background preloader

Ecologie Politique

Facebook Twitter

Gouvernance collegiale et participative | Mairie de Saillans – Drôme. Nous sommes des habitant(e)s et citoyen(ne)s de la commune de Saillans, concerné(e)s par l’avenir de leur village et par la construction d’un bien-vivre-ensemble respectueux de l’autre et de l’environnement : lire la charte citoyenne de nos valeurs, lire le parcours effectué durant la campagne sur le site citoyen paysdesaillansvivant.fr Depuis les élections du 23 mars 2014, nous sommes élu(e)s de la commune. Avec les habitants, nous co-construisons un nouveau mode de gouvernance de la commune, à la fois collégial et participatif. Télécharger une version simplifiée du texte ci-dessous Présentation du diaporama utilisé lors de conférences sur l’expérience et le témoignage de Saillans : Version PDF 2015/2016 Mise à jour septembre 2016 lors du festival Agir, le Monde à Paris : Version PDF Sept 2016 Schéma du fonctionnement collégial et participatif de la commune de Saillans (janvier 2015, équipe municipale de Saillans) L’implication des habitants constitue le fondement de notre fonctionnement.

Contre Pierre Rabhi (et qu'Althusser repose en paix.) Quoi, être « contre » une si sage et si gentille personne, mais comment peut-on ? Comment oser ne pas être un admirateur de Pierre Rabhi? Et pourquoi ne pas être persan, tant qu'on y est ? Et pourtant, oui, parfois, il faut prendre un moment pour dégommer les idoles à la mode dans les milieux de gauche. Parce que ça fait du bien, certes, mais aussi si ça se trouve pour le bien de la dite « gauche » aussi, à la limite. Il y a quelques décennies, dans la gauche française, ou au moins sa fraction étudiante mondaine, une des idoles qu'il était nécessaire de déboulonner était Louis Althusser.

La large méconnaissance du marxisme et des écrits de Marx en France dans les années 1960. En réaction à la mode althussérienne, de plutôt jeunes intellectuels liés à la LCR avaient en 1974 publié un cinglant recueil intitulé Contre Althusser, Pour Marx - réédité par les éditions de la Passion en 1999- , qui s'efforçait de faire feu sur l'idole. . « Je fonctionne sur une spiritualité qui m’est propre. Alternatiba Limousin. Ramitas: pueblos abandonados. Disco duro. Se comenta que el Disco Duro de RAMAS ya está a disposición de todas en el local del Arcu la Vieya. Contiene información interesante a la que todas podemos acceder a la vez que sirve como lugar de depósito para lo que tengamos y queramos compartir con el resto. Conclusiones de los grupos de debate: ¿Somos Neo-rurales? Se ve la necesidad de FORMACIÓN. Se propone definir el MErcanías como un lugar para crear grupos de debate abiertos a propuestas de personas uqe impartan talleres, así como para recoger las necesidades de recibir formación de diversos tipos.

Se propone también añadir una lista de productores o productos disponibles al listado de habilidades que ya existe. Organización mercanías de primavera. 16 y 17 de abril. Cooperativa Integral. Red de Salud. PRÓXIMO MERCANÍAS (INVIERNO) Recaudación cocina: Se propone destinar una parte del bote recaudado a proyectos o colectivos que necesiten dinero inmediato. Proximamente reparacion de tejado cerca de Oviedo (Javi) TEMASCAL. Use and Abuse of the “Natural Capital” Concept. By Herman Daly Some people object to the concept of “natural capital” because they say it reduces nature to the status of a commodity to be marketed at its exchange value. This indeed is a danger, well discussed by George Monbiot.

Monbiot’s criticism rightly focuses on the monetary pricing of natural capital. But it is worth clarifying that the word “capital” in its original non-monetary sense means “a stock or fund that yields a flow of useful goods or services into the future.” Big problems certainly arise when we consider natural capital as expressible as a sum of money (financial capital), and then take money in the bank growing at the interest rate as the standard by which to judge whether the value of natural capital is growing fast enough, and then, following the rules of present value maximization, liquidate populations growing slower than the interest rate and replace them with faster growing ones. How can we correctly price natural capital in a full world? Guide%20diner%20nucleaire.pdf?__utma=122050772.670541138.1420282818.1420282818.1420282818.1&__utmb=122050772.2.10.1420282818&__utmc=122050772&__utmx=-&__utmz=122050772.1420282818.1.1.utmcsr=pearltrees.

Décroissance | BASE de réflexion. CHRONIQUE - Décroissant ! Qu'il est difficile d'avoir raison tout seul... Susciter le débat est difficile quand on s’attaque à la société de croissance. « Comment s’ouvrir sans pour autant rompre avec la pertinence de notre pensée ? Comment être radical sans sombrer dans l’extrémisme ? (...) Comment s’ouvrir à l’autre pour ne plus avoir raison tout seul ? Car avoir raison tout seul, c’est avoir tort. » - Vincent Liegey - Être décroissant dans une société de croissance n’est pas une chose facile. Juste pour reprendre quelques exemples développés dans mes dernières chroniques : être non-violent face à une situation qui pousse à la violence, devoir travailler dans une société de « bullshit job » productivistes et destructeurs de la planète ou encore devoir amener la Décroissance dans des institutions que nous rejetons ou critiquons.

Entre idéalisme et réalisme Être décroissant dans une société de croissance est un jeu d’équilibriste. L’idéalisme puriste vers l’impasse de l’entre soi. Trouver le juste équilibre Pour ne plus avoir raison tout seul... - Ivan Illich - C'est la rentrée au BLED. Votre style de vie a déjà été conçu. Eh bien, je suis de nouveau dans le monde du travail. Je me suis trouvé un travail bien rémunéré dans le secteur de l’ingénierie, et c’est un retour à la normale après mes neuf mois de voyage. Car j’avais vécu une vie très différente pendant que je n’étais pas là, cette soudaine transition à l’existence d’un travail de 9h à 17h a mis en évidence quelque chose que j’avais négligé auparavant.

Depuis qu’on m’a offert ce poste, je fais beaucoup moins attention à mes dépenses. Pas bête, juste un peu rapide pour sortir mon portefeuille. Je ne parle pas d’achats hors de prix. Avec le recul, je pense que j’ai toujours fait ça quand j’étais bien rémunéré, dépenser joyeusement pendant « les temps de rinçage ». Ce que je fais n’est pas rare du tout. J’ai l’impression d’en avoir eu beaucoup plus pour mon argent à l’étranger que dans mon pays. Style de vie: Ici, en Occident, les grandes entreprises cultivent et entretiennent volontairement un mode de vie de dépenses inutiles dans le public. La Floride rend la vie hors réseau illégale.

Robin Speronis vit hors réseau en Floride, complètement indépendante de l’eau de la ville et du réseau électrique. Il y a quelques semaines, les fédéraux l’ont exclue de sa maison hors filière illégale. Les fédéraux ont cité The International Property Maintenance Code, qui exige que les maisons soient raccordées à un réseau électrique et à une source d’eau courante.

Robin Speronis pendant l’ interview. Cela revient à dire que notre dépendance aux sociétés n’est même pas un choix. Finalement, elle a été déclarée non coupable de ne pas avoir d’égout ou de système électrique, mais coupable de ne pas être raccordée à un approvisionnement en eau qui a été approuvé. Speronis est toujours harcelée par la municipalité de Cape Coral pour ne pas être raccordée à l’eau de la ville, ni aux eaux usées. Est-ce vraiment illégal de vivre hors réseau ? En grande partie oui. . « Cela signifie vivre de façon autonome, vivre indépendamment des sociétés de services publics. S’éloigner de la dépendance Sources: La Marmite à roulettes : une cuisine coopérative. Dans l’Hérault, la Marmite à roulettes sert dans la rue des plats simples, à base de produits bio et locaux, à petit prix. Elle s’inspire des Marmites, des cuisines coopératives lancées par des ouvriers en 1868.

Travailleurs ! Consommateurs ! Ne cherchons pas ailleurs que dans la liberté le moyen d‘améliorer les conditions de notre existence. L’association libre, en multipliant nos forces, nous permet de nous affranchir de tous ces intermédiaires parasites dont nous voyons chaque jour les fortunes s’élever aux dépens de notre bourse et souvent de notre santé. Pézenas : Soupe populaire avec la Marmite à… par iDherault Nous sommes en 1868, et la cuisine coopérative La Marmite vient d’ouvrir dans le 6e arrondissement de Paris. Les jours de soupe, chacun est invité à jouer de la musique. Les jours de marché, le petit groupe « crée l’évènement » en organisant une soupe populaire, souvent accompagnée d’une animation musicale. Lisa Giachino. VICTOIRE - Refuser les pesticides n'est PLUS un crime ! Cher-es ami-es, Les bonnes nouvelles en matière écologique sont suffisamment rares pour être saluées comme il se doit. Emmanuel Giboulot, viticulteur bio, qui s'était illustré en refusant de se soumettre à un arrêté préfectoral l'obligeant à épandre des pesticides pour lutter contre la flavescence dorée, a été relaxé par la cour d'appel de Dijon.

