background preloader

Mytologie

Facebook Twitter

Mythologie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La mythologie est (du grec μυθολογία, de μῦθος / mýthos « parole » et λόγος / lógos « discours »), soit un ensemble de mythes liés à une civilisation, une religion ou un thème particulier, soit l'étude de ces mythes. Les chercheurs qui étudient les mythologies sont appelés « mythologues ». Comprise comme ensemble de mythes, la notion de mythologie est généralement utilisée pour décrire des ensembles de récits et de figures divines, humaines ou monstrueuses brassés par les systèmes religieux des civilisations anciennes ou de sociétés traditionnelles, éloignées dans l'espace ou dans le temps.

La mythologie comme ensemble de mythes[modifier | modifier le code] Tout comme la notion de mythe, le terme « mythologie » provient de la Grèce antique et a d'abord été utilisé dans le contexte de la culture grecque ancienne. Par la suite, les deux notions ont été appliquées à toutes sortes de cultures parfois radicalement différentes. Achille. Achille, "semblable aux dieux" mais non pas dieu lui-même, fut le plus fameux des héros grecs et un acteur incontournable de la guerre de Troie.

L'éducation d'Achille (c.1772) J. BARRY © Yale Center for British Art Achille (Gr. Αχιλλευς; Lat. Achilleus), fils de Pélée, roi des Myrmidons et de la néréide, Thétis, naquit à Larissa en Thessalie. Alors, pour éviter d'être détrônés, les dieux décidèrent de marier Thétis à Pélée, non sans quelques difficultés car elle ne voulait pas épouser un simple mortel. Pour calmer la déception de Thétis d'avoir à épouser un simple mortel les dieux organisèrent un somptueux repas de mariage où toutes les divinités (sauf une) furent conviées et apportèrent de magnifiques cadeaux.

Thétis plonge Achille dans le Styx Donato CRETI, © Musée de Bologne ♳ Suivant la tradition post homérique, Thétis tenta, à plusieurs reprises, de procurer à son fils Achille l'immortalité. . ♴ Toutefois selon Ptolémée Héphaistion et Photios, le bébé eut un pied brûlé. Amazones. Les Amazones, filles d'Arès par la Naïade Harmonie, étaient un peuple de femmes guerrières, toutefois certains auteurs pensent qu'Aphrodite était leur mère, ou encore Otréré, fille d'Arès Amazone à cheval Elles vivaient, au début, au bord du fleuve Amazone, qui porte aujourd'hui le nom de Tanaïs, fils de l'Amazone Lysippé, qui offensa Aphrodite par son mépris du mariage et son amour de la guerre.

Pour se venger, Aphrodite fit que Tanaïs tomba amoureux de sa mère; mais, plutôt que de se laisser aller à une passion incestueuse, il préféra se jeter dans le fleuve et se noya. Lysippé, pour échapper aux reproches de son ombre, conduisit ses filles non loin des côtes de la mer Noire, jusqu'à une plaine proche du fleuve Thermodon, qui prend sa source dans les hautes montagnes de l'Amazonie, et là, elles formèrent trois tribus qui fondèrent chacune une cité. Amazones au combat La bataille des Amazones par P. RUBENS La bataille des Amazones par W. Voir d'autres peintures. Andromède. Andromède devait être sacrifiée à un monstre marin qui ravageait le royaume de son père quand Persée vint la délivrer et l'épousa.

Persée délivrant Andromède par Leighton Andromède, était la fille de Céphée, le roi éthiopien de Joppé, et de Cassiopée. Cassiopée s'était vantée qu'elle et (ou) sa fille étaient plus belles que les Néréides; celles-ci se plaignirent de cette insulte à Poséidon; leur protecteur envoya un déluge et un monstre marin femelle pour dévaster Philistia, et, lorsque Céphée consulta l'oracle de Zeus-Ammon, il lui fut répondu qu'il n'avait qu'une seule chance d'être délivré c'était de sacrifier Andromède au monstre marin. Ses sujets l'avaient donc contraint de l'attacher à un rocher, nue, portant seulement quelques bijoux, et de l'abandonner là pour être dévorée. Persée et Andromède Mosaïque de Zeugma (Turquie) Poséidon plaça les images de Céphée et Cassiopée au milieu des étoiles. Cliquez pour voir d'autres oeuvres. Aphrodite. Aphrodite (gr. Αφροδιτη, lat. Aphrodita) est la déesse de la Beauté, de l'Amour, du Plaisir et de la Procréation.

