background preloader

Motivation

Facebook Twitter

Neurosciences : 10 techniques simples pour faciliter l'apprentissage des enfants (et leur... Comment aider un enfant à apprendre ? Catherine Gueguen a une idée très précise du sujet grâce à ses connaissances dans le domaine des neurosciences affectives. Cette idée pourrait changer la vie de nombreux parents et enseignants. Je vous invite à découvrir 10 techniques simples à mettre en place dès maintenant.

Prérequis Les ennemis du cerveau Le stress et la peur Le stress est l’ennemi numéro 1 du cerveau. Les amis du cerveau : Le soutien, les encouragements Soutenir, encourager augmente et développe le volume de l’hippocampe. L’écoute, l’empathie, la bienveillance Quand les enseignants sont empathiques et chaleureux, il y a sécrétion d’ocytocine qui est a l’origine de l’apparition de trois autres molécules : la dopamine, les endorphines et la sérotonine. Le jeu Ce qui donne de la joie à l’enfant est bon pour son développement cérébral : jouer, rire, s’amuser, grimper, courir sont indispensables et font maturer le cerveau.

A l’inverse, le stress diminue le BDNF cérébral. La curiosité Jeff. Comment définir ses objectifs pour se motiver ? La motivation n’est pas quelque chose qui tombe du ciel. Elle prend sa source dans la fixation d’objectifs. Mais il y a quelques pièges à éviter. Quels sont-ils ? Voici quelques astuces. Par Jean-François MICHEL ( Auteur « Les 7 profils d’apprentissage » Ed.Eyrolles 2005, 2013 ) Ne pas se tromper sur l’objectif final Bien sûr votre but est de réussir votre examen. Avoir une certaine lucidité : les objectifs doivent être réalistes Votre objectif doit être réaliste (voir fiche 1). Se fixer un objectif mesurable Comment saurez-vous précisément que vous avez atteint votre objectif ? Finir de réviser une matière, un chapitre n’est pas vraiment mesurable.

Exemple d’objectifs mesurables Connaître 100% des définitions d’un chapitre Savoir faire 100% des exercices simples et 80% des exercices difficiles. Malgré ce que l’on peut croire, ce travail sur la précision des objectifs fait gagner beaucoup de temps. Divisez vos objectifs en sous objectifs mesurables et réalistes . . C’est un moment important. Le train qui perdait ses passagers. La pléthore de services de rattrapage scolaire à domicile ou en ligne, on parle ici de plusieurs centaines de services, privés, publics ou en ligne, inspire une question : le système éducatif serait-il inefficient à ce point pour autant de clientèle ? La motivation à obtenir à tout prix le laisser-passer du diplôme constitue le principal moteur de ce phénomène et les crédits du gouvernement fournissent le carburant.

Un peu plus de la même chose, soit une éducation collée à un programme rigide, donne rarement autre chose. Ces services répondent visiblement à une demande mais n’apportent apparemment pas de solution aux pratiques à la source du problème persistant. Le «rattrapage» scolaire nomme bien ce dont il s’agit : rattraper un train en marche. Plus de trains Un système qui permettrait de passer un examen final à tout moment ou même une série d’examens quand on est prêt, ferait en sorte que les trains pourraient passer à chaque semaine ou même à chaque jour. Plus de destinations Badges ? 35 phrases puissantes à partager avec les enfants pour dépasser la peur de l'échec et de l'erreur. Les enfants avec l’état d’esprit fixe veulent s’assurer qu’ils réussissent.

Les gens intelligents devraient toujours réussir. Mais pour des enfants avec l’état d’esprit de développement, le succès concerne le développement personnel. Il porte sur le fait de devenir plus intelligent. – Carol Dweck Insister sur le temps que prennent les apprentissages Sois patient(e), l’apprentissage demande beaucoup de temps et de pratique.

