background preloader

Aire occidentale

Facebook Twitter

Ukraine

The Van Man (vidéo road trip) TamyUSA: Site avec plusieurs extraits. L'Auberge Espagnole (trailer) HD L'Auberge Espagnole en Streaming. Fahrenheit 9 11 Doc Fr ST Fr. Évolution de l'Homme (Anthropologie de base) Evolution Homo sapiens - Homme moderne Homo sapiens : 200 000 ans d'évolution Les plus anciens fossiles d'Homo sapiens La stature d'Homo sapiens a fluctué Les causes des modifications de notre corpulence sont multiples et combinées : génétique, environnement, style de vie mais aussi régime alimentaire.

Évolution de l'Homme (Anthropologie de base)

Les études et les mesures sur cette évolution de l'homme sont en grande partie issues d'Europe, c'est dans cette région que les fossiles sont les plus nombreux sur une longue période. Les origines des européens. Une quatrième lignée à l'origine des européens Les généticiens ont identifié une quatrième « tribu » ancestrale qui a contribué à la constitution du génome des populations européennes.

Les origines des européens

De grands mouvements de population identifiés Jusqu'à présent, les scientifiques n'avaient trouvé que 3 grandes populations ancestrales à l'origine des européens : des chasseurs-cueilleurs autochtones déjà implantés en Europe, des agriculteurs en provenance du Moyen-Orient et une population venant de l'est à l'Age du Bronze. Les européens étaient noirs il y a 8 000 ans. Comment les européens sont devenus blancs de peau...

Les européens étaient noirs il y a 8 000 ans

La question des populations noires émigrées d'Afrique, dont la couleur s'est éclaircie pour devenir blanche, est maintenant résolue. Les nouvelles recherches anthropologiques montrent que la couleur blanche s'est développée relativement récemment. Les plus anciens fossiles d'Homo sapiens, notre espèce, sont apparus il y a 200 000 ans. Pendant 190 000 ans notre peau était sombre, adaptée à nos origines et au climat africain... L'étude Les chercheurs de l'Université d‘Harvard ont mené une étude sur l'ADN de 83 individus du Paléolithique et du Néolithique retrouvés dans différents sites préhistoriques européens. Attention : l'image est uniquement présente pour illustrer le sujet mais il est évident que des parents noirs ne font pas des bébés blancs par un quelconque processus d'évolution !

Que reste-t-il du rêve américain ? Au départ, il y a eu l’idée suivante : raconter les divers visages des inégalités aux États-Unis.

Que reste-t-il du rêve américain ?

Périple qui a commencé par une plongée en apnée dans un océan de statistiques. Le royaume déchu du charbon. Madison, Virginie-Occidentale — Vonna Legg vient d’une famille de mineurs.

Le royaume déchu du charbon

Son grand-père, son père, son mari, son frère et son beau-fils ont travaillé dans des mines de charbon. Son grand-père est mort dans la mine lorsqu’un mur s’est effondré sur lui. Le père de Vonna avait 3 ans. La misère blanche de Beattyville. BEATTYVILLE, KENTUCKY — Rue principale, à Beattyville, on trouve un seul restaurant : Los Two Brothers, un bouiboui mexicain.

La misère blanche de Beattyville

On y croise également un fleuriste, un club vidéo, un petit supermarché, deux boutiques de prêteurs sur gages et une autre qui promet des avances de fonds à coups d’affiches criardes. Les taux d’intérêt sont affolants : 511 % pour un prêt de 14 jours. Mais ce qui manque cruellement dans la Main Street de cette localité de 1300 habitants située dans le Kentucky, au cœur des Appalaches, ce sont les passants. Et les emplois. Le grand écart de Cincinnati. CINCINNATI, Ohio — Dix-sept ans, huit mois et douze jours : c’est l’écart entre l’espérance de vie des habitants du quartier le plus riche de Cincinnati et celui des habitants du quartier le plus pauvre de la ville.

Le grand écart de Cincinnati

À Mount Lookout, un quartier aux airs d’Outremont situé à une dizaine de minutes d’autoroute du centre-ville, un nouveau-né peut espérer atteindre 85,9 ans. Mais s’il vient au monde dans l’une des maisons décrépites d’Avondale, l’enfant ne pourrait plus compter que sur un horizon de vie de 68,2 ans. Il suffit d’une brève visite dans ces deux quartiers pour expliquer cette différence abyssale – bien plus grande que les 10 ans d’écart entre quartiers riches et quartiers pauvres de Montréal. Juché sur un terrain vallonné, Mount Lookout rayonne autour d’un square animé, avec ses petites boutiques et ses cafés. Cupertino, l'envers de l'Eldorado. CUPERTINO, Californie — À une rue de l’immense campus d’Apple où 25 000 employés convergent tous les jours, le stationnement du centre commercial de la rue Stevens Creek déborde.

Cupertino, l'envers de l'Eldorado

Des restos y côtoient des magasins de décoration, un salon de coiffure et une épicerie de produits biologiques. Tous ces commerces ont une chose en commun : ils cherchent des employés. « Entrez ! Nous faisons des entrevues aujourd’hui », peut-on lire devant le T.J. Maxx. « Nos salaires commencent à 13,50 $US », renchérit le Rubio’s Coastal Grill. « Nous embauchons et offrons de bons avantages sociaux », annonce le café Boudin. Ogden, la capitale du rêve américain. OGDEN, Utah — La légende veut que le jour où il est sorti de la gare d’Ogden pour se balader sur sa fameuse 25 Rue, Al Capone soit rapidement remonté dans le train, jugeant la ville trop dangereuse.

Ogden, la capitale du rêve américain

S’il revenait aujourd’hui dans cette bourgade de l’Utah surplombée par le massif des monts Wasatch, sur le flanc occidental des Rocheuses, le célèbre gangster n’aurait plus grand-chose à craindre. La ville revient de loin. Il y a encore 20 ans, sa principale artère au centre-ville était bordée de commerces vides et de vitrines placardées. Ogden, la capitale du rêve américain. Ogden mérite-t-elle vraiment son titre de ville la plus égalitaire des États-Unis ?

Ogden, la capitale du rêve américain

Jusqu’à un certain point seulement, nuance Mike Vaughn, directeur du Centre d’étude de la pauvreté et des inégalités à l’Université d’État de Weber, à Ogden. Selon lui, l’indice GINI, qui classe les pays en fonction de la répartition des revenus, s’applique mal aux villes, avec leurs frontières aléatoires. Le « ras-le-bol » des Afro-Américains. Le jeune Noir tué par la police de Milwaukee, samedi, était armé et avait un casier judiciaire bien garni. Mais sa mort a néanmoins provoqué une nouvelle vague de manifestations violentes aux États-Unis. Car la communauté afro-américaine s’insurge contre le traitement différent réservé aux Noirs par la police. Et que cette dernière ait eu raison ou non de tirer est secondaire, estime une chercheuse consultée par .

Les institutions sacrées aux É-U. La Pologne entre modernité et conservatisme.