background preloader

La lecture

Facebook Twitter

Connaître les pratiques de lecture des Français. Enquête d'Olivier Donnat - Les pratiques culturelles des Français 1997-2008. Enquête Ipsos - Les jeunes et leur rapport aux livres et à la lecture en 2016. Si le livre reste le premier bien culturel des Français et la lecture l’une de leurs activités préférées, il n’en demeure pas moins que l’un comme l’autre voient leurs poids s’amenuiser, en particulier chez les plus jeunes.

Enquête Ipsos - Les jeunes et leur rapport aux livres et à la lecture en 2016

Pourtant, l’importance de la lecture dès le plus jeune âge, pour nourrir le futur adulte et citoyen, est primordiale. Le livre et la lecture ouvrent le chemin vers la connaissance, invitent à la découverte, aux rencontres et, en cela, offrent une véritable chance de comprendre le monde et de l’appréhender. Télérama - Mutation de l'animal lecteur : les nouvelles pratiques de lecture. On lit de moins en moins de livres… Mais l'homme pressé d'aujourd'hui, entouré d'écrans, n'a jamais autant lu !

Télérama - Mutation de l'animal lecteur : les nouvelles pratiques de lecture

Où l'on découvre que les pratiques de lecture ont connu bien des mutations. « Je crois que nous sommes, dans l'âme, des animaux lecteurs et que l'art de lire, au sens le plus large, définit notre espèce », écrit Alberto Manguel, dans son Nouvel Eloge de la folie (éd. Actes Sud). La belle affirmation de l'écrivain argentin ne constitue-t-elle pas pourtant une profession de foi obsolète ?

FOCUS - Les pratiques de lecture à l'aune du numérique

FOCUS - Nouveaux types de lecture : BD et Manga. Situation actuelle des médiathèques de lecture publique. Synthèse des données d'activité des bibliothèques municipales et intercommunales - Livre et Lecture. La lecture publique : un enjeu fondamental des politiques publiques ? La Fédération nationale des collectivités territoriales pour la culture (FNCC) tenait le 18 mars 2005 à la Bibliothèque nationale de France (BnF) un colloque intitulé « La lecture publique : un enjeu fondamental des politiques publiques ?

La lecture publique : un enjeu fondamental des politiques publiques ?

». La journée a été dense et variée, ce qui a permis de tenir en haleine un auditoire nombreux d’élus et de bibliothécaires. Éric Gross, directeur du livre et de la lecture, a souligné la volonté du ministère de relancer une politique de développement de la lecture publique, dans un contexte de relative stagnation des inscrits en bibliothèque. L’action en faveur des publics « délaissés » (handicapés, détenus, comités d’entreprise) va être encouragée.

Blog Bertrand Calenge - La lecture publique, quelle lecture publique ? Simultanément ou presque, je rencontre cette semaine un mémoire sur les compétences territoriales en matière de lecture publique, à l’occasion des soutenances de mémoires DCB à l’enssib, et le dernier billet de Dominique Lahary faisant le point sur « la lecture publique intercommunale en 10 leçons« .

Blog Bertrand Calenge - La lecture publique, quelle lecture publique ?

Ajoutez à cela l’actualité politique qui valide la création des métropoles, le serpent de mer du débat sur les compétences croisées des différents niveaux d’administration locale, et une ambiance de campagne électorale qui débute sur fond de municipales et, par conséquent, d’intercommunalité. Le cadre de la lecture publique La définition de cette expression courante est très large, si j’en crois Wikipedia : « La lecture publique est l’ensemble des actions menées autour du livre et de la culture de l’écrit en général.

La lecture publique, ce sont les bibliothèques municipales ? Intercommunalité, subsidiarité, et autres complexités. RADIO France Inter - Y a-t-il encore des livres dans les bibliothèques ? Face à la montée d’Internet et à la diversification des usages, les bibliothèques traversent une crise identitaire et tentent de redéfinir leurs missions.

RADIO France Inter - Y a-t-il encore des livres dans les bibliothèques ?

