background preloader

Apollon

Apollon
© Olympia Museum Apollon, (Gr. Απολλων; Lat. Apollo) l'une des principales divinités de la mythologie grecque était le dieu de la Lumière, des Arts et de la Divination. Il est fils de Zeus et de Léto, né sur l'île stérile d'Ortygie (l'île aux cailles) qui plus tard le nom de Délos, où sa mère, poursuivie par la jalousie d'Héra, avait finalement trouvé refuge. L'étymologie du nom d'Apollon demeure incertaine. D'ailleurs les anciens eux-mêmes connaissaient plusieurs Apollon. Fonctions Ses fonctions sont très variées. Apollon citharède Il est le dieu de la Lumière, et conduit parfois le char du Soleil (Hélios). Apollon, © Musée de Wurtzbourg • Il est le dieu des arts, en particulier de la Poésie et de la Musique. Callimaque lui attribue l'invention de la lyre à sept cordes; tandis que, suivant la tradition commune, elle aurait eu pour inventeur Hermès, qui en aurait fait présent à Apollon après lui avoir volé ses boeufs. Chez Homère, Apollon n'a aucun rapport avec les Muses. Attributs Related:  Dieux Grecs - A ClasserRome - A Classer

Apollon le dieu de la lumière, de l'harmonie, de l'oracle et de la médecine Apollon est une des douze grandes divinités de l'Olympe, fils de Létô et Zeus ; le frère jumeau d'Artémis. Létô (la douce) ; Latone chez les romains : fille du Titan Cœcos et la Titanide Phœbé. Zeus séduit par Létô, pour s'unir à elle, il la change en caille après qu'il s'est métamorphosé lui-même en caille.Quand la jalouse Héra découvre la liaison illégitime de Létô avec son époux Zeus, elle décide de la punir en la faire poursuivre par le serpent Python, et en interdisant de l'accueillir en aucun lieu éclairé par le soleil au moment où elle est au point d'accoucher.De peur de la colère d'Héra, Létô est chassée de toutes les terres et les îles, mais voilà enfin, les ailes du vent du Sud qui la transportent à une île aride flottante, et sans racine qui accepte de l'accueillir, c'est Ortygie (ou Astéria) ou l'île aux cailles.

Demeter Cérès (1660) Giovanni Francesco Romanelli (CP) Déméter (Δημητηρ) dont le nom, sans doute une altération d'un mot grec qui signifie de "Terre-mère", était la déesse de l'agriculture et des moissons. Elle représentait la terre cultivée et féconde contrairement aux autres déesses comme Gaia ou Rhéa qui personnifiait la terre en tant que matière. C'est elle qui facilitait la germination et la pousse des plantes. Elle était la fille de Cronos et Rhéa. Elle fut assimilée par les romains sous le nom de Cérès qui était une divinité latine très ancienne associée aux moissons. La base de l'économie grecque reposait principalement sur la culture des céréales (orge et blé) c'est pourquoi elle était particulièrement vénérée en assurant l'abondance et l'épanouissement des cités. La truie, le bélier, la grue et la tourterelle ainsi que la couronne d'épis de blé, le flambeau, et la gerbe de blé sont ses emblèmes. Cérès de Jean-Antoine Watteau (CP) Cérès et sans doute Ploutos Déméter et le serpent d'Eleusis

Aphrodite Aphrodite (gr. Αφροδιτη, lat. Aphrodita) est la déesse de la Beauté, de l'Amour, du Plaisir et de la Procréation. Elle fait partie des douze grands dieux Olympiens. Elle fut assimilée à Vénus chez les Romains. Ses fonctions et ses épithètes étaient très variées et reflètent les trois principaux aspects de la déesse : terrestre, marine et céleste. Venus pudica ( Palazzo Massimo) Akraia, Protectrice des acropoles et des lieux élévés Alegina, "née de la mer" Anadyomène, "Sortie des flots". Cérès, Bacchus et Vénus RUBENS, Gonzaga, Italie. Elle avait pour attributs: le myrte, la rose; divers fruits, comme la pomme ou la grenade; les animaux de nature ardente ou prolifique, comme le bélier, le bouc, le lièvre, le cygne, la tourterelle ou la colombe. Il y a autour de sa naissance des légendes contradictoires. provenant de différentes régions: ♳ D'après Homère elle est la fille de Zeus et de Dioné. La naissance de Vénus par Cabanel (© Musée d'Orsay, Paris ) et de sa vengeance.

