background preloader

Le bonheur au travail ?

Facebook Twitter

Documents liés au contexte du bonheur/bien-être au travail.

Ce qui rend les salariés heureux au travail. Les salariés français ne sont pas très heureux au travail.

Ce qui rend les salariés heureux au travail

C’est du moins ce qui ressort d’une étude menée par Deloitte. Pour leur rendre le sourire, il faudrait reconnaître leur travail à leur juste valeur, réduire leur charge de travail, leur donner les moyens de remplir leur objectif, assurer un meilleur équilibre vie professionnel et vie personnelle, instaurer un droit à la déconnexion, améliorer le mode de management … Bref presque 3 fois rien. Un salarié heureux est un salarié performant. Comment mieux vivre au travail. La musique ne fait pas qu'adoucir les moeurs, elle remonte aussi le moral des masses laborieuses.

Comment mieux vivre au travail

La preuve avec la Sonate en ré majeur KV 448 de Mozart -tout est dans la référence- aux vertus relaxantes démontrées par la science, et diffusée dans certaines entreprises soucieuses de dorloter leurs employés. La zénitude, camarades ! Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (Anact) Bien-être des salariés au travail : chiffres clés et statistiques. Les sondages sont formels : les conditions de travail se dégradent et le mal-être est grandissant chez les salariés.

Bien-être des salariés au travail : chiffres clés et statistiques

Le bien-être au travail est pourtant essentiel à la bonne marche de l’entreprise. Le préserver doit donc faire partie des priorités de l’employeur. Qualité de vie au travail : les salariés français en quête de reconnaissance. Les principaux leviers de la qualité de vie au travail Les salariés donnent une note de 7/10 à leur niveau de stress.

Qualité de vie au travail : les salariés français en quête de reconnaissance

Source principale du stress professionnel : le sentiment de surcharge de travail (urgence, délais, échéances…) pour 57 % d’entre eux, le déséquilibre entre objectifs attendus et moyens consentis (42%), l’absence de reconnaissance et de solidarité des managers et des collègues (32%) ainsi qu’un manque de repères dû à l’imprécision des responsabilités et des rôles de chacun (31%). Fortement plébiscitée, la reconnaissance du travail est considérée comme le principal levier d’influence sur la qualité de vie au travail (76%) et notamment le respect, l’écoute et l’équité alors même que 7 salariés sur 10 déclarent ne pas se sentir reconnus à leur juste valeur. Ces entreprises qui ont réussi en misant sur le bonheur de leur salariés. Le travail est-il fait pour être heureux ? Entreprises, pensez au bonheur de vos salariés!

A l’occasion de la 5ème édition du Positive Economy Forum, Challenges, partenaire média de l’événement vous invite à découvrir celles et ceux qui portent des projets innovants au service d’une économie et d’une société plus positives.

Entreprises, pensez au bonheur de vos salariés!

Jacques Attali, Président du Positive Economy Forum, résume ainsi l’objectif de ce Forum: "Depuis 5 ans, le Positive Economy Forum rassemble de plus en plus d’acteurs qui agissent pour que les générations futures vivent dans un monde meilleur. Après la Cop 21 et dans un monde plein de craintes et de désespérances, cette 5ème édition du Forum, toujours au Havre, du 13 au 17 septembre, va transformer les débats en action. C’est ce que nous ferons pendant ces 5 jours et nous en tirerons un programme d’actions concrètes que nous proposerons aux principaux responsables mondiaux et nationaux aux lendemains du Forum". Chaque jour dans le monde, plus de trois milliards de personnes travaillent. Travailler pour être heureux ? Le bonheur et le travail en France. Le travail a fait l'objet au cours de ces dernières années de nombreux débats, notamment sur la question de savoir s'il demeure une valeur centrale dans la société contemporaine.

Travailler pour être heureux ? Le bonheur et le travail en France

Cet ouvrage apporte une pierre dans le jardin de ces discussions. Fondé sur une enquête extensive et agrémenté de multiples témoignages, il explore par le menu les facettes multiples et contradictoires du travail tel qu'il est vécu par les acteurs. Lorsqu'on lui demande ce qui lui importe le plus pour être heureux, un Français sur quatre évoque le travail de façon directe ou indirecte. Les auteurs montrent cependant que d'un groupe social à l'autre, les rapports au travail sont fort différents.