Cours de yoga, de langues, prêts de DVD et de jeux vidéo, le modèle de la bibliothèque troisième lieu semble intéresser de plus en plus d’établissements. Véritables lieux de vie, centres culturels communautaires, ils fédèrent leurs usagers autour de projets culturels et sociaux. Peut-on encore parler de bibliothèques ? Exemples d'actions en faveur de la lecture publique. La lecture à voix haute. Le 15 septembre 2006, la médiathèque de Roubaix, en partenariat avec le centre MédiaLille (université de Lille III) a proposé une journée d’étude consacrée à la pratique de la lecture à voix haute, inaugurée, la veille, par une conférence d’Alberto Manguel : « Une histoire de la lecture ».

La lecture à voix haute

Lire à voix haute : pour qui, pourquoi, comment ? Martine Burgos, sociologue à l’EHESS (École des hautes études en sciences sociales), évoqua brièvement l’historique du renouveau de la lecture à voix haute ces dernières années, soulignant que cette pratique, de plus en plus en vogue, répond à un besoin de partage et de sociabilité. L’émergence des pratiques d’amateurs, dans une perspective de formation professionnelle, correspond à un autre besoin que la lecture pour soi : celui d’une meilleure écoute des œuvres, de l’autre et de soi-même.

Après ce préambule, une première table ronde permit à trois « habitués » de ce genre de performance d’échanger leurs expériences. L’émergence des pratiques amateurs. L'expérience du conte en bibliothèque. « La rêverie n'est-elle pas respiration commune du rêveur et du monde ?

L'expérience du conte en bibliothèque

On n'a jamais bien vu le monde si l'on n'a pas rêvé ce que l'on voyait ». Gaston Bachelard « ... La vraie parole, celle qui engage l'homme dans son corps ». Bibliothèques hors les murs. Toucher des enfants – mais aussi des adultes – qui n’ont pas de contact avec le livre…, donner une image positive de la lecture et de la bibliothèque 1… Voilà pourquoi, depuis deux ans, des bibliothèques de la ville de Paris mettent en place durant l’été des « bibliothèques hors les murs » (ou BHLM, un nouveau sigle…), conçues comme des lieux de rencontre et d’échange gratuits et libres 2.

Bibliothèques hors les murs

C’est un bilan de ces activités estivales qui fut présenté, en cette matinée du 31 janvier 2002, à la bibliothèque Buffon (5e arrondissement), à tous les bibliothécaires, médiateurs du livre et lecteurs parisiens ou franciliens. Échanges et discussions permirent aux participants de faire part de leurs observations et de leurs expériences et de réfléchir sur l’avenir. Description concrète Qu’est-ce qu’une « bibliothèque hors les murs » ? Violaine Rialland, médiatrice, de la bibliothèque Saint-Éloi (12e arrondissement), et Sidonie Boudron, lectrice, en donnèrent une description très concrète.

Neuvy-le-Roi. Une auteur jeunesse en résidence à Neuvy-le-Roi. Diplômée des Arts Décoratifs de Strasbourg depuis juin 2012, Camille Louzon est à son compte et exerce le métier d’auteur-illustrateur.

Neuvy-le-Roi. Une auteur jeunesse en résidence à Neuvy-le-Roi

Elle vit et travaille à Paris. Elle a publié aux Éditions Magnani en mai 2013 son premier livre, Le ventre de Basile. L’Oiseau oisif En mai 2015, elle a publié son deuxième album, L’Oiseau oisif, aux Éditions Magnani. Beauvais : les amateurs de littérature se livrent au club de lecture - Le Parisien. Au club de lecture de la médiathèque du centre-ville, Thérèse, 79 ans, thérapeute à la retraite, Christelle, 44 ans, agent territorial, Martine et tous les autres membres, partagent tout : le jus de pomme, les petits biscuits salés et leurs derniers coups de cœur et de griffes littéraires.