Menacé, en première instance, d'une peine de 1000 euros d'amende (dont 500 euros avec sursis), Emmanuel Giboulot a interjeté appel en considérant que refuser de polluer ne pouvait faire l'objet d'une condamnation, même symbolique. Une nouvelle fois, un lanceur d'alerte a réussi à faire plier un État qui, par la voix d'un préfet, estime que les vieilles recettes du productivisme agricole seraient encore la seule et unique méthode à appliquer unilatéralement. Par son opposition déterminée, Emmanuel Giboulot a mis en lumière l'extrême incohérence d'un État. Merci à toutes celles et ceux qui luttent pour une planète vivable :) La Fabrique du Consentement : Plaidoyer pour une décroissance de l’éphémère.

« Pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible. » – Patrick Le Lay, Directeur de TF1 Il est devenu d’usage d’admettre dans la plus pure tradition de la fatalité, que la civilisation est ce qu’elle est et qu’il faut s’adapter ou périr.

Il en va ainsi de tous les ismes qui ont malmené la condition humaine à travers le siècle, notamment précédent et l’espace. En son temps, Jean-François Léotard avait fait l’inventaire de tous les récits de légitimité (communisme, stalinisme, nazisme… libéralisme) et comme épouvantail islamisme imposés par les puissants aux peuples. Parmi tous ces « ismes » le capitalisme triomphant après la chute du communisme pensait pouvoir formater la planète pour mille ans. Chems Eddine Chitour. Le traité transatlantique (TAFTA) expliqué en quelques minutes.

La mondialisation fait-elle un monde habitable ? B. Latour. Le cadre temporel, on le sait, a quelque peu changé depuis que la direction d’un progrès continu et linéaire est devenue incertaine, voire suspecte : par exemple l’ascension sociale pour soi-même et ses enfants ; l’augmentation de la richesse nationale pour le pays tout entier ; le développement assuré pour les pays pauvres. Le front de modernisation qui avait permis depuis près d’un siècle et demi de ranger de façon à peu près stable et prévisible ce qui « allait de l’avant » et ce qui « risquait de nous ramener en arrière » se trouve maintenant dans un tel état de confusion et d’entremêlement qu’on dirait plutôt un plat de spaghettis qu’une flèche du progrès dardant vers un avenir forcément meilleur que le passé.

Mais l’espace a changé aussi bien que le temps. La question qui se pose est donc de savoir si l’on peut définir un cadre qui soit enfin ajusté à la situation spatio-temporelle des Français d’aujourd’hui. Figure 1. Sortie du « Génie du Lieu » n°3 | Jardin des Maraîchers. Le Génie du lieu est un journal d’expression du quartier des lentillère, en lutte contre l’urbanisme local et le bétonnage du quarter de la rue Philippe Guignard à Dijon. Il est écrit a plusieurs par des occupant-e-s du quariter. Le numéro 3 est paru au cours de l’hiver 2014.

Le Génie du Lieu est disponible en version papier sur place et dans divers bars à Dijon. Vous pouvez aussi télécharger la version numerique : genie-lieu3-pour_lecture Édito de ce troisième opus : Hasard du calendrier ou pas, le 3ème opus de notre journal du quartier des Lentillères sort en pleine campagne pour la conquête de la ville de Dijon : pourtant, nous ne nous faisons pas d’illusions sur la volonté d’écoute des candidats des deux partis majoritaires à l’égard de ce qui se crée sur le quartier. A commencer par le candidat de la droite locale, qui fustige dans son document de campagne le « bétonnage de notre ville » et promet « un moratoire sur les constructions_». Struggles. Tant qu'il y aura des bouilles | Il n'y aura pas de barrage ! Écologie / Enviroment. Il était une fois la Ferme des mille vaches prisonnières de l’industrie. Ce projet de ferme géante dans la Somme vise à produire du lait à un prix très bas et à transformer fumier et lisier en électricité.