Pour les uns, les mieux dotés en revenus et en capital culturel, le travail est une composante parmi d'autres (la famille, l'amitié...) d'un ensemble de facteurs qui contribuent à l'épanouissement personnel. Malaise au travail? Partie 1 : Relations Professionnelles, de l’horreur au bonheur. Pour le meilleur et – trop souvent – pour le pire.

Malaise au travail? Partie 1 : Relations Professionnelles, de l’horreur au bonheur.

Les relations pro, si elles peuvent donner naissance à de belles amitiés, restent extrêmement fragiles. Des relations entre collègues ou hiérarchies qui laissent à désirer, quand elles ne sont pas franchement toxiques : je ne compte plus le nombre de fois que j’ai entendu ce scénario au cours de mes consultations. Pourtant, ces liens sont, bien plus qu’on ne le croit, la clef du bien-être. Ces relations nécessaires peuvent même se révéler agréables à vivre. Le malaise est de taille. Ne tombez pas, vous aussi, dans cette spirale infernale mais gardez plutôt en tête les conclusions de Robert Waldinger, psychiatre à l’hôpital de Boston : le bonheur, c’est les autres. Pas de performance sans salariés heureux - En direct de RH&M - Focus RH. « La crise est là, personne ne peut le nier, commence Bernard Lemaire, président de l'institut Mieux vivre en entreprise et DRH de Chronopost.

Pas de performance sans salariés heureux - En direct de RH&M - Focus RH

Les entreprises se remettent en question, et la première chose qu'elles recherchent, c'est créer des résultats. Pour ce faire, elles se tournent vers le client. » Le problème pourrait alors se résumer simplement : pas de clients heureux sans salariés heureux ! Le plaisir/bonheur au travail, c’est bien autre chose que multiplier les récrés! Maintenant que le burnout menace une quantité non négligeable de travailleurs, être heureux au travail est au centre des préoccupations et la réflexion sur le sujet donne lieu à tout un tas de tentatives et expérimentations pas toujours très efficaces.

Le plaisir/bonheur au travail, c’est bien autre chose que multiplier les récrés!

Le “fun” au travail, sous la forme d’activités ludiques, est potentiellement l’une de ces fausses bonnes idées. L’occasion de proposer à défaut d’une définition complète, quelques éléments réellement constitutifs du plaisir au travail. Des tombereaux d’études ont montrés trois points qu’il est grand temps de ranger dans le tiroirs à “acquis”: Dont acte. LE TRAVAIL ET LE BONHEUR. DISSERTATION : UNE VIE DE TRAVAIL EST-ELLE UNE VIE REUSSIE? - LAPHILODUCLOS. « Il est travailleur, c’est un courageux » ; « il ne doit sa réussite qu’à lui-même » : ces expressions montrent l’estime qu’on porte à ceux qui réussissent à force de travail.

LE TRAVAIL ET LE BONHEUR. DISSERTATION : UNE VIE DE TRAVAIL EST-ELLE UNE VIE REUSSIE? - LAPHILODUCLOS

Mais ce jugement est-il encore correct lorsque le travail devient le principe de la vie? Car la vie est brève et le bonheur la fin dernière de tout ce que nous entreprenons. Dans cette perspective il faut examiner si le travail est une manière satisfaisante d’occuper le temps de sa vie, s'il peut être le moyen de la rendre épanouie et heureuse ? Pour en décider, il faudrait possèder une représentation objective de la vie réussie. Est-ce possible étant donné la diversité des conceptions de la vie désirable? Aimer son travail (travail et bonheur) . Faut-il aimer son travail pour être heureux? Il n’y a aucun doute que tous ceux qui ont la possibilité d’exercer un métier qui leur plait et surtout de le faire dans un cadre qui soit à la fois enrichissant et valorisant jouissent de conditions idéales.