Apollon guérisseur en Gaule. Ses origines, son caractère, les divinités qui lui sont associées - Chapitre II alpins dans le Nord-Est. Apollon aurait reçu le surnom de Belenus dans le Midi, et de Grannus dans le Nord-Est, de Borvo dans le Centre. Les surnoms d'Apollon Dans les inscriptions votives, le nom du dieu est fréquemment accompagné d'un surnom indigène : Amarcolitanus, C.I.L XIII, 2660, Branges, Autun ; Anextiomarus, 31 90, Le Mans ; Atepomarus, 1318, Mauviè- res, Bituriges ; Bassoledulitanus, Wuilleu- mier, 167, Bruères, Allichamps ; Cobleduli- tavus, W. (28), 939 ; Périgueux ; Demiun- cus, Nesselhauf (29), 84, Alzey ; Livicus, C.I.L. XIII, 8006, Dietkirchen ; Matuicus, W. 1 59, Poitiers ; Moritasgus, C.I.L XIII, 1 1240, 1 1 241 , Mont-Auxois ; Siannus, 1 536, Mont- Dore ; 1669, Lyon ; Vindonnus, 5644 à 5646, Essarois ; Virotuti, C.I.L. XII, 2525, Les Fins d'Annecy. Borvo, Bormanus, Damona, Bormana Borvo signifie en celtique le bouillonnant. Bourbonne-les-Bains : C.I.L XIII, 591 1, Deo Apollini Borvoni et Damonae C.I.L. C.I.L. C.I.L. Grannus C.I.L.

D'où vient le nom Apollo ? En juillet 1960, alors que la NASA étudiait la faisabilité des voyages spatiaux à l'issue du programme Mercury, le directeur des programmes spatiaux de l'époque, Abe Silverstein, se mit à la recherche d'un nom pour la "charge utile" qu'allaient emporter les futures fusées de type Saturn. Aucune des suggestions qui lui furent soumises ne semblaient appropriées. Un jour pourtant, en consultant par hasard un livre sur la mythologie, Silverstein trouva ce qu'il cherchait.

Artemis Artémis (Gr. 'Aρτεμις; Lat. Artemis) était une des grandes divinités du panthéon grec, qui sera identifiée plus tard à Diane des Romains. Fille de Zeus et de Léto, elle était la sœur jumelle d'Apollon et souvent associé à ses exploits. Diane de Versailles ©Musée du Louvre Belle et grande jeune femme aux boucles d'or (Hippolyte, Euripide, 73 sqq.) qui dépassait d'une tête toutes ses suivantes, Artémis se plaisait dans les champs, dans les bois et près des sources ; elle aimait la chasse, et poursuivait les bêtes fauves. C'est la déesse des femmes, surtout des jeunes filles vierges. Ses attributs sont l'arc d'or, les flèches, le carquois ou encore la torche (statues du Vatican) et le croissant de lune qui ornait son front. Le chien, le cerf ou la biche, la chèvre, le taureau, la tortue étaient souvent représentés à ses côtés. Diane VOUET en 1637 © Hampton Court Agrotera : patronne des chasseurs. Naissance d'Apollon et de Diane Marcantonio FRANCESCHINI Liechtenstein Palace, Vienne