Elle fait partie des douze grands dieux Olympiens. Elle fut assimilée à Vénus chez les Romains. Ses fonctions et ses épithètes étaient très variées et reflètent les trois principaux aspects de la déesse : terrestre, marine et céleste. Venus pudica ( Palazzo Massimo) Akraia, Protectrice des acropoles et des lieux élévés Alegina, "née de la mer" Anadyomène, "Sortie des flots".

Cérès, Bacchus et Vénus RUBENS, Gonzaga, Italie. Elle avait pour attributs: le myrte, la rose; divers fruits, comme la pomme ou la grenade; les animaux de nature ardente ou prolifique, comme le bélier, le bouc, le lièvre, le cygne, la tourterelle ou la colombe. Il y a autour de sa naissance des légendes contradictoires. Provenant de différentes régions: ♳ D'après Homère elle est la fille de Zeus et de Dioné. La naissance de Vénus par Cabanel (© Musée d'Orsay, Paris ) et de sa vengeance.

Apollon. © Olympia Museum Apollon, (Gr. Απολλων; Lat. Apollo) l'une des principales divinités de la mythologie grecque était le dieu de la Lumière, des Arts et de la Divination. Il est fils de Zeus et de Léto, né sur l'île stérile d'Ortygie (l'île aux cailles) qui plus tard le nom de Délos, où sa mère, poursuivie par la jalousie d'Héra, avait finalement trouvé refuge. L'étymologie du nom d'Apollon demeure incertaine. D'ailleurs les anciens eux-mêmes connaissaient plusieurs Apollon.

Fonctions Ses fonctions sont très variées. Apollon citharède Il est le dieu de la Lumière, et conduit parfois le char du Soleil (Hélios). Apollon, © Musée de Wurtzbourg • Il est le dieu des arts, en particulier de la Poésie et de la Musique. Callimaque lui attribue l'invention de la lyre à sept cordes; tandis que, suivant la tradition commune, elle aurait eu pour inventeur Hermès, qui en aurait fait présent à Apollon après lui avoir volé ses boeufs. Chez Homère, Apollon n'a aucun rapport avec les Muses. Attributs. Arachné. Arachné (gr. 'Αράχνη; lat. Arachneus) était une jeune lydienne, fille d'Idmon de Colophon, un teinturier de pourpre, (ou princesse de Colophon) qui osa défier Athéna dans l'art de la tapisserie. Pallas et Arachné (1636) par RUBENS ©Virginia Museum of Fine Arts Grâce à un travail opiniâtre elle avait acquis une renommée certaine. Les nymphes des envions venaient contempler ses oeuvres. On disait "On la prendrait pour l'élève de Pallas; cependant, Arachné repousse ce titre, et se défend, comme d'une honte, d'avoir reçu les leçons de l'immortelle.

" Athéna se présenta d'abord sous l'aspect d'une vieille femme et lui conseilla d'être un peu plus modeste. : "On a tort de mépriser et de fuir les vieillards. Mais la jeune fille ne tint pas compte des conseils, et se moqua même de la vieille femme en lui conseillant d'aller donner ses conseils à sa fille ou à sa bru. La légende d’Arachné ou les fileuses (1657) Diego Velasquez © Musée du Prado, Arachné osa représenter la vie scandaleuse des dieux. Arès. Le char de Mars tiré par des loups, 1673 © Palais de Versailles Arès (Αρης) est le dieu de la Guerre et de la Violence; il est le seul fils légitime de Zeus et de Héra.

Il fait partie des douze Olympiens. Autour de lui, l'imagination populaire voyait tout un cortège allégorique: Enyo (déesse de la guerre), Eris (la Discorde), Deimos (la Crainte) et Phobos (l'Epouvante), et les Kères (divinités du meurtre et de la mort violente). Il remplissait l'Olympe du bruit de ses querelles incessantes, ennemi en particulier d'Héraclès et d'Athéna; il se rendait détestable aux yeux de tous les Immortels et Zeus et Héra eux-mêmes le déclarent sans ambages dans l'Iliade.

