesure de performance des publicités et du contenu, données d’audience et développement de produit, Stocker et/ou accéder à des informations sur un terminal.