background preloader

Sciences cognitives et écriture

Facebook Twitter

« Renoncer à l’écriture manuscrite serait une grave erreur » » VousNousIls. La majorité des Etats américains ont décidé de reléguer l’écriture manuscrite au rang d’option.

« Renoncer à l’écriture manuscrite serait une grave erreur » » VousNousIls

Peut-elle, à terme, disparaître ? Entretien avec Danièle Dumont, docteur en sciences du langage, enseignante en pédagogie de l’écriture et en rééducation graphique. Danièle Dumont. Stanislas Dehaene - Psychologie cognitive expérimentale - Collège de France. Le cours 2014 a été consacré aux liens qu’entretiennent ou que devraient entretenir les sciences cognitives avec les sciences de l’éducation.

Stanislas Dehaene - Psychologie cognitive expérimentale - Collège de France

Ces liens sont nombreux et réciproques. Comprendre comment l’éducation parvient à transformer le cerveau humain est l’un des grands problèmes ouverts en neurosciences cognitives, qui soulève de nombreuses questions passionnantes : comment les apprentissages scolaires (langues première et seconde, lecture, écriture, mathématiques) s’inscrivent-ils dans les circuits de notre cerveau ? Quels rôles respectifs jouent l’organisation précoce et la plasticité cérébrale dans ces modifications ?

Pourquoi l’espèce humaine est-elle la seule qui parvienne à modifier ses représentations mentales et ses circuits cérébraux par le biais d’un enseignement explicite ? Au cours des trente dernières années, d’importants progrès ont été réalisés dans la compréhension des principes fondamentaux de la plasticité cérébrale et de l’apprentissage. Pourquoi faut-il continuer à leur apprendre à écrire à la main ?

Écrire à la main, c’est bon pour le cerveau. Que ce soit pour envoyer un message à un proche, prendre des notes pendant une réunion ou tout simplement se souvenir d’un rendez-vous, l’écriture manuelle semble lentement disparaître au profit de la frappe sur clavier physique ou numérique.

Écrire à la main, c’est bon pour le cerveau.

Doit-on privilégier le clavier ? Aux Etats-Unis par exemple, le débat a été tranché puisque d’ici 2015, l’apprentissage de l’écriture cursive en primaire ne sera plus obligatoire. Dans certaines écoles suédoises, les enfants de maternelle apprennent à utiliser l’écran tactile d’une tablette avant de savoir écrire des lettres sur un cahier (source : Courrier International n°1194 du 19.09.2013). Si pour le moment aucun enfant n’a jamais été confronté à un apprentissage de l’écriture exclusivement réalisé avec des outils numériques, cette concurrence entre le stylo et le clavier suscite une controverse. C’est le corps qui écrit. rédacteur : David-Julien Rahmil pour aller plus loin Accédez aux sources à l'origine de cet article les SHS d'Orange Labs. Education et sciences cognitives: le coup de gueule.

Selon lui, beaucoup trop d’enseignants continuent d’ignorer les résultats des sciences cognitives, bien que ceux-ci soient directement pertinents pour l’enseignement, notamment mais pas seulement dans le domaine de la lecture.

Education et sciences cognitives: le coup de gueule

Il appelle de ses voeux une éducation fondée sur la preuve: l’évaluation systématique des manuels et des pratiques éducatives, comme on le fait en médecine afin de vérifier si un médicament est efficace. Voici le texte complet de l’article (dans une version légèrement différente — Le journal Le Monde a la fâcheuse habitude de déformer les textes qu’il reçoit, notamment en leur imposant des titres et sous-titres. Le cerveau et le mot écrit. Le mot écrit active une même région dans le cerveau de tous les individus, quelle que soit la langue maternelle.

Le cerveau et le mot écrit

Eugene Ivanov / Shutterstock Stanislas Dehaene, est titulaire d’une chaire de psychologie expérimentale cognitive au Collège de France, et dirige l’Unité INSERMCEA de neuro-imagerie cognitive de Neurospin. Cerveau & Psycho : Comment en êtes-vous venu à vous intéresser aux neurosciences de la lecture ? Stanislas Dehaene : Une des questions qui m’ont toujours intéressé est de savoir comment le cerveau humain est modifié par l’éducation et la culture. Apprendre à lire semble être l’un des changements les plus importants que nous imposons au cerveau de nos enfants.

Cerveau & Psycho : En quoi cette nouvelle relation diffère-t-elle de conceptions plus classiques de la culture et du cerveau ? Bien entendu, cette conception de la culture comme un jeu de Lego contraint n’est pas nouvelle. LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! Un premier modèle de l’organisation générale des fonctions langagières dans le cerveau a été proposé par Geschwind dans les années 1960-1970.

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX!

Il s’agit d’un modèle dit « connexionniste » qui s’inspire des études lésionnelles de Wernicke et de ses successeurs, d’où son nom de modèle Wernicke-Geschwind. Son hypothèse centrale est que les troubles du langage proviennent d’une rupture dans un réseau de modules fonctionnels connectés en série. Selon ce modèle, chaque module prendrait en charge une des différentes caractéristiques du langage (perception, compréhension, production, etc.) et seraient reliés entre eux par une chaîne de connexions bien précise. Conférence Michel Habib (octobre 2013)