Chez les romains, il fut identifié à Mars, fils de Junon et de Jupiter. Une tradition curieuse, rapportée par Ovide, veut que Junon ait engendré Mars sans le concours de Jupiter, mais grâce à une fleur magique aux vertus fécondantes, que lui avait procurée Flore. Il ne vivait en bonne intelligence qu'avec Aphrodite; L'expédition des Argonautes. Les Argonautes sont les princes et les héros grecs qui s'embarquèrent sur le vaisseau nommé Argo, le rapide, pour aller en Colchide conquérir la Toison d'Or.

Toutes les cités grecques ont voulu se targuer de compter des héros qui auraient participé à la plus célèbre expédition de la mythologie A la mort du roi Créthée l'Eolien, Pélias, fils de Poséidon, déjà vieux, s'empara du trône d'Iolcos sur lequel régnait son demi-frère Aeson, qui en était l'héritier légitime. Un oracle l'ayant averti qu'il serait tué par un descendant d'Eole, Pélias fit mettre à mort tous les Éoliens de haut rang auxquels il eut le courage de s'attaquer, excepté Aeson, qu'il épargna à cause de sa mère, Tyro; mais il le garda prisonnier dans son palais et le contraignit à renoncer à son héritage. Or, Aeson avait épousé Polumèle qui lui donna un fils du nom de Diomède.

Athéna et Argos La toison était suspendue à un arbre dans le bois sacré d'Arès Colchidien et gardé nuit et jour par un dragon toujours éveillé. Jason. Athéna. Athéna Athéna (Αθηνη) est la grande désse olympienne aux sages conseils, elle est à la fois la déesse de la Guerre et la défense des cités, de la Sagesse, protectrice des héros et patronne des artisans et de l'artisanat (poterie, tissage,sculpture...) Elle fait partie des douze Olympiens. Les Romains l'assimilèrent à Minerve. Les diverses étymologies de son nom ne sont pas réellement satisfaisantes. Hérodote a le premier identifié Athéna avec Neith, la déesse égyptienne de Saïs; cette identification a été par la suite justifiée par toutes sortes de légendes, telles que l'origine égyptienne de Cécrops. Les origines grecques comme "fleur" (αθοζ) ou "nourrice" (τιθηνη) sont pas meilleures. Ses innombrables surnoms rappellent les circonstances de sa naissance, sa physionomie, ou ses attributions: Athéna Parthenos L'épithète poétique Pallas, souvent accolée au nom d'Athéna, proviendrait soit de παλλειν, "frapper", soit, plus vraisemblablement, de παλλαξ, "jeune fille".

Naissance d'Athéna. Atlas. Atlas portant le monde Le Géant Atlas était le fils soit de Japet et la Nymphe Clyméné soit du Titan Eurymédon. Ses frères étaient Epiméthée, Prométhée et Ménoetios. Atlas était le père des Hyades et des Hespérides; Le Géant Atlas, l'aîné des frères, connaissait bien les profondeurs de la mer; il gouvernait un royaume bordé par une côte escarpée et très vaste. Ce territoire, l'Atlantide, se trouvait au-delà des Colonnes d'Hercule et un chapelet d'îles, où poussaient des arbres fruitiers, un océan le séparait d'un continent plus éloigné, non relié au nôtre. Les sujets d'Atlas construisirent des canaux et cultivèrent une immense plaine centrale dont l'eau provenait des montagnes qui l'entouraient entièrement, excepté une ouverture sur la mer.

Ils construisirent aussi des palais, des bains, des hippodromes, des ports et des temples; ils faisaient la guerre non seulement sur l'autre continent à l'ouest, mais aussi à l'est, en Égypte et en Italie. Atlas d'après © Boris Vallejo 1988. Ariane. Ariane (ou plus exactement Ariadne, Αριαδνη ) était la fille aînée de Minos roi de Crète et de Pasiphaé (ou Crète selon certains), et sœur de Phèdre entre autre car Minos avait une grande descendance. Elle tomba amoureuse de Thésée qui était venu tuer le Minotaure, son demi-frère. Pour connaitre le labyrinthe, elle alla poser des questions à Dédale, son constructeur, qui avait aménagé, à Cnossos, une piste de danse pour elle seule. Ayant fourni tous les renseignements à Thésée, elle lui donna aussi un fil qui lui permit de sortir du Labyrinthe, après avoir vaincu le Minotaure. Thésée enleva Ariane consentante et lui promit de l'épouser mais il l'abandonna sur l'île de Dia (Naxos citée à tort).