Beauvais : les amateurs de littérature se livrent au club de lecture - Le Parisien

Jeudi soir, lors de la dernière séance, le thème du mois, « l’hiver dans la littérature », a à peine refroidi l’atmosphère conviviale. « Le club c’est vraiment une manière de faire vivre la littérature », souligne Nathalie Sergeant, l’une des trois bibliothécaires avec Elise Delafontaine et Emmanuelle Bonelle, animatrices de ce rendez-vous mensuel. « Ici les passionnés peuvent échanger leurs impressions et émotions. » « Cela me donne aussi la possibilité de découvrir des livres et des auteurs vers lesquels je ne serai pas forcément allée », ajoute Françoise. Le groupe qui fait lire les ados - Sud Ouest.fr. La médiathèque de Trélissac accueillait, mercredi 15 février, la réunion mensuelle du groupe club Adolire. Regroupant, autour de Sandrine Bilan, une grosse dizaine d’adolescents de 11–12 à 15–16 ans, Adolire est marqué, comme l’a souligné sa responsable, par une très faible présence des garçons (aucun ce mercredi), mais aussi par une large ouverture dans les propositions.

Après avoir échangé, autour des lectures du mois précédent (NDLR : « Geek Girl », « Contagion », « Harry Potter » ou encore « Privé de télé » de Gilles Frey, chaque ado donnant son ressenti sur le livre), une séance « coups de cœur » a permis de découvrir plusieurs nouveautés. Ainsi, outre « La Sirène » de Kirra Cass, Sandrine a présenté une nouvelle série de Cathy Cassidy « Rouge Bonbon », et « Génération K », premier tome d’une trilogie qui permettra de suivre le parcours de jeunes dont l’ADN recèle des pouvoirs spéciaux. Une soirée pyjama.

FOCUS - Lecture publique et public empêché

FOCUS - Promouvoir la lecture… numérique ! L'action ministérielle. Partir en livre. Nuit de la lecture. Bibliothécaire - Bibliothécaire - Site internet du Centre national du livre. Bibliothèques municipales Médiathèque municipale Louis Aragon de Martigues : projet 2015 de développement de collections adaptées pour les malvoyants et les malentendants, pour des animations, notamment des ateliers et des lectures destinées à des personnes porteuses d’un handicap mental. La médiathèque a recruté 3 agents entièrement dédiés à l’accueil des publics empêchés, elle a adapté également ses bâtiments avec une signalétique spécifique pour les différents types de handicap. Elle participe gratuitement à la formation des bénévoles de la bibliothèque de l’hôpital et des auxiliaires détenus d’un établissement pénitentiaire.

L'école et la lecture publique. Le Prix Goncourt des lycéens. Le ministère chargé de l'éducation nationale et la Fnac organisent le Prix Goncourt des lycéens avec l'accord de l'académie Goncourt. L'objectif est de faire découvrir aux lycéens la littérature contemporaine et de susciter l'envie de lire. Remise du Prix Goncourt des lycéens 2016.

Le Prix des Incorruptibles. Les petits champions de la lecture. Initiative - Quand les parents nous content une histoire... Promotion de la lecture loisir : les actions qu'un professeur-documentaliste peut mener seul - Doc pour docs. Il aura fallu que j’attende mes 18 ans de doc pour m’avouer à moi-même que je pouvais être légitime dans l’organisation de projets lecture pour les classes, en dehors de l’enseignement du français. Je pense d’ailleurs que mes collègues l’ont accepté avant moi. Pour autant, les moyens utilisés ne peuvent pas être les mêmes, et certaines règles doivent être respectées.

Sur le sujet de la collaboration avec nos collègues de lettres, je vous renvoie à un article que j’ai publié sur Docs pour Docs, sur la différenciation des projets lecture. Je vais essayer ici de m’intéresser uniquement aux projets qu’on peut légitimement mener seuls, ou lancer seuls en s’assurant de la complicité de collègues (pas nécessairement de lettres, d’ailleurs), dans l’objectif très spécifique de faire de nos élèves des « lecteurs pour toujours ». Une notion à bannir : la lecture plaisir ! Le tissu associatif. ASSOCIATION - Lire et faire lire. La lecture en prison. L’association Lire à l’hôpital fait la lecture aux petits patients - Guéret (23000) - Le Populaire du Centre.

Lecture à voix haute, Lecture sonore.