background preloader

Decathlon

Facebook Twitter

Travailler à Décathlon - Avis - Et oui premier a inauguré cette rubrique. 2013. Un aménagement pour accompagner l’évolution professionnelle d’un salarié de Décathlon. En intégrant le magasin de Savigny-le-Temple comme hôte de caisse, Serge n’avait qu’une idée en tête : devenir vendeur au rayon tennis.

Un aménagement pour accompagner l’évolution professionnelle d’un salarié de Décathlon

Un souhait que son employeur a su entendre. Fiche rédigée le 20/09/12 Un jeune candidat adepte du tennis handisport Lorsque le magasin Decathlon de Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne) reçoit la candidature de Serge en 2009, la direction de l’établissement est davantage sensible à ses engagements sportif et associatif qu’au fauteuil dans lequel il se déplace. Alors âgé de 25 ans, le jeune homme est un adepte du tennis handisport, qu’il pratique en amateur, et il consacre une autre partie de son temps libre à une association représentative des personnes à mobilité réduite.

Un souhait d’évolution professionnelle Le jeune hôte de caisse s’intègre facilement à l’équipe du magasin et s’approprie rapidement son nouveau métier. Des solutions techniques toujours plus innovantes « Chaque nouvel accord permet d’aller plus loin » Les entreprises où il fait bon travailler en 2013. Pour sa onzième édition dans l'Hexagone, Great Place to Work a récompensé un pilier de son classement depuis sa création, Microsoft.

Les entreprises où il fait bon travailler en 2013

Il a aussi mis un coup de projecteur sur une valeur montante de l'économie, NetApp. Année après année, le nombre de candidats au palmarès des «entreprises où il fait bon travailler» ne cesse d'augmenter. Elles étaient 127 entreprises à tenter leur chance en 2011, 146 en 2012 et 158 cette année. Au final, 49 ont été récompensées et figurent dans la liste établie par Great Place to Work. Alors qu'aucun clignotant ne passe au vert - ni d'ailleurs ne revient à l'orange - dans l'actualité économique et sociale, cet engouement tend à montrer que tout ne va peut-être pas si mal pour les salariés et que le courant passe toujours entre dirigeants et collaborateurs, à condition d'y mettre les moyens, de communiquer et de jouer la transparence.

Pour un petit groupe de sociétés, le palmarès Great Place to Work est devenu un rendez-vous incontournable. Dans les couloirs de... Décathlon. Décathlon a changé de visage.

Dans les couloirs de... Décathlon

Trente-trois ans après sa création dans la région de Lille par Michel Leclercq, un cousin de la famille Mulliez (Auchan, Leroy Merlin, etc.), le petit distributeur chti est devenu l'un des leaders mondiaux de l'équipement sportif : 41 000 salariés et 4,9 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Près des deux tiers des produits vendus sont des articles conçus en interne et commercialisés sous des marques propres - des "marques passion", dans le jargon maison. Le groupe en compte une vingtaine : Quechua pour la randonnée, Kipsta pour les sports collectifs, B'twin pour les vélos, etc. Pour souligner cette mutation, le groupe a pris le nom d'Oxylane en 2008. Mais, malgré ces changements, la culture interne reste fondée sur des piliers immuables. Decathlon soigne ses talents. Le groupe, qui compte en France 240 magasins, a remporté cette année le prix spécial de la formation.

Decathlon soigne ses talents

Créer l'envie. C'est ainsi que l'on pourrait résumer la culture d'entreprise chez Decathlon. «Cette volonté est déclinée auprès nos clients», explique Stéphanie Saigre, directeur général de Décathlon France, rappelant le message inscrit sur les badges de chaque vendeur : «Sportif satisfait, c'est mon métier». Cette volonté concerne évidemment les 17 407 collaborateurs de la société. Créé en 1976, Decathlon s'est toujours attaché à mettre en œuvre une politique de développement des talents, basé sur l'accompagnement et la formation.

Pour cela, Decathlon a mis en place un dispositif à plusieurs volets. Tout ceci est s'accompagne pour chaque salarié d'un plan individuel de formation. Great Place to Work : Decathlon dans le haut du classement! Décathlon, sportive l’aventure ! (4/16) - Sagas. Déjà trente-sept ans à fond la forme et pourtant... qui penserait aujourd’hui que le leader européen du sport et la cinquième enseigne dans le monde avec ses 55 000 salariés a débuté presque à l’aveuglette, suivant l’intuition simplement visionnaire d’un seul homme... qui n’y connaissait rien au marché de la pratique du sport ?

Décathlon, sportive l’aventure ! (4/16) - Sagas

De l’équipe de « boy scouts » à l’armada, la saga de cette marque formidable vaut bien son pesant d’or. Michel Leclercq a 22 ans, il est le cousin germain de Gérard Mulliez, le fondateur de l’enseigne Auchan, lequel l’embauche dans son premier magasin à Roubaix, direction le rayon boucherie. Le rapport avec le sport ? Aucun. Mais Auchan grandit vite, dopé aux hormones de croissance commerciale. Pour quoi faire ? Sur la zone Auchan d’Englos Sauf que Michel Leclercq, fils de bonne famille, part sans le moindre sou des Mulliez. Une affaire lancée avec 3 millions de francs.