background preloader

L'alimentation de masse vs l'alimentation biologique et locale

Facebook Twitter

Webdocumentaire. Fish for Cheap. Sur le quai N°10 du port de Dakar, au siège de la Sopasen, société de gestion franco-sénégalaise, Adama Lam s'emporte : «le gouvernement s'est soumis aux intérêts étrangers.»

Webdocumentaire. Fish for Cheap

Vice-président du Groupe des armateurs et industriels de la pêche au Sénégal (GAIPES), l'homme n'y va pas par quatre chemins et parle de «néo-colonialisme». «On avait demandé des licences pour le thon et elles nous ont été refusées, sous prétexte que la ressource était surexploitée. Or, juste après, on a vu le gouvernement signer un accord avec les Européens. Que faire après les révélations de « Cash Investigation » sur l’agriculture qui tue.

Image tirée du documentaire de Cash Investigation sur les produits chimiques Si vous faites partie des téléspectateurs du documentaire de "Cash Investigation" diffusé mardi 2 février sur France 2, vous devez sans doute vous demander comment limiter la quantité d'intrants chimiques dans votre alimentation et votre environnement. Voilà quelques solutions... Se renseigner L'enquête de Cash Investigation, fort percutante, vous a peut-être ouvert les yeux sur un phénomène dont on ne mesure pas encore l'ampleur exacte.

Le lien entre la maladie de Parkinson et les pesticides officiellement reconnu. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Angela Bolis C'est un pas de plus vers la reconnaissance des maladies professionnelles des agriculteurs.

Le lien entre la maladie de Parkinson et les pesticides officiellement reconnu

Lundi 7 mai, est entré en vigueur un décret qui reconnaît la maladie de Parkinson comme maladie professionnelle et établit explicitement un lien de causalité entre cette pathologie – seconde maladie neurodégénérative en France après Alzheimer – et l'usage des pesticides. Un pas de plus car, dans ce domaine où règnait jusqu'ici la loi du silence, la prise de conscience des effets des produits phytosanitaires sur la santé des agriculteurs commence seulement à émerger. Et à porter ses fruits. En février, la victoire d'un céréaliculteur charentais, Paul François, qui avait intenté un procès contre le géant américain Monsanto, a constitué une première en France.

Quelques jours plus tard, ils étaient plusieurs dizaines d'exploitants à manifester au Salon de l'agriculture, devant le stand de l'Union des industriels de la protection des plantes. L’agrobusiness, tueur en série, par Paul Scheffer (Le Monde diplomatique, mai 2015) « Produire toujours plus, toujours moins cher, avec toujours moins d’agriculteurs » : Aurélie Trouvé résume ainsi la logique de l’agriculture productiviste.

L’agrobusiness, tueur en série, par Paul Scheffer (Le Monde diplomatique, mai 2015)

Dans son dernier livre, la coprésidente de l’association Attac, ingénieure agronome, montre avec clarté comment, sous couvert d’une modernité censée améliorer les conditions de travail et les revenus des agriculteurs, les politiques favorisant l’agro-industrie s’avèrent au contraire destructrices d’emplois et représentent une menace pour leur santé. L’environnement n’est pas épargné : l’eau, les sols et les paysages ont été fortement dégradés. La mainmise d’une poignée de multinationales sur les ressources agricoles ne cesse de s’étendre. Elles contrôlent les semences, le négoce des matières premières et la plupart des filières de production.

Monsanto, un demi-siècle de scandales sanitaires. Comprendre les problèmes posés par les pesticides en 5 minutes. « Le bio est désormais une production de masse » Interview du journaliste, auteur- réalisateur indépendant, Christian Jentzsch, auteur du documentaire À qui l’eau appartient-elle ?

« Le bio est désormais une production de masse »

, prix allemand des médias et de l’environnement 2013. C. Jentzsch s’est rendu dans six pays pour observer le marché très convoité du bio et tenter de répondre à la question : Le bio est-il soluble dans la production de masse ? Protéger la nature et l’homme, c’était le souhait des premiers agriculteurs bio. Beaucoup de choses ont changé depuis les débuts de l’agriculture biologique, devenue aujourd’hui un marché mondial. Une culture naturelle, locale et durable. ARTE : Achetez-vous des produits bios ? L'agriculture biologique, plus productive qu'on ne le pense. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Pierre Le Hir.

L'agriculture biologique, plus productive qu'on ne le pense

Faut-il acheter québécois? En cette ère de mondialisation, l'appel à l'achat des produits québécois a de plus en plus de mal à se faire entendre au Québec.

Faut-il acheter québécois?

L'origine des produits est plus difficile que jamais à établir, leurs prix restent le principal facteur de choix et les gouvernements n'y peuvent pas grand-chose. Mais tout n'est pas perdu. Des consommateurs et des entreprises continuent de trouver des avantages à acheter des produits d'ici, notamment lorsqu'il question de ce que nous mettons dans notre assiette. Le sujet est loin de faire les manchettes. C'en est presque à se demander s'il reste encore des gens au Québec qui font campagne pour l'achat des produits québécois. La dernière grande campagne du gouvernement dans ce domaine, appelée Québec en vitrine, a pris fin il y plus de six ans sans avoir donné les résultats escomptés. Il faut dire que le contexte est loin d'être favorable à ceux qui voudraient que les consommateurs québécois achètent davantage de produits fabriqués ici.