background preloader

Dressing minimaliste

Facebook Twitter

Textile

Ma nouvelle organisation de garde-robe minimaliste. C'est après avoir lu cet article de l'armoire essentielle, que je me suis rendue compte que je n'avais pas fait de post depuis bien longtemps sur les changements et les simplifications de ma garde-robe.

Ma nouvelle organisation de garde-robe minimaliste

De plus, j'ai éé inspirée ces derniers temps par l'armoire sobrissime de Béa Johnson dont je parlais il y a peu. Comme j'en ai parlé en commentaire, à force d'en avoir marre de voir des vêtements jamais mis sur mon portant, j'ai décidé de façon drastique de faire des changements profonds: D'une part, j'ai décidé de me mettre à faire un vrai comptage et de m'y tenir.

Mes astuces pour une garde-robe minimaliste. Comme j’en parlais dans mon dernier article, il y a de nombreux avantages à avoir une garde-robe minimaliste… Mais si vous ne savez pas par où commencer pour vous constituer la garde-robe minimaliste qui vous correspond le mieux, voici mes astuces: La garde-robe minimaliste des un-e-s ne ressemblera pas à la garde-robe minimaliste des autres, tant au niveau du contenu que de la quantité de vêtements, chaussures, accessoires… L’on peut cependant s’inspirer des méthodes utilisées par d’autres: par exemple, Courtney qui est à l’origine du Projet 333 propose de constituer sa garde-robe autour du chiffre 3, soit 33 pièces pour 3 mois.

Mes astuces pour une garde-robe minimaliste

Pour Dominique Loreau, auteure de L’art de la simplicité, la garde-robe minimaliste tourne autour du chiffre 7: 7 tenues d’extérieur, 7 hauts, 7 bas et 7 paires de chaussures. Exemple d’une garde robe d’été inspirée par le projet 333: 33 pièces maximum pour 3 mois Source: Trop top tendance Inspiration. S'organiser, c'est facile. J’ai longtemps hésité à vous faire part de cette expérience.

S'organiser, c'est facile

En fait, tout le temps qu’elle a duré, je n’en ai parlé à personne. Je voulais d’abord voir ce que ça donnerait. LE DÉFI DU LUNDI – JE VIDE MON DRESSING ! Antigone XXI présente… Youhou !

LE DÉFI DU LUNDI – JE VIDE MON DRESSING !

Je suis toute excitée, j’ai une nouvelle rubrique à vous présenter, et même un nouveau pan dans la vie de ce blog ! Les (très) nombreux retours que j’ai reçus en réponse à mon article Faut-il être parfait pour être engagé ? M’ont fait réfléchir… Je me suis rendu compte de plusieurs choses : Bienvenue sur « The Wearability Project » – The Wearability Project.

Bonjour et bienvenue sur « The Wearability Project », qui remplace mon ancien blog de couture pachi-pachi !

Bienvenue sur « The Wearability Project » – The Wearability Project

Le but de ce « projet portabilité » ? Désencombrer ma garde-robe des vêtements que je ne met jamais, et commencer à envisager les vêtements que je couds dans la durée. J’ai remarqué depuis déjà quelque temps que je porte très peu ce que je coud, et de manière générale moins de 50% de ma garde-robe. La raison ? Des vêtements achetés en magasin qui ne correspondent pas à ma morphologie, des coupes inconfortables ou pas adaptées à mon quotidien, des couleurs qui ne vont pas ensemble ou qui ne me ressemblent pas, et des finitions à la va-vite qui se défont au fil du temps. Analyse du dressing : Repérer les basiques – The Wearability Project. Ça y est, mon Wearability Project est donc lancé !

Analyse du dressing : Repérer les basiques – The Wearability Project

Première étape : j’ai décidé d’analyser mon dressing et mes habitudes vestimentaires afin de pouvoir mieux faire le tri par la suite. Aujourd’hui, je commence par ce que j’appelle les basiques indispensables. Minimalisme : 4 pistes pour une garde-robe versatile.