background preloader

Motivation

Facebook Twitter

Les 10 conditions qui rendent une activité d’apprentissage motivante (version 2) C pas brillant brillant : Comment faire briller les élèves ? Fei15 meirieu pwp. 101 moyens de motiver. Des conditions à respecter pour susciter la motivation des élèves. Pour que les élèves cherchent à s'améliorer, il faut bien sûr que la motivation soit au rendez-vous.

De manière à susciter cette motivation chez les élèves, voici une proposition qui a déjà fait l'objet d'une expérimentation à l'enseignement supérieur. Rolland ViauDépartement de pédagogie, Université de Sherbrooke L'analyse des récentes recherches sur la motivation à apprendre en contexte scolaire, nous fait voir que les quatre facteurs qui influent le plus sur la dynamique motivationnelle des élèves en classe sont les activités d'apprentissage que l'enseignant propose, l'évaluation qu'il impose, les récompenses et les sanctions qu'il utilise, et lui-même, de par surtout sa passion pour sa matière et le respect qu'il porte à ses élèves.

Nos travaux sur la motivation dans l'apprentissage du français nous ont amené à porter une attention particulière à l'un de ces facteurs : les activités d'apprentissage proposées aux élèves en classe. Dix conditions pour motiver Être authentique BROPHY, J. Robergemenardcroteau vol 29 1. 3 exercices pour être bienveillant envers soi-même. Dans son livre « Le pouvoir des petits riens », Rick Hansen écrit que ce qui occupe notre attention, ce que nous pensons, ressentons ou voulons, et la manière dont nous gérons nos réactions sculptent notre cerveau.

Si nous focalisons régulièrement notre esprit sur l’inquiétude, l’auto critique et la colère, le cerveau prendra petit à petit la forme de l’anxiété, de l’auto dénigrement et de la réactivité exacerbée aux autres. En revanche, si nous incitons régulièrement notre esprit à noter que nous sommes bien dans l’instant présent, à voir ce qui est bon en nous et à lâcher prise, le cerveau prendra peu à peu la forme de la force tranquille, de la confiance en soi et de la paix intérieure. Tout est une question de pratique : agir régulièrement par la pensée, par les mots ou par les gestes. C’est la loi des petits riens décrite par Rick Hansen. Commander Le pouvoir des petits riens sur Amazon. Etre compatissant envers soi-même ne signifie pas s’apitoyer sur son sort. Sur le même thème.

11 manières de développer les fonctions exécutives des enfants. Les fonctions exécutives nous permettent d’agir de façon organisée pour atteindre nos objectifs. Le Dr Adele Diamond, neuroscientifique, définit les fonctions exécutives comme un ensemble de 5 compétences : la maîtrise de soi La capacité à résister aux tentations, à agir consciemment plutôt que par impulsion, à réfléchir avant d’agir ou de parler. l’auto discipline La capacité à rester concentré sur une tâche du début à la fin, à finir ce qui a été commencé malgré les distractions. la capacité à tenir un raisonnement cohérent La capacité à conserver une ou plusieurs informations en mémoire, à relier des idées les unes aux autres. la créativité La capacité à penser hors de la boîte, à envisager de nouvelles manières d’attaquer un problème, à faire preuve de pensée divergente. la flexibilité cognitive La capacité à accueillir la nouveauté, à faire face à des défis inattendus, à transformer un risque en une chance, à admettre ses propres erreurs. 1. 2. 3. 4.

Etre imparfait ne signifie pas être nul. Twitter. Enfants Québec Attention à l'anxiété de performance - Enfants Québec. Crédit: Shutterstock Être un peu nerveux avant un examen ou une compétition, c’est normal. Cependant, à trop vouloir réussir, certains enfants perdent tous leurs moyens. Nathalie Côté Assise devant son devoir de mathématiques, Élisabeth ignore quoi faire. Elle semble avoir oublié les explications qu’elle a reçues. Sa respiration s’accélère. Elle est de plus en plus stressée en pensant à la réaction de son enseignante si elle n’y arrive pas. Cette scène tirée du livre Élisabeth a peur de l’échec (éd.

