background preloader

13 novembre 2015

Facebook Twitter

Rumeur & complot

DessinsAttentatsParis. En images : le monde affiche son soutien à la France. En images : le monde affiche son soutien à la France. Fluctuat Nec Mergitur – Décrypter les attentats du 13 Novembre 2015. Philippe Meirieu : Prendre soin de l'humain. Attentats à Paris : non, tout n'est pas fiable sur les réseaux sociaux. Après les attaques meurtrières qui se sont déroulées à Paris et à Saint-Denis, de nombreuses rumeurs et fausses informations ont commencé à circuler sur les réseaux sociaux.

Attentats à Paris : non, tout n'est pas fiable sur les réseaux sociaux

La préfecture de police de Paris a appelé à "ne pas diffuser de fausses informations". Le gouvernement a même mis en place un guide de bonne conduite sur les réseaux sociaux en situation d'urgence. Non, ce ne sont pas les terroristes Dès les premières fusillades, un portrait commence à circuler sur Instagram et Twitter montrant une personne présentée comme l'un des assaillants.

La photo circule abondamment sur les réseaux sociaux, en pleine prise d'otages au Bataclan, alors même que les forces de l'ordre n'ont pas communiqué sur l'identité des terroristes. 23 dessins qui rendent hommage aux victimes des attentats de Paris. Les manifestations de soutien à la France en images. Histoire-géographie : Des séquences pour le collège et le lycée.

Lundi 16 novembre, les professeurs d'histoire et de géographie seront au premier rang des enseignants sollicités pour dialoguer avec les élèves.

Histoire-géographie : Des séquences pour le collège et le lycée

Plusieurs enseignants ont préparé des séquences pédagogiques qui vont grandement aider leurs collègues. Au collège , avec Géraldine Duboz et Emmanuel Grange Enseignante à Besançon, Géraldne Duboz propose une belle séquence "pour aider à comprendre les attentats". Elle regroupe une vidéo, des documents d'Astrapi et d'Okapi et un article de Paris Match pour arriver à des questions sur la guerre avec Daech. Emmanuel Grange publie sur son site une séquence d'EMC pour la 4ème ou la 3ème, qui revient sur le vocabulaire utilisé pour désigner Daech et situe l'organisation dans soin environnement politique.

Au lycée avec Anne Pédron Pour le lycée, Anne Pédron propose un padlet, c'est à dire un mur virtuel, où les élèves trouveront un dossier documentaire sur le djihadisme et Daech. Géoconfluences. Sylvain Connac : Réagir de manière éducative en tant qu’éducateur. Que faire ?

Sylvain Connac : Réagir de manière éducative en tant qu’éducateur

Comment réagir à cette infâme barbarie qui touche de manière aléatoire près de chez nous ? « Plus jamais ça » disait Célestin Freinet au sortir de la Grande Guerre. Comment continuer cette œuvre après ce qu’il vient de se passer ? Activer la force du collectif Tel fut certainement le questionnement de beaucoup dans la nuit de vendredi à samedi. Plusieurs listes de discussions professionnelles existent et vivent intensément par l’intermédiaire des grands mouvements pédagogiques. Un document fait pour circuler A 11h00, l’interface d’échanges s’est progressivement remplie. Résister ensemble. Aurons-nous la force lundi de cacher notre émotion ?

Résister ensemble

Non. Difficile de surmonter notre tristesse devant tant de vies fauchées par des criminels sans pitié. Difficile de ne pas être hanté par le souvenir de ces visages, si jeunes, d'inconnus qui nous sont si proches et dont la vie s'est arrêtée tragiquement le 13 novembre. Difficile de ne pas pleurer tous ces crimes. Impossible de faire face aux élèves sans révéler notre humanité. Attaques à Paris : les rumeurs et les intox qui circulent.

Dans le sillage des fusillades à Paris et en région parisienne, de nombreuses réactions de soutien ont émergé sur les réseaux sociaux, mais aussi des rumeurs et de fausses informations.

Attaques à Paris : les rumeurs et les intox qui circulent

Le gouvernement a mis en garde contre la propagation de ces rumeurs et édité un guide de bonne conduite, les #MSGU, ou pratique des Médias sociaux en gestion d’urgence. Voici les principales, ainsi que l’explication de leur caractère erroné. 1. Non, quatre policiers n’ont pas été tués Des chaînes d’information et quelques sites ont diffusé durant la nuit une information erronée évoquant quatre policiers tués en neutralisant les assaillants au Bataclan, qui s’est répandue très rapidement. En revanche, un policier en civil, qui n’était pas en service, a été tué rue de Charonne. 2. D’autres médias ont pu donner des informations non avérées, comme dans ce tweet, très relayé. En réalité, il n’y a eu aucune confirmation sur des fusillades ou des victimes aux Halles, à Belleville, au Trocadéro ou à République. Actualités - Savoir accueillir la parole des élèves après les attentats terroristes en Ile-de-France.

Comment organiser le dialogue avec les élèves le lundi 16 novembre ?

Actualités - Savoir accueillir la parole des élèves après les attentats terroristes en Ile-de-France

En solidarité avec les victimes et leurs familles, le Président de la République a demandé qu'une minute de silence soit organisée le lundi 16 novembre 2015. Il appartient au directeur d'école et au chef d'établissement d'organiser un temps de regroupement des élèves dans les classes ou la cour de l'école et de l'établissement pour ce moment de recueillement individuel et collectif dans cette journée. Dans les deux cas, chaque enseignant doit encadrer sa classe durant ce temps de recueillement, dont la forme doit prendre en compte l'âge des élèves.

Rue89.nouvelobs. Philippe Meirieu : Prendre soin de l'humain. Nous savions que la vie était fragile, que l'humain c'était par moments et que la démocratie était menacée par les forces archaïques qui habitent encore le monde.

Philippe Meirieu : Prendre soin de l'humain

Nous savions que, face à la vacuité de nos modèles économiques fondés sur la consommation compulsive, notre occident peinait à offrir un autre idéal que l'assujettissement aux intégrismes. Nous savions que tout ce qui nous tient à coeur est mortel et que l'obscurité absolue peut, un jour, faire oublier l'espoir de toute lumière... Que cette nuit terrible où nous avons éprouvé la terreur de la pénombre, nous rappelle notre fragilité et notre finitude. Qu'elle renforce ainsi notre détermination à prendre soin de toute vie, de toute pensée libre, de toute ébauche de solidarité, de toute joie possible. Prendre soin de la vie et de l'humain, avec une infinie tendresse et une obstination sans faille, est, aujourd'hui, la condition de toute espérance.

Philippe Meirieu.