Car j'ai trahi mon père, j'ai trahi le royaume soumis à son sceptre équitable, j'ai manqué à ces deux noms si chers, le jour où, pour te soustraire à la mort qui eût suivi ta victoire dans l'enceinte aux mille détours, je te donnai pour guide un fil que devaient suivre tes pas. Les Centaures. Centaures Peuple sauvage d'aspect monstrueux chevaux à torse et tête d'homme qui habitait, selon la légende, en Thessalie et en Arcadie. Nés de l'union illusoire d'Ixion et de Néphélé, ils étaient redoutables pour leur brutalité, Toutefois certains Centaures comme Chiron et Pholos n'étaient pas de la même famille. Ainsi invités aux noces de Pirithoos, roi des Lapithes, ils s'enivrèrent et s'emparèrent de la jeune épouse et d'autres femmes, mais ils furent vaincus et chassés de Thessalie. Le combat des Centaures et des Lapithes et la victoire de ces derniers, aidés par Thésée, symbolise le triomphe de la civilisation sur la barbarie.

Un des Centaures, Nessos, est lié à la légende de la mort d'Héraclès. Héraclès partit avec Déjanire et leur fils Hyllos, pour Trachis, patrie du neveu d'Amphitryon, Céyx. Nessus enlevant Déjanire d'après Lagrenée (© Musée du Louvre, Paris) Autres centaures : "La seconde variété des Centaures qui avaient pris les armes était née dans l'île de Chypre. Cerbère. Hercule capturant Cerbère d'après B. Vallejo Ce monstre dont la mythologie en faisait le gardien des Enfers est le fils de Typhon et d'Echidna; c'était un chien à plusieurs têtes: Hésiode lui donnait cinquante têtes, Horace, cent, mais en général on lui en donnait trois. Ses dents noires et tranchantes, pénétraient jusqu'à la moelle causant une douleur atroce. Il est représenté avec une queue de dragon, et des têtes de serpent sur l'échine.

Cerbère enchainé par Héraclès © Musée du Louvre A sa demande le monstre fut donc ramené aux Enfers mais sa bave répandue sur le sol donna naissance à l'aconit qui est une plante toxique dont le suc servait à empoisonner les pointes des flèches et des lances et à fabriquer les filtres des magiciennes. Charon. Charon prenant l'obole de la bouche de Psyché par John Roddam Spencer Stanhope Charon ou Caron (gr:Χαρων; lat:Charon) était le nocher des Enfers dont la fonction était de faire franchir le Styx aux ombres qui devaient payer avec une obole leur passage (c'est pour cela qu'il était coutume de mettre cette pièce de monnaie dans la bouche des morts avant les funérailles).

De surcroît elles devaient ramer et se faisaient gourmander par Charon qui ne faisait que barrer la barque. Il est souvent représenté comme un vieillard fort laid, tyrannique, irascible, barbu et couvert de haillons. On peut signaler que ce n'est pas un personnage très ancien dans la mythologie grecque. S'il devait transporter uniquement les ombres des mortels qui avaient reçu des funérailles selon les rites, il dut aussi transporter quelques mortels vivants qui s'étaient hasardés en ces sombres lieux.

Charon faisant traverser le fleuve A. . • Thésée et Pirithoos venus enlever Perséphone. Monstres. Circé. Eros. Les Cyclopes. Déméter. Artémis. Diomède. Dionysos. Egée. Les Enfers. Eole. Les Erinyes. Gaia. Ganymède. Géants. Les Gorgones. Guerre de Troie. Hadès. Harpies. Hélène. Héphaïstos. Héra. Hermès. Les héros grecs. Hestia. Echidna. Dédale et Icare. Jason. Zeus. Cronos. Métis. Midas. Les Olympiens. Pan. Pâris. Persée. Perséphone. Poséidon. Prométhée. Sisyphe. Ulysse. Tantale.