Cette étape demande beaucoup d’adaptation et d’apprentissage. Quelles compétences n’avais-tu pas la semaine dernière/ le mois dernier/ l’année dernière et que tu as aujourd’hui grâce à la pratique que tu y as consacrée ? Cela prend du temps pour que le potentiel fleurisse. L’inévitable place de l’erreur dans les apprentissages Les échecs sont instructifs : ils sont un appel à s’améliorer et apprendre. Ton travail est d’apprendre à partir de tes erreurs et de tes échecs, et même des critiques qu’on t’adresse. Qu’as-tu appris aujourd’hui ? Pas d’apprentissage sans efforts. Guide pour utiliser Wikipédia en classe. Donnez un sujet de recherche à vos élèves et vous pouvez être sûr que la quasi-totalité de leur source sera inspiré, voire « copié-collé » de Wikipédia.

Même si il leur vient à l’esprit de passer par une recherche sur un moteur, il est fort probable que le premier lien qui sera affiché, sera celui de la fameuse encyclopédie collaborative. Chaque enseignant sait pertinemment que cet outil est aussi populaire chez les élèves que les réseaux sociaux, d’autant plus qu’il leur facilite le plus gros du travail de recherche. Comment, alors, faire en sorte que les jeunes se détache de ce statut de simples « copieurs » ? Comment leur permettre d’évoluer vers un statut d’utilisateur actif de ce formidable outil pédagogique ? Et surtout comment leur apprendre à utiliser l’immense richesse de Wikipédia tout en devenant des usagers « éclairés » ? Pour aller plus loin : Wikipédia Projets Pédagogiques Wikimédia en classe Wikipédia en classe Utiliser Wikipédia avec vos étudiants Commentaires commentaires. L'empathie de l'enseignant, source de réussite scolaire.

Pour renforcer la motivation et les compétences des élèves, la clé du succès tient en un mot : empathie ! C’est ce que tend à démontrer une étude de grande ampleur menée par trois universités finlandaises (1). Depuis 2006 et jusqu’en 2016, les chercheurs suivent les parcours de plusieurs milliers d’enfants, en se focalisant sur les interactions avec leurs professeurs, ainsi que les coopérations entre parents et enseignants. Ces relations peuvent-elles expliquer les bons résultats du système scolaire finlandais dans le cadre du programme Pisa de l’OCDE ? Selon les premiers résultats de l’enquête, l’attitude empathique et chaleureuse de l’enseignant agit favorablement sur la motivation et les compétences des enfants, aussi bien en lecture, écriture ou arithmétique. À l’inverse, un faible soutien émotionnel provoque des comportements passifs et d’évitement.

L’évolution des questions à choix multiples dans l’e-learning. Cet article est basé sur l’excellent post de Henrick J. Mondrup. De nouveaux types de questions à choix multiples font leur apparition dans les formations e-learning. Ils permettent aux apprenants d’appliquer les connaissances acquises plutôt que d’évaluer leur capacité de mémorisation à court terme. C’est une excellente nouvelle pour les entreprises qui souhaitent développer les compétences de leurs collaborateurs, en les amenant à être acteurs de leur apprentissage. Apprentissage par les pairs Cette nouvelle génération de questions à choix multiples (QCM) inclut un apprentissage par les pairs permettant ainsi de combiner l’évaluation formelle à l’apprentissage.

Impliquer les apprenants « Tell me and I forget, teach me and I may remember, involve me and I learn. » – Benjamin Franklin L’importance de la réflexion « Reflection is the key to facilitate a learning experience that leads to change » C’est en effet au travers de la réflexion que nous apprenons à agir (Walgreen, 2008). Étape 1. 101 moyens de motiver | 101 moyens. Il existe autant de moyens de motiver que d'enseignants pour les pratiquer. Cette section vous amène à la rencontre d'exemples inspirants, qui suscitent la motivation auprès de leurs étudiants par différentes méthodes, stratégies et pratiques d'enseignement. Vous trouverez aussi une multitude d'outils pédagogiques développés par ces enseignants, de même que différents exemples concrets de pratiques motivantes à intégrer au quotidien. La section Activités d'enseignement-apprentissage vous présente différentes approches et stratégies motivantes, en plus d'outils de préparation de leçon et de cours.

Tout le matériel présenté est tiré des résultats du projet, des recherches sur la motivation et des rencontres avec les enseignants participants. BD astuces pour apprendre. Conseils de gestion de classe. Bonjour! En août dernier, je me suis amusé à écrire quelques trucs en gestion de classe que j’aime particulièrement (13 trucs en gestion de classe qui instaurent le respect). Au-delà d’être un ramassis de recettes personnelles, je crois, tout de même que les éléments de cet article pointent dans une direction de responsabilisation et le respect des élèves. Lorsque l’on s’entend dire qu’on a une classe difficile, c’est souvent des élèves plus turbulents que l’on parle, et non de l’ensemble. Plus il y en a, plus la dynamique du groupe en subit les répercussions, c’est pourquoi il est bien important de s’attarder à ces élèves. Plus ils sont difficiles, et plus nécessairement ça exige de nous des ressources qu’on ait peu, soit d’être plus créatif, plus constant ou plus dans le respect, plus près de l’élève afin d’éviter de tomber dans la spirale sans fin des conséquences, cris et épuisement du prof.

Ces élèves, comme tous les autres, ont besoin aussi de voir leur évolution: soulignée. P.S. Passer à un apprentissage actif... Que faire lorsque le cours traditionnel “ne passe plus” et qu’il finit par décourager élèves et...enseignant ? Il faut tenter de pratiquer autrement et se lancer dans des situations d’apprentissage qui alternent travail de groupe et cours magistral, devenu alors un moment de réponses attendues et souhaitées par ceux qui auront d’abord cherché des solutions ensemble. Pédagogiquement, le cours magistral traditionnel ne me satisfait pas et il se révèle catastrophique au moment des contrôles.

Les étudiants bavardent, peu d’entre eux cherchent la solution des exercices, ils attendent en général la correction pour la prendre en note. Aucun droit à l’erreur ne leur est accordé dans cette phase d’apprentissage, ce qui explique sans doute leurs réactions. J’ai donc voulu y remédier. Mais attention, il faut « faire le programme », il y a l’examen du BTS au bout des deux années d’études et de plus 40% de nos étudiants poursuivent leurs études après le BTS. La classe en début d’année Annexe 1 Contrôle. Les composantes de l'apprentissage coopératif. Former à la collaboration. Il me semble de plus en plus important d’initier nos étudiants à la collaboration.

Comment aborder cette initiation ? Par les usages, puis par une réflexion sur les outils. Une fois que ces pistes sont lancées, quelles situations simples peut-on envisager en cours pour créer un contexte collaboratif ? Je me suis posé quelques questions sur la collaboration en cherchant à formaliser comment aborder son initiation dans nos formation. En y réfléchissant un peu à partir d’un article de F.Z. L’équipe : la collaboration nécessite un certain équilibre entre tous les acteurs. Graphiquement, cela donne quelque chose comme présenté ci-dessous : Les 4 piliers de la collaboration A partir de là, il apparaît que les objectifs de nos formations en matière de collaboration portent essentiellement sur les usages. 1 – L’initiation aux usages L’objectif est de leur apprendre à prendre leur place dans une équipe ouverte, composée de membres peut-être variés, voire inconnus. 2 – L’initiation aux outils J'aime :

Quelles méthodes pédagogiques pour favoriser les apprentissages ? La pédagogie des travaux de groupe. Certaines pédagogies de travaux de groupes mènent-elles à un échec ? Cette méthode de travail peut-elle être efficace ? Si le principe est louable, son application ne l’est pas toujours. Le principe, grosso modo, part de l’idée que l’école doit contribuer à développer ou exercer des compétences de coopération, de collaboration… Il en va de même dans le monde des entreprises ou du sport : il faut travailler en équipe, se partager les tâches, afin notamment d’accroître le rendement.

