background preloader

Musique Minimaliste

Facebook Twitter

Musique minimaliste certes, mais ni minimale ni minime. Glass, Reich, Adams, voilà trois des plus grands noms du minimalisme planétaire - trois Etats-Uniens, soit dit en passant, n'est-il pas singulier de voir que le pays du gigantisme a servi de terreau à tant d'artistes faisant dans la micro-cellule ?

Musique minimaliste certes, mais ni minimale ni minime

- qui sont, il faut le dire, très dignement représentés au disque. Nous avons choisi quatre enregistrements qui permettront au qobuzonaute de se frayer un chemin à travers ce monde, sachant que d'autres œuvres de cette mouvance ont déjà été distinguées dans la Discothèque idéale (Akhnaten de Philip Glass, en particulier). Steve Reich d'abord, avec le séminal Shaker Loops de 1983, un singulier mouvement hypnotique évoquant peut-être les cercles concentriques sur une surface liquide, ou peut-être les secousses de transe des membres de la secte puritaine des Shakers... John Adams ensuite, l'un des autres papes du minimalisme. Reynaldo papillonne... Musique minimaliste - Minimalisme.

Introduction à l'un des courants majeurs de la musique contemporaine La musique minimaliste également appelée minimaliste répétitive fait son apparition au début des années 60 aux Etats-Unis.

Musique minimaliste - Minimalisme

Le terme "minimaliste" lui-même est emprunté au minimal art apparu aux Etats-Unis vers 1965. Le minimalisme en peinture et sculpture rejette à la fois le lyrisme de l'expressionnisme abstrait et la figuration du pop art. Il vise une neutralité esthétique absolue : épure des formes, froideur, refus de toute subjectivité. Songs of Milarepa-Eliane Radigue-Songs of Milarepa-double CD-Soundohm. Double CD of all 5 of Radigue's songs in tribute to the Tibetan saint and poet from the eleventh century.

Songs of Milarepa-Eliane Radigue-Songs of Milarepa-double CD-Soundohm

Two of the tracks date from an 1983 LP (Radigue's first release), two are previously unreleased and the final 62-minute track was previously issued as a sole CD in 1987. The material is performed by Radigue (synthesizer and recording), Robert Ashley (English voice) and Lama Kunga Rinpoche (Tibetan voice). Radigue was born in France and has studied under Pierre Shaeffer and Pierre Henry; her musical has an extremely organic and mystical electronics vibe, and has been previously documented on Phill Niblock's XI label, as well as Metamkine and Lovely.

Milarepa is a great saint and poet of Tibet who lived in the 11th Century. Through years dedicated to meditation and related practices in the solitude of the mountains, Milarepa achieved the highest attainable illumination and the mental power that enabled him to guide innumerable disciples. Less is more minimalisme et musique. Sur la musique expA rimentale amA ricaine. Musique minimaliste. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Musique minimaliste

Généralités[modifier | modifier le code] Minimalism Music Techniques. Musique minimaliste. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Musique minimaliste

Généralités[modifier | modifier le code] Présentation[modifier | modifier le code] Musique minimaliste - Minimalisme. MINIMALISME, musique. Le concept de musique minimaliste est né aux États-Unis au début des années 1960, dans la mouvance d'expositions d'art plastique qui accueillirent ses premières expérimentations, signées par le compositeur américain John Cage et par le groupe Fluxus.

MINIMALISME, musique

La personnalité fondatrice de la musique minimaliste est l'Américain La Monte Young (né en 1935), avec son Trio à cordes de 1958. S'illustrera par la suite le célèbre trio des compositeurs répétitifs américains – Terry Riley, Philip Glass et Steve Reich –, dont les œuvres gagneront l'Europe dans les années 1970. Voyage dans les profondeurs de la musique répétitive. Cela fait longtemps que je n’ai pas parlé de musique par ici !

Voyage dans les profondeurs de la musique répétitive

Je voudrais parler d’un genre musical peut-être un peu obscur, mais que j’ai redécouvert il y a peu, et sous le charme duquel je suis vraiment tombé. Je vous convie donc à ce voyage musical à travers les époques et les genres musicaux, sur les traces de la musique répétitive. Je précise que je ne suis pas expert en la matière ; je n’exclus donc pas qu’il puisse y avoir quelques approximations dans ce que je raconte ! Les pionniers : Quand la musique minimaliste inspire la danse. MusiqueMinimale. La musique Minimal dit Minimaliste,est un courant musical comtemporain qui à vue le jour au début des années 60 aux états-Unis, représentant de même une part importante de la musique clasique de ce pays. en France La musique Minimale sera aussi connu sous le nom de musique répétitive, en désignant toute les oeuvres musical utilisant la répétition comme technique de composition.

MusiqueMinimale

La musique Minimale se caractérise par l'utilisation d'une pulsation régulière et la répétition de courts motifs évoluant lentement, et marque l'émergence d'un style musical novateur en Amérique déliée de ces racine européennes . Les précurseurs Erik Satie né à Honfleur le 17 mai 1866 et mort à Paris le 1er juillet 1925, il était un compositeur et pianiste, il est précurseur de ce mouvement les prémisse de la musique minimaliste se retrouvent dans certaine de ces œuvres. Le Minimalisme. Beaucoup d'artistes n'en ont fait partie qu'épisodiquement, comme Franco BATTIATO dont deux ou trois albums sont d'un minimalisme radical impressionnant dans le milieu des seventies, juste après sa période rock progressif et avant sa période pop pour ménagère de plus de quarante ans.

Le Minimalisme

John ADAMS utilisera souvent des arrangements et des harmonies riches, même si la musique est en apparence simple, souvent répétitive et consonnante. Considéré aujourd'hui comme un artiste majeur du minimalisme, en fait, peu de ses œuvres sont purement minimalistes. Mais la beauté et la richesse harmonique de sa musique en fait un artiste de choix, loin des folies et des expérimentations des premières vagues du mouvement. Un peu de manière similaire, Arvo PÄRT, qui ressuscite la musique médiévale et les ambiances calmes et éthérées des époques anciennes, obtient une musique riche harmoniquement et assez variée. Elle est donc loin du minimalisme formel. Musique minimaliste - Doc. De Doc.

Musique minimaliste - Doc

La musique minimaliste, également appelée musique répétitive, naît aux États-Unis vers 1960 avec La Monte Young. Ce dernier, ayant découvert la musique sérielle dans les années 1950, s’en écarte plus tard sous l’influence des travaux de John Cage, qu’il découvre au séminaire de Karlheinz Stockhausen à Darmstadt. Le terme « minimal art », d’abord appliqué aux arts plastiques, a ensuite donné son nom au courant musical qui utilisait le même principe de construction (citons notamment les artistes Donald Judd et Carl André). Le minimalisme se caractérise, comme son nom l’indique, par une extrême épuration des moyens musicaux, qu’il s’agisse de l’instrumentation, de l’harmonie, du rythme ou de la mélodie : dans les premières œuvres de La Monte Young,[1] il s’agit de jouer une seule note tenue pendant une durée indéterminée. Les œuvres minimalistes sont souvent tonales, voire mono-tonales et utilisent un ou plusieurs éléments simples.

. ↑ Schwarz, K.