. « L’enfant qui souffre d’anxiété de performance redoute toutes les formes d’évaluation et les situations dans lesquelles il pourrait échouer, ou se sentir jugé ou critiqué, explique Danielle Noreau. Peur de l’échecLe plus souvent, cette anxiété apparaît vers 7 ou 8 ans. Peu à peu, ils deviennent incapables de contrôler leur anxiété à long terme et se sentent de plus en plus mal dans leur peau. Pourquoi sont-ils si anxieux ? Mais l’influence de la famille n’explique pas tout. Comment aider ? Questions de classe(s) I- Contexte et intérêt du sujet : Pourquoi s’intéresser au désir d’apprendre ? Quel lien entretient-il avec le travail scolaire ? A- Motivation scolaire et rapport aux savoirs : La notion philosophique de « désir » peut être mise en relation avec la notion « psychologique » de motivation.

Il existe de nombreuses théories qui se sont penchées sur la motivation comme constituant un facteur déterminant de la réussite scolaire. B- Démotivation et échec scolaire On constate tout d’abord une relation entre démotivation et échec scolaire. II- Conceptualisation 1. Le désir (concept) – énergie vitale et effort (conatus) : Le philosophe Spinoza écrit que « le désir est un appétit dont on a conscience » . - Désir et plaisir : Les philosophes s’opposent depuis l’Antiquité sur le fait de savoir si la motivation de l’action se trouverait dans une finalité qui serait le plaisir. . - Désir d’apprendre et pédagogie (Dewey) : 2. Quel lien le désir entretient-il avec le travail ?

- Travail et pédagogie (Freinet) : Pédagogie positive : 10 phrases positives à dire aux enfants. J’ai récemment appris de Christophe André que les enfants forgent leur façon d’être par imitation. Alors je me suis demandée comment être l’exemple qui leur permettrait d’attraper, à leur tour, le meilleur de la vie et le meilleur d’eux-mêmes, pour plus tard. J’ai croisé le travail de Paul Axtell que je vous livre ici. Pour nous habituer à préparer nos petits et presque grands à une vie riche, positivement réaliste, et en paix avec eux-mêmes. Pour voir ce diaporama, inspiré du livre Dix phrases positives à dire aux enfants de Paul Axtell, et du site Anti-deprime.com : merci de cliquez sur l’image ci-dessous : 10 phrases positives enfants 1) J’apprécie quand tu… Le message est diffèrent de celui porté par « je t’aime ». 2) Bravo pour tes efforts Il est indispensable que les enfants aient une image d’eux-même comme des êtres en perpétuel évolution via l’apprentissage. 3) MerciUn mot simple qui a tant d’implications dans le présent ainsi que dans le futur. 9) Qu’en penses-tu ?

Des "Bâtisseurs de possibles" dans nos écoles. Bâtisseurs de possibles est un mouvement d’enfants acteurs et responsables de leurs apprentissages. Il s’inscrit dans le programme international « Design for change » créé en Inde, en 2007 par la pédagogue Kiran Bir Sethi. Il place l’élève dans un autre rapport au monde en lui offrant la possibilité d’agir dans son environnement. Aujourd’hui,300 000 écoles dans 34 pays ont mis en place cette démarche. En France, c’est l’association SynLab qui promeut ce concept pédagogique et qui offre aux enseignants un accompagnement pour mettre en place dans leur classe une démarche d’enfants acteurs. La plateforme, riche en ressources, est une aide concrète pour s’approprier une démarche méthodologique en 4 étapes : Identifier un problème : observer, questionner son environnement avec empathie,Imaginer une solution au problème en faisant preuve de créativitéRéaliser une solution en la co-construisant de manière concrètePartager son expérience avec son entourage en communiquant sur leur initiative.

Comment enseigner le découragement en 5 minutes. Je suis tombé sur une vidéo très intéressante qui tourne pas mal sur les réseaux sociaux ces derniers jours. On y voit Charisse Nixon, prof de psychologie à la Penn State Behrend (Pennsylvanie), proposer un exercice très simple à ses étudiants. Chacun d’eux reçoit une feuille sur laquelle figurent trois mots et doit trouver une anagramme pour chaque mot.

Dès qu’ils ont trouvé la première anagramme, les élèves doivent lever la main. Très rapidement, la moitié de la classe trouve, lève la main, laissant l’autre moitié perplexe. La suite, je vous laisse la découvrir ici (la vidéo n'est pas très longue). Tout l’intérêt de cette petite expérience réside dans le fait que le troisième mot est le même pour tout le monde. . « Repensez à ce qui c’est passé en vous, quand vous avez vu ceux à droite lever la main car ils avaient résolu l’exercice. . - Je me suis senti stupide. - J’avais envie de partir. - Je me sentais encore plus confuse. - Frustrée… - J’ai perdu confiance en moi. §.