background preloader

Musique minimaliste

Musique minimaliste
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Généralités[modifier | modifier le code] Présentation[modifier | modifier le code] On désigne généralement par le terme de musique minimaliste un courant de musique contemporaine apparu dans les années 1960 aux États-Unis avec les compositeurs La Monte Young, Terry Riley, Steve Reich, et Philip Glass. Le mouvement se développe principalement dans les deux régions des États-Unis traditionnellement les plus ouvertes aux innovations artistiques et aux influences des cultures non européennes : New York et la côte Ouest. Le minimalisme a également des adeptes en Grande-Bretagne (Michael Nyman, Gavin Bryars), en Hollande (Louis Andriessen), en France (Renaud Gagneux), mais il demeure avant tout un phénomène américain[1]. Le terme s'utilise parfois de manière plus générale en englobant certains compositeurs de musique expérimentale, ou de musique postmoderne. Contexte musical[modifier | modifier le code] Origines[modifier | modifier le code]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Musique_minimaliste

Related:  cditubandMusique MinimalisteMusique contemporaine

J'ai la mémoire qui chante Pour lire les commentaires sur cet article cliquez ici Boris Vian (1920-1959) a écrit la chanson « Le Déserteur » en 1954. Elle raconte l’histoire d’un conscrit, qui écrit une lettre au Président pour lui annoncer sa décision de déserter et qui encourage tout le monde à faire de même. Cette chanson a suscité, à l’époque de sa création, une grande polémique et sa première version publique a été interdite, en France, pendant toute la durée de la guerre d’Indochine. Tout le monde connaît évidemment Boris Vian.

MINIMALISME, musique Le concept de musique minimaliste est né aux États-Unis au début des années 1960, dans la mouvance d'expositions d'art plastique qui accueillirent ses premières expérimentations, signées par le compositeur américain John Cage et par le groupe Fluxus. La personnalité fondatrice de la musique minimaliste est l'Américain La Monte Young (né en 1935), avec son Trio à cordes de 1958. S'illustrera par la suite le célèbre trio des compositeurs répétitifs américains – Terry Riley, Philip Glass et Steve Reich –, dont les œuvres gagneront l'Europe dans les années 1970. Il est cependant impossible de réduire la musique minimaliste à la seule musique répétitive, son domaine s'avérant beaucoup plus vaste et diversifié puisqu'il inclut, selon le compositeur et critique musical américain Tom Johnson, « toute musique fonctionnant à partir de matériaux minimaux ». Alain FÉRON

Musique spectrale Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La musique spectrale est apparue à la fin du XXe siècle ; elle s'est développée au cours des années 1970 et demeure toujours en cours, grâce, en particulier, aux progrès de l'informatique musicale. Cette étiquette sert généralement à désigner des techniques de composition développées principalement par des compositeurs français : Tristan Murail et Gérard Grisey notamment, même si ce dernier s'identifiait peu dans ce terme et aurait préféré le terme de « musique liminale », qui résumait mieux sa pensée du temps musical. Le terme fut inventé par le compositeur Hugues Dufourt dans un article de 1979. Précurseurs[modifier | modifier le code]

Boris Vian Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Boris Vian Boris Vian, Archives de la Cohérie Boris Vian Œuvres principales Musique minimaliste - Doc De Doc. La musique minimaliste, également appelée musique répétitive, naît aux États-Unis vers 1960 avec La Monte Young. Ce dernier, ayant découvert la musique sérielle dans les années 1950, s’en écarte plus tard sous l’influence des travaux de John Cage, qu’il découvre au séminaire de Karlheinz Stockhausen à Darmstadt. Le terme « minimal art », d’abord appliqué aux arts plastiques, a ensuite donné son nom au courant musical qui utilisait le même principe de construction (citons notamment les artistes Donald Judd et Carl André).

Musique contemporaine Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'expression musique contemporaine désigne les différents courants de musique savante apparus après la fin de la Seconde Guerre mondiale[1]. Certains de ces courants recherchent des voies nouvelles, parfois de manière radicale, en dehors du système tonal. À partir des années 1950, l’émergence de profondes mutations dans les formes d'écriture musicale laisse entrevoir une nouvelle tendance de la composition.

Texte de : La chanson de Craonne Chanson anonyme écrite sur la musique de "Bonsoir m'amour" (Adelmar ou Charles Sablon, le père de Germaine et Jean) à laquelle on doit sans doute le succès de cette valse dont les paroles, aujourd'hui, font presque sourire. Son texte recueilli par Paul Vaillant-Couturier (1892-1937), avocat puis journaliste et finalement député, qui, entré dans la guerre avec un certain enthousiasme, en sorti socialiste, revendicateur même mais surtout pacifiste. Sous-officier, en 1914, dans l'infanterie; il termina la guerre capitaine dans les chars d'assaut non sans avoir été blessé, gazé, cité à l'ordre de la Nation mais aussi condamné cinq fois pour son action en faveur de la paix. Vivement condamné par les autorités militaires (qui offrirent une petite fortune à celui qui en dénoncerait l'auteur) elle fut connue sous plusieurs noms dont : "Les sacrifiés", "Sur le plateau de Lorette" et "La chanson de Lorette". Paroles RefrainAdieu la vie, adieu l'amour, Adieu toutes les femmes.