Mais de là à penser qu’il faut cela pour être heureux, c’est un peu comme dire qu’il est faut être beau, jeune, riche et en santé pour avoir du succès dans la vie. Nul doute que ce sont là de gros avantages. Plaisir au travail, bonheur au travail: comment c'est possible - Plaisir au travail… bonheur au travail… Que voilà des mots qui, pour plusieurs, ne vont pas ensemble. Et pourtant, c’est possible quand certains besoins importants sont satisfaits. Heureux sans travailler. «Je ne veux pas faire des trucs qui me font chier.» Camille - il a préféré donner ce prénom cher aux zadistes - ne travaille pas. Ou si peu : un ou deux mois par an, depuis qu’il a décroché son bac à Nancy en 2005. «Je pourrais vivre seulement du RSA, mais faire les vendanges me permet d’acheter des BD et des cadeaux», précise-t-il. Hervé, la petite quarantaine, a démissionné de son poste d’entraîneur sportif il y a trois ans pour devenir homme au foyer.

Les revenus de sa femme suffisent pour faire vivre la famille. «Parasite social» La bienveillance au travail, c'est possible ! Améliorer le bien-être Salles de jeux, de sport, jardins partagés, mise à disposition de paniers bio… Dans ce domaine, les entreprises ne manquent pas d’imagination pour chouchouter leurs salariés. Pour son entreprise nantaise de communication responsable, Alexandre Legendre a, par exemple, aménagé un poulailler et un potager, « pour s’occuper de la terre pendant les pauses et ne pas être toute la journée devant son ordinateur ». Il y a ceux qui améliorent le cadre de travail : matériel ergonomique, locaux lumineux, spacieux, feng shui… Ceux qui aident à équilibrer vie professionnelle et vie privée : horaires aménagés, télétravail, garderie d’enfants… Ceux qui cherchent à donner du sens au travail de chacun, à le rendre plus intéressant en permettant, par exemple, aux salariés de développer des projets qui leur tiennent à coeur.

Ou qui prêtent attention à la santé de leurs collaborateurs en soutenant l’arrêt du tabac, en proposant des abonnements Vélib’ ou des cours de gym… Poser un cadre. Le bonheur en entreprise, ça existe ! Les 7 points qui différencient une entreprise libérée d’une organisation classique. Organisation Le 28/05/2015 Quel que soit le domaine ou le secteur d’activité dans lequel elles évoluent, les entreprises libérées ont des points communs.

A priori, au moins sept. C’est ce que m’a permis de découvrir un travail de recherche conduit dans un cadre associatif (www.mom21.org). Les identifier permet de comprendre à quoi tente de répondre l’entreprise libérée mais aussi, en creux, ce qui peut dysfonctionner dans les entreprises industrielles. LE BONHEUR AU TRAVAIL :  DE LA PROPOSITION DE REVE AU RISQUE D’INJONCTION A ETRE. Dans la droite ligne de la mode de la libération des entreprise ou de la pleine conscience, on voit surgir une nouvelle proposition : Le bonheur au travail. L’irruption, ou devrions nous dire l’éruption, de ces propositions sonne comme des promesses d’avenir radieux mais peuvent parfois être transformées en des injonctions cachées d’un système économique en réorganisation permanente et qui tente d’amener les individus à compenser individuellement les problèmes que ce même système génère.

La proposition du bonheur mérite d’être examinée car qui refuserait une telle proposition ? Le bien-vivre au travail, premier défi de l’entreprise intelligente. L’information n’a pas obtenu toute l’attention qu’elle méritait. Pourquoi les salariés n'aiment plus leur bureau. Gros malaise entre l’open space, la machine à café et le photocopieur… les Français ne supportent plus l’aménagement de leurs espaces de travail.

Le bonheur au travail est-il possible ? – les experts RH by GERESO. Bonjour Jean-François, l’idée d’être heureux motive sans doute chacun de nous. Comment en êtes-vous arrivé à la placer au cœur de votre métier ? Bonjour, l’histoire a commencé dès mon enfance.