L’objectif de l’institution scolaire va encore plus loin, puisqu’il est question également d’éducation citoyenne : il est question de développer une vie en société qui soit plus harmonieuse, avec des gens capables de dialoguer et de régler ensemble un problème commun. Il y a donc un double enjeu au travail de groupe, qui consiste à la fois à former à un savoir ou à une tâche précise (l’objet du travail) tout en développant « en parallèle » des compétences relationnelles. Critique de la (non) méthode. Motivation. La motivation est, dans un organisme vivant, la composante ou le processus qui règle son engagement pour une activité précise. Elle en détermine le déclenchement dans une certaine direction avec l'intensité souhaitée et en assure la prolongation jusqu'à l'aboutissement ou l'interruption.

Cette notion se distingue du dynamisme, de l'énergie ou du fait d'être actif. La motivation prend de nos jours une place de premier plan dans les organisations. Elle est déterminante pour l'apprentissage (y compris chez les nourrissons) et génère la productivité dans de nombreuses activités personnelles ou professionnelles. Se manifestant habituellement par le déploiement d'une énergie (sous divers aspects telle que l'enthousiasme, l'assiduité, la persévérance), la motivation est parfois trivialement assimilée à une « réserve d'énergie ». « Rien n'est plus insondable que le système de motivations derrière nos actions[1]. » Histoire du concept[modifier | modifier le code] Le renforcement positif En résumé :

101 moyens de motiver. Correction : quelques pistes pour faire fructifier l'erreur - LeWebPédagogique. Sisyphe avait son rocher, les profs ont leurs copies. Sport pratiqué par le corps professoral, la correction de copies a ses sprinteurs, ses coureurs de fond mais compte peu de passionnés. Il en est de même pour les élèves : la correction d’un devoir les mobilise peu alors que c’est une étape importante de l’apprentissage. Comment faire pour que la correction soit un moment où l’élève s’active pour remédier à ses erreurs ? 1. Le code de correction : pour que les élèves comprennent nos annotations C’est une pratique courante à l’école ou en cours de Français. . « En orthographe comme en production d’écrits, nous demandons aux élèves de se relire suivant un code. (…) Chaque élève recevra une fiche. L’idéal est de distribuer et d’expliquer le code de correction au début de l’année : pour composer le code de correction ci-dessous (premier jet), j’ai associé un verbe d’action à un symbole et à sa signification.

Piste d’utilisation 1 : corriger, c’est faire fructifier l’erreur. 2. 3. 10 méthodes pour réviser, mémoriser et apprendre. Dans les situations d’apprentissage, le bachotage est décrié et tous les enseignants conseillent à leurs élèves de relire leur leçon le soir-même pour mieux mémoriser. Mais, pour les élèves, les questions demeurent les mêmes : comment faire pour relire efficacement ? Comment éviter de bachoter ? Comment mémoriser durablement ? Les élèves disent parfois : « Les profs, ils nous disent de relire nos leçons le soir mais moi, ça me sert à rien.

Comment trouver des moyens de dire au cerveau que l’information lue, écrite, consultée et apprise est importante, qu’elle a de la valeur, de l’intérêt pour le long-terme… et qu’elle mérite donc d’être retenue ? 1. Une manière de signaler une information importante au cerveau est d’en parler, de jouer soi-même au professeur. J’ai rédigé un article consacré à l’art de (se) poser des questions pour apprendre : Apprenons aux enfants à se poser des questions. 2. 3. Le fait d’associer un mot ou une phrase à une image permet de mieux s’en rappeler. 4. Le lapbook. 7 recommandations pédagogiques pour enseigner efficacement. Mes 14 outils indispensables pour apprendre efficacement. 30 propositions pour encourager les enfants efficacement.

Le référentiel de la compétence clé « apprendre à apprendre » La psychologie positive pour les enfants. Et si nous apprenions à apprendre à nos élèves? | Confidences de Profs. 30 phrases encourageantes à offrir aux enfants à la rentrée. Comment (se) motiver pour réviser ? Motivation. Mémoriser à l'école.

Décrochage

Motivés avec ou sans les notes ? (4/4) Dossier sur la Motivation scolaire.