Voyage dans les profondeurs de la musique répétitive Cela fait longtemps que je n’ai pas parlé de musique par ici ! Je voudrais parler d’un genre musical peut-être un peu obscur, mais que j’ai redécouvert il y a peu, et sous le charme duquel je suis vraiment tombé. Je vous convie donc à ce voyage musical à travers les époques et les genres musicaux, sur les traces de la musique répétitive. Je précise que je ne suis pas expert en la matière ; je n’exclus donc pas qu’il puisse y avoir quelques approximations dans ce que je raconte ! Les pionniers : Musique postmoderne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La musique postmoderne est, soit la musique de l'ère postmoderne, soit la musique qui applique l'idéologie de la postmodernité. Comme son nom l'indique, le mouvement du postmodernisme s'est formé en réaction, ou plutôt comme un dépassement de la musique moderne. De fait, la musique postmoderne s'est généralement définie à la fin du XXe siècle en opposition à la musique moderne. Une œuvre peut être soit moderne ou postmoderne, mais pas les deux.

Maurice Ravel – Concerto pour piano en sol – 2° Mouvement Adagio assai Le concerto pour piano en sol de Maurice Ravel, créé en 1932 par Marguerite Long (à qui celui-ci est dédié), a tout de suite connu un franc succès à travers l’Europe, où le compositeur et la pianiste étaient partis en tournée. Nous vous proposons de découvrir le très doux deuxième mouvement, interprété par la grande pianiste argentine Martha Argerich que nous n’avions pas encore eu le plaisir de vous présenter. J’aime beaucoup la montée en puissance qui se termine à 6:04, à laquelle succède les envoûtantes « descentes et montées de clavier », accompagnant le cor anglais…

Quand la musique minimaliste inspire la danse A bien des reprises, la musique minimaliste ou musique répétitive (tonalité, pulsation et rythmique marquée) s’est imposée comme un partenaire privilégié de la danse. Tantôt source d’inspiration ou de dialogue, il réside à l’intérieur de ce courant musical quelque chose qui lie de façon immanente la danse et la musique. La musique minimaliste est un des champs d’expérimentation les plus fructueux pour de nombreux chorégraphes. Un type de musique qui va solidement lier ces auteurs de ballets à des compositeurs minimalistes comme Steve Reich, Philip Glass ou Laurie Anderson permettant de créer des liens forts entre les deux arts : musique et danse. ►La danse et la musique dialoguent La chorégraphe américaine Lucinda Childs sera une des premières à explorer le dialogue entre danse et musique minimaliste. Elle formera avec le compositeur contemporain Philip Glass un couple artistique solide qui partagera les mêmes partis pris esthétiques.

John Cage, inventeur d'une musique inouïe (1912-1992) Touche à tout, curieux de toutes les nouvelles technologies, expérimentateur et inventeur : John Cage a cherché à composer par tous les moyens une musique généreuse, au sein de laquelle tous les sons seraient accueillis. Par Perrine Kervran. Réalisation : Anne Perez-Franchini. Attachée de production : Claire Poinsignon. Rediffusion de l'émission du 30.01.2016. La Vague - Die Welle: Analyse du film Filmographie Die Welle - La Vague Film allemand, 2008 Realisateur: Dennis Gansel Avec : Jürgen Vogel, Freferick Lau, Max Riemelt, Jennifer Ulrich, Christiane Paul, Jacob Matschenz, Max Mauff, Ferdinand Schmidt-Modrow Tiré du livre éponyme de Todd Strasser

MusiqueMinimale La musique Minimal dit Minimaliste,est un courant musical comtemporain qui à vue le jour au début des années 60 aux états-Unis, représentant de même une part importante de la musique clasique de ce pays. en France La musique Minimale sera aussi connu sous le nom de musique répétitive, en désignant toute les oeuvres musical utilisant la répétition comme technique de composition. La musique Minimale se caractérise par l'utilisation d'une pulsation régulière et la répétition de courts motifs évoluant lentement, et marque l'émergence d'un style musical novateur en Amérique déliée de ces racine européennes . Les précurseurs Erik Satie né à Honfleur le 17 mai 1866 et mort à Paris le 1er juillet 1925, il était un compositeur et pianiste, il est précurseur de ce mouvement les prémisse de la musique minimaliste se retrouvent dans certaine de ces œuvres La Monte Young

Related: