background preloader

Auteurs de la contre-culture

Facebook Twitter

L’école soumise au iPad. Le Journal nous apprenait récemment la surprise d’une jeune mère de Charlesbourg, dans la région de Québec, au moment de faire ses achats pour la prochaine rentrée scolaire.

L’école soumise au iPad

Sur la liste: un iPad. Et c’était obligatoire. On comprend dès lors que l’école de son enfant s’est, elle aussi, convertie à la techno-pédagogie. Elle n’est évidemment pas la seule. C’est une mode. C’est un peu comme si l’école québécoise était hypnotisée par les promesses des nouvelles technologies et ne pouvait plus se passer des gadgets à la mode. On l’avait constaté il y a quelques années avec l’achat des tableaux blancs interactifs, censés créer les conditions d’un nouvel enthousiasme des élèves pour l’école. L’argument est connu: pour intéresser les jeunes, il faudrait inventer une école du plaisir. Et puisque les nouvelles générations sont élevées par leurs écrans, l’école devrait s’y adapter. Mais il se pourrait qu’on serve bien mal la nouvelle génération en suivant cette piste.

Prométhée enchaîné 
et le « métier » d’enseignant. Mes étudiants viennent de quitter ma salle de cours.

Prométhée enchaîné 
et le « métier » d’enseignant

Seul, je ramasse tranquillement mes papiers, sourire aux lèvres. C’est que je suis content du cours que je viens de donner. Le courant est passé, quelque chose s’est produit. Vous connaissez le mythe de Prométhée ? C’est de lui qu’il était question aujourd’hui. Prométhée, dont le nom signifie « celui qui pense en avance », est le fils de Japet, un Titan de la première génération des dieux grecs. Pauvre Prométhée, il aura à subir la colère de Zeus pour sa bravade et son larcin.

Et là, seul dans cette classe, je me mets à réfléchir sur la réelle utilité d’un établissement d’enseignement. Classement de Hattie : Liste de facteurs pour la réussite scolaire - VISIBLE LEARNING. John Hattie a fait des recherches sur plus de 800 méta-analyses qui résument plus que 50000 études individuelles.

Classement de Hattie : Liste de facteurs pour la réussite scolaire - VISIBLE LEARNING

Il a publié sa synthèse dans un livre paru en 2009 : « Visible Learning ». En tout, 250 millions d’élèves ont été concernés par ces recherches sur la réussite et l’apprentissage. Hattie élargit constamment sa base de données avec de nouvelles recherches . Voici une partie des 138 facteurs d’influence que Hattie évalue dans son livre. En attendant la traduction française de ses livres veuillez trouver la liste des 138 facteurs d’influence en anglais (ici) ou en allemand (ici) et un extrait en français ci-dessous. Hattie et ses stratégies efficaces d’enseignement. Certaines approches d’enseignement sont-elles plus susceptibles que d’autres d’avoir un effet positif sur l’apprentissage des élèves?

Hattie et ses stratégies efficaces d’enseignement

Quels facteurs ont un impact significatif sur la réussite scolaire? Lesquels ont moins d’impact? Le chercheur en éducation John Hattie a voulu répondre à ces questions. Une méta-analyse consiste à rassembler et analyser de façon très rigoureuse les résultats d’un nombre important d’études traitant d’un sujet commun. Hattie a poussé plus loin cette démarche en analysant à son tour plus de 800 méta-analyses synthétisant plus de 50 000 études en éducation. Apprentissage : à chacun son style? Réforme du collège : le fiasco québécois. Les principes d'un enseignement efficace. Comment procède-t-on pour enseigner une nouvelle notion de manière efficace?

Les principes d'un enseignement efficace

Les recherches en psychologie cognitive sur le cerveau et l’apprentissage ainsi que celles sur les pratiques d’enseignement et d’apprentissage ont permis de dégager les principes d’un enseignement dit « efficace ». Cette infographie présente une adaptation du document « The Principles of Instruction », d’après les propos de Barak Rosenshine, professeur de l’University of Illinois. Pour consultation sur mobile, cliquez ici.

Pour imprimer ce document, cliquez ici. Dernière modification : 8 février 2016. École : «L'idée que le savoir n'a plus d'importance est le plus grand mythe des pédagogues» FIGAROVOX/ENTRETIEN - Daisy Christodoulou, auteur d'un best-seller au Royaume-Uni qui démonte les mythes pédagogistes à propos d'éducation, analyse la réforme du collège en France.

École : «L'idée que le savoir n'a plus d'importance est le plus grand mythe des pédagogues»

Elle y voit la continuité du préjugé progressiste selon lequel la connaissance serait obsolète. Daisy Christodoulou est une spécialiste reconnue de l'éducation au Royaume-Uni. Elle a publié en 2014 Seven myths about education, un essai qui a eu un grand retentissement outre-Manche, où elle démonte méticuleusement les méthodes pédagogistes progressistes, et réhabilite l'importance du savoir dans l'apprentissage. LE FIGAROVOX:Vous avez écrit un livre intitule Sept mythes sur l'éducation aujourd'hui.

Quel est selon vous le mythe le plus persistant de l'éducation contemporaine? DAISY CHRISTODOULOU: Le plus grand mythe contemporain à propos de l'éducation, c'est l'idée que la connaissance n'a plus d'importance. Cette vérité se vérifie dans d'autres domaines. C'est un point de vue asséné sans preuves.