background preloader

Apprendre à apprendre

Facebook Twitter

Arts de la mémoire : les principes de la mémorisation – Formation 3.0. Quels sont les principes de mémorisation utilisés dans les arts de la mémoire ?

Arts de la mémoire : les principes de la mémorisation – Formation 3.0

Comment mémoriser des quantités d’informations sans se tromper ? Quel rôle peuvent encore jouer les arts de la mémoire à l’ère numérique ? Optimiser sa mémoire pour mieux réviser. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Maryline Baumard Retenir le plus efficacement possible, tel est le but des révisions.

Optimiser sa mémoire pour mieux réviser

Pour compléter les conseils méthodologiques de vos enseignants, nous avions consulté en 2014 le spécialiste français de la mémoire, Alain Lieury. Votre style d’apprentissage est-il plutôt orienté cerveau droit ou cerveau gauche ? - FormaVox. Depuis sa parution en 2005, l’ouvrage de Daniel Pink «L’homme aux deux cerveaux» a plutôt fait parler de lui.

Votre style d’apprentissage est-il plutôt orienté cerveau droit ou cerveau gauche ? - FormaVox

Capitalisant sur les recherches menées en neurosciences, l’auteur propose une vision vulgarisée sur les différences entre les 2 hémisphères cérébraux, et pourquoi, selon lui, il devient indispensable que nous élargissions notre manière de penser vers davantage de créativité (et donc à mieux faire fonctionner notre «cerveau droit»). C’est au hasard de mes promenades sur le web que j’ai découvert une infographie assez sympa, qui résume très bien les différences entre «cerveau gauche» et «cerveau droit».

Je vous propose de découvrir l’infographie ci-dessous, et les éléments-clés qu’elle avance en termes de styles d’apprentissage. Comment s'exercer à apprendre ? Pour-apprendre-336.jpg. Comment apprendre ? Pourquoi réviser ? Nous possédons tous plusieurs types de mémoire : une mémoire visuelle, axée sur la vision ; une mémoire auditive, axée sur ce que nous entendons et une mémoire kinesthésique ou mémoire sensorielle, basée sur les autres sens que la vue et l’audition.

Comment apprendre ? Pourquoi réviser ?

Ces trois formes de mémoire fonctionnent alternativement ou conjointement. Selon les personnes la mémoire dominante est différente mais la majorité de la population a une mémoire visuelle. D’après une étude d’université nous apprenons : 1% des choses par le goût, 1,5% par le toucher, 3,5% par l’odorat, 11% par l’ouïe et 83% par la vision. Comment ne pas saturer la mémoire de vos élèves ?LeWebPédagogique. Apprendre, c’est avant tout une question de mémoire : si un élève ne retient pas ce qui a été vu en classe, il n’apprend pas.

Comment ne pas saturer la mémoire de vos élèves ?LeWebPédagogique

Mais le matériel à apprendre ne s’enregistre pas directement dans la mémoire : il doit d’abord transiter dans une mémoire temporaire qui sert de porte d’entrée pour la mémoire à long terme. Cette mémoire de travail ne peut contenir qu’un nombre limité d’informations : environ 7 pour un adulte, et un peu moins pour un enfant (la taille exacte dépendant de l’age et de la personne). Or, si on demande à la mémoire de travail de retenir plus d’informations qu’elle ne peut en contenir, elle surcharge : l’élève mémorise mal, à des difficultés à réfléchir, et l’apprentissage est long et laborieux.

Zoom sur... - Zoom sur... les intelligences multiples. La théorie des Intelligences multiples d'Howard Gardner La notion d' « Intelligences multiples » a été proposée par un professeur de l'Université de Harvard, Howard Gardner, en 1983 dans son livre Frames of Minds : the Theory of Multiple Intelligence.

Zoom sur... - Zoom sur... les intelligences multiples

Il suggère que chaque individu dispose de plusieurs types d'intelligences, pour lesquelles il a naturellement une plus ou moins grande compétence. Sa théorie a été reprise par de nombreux chercheurs et on distingue aujourd'hui huit principales formes d'intelligences : L'intelligence corporelle / kinesthésique C'est la capacité à utiliser son corps d'une manière fine et élaborée, à s'exprimer à travers le mouvement, à être habile avec les objets.

L'intelligence interpersonnelle C'est la capacité d'entrer en relation avec les autres. L'utilisation de la théorie des Intelligences multiples ne vise pas, bien sûr, à classifier les individus selon un seul type d'intelligence et à les enfermer dans des catégories et exclusives. Mise en œuvre. Méthodes d’apprentissage. Selon le type de support de cours, nous retenons plus ou moins d’information à l’issue de l’aprentissage.

Méthodes d’apprentissage

Globalement, plus le cours suscite l’interaction et l’action, meilleur est le rappel. A l’inverse, une posture passive et purement réceptive de l’apprenant réduit drastiquement le pourcentage d’information rappelée comme illustré sur le schéma suivant. Plus l’élève est actif, plus il retient d’information. Entre les deux, une position passive qui présente sous différentes modalités sensorielles les informations facilitera la mémorisation du contenu du cours. Ainsi, le recours à de la vidéo (son + image) ou une présentation (image + son) sera plus efficace que simplement le discouts (image texte ou voix du professeur). Si on extrapôle, le simple fait de prendre des notes facilite la mémorisation par rapport à une écoute simple. TEST : Suis-je plûtot visuel, auditif ou kinésthésique ? - Blog de Mme Radenac.

Par Pascale Radenac (Collège Saint-Exupéry, Vélizy Villacoublay (78)) le 11 septembre 2009, 06:26 - documents - Lien permanent Extrait de l'article paru dans ça m'interesse Il n'y a pas deux personnes qui apprennent de la même manière.

TEST : Suis-je plûtot visuel, auditif ou kinésthésique ? - Blog de Mme Radenac

Normal. Chacun de nous possède un patrimoine génétique particulier une histoire personnelle et en fonction de ses facultés, élabore des stratégies d'apprentissage différentes. Il y en a qui couvrent leurs cahiers de notes, d'autres qui préfèrent écouter attentivement quand certains ont besoin pour assimiler leur savoir de bouger de s’impliquer physiquement « l’important est de découvrir ce qui se passe dans votre tête » souligne André Giordan, directeur du laboratoire de didactique et épistémologie des sciences à Genève et coauteur de « Apprendre a apprendre ».