Les opposants parlent d’« usine » plutôt que de ferme. Reportage. (De Drucat-le-Plessiel, Somme) Drucat-le-Plessiel, soit un plateau de craie intensivement livré à la pomme de terre, à la betterave, au colza, au blé. Le fleuve qui a donné son nom au département se jette dans la Manche, dans cette si fameuse baie de Somme où prospère tant bien que mal une colonie de phoques veaux-marins. Plus haut, le puissant Nord-Pas-de-Calais des barons socialistes ; plus bas, l’Ile-de-France des ministères et des grandes décisions. C’est là, tout près d’Abbeville, qu’on prétend ouvrir la plus grande ferme de la longue histoire agricole française. Mille vaches. Série Cet article est le premier d’une série publiée par Reporterre à l’occasion de la discussion à l’Assemblée nationale du projet de loi pour l’avenir de l’agriculture. Produire du lait et de l’électricité. Ecologie | Fortuitudes. Depuis quelques jours à Tangalle, sur la côté sud du Sri Lanka, nous restons des heures à admirer la mer et ses impressionnantes vagues.

La pension dans laquelle nous avons établi nos quartiers se trouve tout au bord de l’eau; assis sur la terrasse, l’océan s’offre à perte de vue autour de nous. On se croirait sur un bateau, mais un bon gros bateau solide, face à cette mer en colère. A cette saison, la houle est forte, la mer agitée, les courants puissants. Et les vagues hypnotisantes. Je retiens mon Chéri qui passerait des heures à les braver, à leur montrer qui est le plus fort. . « La Vague » Quand je pense aux représentations artistiques des vagues, il me vient aussitôt à l’esprit la magnifique « Grande vague de Kanagawa » de Hokusai de 1831, probablement l’estampe japonaise la plus célèbre.

. « La Grande Vague de Kanagawa », d’Hokusai - l’utilisation du bleu de Prusse, pigment importé par les Hollandais à partir de 1820, - et l’utilisation de la perspective, occidentale jusque-là. J'aime : Casas ecológicas, Construccion sostenible, Construccion ecologica, Arquitectura sostenible, Casas de campo, Casas de madera, Casa campestre.

Le projet Alternatiba ⁕ Alternatiba. Version française English version Deutsche fassung Versión castellana Alternatiba Bayonne, une mobilisation climatique réussie Le dimanche 6 octobre, 12 000 personnes se sont retrouvées à Bayonne dans le premier village des alternatives au changement climatique Alternatiba, quelques jours après la publication du Volet I du 5ème rapport du GIEC. Une mobilisation large, bien au delà des seuls militants convaincus, était donc possible sur la question de l’urgence climatique. Un élan formidable Conférences, expositions, stands, ateliers et démonstrations pratiques, mais également fête populaire, repas festifs, déambulations artistiques, chants et danses, etc. Alternatiba montrait que non seulement les solutions au dérèglement existent mais qu’en plus, elles construisent une société et une vie plus humaine, plus juste, plus solidaire, plus conviviale, bref, plus désirable.

L’Appel à multiplier les Alternatiba A la fin de la journée, une déclaration solennelle lue par Mme Christiane Hessel et M. Le battement d'ailes. Réseau REPAS - Réseau d'Échanges et de Pratiques Alternatives et Solidaires. Projet Clee | Créons des Liens Ecocitoyens Européens. Village associatif alternatif. Recettes... - Association PachaMama. Sur le fil des ressources / Hervé Delamare 2013 : jlmi. 1 Animal Sur 3 Finit A La Poubelle. Extinction d'une Espèce à Taiwan : La Panthère NébuleuseLe Parti des oiseaux, des baleines, des enfants de la terre et de l'eau. Fukushima 福島第一 - Un blog consacré entièrement à la catastrophe nucléaire de Fukushima et à ses répercussions au Japon et dans le monde. Dangers et risques du Bisphénol A (BPA)

Khimki – Russie:Stop Vinci. Hervé Kempf et Pascal Canfin : « Le capitalisme vert, ça n'existe pas ! » ZAD du bois du Tronçay. Plateau de Millevaches : bien sûr, t’en chies un peu, mais ici, y a pas de rond-point | Rural rules. La Garance voyageuse - une association et une revue de vulgarisation botanique - La Garance voyageuse - une association et une revue de vulgarisation botanique. Écologie : Tous les messages sur écologie. Terre & Humanisme : transmettre l'agroécologie. Journal La Décroissance. Ecocide, the 5th Crime Against Peace: Polly Higgins at TEDxExeter.

Elinor Ostrom's 8 Principles for Managing A Commmons. NDDL : toutes et tous à Nantes le 22 février - appel à manifestation.