background preloader

Les impacts sur l'air

Facebook Twitter

Pics de pollution à Paris et à Lyon. Un important épisode de pollution aux particules fines a lieu depuis dimanche à Paris, à Lyon, dans le Centre et dans l’Ouest.

Pics de pollution à Paris et à Lyon

La circulation différenciée sera mise en place le 23 janvier. Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le Plusieurs régions, notamment autour de Paris et Lyon, connaissent un épisode de pollution aux particules fines particulièrement important ce week-end. Plusieurs mesures ont été mises en place, dont la circulation différenciée, une première. Le point sur la situation en ce dimanche 22 janvier et ce à quoi s’attendre le 23 janvier. Pollution : la vallée du Mont-Blanc étouffe. Figés, arrêtés, comme si la vie s'était interrompue.

Pollution : la vallée du Mont-Blanc étouffe

L'image est impressionnante, la vidéo a fait le tour des réseaux sociaux. Ces enfants, ce sont ceux d'une école de Sallanches (Haute-Savoie). Ils en sont à leur 15e jour de pollution aux particules fines. Au moment de venir les chercher, les parents font part de leur ras-le-bol. "Les enfants toussent", explique une mère. Ici, nous sommes au pied du Mont-Blanc, et pourtant cette vallée est l'une des plus polluées de France. La France désarmée face à la pollution de l’air.

L’opportunité et l’efficacité de la circulation alternée déclenchée à Paris et à Lyon fait polémique.

La France désarmée face à la pollution de l’air

Les mesures de fond, elles, se font toujours attendre. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Laurie Moniez (Lille, correspondance), Richard Schittly (Lyon, correspondant), Laetitia Van Eeckhout et Sophie Landrin Une partie de la France est plongée dans un brouillard de particules fines et la situation va perdurer. Il s’agit du plus long et du plus intense pic de pollution hivernal depuis dix ans. Qualité de l’air : de nouvelles limites d’émissions polluantes dans l’Union européenne. Alors que de nombreuses villes européennes sont touchées par un épisode de pollution très marqué, l’Union européenne vient de se doter de nouvelles normes.

Qualité de l’air : de nouvelles limites d’émissions polluantes dans l’Union européenne

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Laetitia Van Eeckhout. Paris connaît le plus long et intense pic de pollution hivernal depuis dix ans. Ce pic est dû à une recrudescence d’émissions de particules.

Paris connaît le plus long et intense pic de pollution hivernal depuis dix ans

Les conditions anticycloniques favorisent l’accumulation de polluants, piégés au-dessus du sol. Près de 500 000 Européens tués chaque année par la pollution de l’air. Les Européens urbains sont 16 % à être exposés à un niveau supérieur aux objectifs de l’Union européenne.

Près de 500 000 Européens tués chaque année par la pollution de l’air

Pollution : 300 millions d’enfants dans le monde respirent de l’air toxique. Un enfant sur sept vit dans un endroit où la pollution excède jusqu’à six fois les normes internationales, selon un rapport de l’Unicef publié lundi.

Pollution : 300 millions d’enfants dans le monde respirent de l’air toxique

Quelque 300 millions d’enfants dans le monde, soit un sur sept, vivent dans un endroit où la pollution de l’air extérieur excède jusqu’à six fois les normes internationales, contribuant dans une large mesure à la mortalité infantile, selon un rapport de l’Unicef publié lundi 31 octobre. Cette nouvelle étude du Fonds des Nations unies pour l’enfance paraît une semaine avant le début de la conférence de l’ONU sur le climat, la COP22, qui doit se tenir à Marrakech, au Maroc, du 7 au 18 novembre.

L’Unicef saisira cette occasion pour lancer un appel aux dirigeants mondiaux, pour qu’ils agissent sans attendre pour réduire la pollution atmosphérique dans leur pays. 92 % de la population mondiale respire un air ambiant trop pollué : 3 millions de morts par an. Plus de 90 % des habitants de la planète vivent dans des lieux où les niveaux de qualité de l’air extérieur ne respectent pas les limites fixées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), affirme un rapport publié mardi 27 septembre. « Une action rapide pour faire face à la pollution atmosphérique est nécessaire d’urgence », a fait valoir le docteur Maria Neira, directrice du département santé publique à l’OMS. « Il existe des solutions, notamment des systèmes de transports plus viables, la gestion des déchets solides, l’utilisation de poêles et de combustibles propres pour les ménages ainsi que les énergies renouvelables et la réduction des émissions industrielles. » Moyenne annuelle de 10 μg/m3 Ce rapport s’appuie sur des données provenant de 3 000 lieux, essentiellement des villes, à travers le monde.

92 % de la population mondiale respire un air ambiant trop pollué : 3 millions de morts par an

Il a été élaboré en collaboration avec l’université de Bath, au Royaume-Uni. 100.000 morts pour fabriquer de l'huile de palme. Une étude des universités de Harvard et de Columbia vient de montrer que les incendies de 2015 en Indonésie (Sumatra et Kalimantan), qui ont produit des niveaux dangereux de pollution par la fumée dans une grande partie de l’Asie équatoriale, auraient causé 100.300 décès prématurés au niveau régional, cinquante fois plus que l’ouragan Katrina à la Nouvelle-Orléans en 2005, pour un désastre entièrement causé par l’homme.

100.000 morts pour fabriquer de l'huile de palme

Ces chiffres ridiculisent l’estimation précédente, fournie par les gouvernements et les entreprises de déforestation, qui parlaient d’environ 19 morts. La pollution de l’air coûte 225 milliards de dollars à l’économie mondiale. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Laetitia Van Eeckhout La pollution atmosphérique est responsable d’un décès sur dix dans le monde, six fois plus que le paludisme.

La pollution de l’air coûte 225 milliards de dollars à l’économie mondiale

Un fléau sanitaire qui entraîne un colossal manque à gagner pour l’économie mondiale : 225 milliards de dollars (199 milliards d’euros) de pertes de revenus par an. El Niño : « On assiste à l’un des phénomènes les plus forts depuis cinquante ans » LE MONDE | • Mis à jour le | Par Simon Roger Pour le climatologue Eric Guilyardi (Locean/CNRS, université de Reading au Royaume-Uni), la sécheresse et les fortes températures, qui contribuent aux feux de forêts ravageant l’Alberta, au Canada, trouvent leur cause dans le phénomène El Niño, particulièrement actif cette année. Lire aussi : Canada : des milliers d’évacués dans l’Alberta, où les feux se propagent Le phénomène El Niño, qui se forme dans le Pacifique, peut-il produire des effets jusqu’au nord du continent nord-américain, où se trouve l’Alberta ? El Niño est une anomalie du système océan-atmosphère dans le Pacifique qui a lieu tous les 3 à 7 ans.

En temps normal, les Alizés poussent les eaux chaudes depuis les côtes de l’Équateur et du Pérou vers l’Indonésie où elles s’accumulent. Pollution de l’air : un coût sanitaire considérable et une aberration économique. 101,3 milliards d’euros par an. C’est ce que coûte, au minimum, la pollution de l’air à la France, selon les auteurs d'un rapport sénatorial intitulé "Pollution de l’air, le coût de l’inaction". "Ce coût est pourtant largement sous-estimé, car les études sur lesquelles nous nous basons montrent des limites. Par exemple, en prenant en compte un ou deux polluants seulement, la plupart du temps", souligne la sénatrice EELV Leïla Aichi, rapporteure de la Commission d’enquête. Un coût chiffré a minima.