Arachné Arachné (gr. 'Αράχνη; lat. Arachneus) était une jeune lydienne, fille d'Idmon de Colophon, un teinturier de pourpre, (ou princesse de Colophon) qui osa défier Athéna dans l'art de la tapisserie. Pallas et Arachné (1636) par RUBENS ©Virginia Museum of Fine Arts Grâce à un travail opiniâtre elle avait acquis une renommée certaine. Les nymphes des envions venaient contempler ses oeuvres. On disait "On la prendrait pour l'élève de Pallas; cependant, Arachné repousse ce titre, et se défend, comme d'une honte, d'avoir reçu les leçons de l'immortelle." Athéna se présenta d'abord sous l'aspect d'une vieille femme et lui conseilla d'être un peu plus modeste. : "On a tort de mépriser et de fuir les vieillards. Mais la jeune fille ne tint pas compte des conseils, et se moqua même de la vieille femme en lui conseillant d'aller donner ses conseils à sa fille ou à sa bru. La légende d’Arachné ou les fileuses (1657) Diego Velasquez © Musée du Prado, Arachné osa représenter la vie scandaleuse des dieux.

Asclépios Dans la mythologie grecque, Asclépios (en grec ancien Ἀσκληπιός / Asklêpiós ou Esculape, en latin Aesculapius) est dans l'épopée homérique un héros thessalien puis, à l'époque classique, le dieu gréco-romain de la médecine. Fils d'Apollon, il meurt foudroyé par Zeus pour avoir ressuscité les morts, avant d'être placé dans le ciel sous la forme de la constellation du Serpentaire. Étymologie[modifier | modifier le code] L'étymologie de son nom est inconnue[1]. On a suggéré qu'il était un dieu taupe en rapprochant son nom de celui de l'animal, σκάλοψ / ἀσπάλαξ (skálops / aspálax) ; la structure du tholos d'Épidaure serait également comparable aux galeries de la taupe[2]. L'hypothèse n'est pas démontrable[1]. Mythe[modifier | modifier le code] Naissance[modifier | modifier le code] Mort[modifier | modifier le code] Se rendant compte par la suite du bien qu'Asclépios avait apporté aux hommes, Zeus le place parmi les étoiles sous la forme de la constellation du Serpentaire[11]. Vase de Pharmacie.

Apollon - Dieu Poète Apollon, un dieu enchanteur Apollon vit le jour dans une petite île de Délos. Il est le musicien qui apporte la gaieté sur le mont Olympe quand il joue de sa lyre dorée. Par ses activités d'artiste, Apollon est un dieu simple et modéré. Apollon, un dieu pur Il était associé au dieu de la Lumière et du Soleil, qui n'avait aucune face cachée (aucune ombre). Apollon est aussi le dieu Purificateur et Guérisseur, qui le premier apprit aux hommes l'art de la médecine. Amours de Apollon Apollon a de multiples amours, mais bien qu'Apollon soit d'une grande beauté, il semblerait qu'il soit malheureux dans ses amours. La nymphe Daphné, qui préféra être changée en laurier que de lui céder La nymphe Cyrène, avec qui il eut un fils: Aristée Hyacinthe, qui est un jeune garçon qui s'entraînait au lancer du disque Cassandre, prophétesse de Troie, ne l'aimait pas Coronis qui l'abandonna pour un mortel Quels sont les attributs d'Apollon ? Quelques illustrations d'Apollon:

Hades Hadès Hadès (AideV) était le fils de Cronos et de Rhéa, à qui échut le monde souterrain où vont les ombres des morts. Il régnait avec sa femme Perséphone sur les Enfers et les morts. Ce n'était pas un dieu monstrueux mais simplement implacable et inflexible dont le simple nom était déjà de mauvais augure; c' est pourquoi on utilisait très fréquemment un surnom ou un euphémisme pour le désigner: - Ploutôn = celui qui enrichit, - Eubouleus = le Bon Conseiller, - Aïdoneus = celui qu' on ne voit pas - Klymenos = Renommé, - Polydegmon = qui reçoit beaucoup, - Pylartes = aux portes solidement closes, - Stygeros = horrible, - Zeus Katachtonios, ou Zeus Chthonios = le Zeus des Enfers - Dis ou Dis Pater chez les romains - Orcus, nom utilisé par les romains mais dont l'origine reste obscure. Plus tard, il fut aussi considéré comme un dieu bienfaisant, dispensateur de la richesse agricole (Ploutôn, celui qui enrichit), d' où sa corne d'abondance. Hadès sur son char

Related: